• Actualité
  •  

Mohammad Ahmad Qabani avait 17 ans, et étudiait l’informatique, à Idleb, dans le nord de la Syrie. Il avait mis ses connaissances et ses talents au service de la cause qu’il croyait juste : celle de la Syrie « telle qu’elle est ». Et c’est ainsi qu’il avait rejoint les rangs de l’ »Armée électronique syrienne », une équipe d’informaticiens loyalistes qui menait une guérilla, ou une contre-guérilla, électronique contre les sites et les hackers de la cyber-opposition. L’A.E.S. avait fait parler d’elle en août [...]



Mohammad Ahmad Qabani, mort dans les rangs de l’Armée électronique syrienne…

Par Louis Denghien,



Mohamad Ahmad Qabani

Mohammad Ahmad Qabani avait 17 ans, et étudiait l’informatique, à Idleb, dans le nord de la Syrie. Il avait mis ses connaissances et ses talents au service de la cause qu’il croyait juste : celle de la Syrie « telle qu’elle est ». Et c’est ainsi qu’il avait rejoint les rangs de l’ »Armée électronique syrienne », une équipe d’informaticiens loyalistes qui menait une guérilla, ou une contre-guérilla, électronique contre les sites et les hackers de la cyber-opposition. L’A.E.S. avait fait parler d’elle en août dernier, jusque dans la presse française, quand certains de ses membres avaient réussi à pirater un site de l’opposition, celui des « Anonymous » qui avaient eux-mêmes détourné quelques jours plus tôt le site du ministère syrien de la Défense, exploit qui avait été célébré avec effusion par les médias d’ici : en réponse, les membres de l’A.E.S. avaient notamment publié sur la page d’accueil du site des Anonymous les photos des cadavres de militaires tués par les soi-disant démocrates à Hama, un utile rappel d’un aspect très réel de l’opposition, certes moins « cool » que le côté jeunes branchés Facebook…

Dieu n’oublie personne, Infosyrie non plus

Le 22 octobre dernier, le jeune combattant du virtuel a été rattrapé par la guerre réelle : Mohammad Ahmad Qatani a été enlevé par cinq hommes dans le cyber-café d’Idleb qu’il fréquentait régulièrement. Le 25, son corps était retrouvé sur une route près de la petite ville de Saraqeb, non loin d’Idleb, portant les impacts de cinq balles, dont une dans la tête ; et des traces de tortures et de brûlures.

Voici ce que son père a déclaré à la télévision syrienne, s’adressant aux meurtriers de son fils :

« Vous n’êtes pas de vrais demandeurs de liberté car vous avez privé mon fils de sa liberté et vous ne comprenez rien à ce mot.

 De même, vous n’êtes pas des musulmans car le prophète Mohammad a dit : « Verser le sang d’un musulman est interdit pour tout musulman, tout comme atteindre à son honneur et son bien. » Et le père du jeune mort a insisté sur le fait que le prophète avait commencé son exhortation en mentionnant précisément le sang.

« Dieu n’oublie personne et Mohammad a payé le prix de son amour de sa patrie, la Syrie, alors que vous, ses assassins, vous ne connaissez ni l’amour de la patrie ni l’amour de Dieu » a-t-il encore déclaré.

Certains nous diront – et ils auront raison – qu’il y a aujourd’hui en Syrie des parents d’opposants tués qui pourraient nourrir les mêmes sentiments que le père de Mohammad. Mais ces morts-là ont eu la presse du monde entier, en tout cas de toute sa partie occidentale, à leurs funérailles. Les morts comme Mohammad Ahmad Qatani, comme le fil du grand mufti de Syrie, comme les alaouites enlevés et assassinés à Homs, comme les centaines de soldats et de policier victimes de l’opposition armée, ces morts tombés du mauvais côté du manichéisme médiatique n’existent pour ainsi dire pas dans la presse de France. Au fond, ils sont morts deux fois, puisqu’on fait comme s’ils n’avaient pas existé.

C’est du devoir d’un site comme le nôtre de rappeler que Mohammad a existé, s’est battu pour la cause de la Syrie souveraine et unitaire, et qu’il est mort pour cela.

Nous avons pu trouver une traduction de quelques vers du poète syrien Adonis qui pourraient servir d’épitaphe « virtuelle » au jeune homme. Et à d’autres…

« L’univers ne cessera de pleurer
Et de sécher ses larmes
Avec les corps assassinés
Jusqu’au jour où tu donneras
Ton corps, ô ma terre
Aux bras de l’aube »

 

Armée électronique syrienne

 



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

19 commentaires à “Mohammad Ahmad Qabani, mort dans les rangs de l’Armée électronique syrienne…”

  1. Souriya ya habibati dit :

    Un grand MERCI cher Louis pour avoir fait un article au sujet de ce jeune homme qui a été assassiné pour avoir aimé la Syrie.
    Allah Souriya Bachar wbass

  2. Souriya ya habibati dit :

    http://www.shukumaku.com/Content.php?id=35630
    La traduction suivra; l’article parle de la note transmise aux médias al-khanzeera et consorts pour utiliser les termes « déserteurs armés » qui combattent l’armée syrienne et autres termes afin d’habituer les esprits et légitimer le port des armes par les révolutionnaires « pacifiques »..

  3. Hadi dit :

    lahrimaou Allah

  4. Cécilia dit :

    Merci Louis pour cet article tant attendu.

    En effet, infosyrie n’a pas oublié Mohammad!
    Merci infosyrie!

    Cela dit, je me permets de faire copie/collée de mon commentaire posté le 31 octobre qui comprend l’entretien avec le père de Mohammad.

    _________________________________________________

    écilia dit :
    31 octobre 2011 à 16 h 31 min

    Encore une autre victime des demandeurs de « horryah » en Syrie:

    « Mohammad Ahmad Qabbani, âgé de 17 ans, était étudiant en DUT d’Informatique.
    Il était aussi membre de l’Armée Électronique Syrienne.

    Son corps a été retrouvé, mardi 25 octobre, trois jours après son enlèvement par cinq hommes armés, dans un cybercafé à Idleb.

    Son corps était sauvagement torturé; brûlures avec l’électricité, coups et blessures avec objets métalliques.
    Plusieurs balles ont été traversées son corps dont celle dans la tête qui a causé le décès.
    Les images de la vidéo montrent l’état atroce de son corps.
    Le corps a été jeté au bord d’une route d’Afess, un village sur la route de Saraqeb, pas loin d’Idleb.

    Le père qui parle à la télé, rappele aux assassins que son fils n’a pas eu la liberté d’expression comme ils font dans la rue.
    Il s’adresse à ses assassins en leur disant:

    « Vous n’êtes pas demandeurs de liberté car vous avez privé mon fils de sa liberté et vous ne comprenez rien à ce mot..
    De même, vous n’êtes pas des musulmans car le prophète Mohammade dit :
    « Le sang d’un musulman est interdit par tout musulman ainsi que son honneur et son bien »
    « prophète a commencé par le sang », disait le père.

    De même, il leur a rappelé que » Dieu n’oublie personne et que Mohammad a payé le prix de son amour de sa patrie,
    la Syrie, alors que vous, ses assassins, vous ne connaissez ni l’amour de patrie ni l’amour de Dieu », disait-il.

    Il est à signaler que al-Jazeera a diffusé la nouvelle en accusant le service de sécurité de l’avoir assassiné .

    Voici la vidéo de la télé al-Ddounia du 25 octobre :

    http://www.youtube.com/watch?v=CGxHyMP__ao&feature=youtube_gdata

    Et pour mettre un visage sur ce nom, voici une photo de lui vivant:

    http://www.facebook.com/photo.php?fbid=265850766791474&set=a.204771452899406.48817.204642496245635&type=1&theater
    Répondre

  5. Christelle dit :

    Le pauve..quel crime a-t-il fait pour qu’il meurt de cette façon???aimer son pays et le deffendre est il un crime?? alors je suis criminelle et je suis fiere si c pour deffendre mon pays..que dieu aie son âme :(

  6. Christian dit :

    Je ne savais pas qu’il etait si jeune… RIP Mohammad Ahmad Qabani.

    Encore BHL, toujours BHL… quel idiot!

    http://www.silviacattori.net/article2236.html

    • Cécilia dit :

      « Je ne savais pas qu’il était si jeune…RIP Mohammad Ahmad Qabbani. »

      Christian,

      En effet, il était très jeune mais très grand dans son amour pour la Syrie.

      La Syrie est grande par ses enfants quelque soit leurs âges.

      Cependant, l’Armée électronique syrienne comprend dans son rang plus jeune encore.
      Je vous vous laisse le lien sur un jeune de Damas. Il s’agit de Majd qui a compris que son pays est victime d’un complot et a décidé de le défendre.

      http://www.youtube.com/watch?v=9OkT2AwH8O4&feature=player_embedded

  7. Syrienne libre dit :

    Et les autres?

    Quel choc de vous voir « choisir » de publier la photo d’un seul jeune homme, parmi les milliers d’autres!

    C’est incroyable, comment faites-vous?

    • Michel dit :

      Syrienne libre,

      Je ne vous comprends pas, est-ce que vous êtes humaine? Vous donnez raison à vos amis qui tuent?

      Personnellement, je regrette tous ces morts « inutiles », je regrette l’absence de dialogue, je regrette cette haine, je regrette cette recherche de se venger à tous prix. Celui qui n’a pa pêché qu’il me jette la première pierre

    • Hadi dit :

      les « milliers d’autres »ont toutes les tribunes des medias occidentaux

    • Syrienne Libre dit :

      aaaaah si je comprends bien, la vie des enfants habitant dans les villes « cibles » du regime, vaut moins que celle des autres?

      Incroyable, bravo infosyrie, vous m’epater de jour en jour.

  8. Fed Up dit :

    Respect pour Mohammed.

  9. djizehel dit :

    Les Anonymous sont derrière les Indignés, mouvement qui n’a pour but que de créer une guerre civile en Occident, aux USA particulièrement. Pas vraiment étonnant quand on connait le vrai parcours de Stéphane Hessel. Nous pourrions longtemps parler des résistants de la dernière heure qui finirent comme Hessel administrateur de leur camp de concentration. Je n’ai qu’une question à poser à Hessel : « Combien de déportés furent-ils exterminés sous votre administration et de quelle nationalité ?  » Attention Hessel il n’y a pas de prescription pour les crimes contre l’humanité.

  10. Christelle dit :

    Qui les autres??? Ceux qui tuent ??? Ou ceux qui brulent et detriusent leur pays »LA SYRIE » sous le nom de la fausse liberte!!!!

  11. nom dit :

    paix à son âme !!
    Les Etats-Unis sont ruinées !!! au même niveau économique que l’Italie !!
    Ces parasites veulent mettre la main sur le pétrole et les matières premières des pays arabes comme en Libye !!!

    http://www.lepoint.fr/monde/syrie-damas-denonce-les-ingerences-americaines-05-11-2011-1392897_24.php

  12. Naima dit :

    allahrirahmou,ceux qui tuent sont vraiment des monstres sanguinaires ,ils s’apparantent à l ‘ islam alors qu’ ils n’ont ni foi ni loi leurs coeurs sont noir leur mains taches de sang ,ça me râpélle les début du terrorisme en algerie il y,a de cela plus de15ans souvenez vous ces gens qui égorgeaient ,massacraient des villages entier ,au début on les appelé afgans, puis irheb puis wahhabites puis frères musulman puis GIA puis pour finir les terroristes.Enfin tous ces appellations étaient étrangères a l’Algerie avant que cela n’ arrive .Meme pendant nous doutions ,comment un algerien pouvait tuer son frère ,c’était inimaginable ,impossible d’admettre .Avec du recul, des carnages ,des témoignages et les captures ,nous découvrions enfin les visages de ces monstres traques dans les montagnes cachées comme des bêtes avec des têtes de zombies la barbe négligée et sale vêtu de bas de survêtement et la kalachnikoff ….des déchets . Que Dieu protège le peuple Syrien de Damas d’Alep et de toute la Syrie de ces criminelles qui sème la terreur .