• Actualité
  •  

L’agence syrienne Sana rend compte, dimanche 4 septembre, de la mort de six soldats supplémentaires – un officier et cinq sous-officiers – victimes d’une embuscade tendue sur la route reliant Salhab à Khattab, non loin de la ville de Mhardeh (à une vingtaine de kilomètres au nord-ouest de Hama). Les activistes ont ouvert le feu sur une « station de réparation », faisant en outre 17 blessés parmi les employés civils qui y travaillaient. Selon une source militaire, une patrouille de sécurité [...]



Terrorisme au quotidien : le « modèle » irakien

Par Pierre Marulaz,



Scène de la vie courante en Irak "libéré". On ne change pas une formule qui "gagne" ?..

Scène de la vie courante en Irak "libéré". On ne change pas une formule qui "gagne" ?..

L’agence syrienne Sana rend compte, dimanche 4 septembre, de la mort de six soldats supplémentaires – un officier et cinq sous-officiers – victimes d’une embuscade tendue sur la route reliant Salhab à Khattab, non loin de la ville de Mhardeh (à une vingtaine de kilomètres au nord-ouest de Hama). Les activistes ont ouvert le feu sur une « station de réparation », faisant en outre 17 blessés parmi les employés civils qui y travaillaient. Selon une source militaire, une patrouille de sécurité s’est aussitôt lancé à la poursuite du groupe armé. Un accrochage s’en est suivi, au cours duquel trois des activistes ont été tués et un membre de la patrouille blessé. Le véhicule des agresseurs – un pick-up volé la veille au  centre local de retransmission de la radio-télévision syrienne – a été capturé et les militaires affirment y avoir trouvé quatre armes automatiques et « une grande quantité de grenades, d’explosifs et de matière médicale ».

Samedi 3 septembre, Sana annonçait la mort, survenue le jour même, de deux policiers. Le premier, Tha’er Ramdoun, 37 ans, marié et père de 4 enfants, a été tué d’une balle dans la tête par des hommes armé alors qu’il tenait un point de contrôle à Homs, dans le quartier de Baba Amro.

Le second, Mohammad Khalf al-Issa, 41 ans, marié et père de 6 enfants, est tombé sous les balles d’un groupe armé à Doumaz, banlieue de Damas marquée par des troubles endémiques.

La veille – vendredi 2 septembre – selon la même source, trois autres membres des forces de l’ordre étaient tombés en service, et plusieurs avaient été blessés, lors d’attaques similaires survenues à Hammouriah et Erbine – banlieue de Damas – et à Talbisseh – banlieue de Homs, quatre des agresseurs ayant péri dans ces incidents. Les autorités rapportent encore, dans le même temps, la libération du capitaine de la police Wa’el el Ali, enlevé vendredi 2 septembre à Khan Chikhone (région d’Idleb, nord-ouest de la Syrie).

Reflux des manifestations, hausse de l’activisme armé

Bref, 11 policiers ou militaires sont tombés, entre vendredi et dimanche. Alors que les cortèges de l’opposition s’étiolent, minés par la lassitude des participants mais surtout celle de la très grande majorité – pas toujours – silencieuse de la société syrienne, les plus radicaux des opposants, salafistes pour la plupart, s’efforcent d’installer un climat d’insécurité dans le pays, par des attaques limitées, mais sanglantes et quasi-quotidiennes. Il se peut que la frontière entre action révolutionnaire pure et banditisme ne soit pas toujours nette, selon un  schéma que le voisin irakien ne connaît que trop bien depuis 2003.

C’est d’ailleurs à l’Irak post-Saddam qu’on pense irrésistiblement quand on lit sur le site de Sana les comptes-rendus de ces incidents violents et des obsèques de « martyrs » des forces de l’ordre qui s’en suivent. Un simple coup d’œil aux sites – américains – I-Casualties et Iraq Body Count, qui se vouent à la recension aussi exhaustive que possible des pertes américaines et alliées, mais aussi civiles et autochtones en Afghanistan et en Irak, ainsi qu’à la chronique quotidienne des innombrables et meurtriers incidents émaillant l’actualité de ces deux pays « libérés » par l’Oncle Sam, nous renseigne sur ce que peut donner la libération des tensions religieuses et ethniques – et l’affaiblissement de l’Etat.

Ainsi, en Irak post-Saddam, on a dénombré 5 civils tués pour le vendredi 2 septembre 2011 ; 9 pour le jeudi 1er septembre ; 5 pour le mercredi 31 août ; 6 policiers tués le mardi 30 août ; 10 tués le lundi 29 août ; 44 tués – dont 5 policiers – le dimanche 28 août ; 23 tués le samedi 27 août. Soit 102 morts en moins d’une semaine, victimes d’attentats suicides, d’engins explosifs, d’échanges de tirs. Victimes surtout de la politique américano-atlantiste, celle qui frappe aujourd’hui en Libye et s’efforce, par activistes interposés, de mettre Damas à l’heure de Bagdad.

Des vues du bus de l'armée attaqué près de Mhardeh

Des vues du bus de l'armée attaqué près de Mhardeh



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

81 commentaires à “Terrorisme au quotidien : le « modèle » irakien”

  1. Etudiant dit :

    Allah ya rahmmo

    • sowhat dit :

      « Allah ya rahmmo » ce truc-là ne veut rien dire, j’ai déjà essayé de te le suggérer mais tu n’as rien pigé.

      Non seulement tu es nul en logique et mauvais en morale mais en plus tu ne sais pas même un mot d’arabe et tu prétends faire ici le savant. Tu lis trop Malbrunot.

      Tu serais bien avisé de retourner à tes chères études va

      ALLA YA
      BASTA YA

    • Mohamed dit :

      Etudiant,
      Il n’y a vraiment pas de quoi se marrer !
      Quel cynisme et quelle cruauté !

      • Etudiant dit :

        Je ne me moquais pas.
        Je pleure les morts quels qu’il soit.
        J’ai depuis le début dit que la mort de n’importe qui était un drame pour la Syrie, qui devait se développer dans la réconciliation.
        Si vous me croyez cynique, je ne peux que m’en attrister.
        Je pense être comme vous et ne souhaitez la mort de personne.

    • Cécilia dit :

      Quelle médiocrité!
      Vous n’avez pas autre chose à dire?

      • Candide dit :

        « Vous n’avez pas autre chose à dire? »

        Merci d’eclairer ma lanterne Cecilia

        • Cécilia dit :

          Je parle de cet « étudiant » qui n’écrit que pour dire n’importe quoi.
          Cette fois, il a outrepassé toute limite en parlant de la mort d’une manière
          quasi sataniques. On dirait qu’il la glorifie!
          ça me donne la nausée!

          A présent, est-ce que ta « lanterne » est éclairée Candide!

          • Candide dit :

            Ben non Cécilia, je ne comprends pas le syrien. Merci de traduite stp

          • Cécilia dit :

            Candide, c’est intraduisible!

          • Cécilia dit :

            Candide: puisque n’insistes, je vais essayer de traduire:

            hajeh baa: cela suffit!
            zawwtouha: c’est trop!
            kharraytouha: trop de merde, littéralement (vous l’avez ajouté trop de merdes)!
            bidna nich : on veut vivre!
            la imta baa: jusqu’à quand!

  2. émilie dit :

    Bonjour, Reporter pour Coelur3 la chaîne jeune de la rAdio Suisse Romande, je suis en plein sujet sur le mouvement de révolte en Syrie vu depuis la Suisse par des syriens de Suisse, je cherche des personnes contre et pro-Assad..
    Si tu soutiens la révolte ou si tu souhaites qu’Assad reste, tu peux me contacter ici emilie.gasc@rsr.ch Merci d’avance!

  3. Mohamed dit :

    Merci à Infosyrie. Pour rapporter les faits tels qu’ils se présentent, en tout professionnalisme, et impartialité.
    La situation en Syrie semble faire ressortir les éléments suivants :
    - des bandes armées qui tendent des embuscades et continuent à tuer aussi bien des militaires que des civils en cherchant à alimenter le cycle d’effusion de sang, nécessaires aux pressions extérieures et à la campagne de désinformation. Et pour l’heure, à défaut de scénario Libyen non abandonné totalement, l’on va plutôt vers un scenario à l’iraquienne.
    - Une opposition de l’intérieure qui rejette ouvertement le scenario libyen mais continue à vouloir laisser exercer des pressions sur le gouvernement, en ne se prononçant pas sur l’insurrection armée, et pour faire endosser la responsabilité au régime. A dessein de vouloir faire plier ce dernier et améliorer ses conditions de concertation et de dialogue.
    - Une opposition de l’extérieur, collée à l’agenda étranger, au sein de laquelle on peut déceler deux tendances : une liée aux pays du golf et qui appelle ouvertement à la militarisation de l’insurrection, Et une autre, plutôt liée à l’Occident et qui appelle à l’intervention de l’OTAN.
    - Une majorité de la population qui n’adhère pas, pour le moment du moins, aux appels à la déstabilisation, et qui aspire à ce que la situation débouche sur une solution syrienne qui consacre le changement dans le calme, la stabilité, et la sécurité, et qui ne semble guère leurrée par la campagne de désinformation.
    - Des manifestations qui s’essoufflent de façon croissante.
    Sur ce fonds, il semble que des réunions de concertations ou de dialogues sont ouvertes au niveau des gouvernorats « mohafazats ». L’opposition de l’intérieur va-t-elle saisir cette autre opportunité et participer pour faire valoir ses points de vue et profiter pour asseoir sa stature voire renforcer son aura auprès de larges franges du peuple, ou manquer encore une fois cette occasion ?
    En tout, il semble que c’est la Syrie, dans son « ETRE » et son « DEVENIR » qui semble se trouver dans une impasse, avec un gouvernement confronté à un terrorisme qui profite d’un climat favorable nourri à la fois de l’intérieur et de l’extérieur, et une opposition à plusieurs facettes et à plusieurs desseins.
    Reste à espérer que le gouvernement et l’opposition de l’intérieur trouvent un terrain d’entente, par eux-mêmes, ou par l’intermédiaire de pays amis, tel que la Russie, ou de la Ligue Arabe, dont le secrétaire général est attendu pour une visite à damas en cours de semaine.

    • sowhat dit :

      un compatriote de Homs de retour du pays me confie qu’ici en France nous savons infiniment sur ce qui se passe là-bas, dans sa ville. Entre autres choses, les morts qu’on a attribué récemment à l’action des forces de sécurité ne sont pour la plupart que le résultat de règlements de compte entre bandes rivales de voyous et de hors-la-loi qui, en surenchérissant les unes sur les autres, se disputent certains quartiers de la ville. Les gens sont térrorisés. L’armée n’a pas investi la ville mais est postée aux entrées. On ne trouve plus d’alawites à Homs, beaucoup de chétiens ont gagné les villages alentour pour leur sécurité. Ceux qui restent font part de menaces et d’intimidations mais ne se résignet pas à quitter leurs maisons. J’essaiera de faire un post sur ce témoignage que je n’ai aucune raison de mettre en doute. Mon ami m’a confié que le rest du pays est calme. Je le savais pour Alep. Damas idem à l’exception de quelques quartiers connus depuis longtemps pour être des bastions intégristes où prospèrent les prêcheurs wahabbites.

      • sowhat dit :

        « infiniment peu » je voulais dire

      • Etudiant dit :

        C’est quand même étrange.
        J’ai moi même un ami qui m’a livré un tout autre témoignage en provenance même de Homs.
        Pourtant il habite dans le quartier Mahata qui est loin d’être intégriste.
        Lui même n’est pas parti prenante au mouvement de contestation mais m’a témoigné d’une présence de moukhabarat et de militaires impressionnante.
        Il m’a d’ailleurs relaté certaines exactions commises par ces derniers notamment l’assassinat d’un chrétien, même pas manifestant, sorti pendant un couvre feu.
        Ce chrétien aurait par la suite été enterré en martyr par tout son quartier, une fois que le corps eu été récupéré par la famille qui a du signer une paperasse déclarant que cet innocent était un djihadiste…

        Ce qui se passe en Syrie n’a plus de sens.

      • SORISHARIF dit :

        Je viens de rentrer d’un séjour de trois sémaines en Syrie, j’approuve le récit de votre ami, il y a effectivement un problème qui est toujours à régler dans la ville de Homs avec des groupes armés qui terrorisent la population et font fuirent les gens dans les communes aux alentours. J’ai vu plusieurs personnes habitant à Homs depuis longtemps qui m’ont raconté des horreurs sur le comportement de ces groupes qui sont apparement bien organisés et qui se connaissent entre eux.
        De l’apéroport de Damas jusqu’à la côte Syrienne aucun barrage militaire ou de sécurité. Une route plus que normal sans la moindre inquiétude avec une circulation également normal. A Damas la vie nocturne tourne normalement et les rues sont comblées de voitures et de passants! Dans la région de la côte Syrienne on ne remarque rien par rapport aux années précédentes sauf le petit nombre des expatriés qui sortent dans les restaurants en plein air. Par contre la vie économique tourne à plein après une période d’acalmie au mois d’avril et mai. Mes enfants ont passé de très bonnes vacances sans être inquiétés ou remarquer quoi que ce soit d’anormal.

        • Cécilia dit :

          A Homs, un groupe armée a tiré sur des militaires et parmi les morts, un jeune
          appelé tué par son propre frère. Ce criminel ne savait pas que parmi les militaires
          se trouvent aussi des jeunes appelés. Il s’est rendu lui-même à la police.

          Dans certains quartiers à Homs, (Bab amru, Bab Sbaa, Khaldyeh… toujours des problèmes.

          • stephane dit :

            C’est carrément l’insurrection armés. Sur des forum j’ai vu des vidéos ou les gangs armés se baladent tranquillement avec des kalach dans les rues. L’etat de la sécurité à homs est catastrophique

          • Etudiant dit :

            Il paraît même qu’ils ont des treillis.

  4. kalil dit :

    Bien que je rêve qu’un jour nous arrivons à avoir notre démocratie à nous , mais cela ne m’empêche pas de soutenir le président alassad et croyez moi que cette convection n’est pas récente , car les racines de la violence réciproque sont bien profondes , et cette culture de violence est toujours visile.ils vous suffisent de regarder une émission caméra cachée qu’on connait tous dans les pays occidentaux …et bien cette même caméra cachée dans les mêmes circonstances tournée dans une rue syrienne ont d’autres tournures …on remarque toute suite une réaction agressive ou défensive disproportionnée traduisant un fond d’anxiété et du peur incompréhensif . La médecine psychiatrique mal organisée et entourée de tabou est réservée aux grands malades …etc je croix que l’état doit distribuer les anxiolytiques gratuitement au peuple !

  5. Souriya ya habibati dit :

    Avant que la page ne soit totalement prise en otage par les charognards de la dialectique, je vous invite à lire l’info qui relate un nouveau massacre perpétré par les bandes armées.. c’est tout frais..l’info vient de tomber

    http://www.shukumaku.com/Content.php?id=32548

    La découverte des cadavres de cinq militaires qui ont été kidnappés hier.

    L’attaque a eu lieu contre un bus appartenant à la société de transports al-khalij; une bande de 10 activistes armés a attaqué le bus hier tout près de Kafer Zeita dans la région de Mhardé, ils ont kidnappé six voyageurs dont cinq étaient des militaires.
    Les cadavres des cinq soldats ont été découverts ce matin gisants sur la route aux alentours de Hama. La 6ème personne est toujours entre les mains des ravisseurs.

  6. Cécilia dit :

    Quelle opposition honnête demande des renseignements concernant les déplacements
    de l’armée ce n’est que pour rendre service aux ennemis du pays!

    Je vous le lien

    http://www.facebook.com/photo.php?fbid=233632323349111&set=a.233068383405505.55816.233029460076064&type=1&theater

  7. syrieux dit :

    Il n’y aura pas de modèle irakien : il n’y a pas de terrorisme.

    • Cécilia dit :

      Mais si syrieux, il y a des terroristes!
      Malheureusement c’est la vérité.

      • syrieux dit :

        Cécilia,

        le terrorisme est l’excuse du régime pour réprimer les manifestations du peuple syrien qui est descendu dans les rues.
        Vous savez, un peu comme quand les Etats Unis veulent attaquer un pays.

        La terreur vient du régime. C’est lui qui fait peur, et ça ne date pas d’hier!

  8. rerdine dit :

    combien de mort par balle cette année :
    aux états unis
    en Israël
    au Mexique
    en Afrique du sud
    au Brésil
    en Bolivie
    en Irak
    en Russie
    au faites pas de statistique pour ces grandes démocratie que sont les pays du golf et notamment au Bareim base ,opérationnel de la V flotte USA ,ou on tue des civils dans le silence en respectant les principes démocratique et les conventions de Genève :

    • syrieux dit :

      Ok rerdine, je vous suis.

      Et pour la Syrie, condamnez vous les crimes du régime?

      • rerdine dit :

        le régime en place fait face a une rebellions armée,et non pas a des manifestations pacifiste et le régime syrien commet des crimes comme n’importe qu’elle régime sur la planète .J’emploie le mot « Régime » aussi pour les USA,EUROPE,toute c’est soit-disante démocratie que ne sont que des régimes oligarchique .Je suis une personne réaliste,je ne laisse jamais parler mon cœur,car je sais que la guerre et la politique sont les faces d’une même pièce  » faire la guerre pour sauver la paix  » .Vous voulez quoi que je dise amen a tous ce que ces médias serviles nous servent a longueur de journée.les médias appartiennent a des entité privé et le reste aux gouvernements,qui croire :une chaine de télé qui appartient a un groupe privé et qui a des contrats avec le gouvernement en place ou une chaine public qui appartient a ce même gouvernement ? Et vous, condamnée vous les crimes commis par les régimes occidentaux contre l’humanité tout aux long de leurs existence aux nom de la civilisation . » Quand on veut tuer son chien ont dit qu’il a la rage..!  » . :-) )

        • syrieux dit :

          « le régime en place fait face a une rebellions armée »
          ça, c’est la thèse du régime, je n’y crois pas une seconde.

          « et non pas a des manifestations pacifiste »
          Au delà de l’existence ou non de rebelles armés, l’écrasante majorité des manifestations est pacifique.

          « et le régime syrien commet des crimes comme n’importe qu’elle régime sur la planète . »
          ok

          « .J’emploie le mot « Régime » aussi pour les USA,EUROPE,toute c’est soit-disante démocratie que ne sont que des régimes oligarchique .Je suis une personne réaliste,je ne laisse jamais parler mon cœur,car je sais que la guerre et la politique sont les faces d’une même pièce » faire la guerre pour sauver la paix » .Vous voulez quoi que je dise amen a tous ce que ces médias serviles nous servent a longueur de journée.les médias appartiennent a des entité privé et le reste aux gouvernements,qui croire :une chaine de télé qui appartient a un groupe privé et qui a des contrats avec le gouvernement en place ou une chaine public qui appartient a ce même gouvernement ? »

          ok,ok… mais je parle de la Syrie

          « Et vous, condamnée vous les crimes commis par les régimes occidentaux contre l’humanité tout aux long de leurs existence aux nom de la civilisation . » »

          Oui, absolument, je condamne. Et je le faisais bien avant les événements en Syrie. Je l’ai fait activement, avec mon vrai prénom et non pas derrière un pseudo. Je me suis dressé contre le sionisme, l’extremisme le vrai, le salafisme surtout en France, le scientisme, les politiques occidentales. Et à chaque fois, j’ai étudié le sujet dans le détail.

          Aujourd’hui, je suis un opposant à Bachar pour les injustices et les mensonges de son régime. Cohérence oblige :)

          • stephane dit :

            C’est pas la thèse du régime c’est la réalité. Au lieu de parler depuis la France et affrimer que seul vous detenez la verité alez su place et faite nous un compte rendu. A la limite que vous nous dites que la vérité est entre les eux est bien plus recevable qu’un refuis catégorique de regarder la réalité en Face. Si vous condamnez les crimes contre l’humanité des pays occidentaux, pourquoi ne voyez vous pas qu’il s’agit la d’une énième répétition de ce qu’ils ont que trop bien su faire? Les médias occidentaux et quelques un qui se disent arabes ( al jazeera et alarabia) sont unanimes. N’avez vous vous pas d’esprit critique?

          • syrieux dit :

            y’a deux trois choses intéressantes, j’y réponds ( c’est rare chez vous)

            « Au lieu de parler depuis la France et affrimer que seul vous detenez la verité alez su place et faite nous un compte rendu. »

            Je ne peux y aller. Chaque fois que je vais en Syrie, je dois passer par la cas RG pour des choses qu’auraient faites des cousins que je ne connais même pas. On m’a dit de ne pas descendre pour ne pas risquer de se faire arrêter à l’aéroport.
            Mes nombreux amis et famille me donnent une très bonne image de la réalité. Enfin, avouez que même si j’y allait, vous ne me croiriez pas, quitte à dire que je fais parti des terroristes!

            « A la limite que vous nous dites que la vérité est entre les eux est bien plus recevable qu’un refuis catégorique de regarder la réalité en Face. »

            C’est évidemment valable pour vous! répondez y donc!
            Personnelement, j’ai dit à plusieurs reprises qu’il fallait être vigileant. J’ai posé quatres hypothèses qui expliqueraient les hommes armés. J’ai posé de vrais questions.Mais vous êtiez trop aveugles, vu que poser des questions est déjà suspect pour vous. Ici, on doit adhérer à la masse, et tout de suite.
            Maintenant, je cherche des réponses, j’en trouve, mais pas ici, ni grâce à vous.

            Le reste de votre message est inutile.

      • Cécilia dit :

        syrieux!
        tout crime mérite d’être condamné.

        • syrieux dit :

          « tout crime mérite d’être condamné. »

          1000% d’accord.
          Et je le redis ici, je condamne tout crime d’innocents, qu’ils soient des civils ou des policiers.
          Et que finisse l’injustice.

  9. Mohamed dit :

    Permettez-moi de reprendre ici, car c’est conforme au thème, un commentaire que j’ai adressé à Adam, le 06.09.11 à 01h 05 mn, pour relancer le débat avec lui et avec les autres, car j’ai trouvé une de ses répliques, datée du 05.09.11, à 12 h 46, digne d’être débattue:
    Adam,
    En reconnaissant ce qui suit, je vous cite:
    « (Moi je reconnais qu’une proportion minoritaire de syriens a prit les armes dans certaines zones du pays, mais c’est suite aux exactions nombreuses et qui durent depuis des années des forces de « sécurité ». Il y a aussi de petits groupes djihadistes qui profitent du chaos comme dans toutes les révolutions, mais surement pas dans la proportion décrite par le régime) ».
    Bravo, Adam !
    Nous affirmons, avec vous, que les manifestations sont pacifiques. Et que les revendications sont légitimes. Mais, vous devrez admettre que le POUVOIR a reconnu la légitimité des revendications et a entrepris depuis les premiers jours des rencontres avec les leaders de la population, à commencer par Daraa, pour continuer avec les représentants des autres Mouhafazats.
    Dés Daraa, ces armes que vous admettez, quoique moins nombreux, ont été utilisées pour faire échouer les négociations avec Daraa, et démarrer le cycle infernal d’effusion de sang. A côté de l’utilisation de ces armes « pas nombreux » on avait brûlé des édifices publiques, tribunal, commissariat, TV, et tués des policiers, on s’était pris à autant de signes de l’Etat. Ces utilisateurs d’armes, et ces fauteurs de troubles qui ont profité des manifestations pacifiques, ayant cru avoir nettoyé Draa des forces de l’ordre, étaient en passe d’annoncer une zone « hors du pouvoir » central, un émirat, en début d’application du scénario de Benghazi Syrien. Draa devait servir de point de départ et de base d’intervention pour passer à la phase armée, à grande échelle, comme c’était le cas en Lybie. C’est ce qui explique les armes qui ont afflué des pays limitrophes, saisis à la fois par les autorités syriennes que libanaises.
    Seulement c’était sans compter avec l’intelligence du pouvoir, qui avait compris le Complot et qui était intervenu pour redresser la situation avec une intervention chirurgicale très précise et très professionnelle.
    Depuis, c’était le cycle infernal d’effusion de sang. Ces utilisateurs d’armes avaient cherché à reproduire le scénario, mais à chaque fois ils ont été chassé par l’armée.
    Imaginez un seul instant, si une zone a été soi-disant libérée par ces extrémistes, quel serait le devenir de la Syrie, en ce moment ? Une deuxième Lybie, un nouvel Irak, un vrai brasier, type guerre du liban, avec une extermination mutuelle entre diverses composantes syriennes ? Et quel serait le nombres de tués en Syrie, dans cette situation dramatique ? J’occulte la situation dans la région !
    Cette patience du pouvoir, et cette perspicacité et le souci de minimiser au maximum les pertes de vies humaines de part et d’autres, a coûté la vie de plus de 600 militaires et policier. Voilà les faits.
    Les médias qui étaient parties prenantes, pour ce scénario à la libyenne, ont couvert ces évènements à leurs façon et en conformité avec les objectifs du projet pour lequel ils couraient.
    Maintenant, libre à vous et à d’autres de vous tenir d’un côté ou d’un autre de la réalité.

  10. Etudiant dit :

    Une question qui me trotte dans la tête.
    Et puis étant ignare, satanique, cynique, nombriliste, bête et autres je ne pense pas en avoir la réponde.

    Quel serait l’intérêt pour les manifestants se revendiquant pacifique de soutenir ou du moins de ne pas reconnaître l’existence de gang armés ? Il me semble qu’il serait de leur intérêt à de les reconnaître, afin que l’intégralité des Syriens n’assimilent pas les protestataires pacifiques au protestataires violents.

    • stephane dit :

      Réflexion digne de candide :)
      Ceux qui manifestent demandent quoi? la chute du régime.
      Ceux qui prenennt les armes demandent quoi? la chute du régime.
      a=c, b=c, donc a=b
      Vous avez votre réponse.

      • Etudiant dit :

        Ah…
        Mais pourtant dans vos propos les djihadiste ou autres tirent sur les civils également !
        Donc a=c
        b= a + c !!!

        Ca n’a pas de sens désolé…
        Un fait que je ne comprend pas bien en fait :
        Pourquoi les groupes armés, supposé ennemis du régime actuel, tireraient sur des manifestants également opposés au régime ?
        Il pourrait également le faire sur des manifestant pro-régime qui apparemment se réunissent massivement et régulièrement dans le pays ?!
        Pourquoi ne le font-ils pas ? Cela serai sommes toute plus logique non ?
        Merci d’éclairer ma lanterne !

        • stephane dit :

          vous n’êtes sûrement pas étudiant en maths j’en conclus.
          comment faire pour attirer un maximum de sympathisant? ou bien pour diviser les peuples? Tirer sur l’un puis tirer sur l’autre, vous avez votre guerre civile. Donc pour un étudiant vous n’avez que très peu de jugeote.
          Les manifestations pro régime n’ont pas lieu très souvent d’une part et d’autre part elles sont encadrée et dans des endroit précis et protégé. Ce n’est pas le cas des manifestations sauvages qui sortent n’importe où, à n’importe quelle heure dans des quartier la plupart du temps défavorisés. Essayer de voir autre chose que les vidéos de manipulations sur yourube. La vérié est bein plus complexe

        • Candide candide dit :

          C’est vrai Etudiant, je me posais aussi la question.

          Sana, média dont on ne peut contester l’impartialité, n’a jamais fait état du moindre incident lors des manifestations pro-Assad spontanées. Si j’étais membre d’une « bande de terroristes armés », je m’en prendrais plutôt aux pro-Assad qu’aux innocents qui souhaitent la même chose que moi.

          Ils sont fous ces terroristes ;-)

          • stephane dit :

            Vous avez une dents contre sana vous dis donc.
            Et surtout pour quelqu’un qui n’est sûrement jamais allé en Syrie. Votre réponse est contradictoire.
            Un coup vous nous dites que quand vous descendez en Syrie vous allez voir les RG (hautement improbable je n’ai jamais depuis que je suis né vu une fille se faire emmener à l’aéroport pour un interrogatoire) mais admettons. Vous ne vous êtes pas faite arrêtée, donc pourquoi aujourdhui ce serait différent? et depuis quand on pouvait se faire arrêter pour ce qu’a fait un cousin ou je ne sais qui? je devrais être le premier à être arrêté alors. Mais l’avoeu qu’il faut lire ici et qui confirme ce que je pensais.
            Vous êtes une enfant d’ancien frère musulman je dirais, exilée en France je dirais, ne descendant qu’une fois tous les 5-6 ans, et encore je suis large, et aujourd’hui votre famille prend part activement dans le mouvement d’insurrection armée contre l’Etat. J’espère que le grand nettoyage de ces deux derniers jours n’a pas été trop dur à homs?

        • Etudiant dit :

          Au moins vous admettez que les manifestations pro-régime ne sont pas spontanées.Elles sont comme vous le dites organisées et protégées.
          Certains citoyens en Syrie bénéficient donc de la protection de l’Etat, d’autre bénéficient de la répression, parce qu’ils s’y opposent…
          Merci pour cet éclairage Stéphane.

          • stephane dit :

            Comme n’importe quelle manifestations, vous êtes ridicules.
            En France peut ont faire une manifestation sponaténement et gueuler dans les rues à n’importe quelle heure?
            C’est justement la preuive du savoir vivre des partisans qu’il fallait voir étudiant de pacotille

          • stephane dit :

            En france n’importe quelle manifestation qui a recu un accord de la mairie et de la préfecture de police est escortée par des divisions de CRS. Vous vous croyez malin et vous ne faites que démontrer votre faible niveau intellectuel. Vous lire est un calvaire

  11. Etudiant dit :

    http://www.youtube.com/watch?v=iP66MxthEYQ

    Voilà le terrorisme au quotidien que subissent les Syriens.

  12. stephane dit :

    à etudiant. En effet il semble que cet homme ait été abattu par des militaire meme si l’on ne voit pas clairement le coup partir de la part du tireur puis la victime s’ecrouler. Cependant s’agit il d’un homme armé? Je ne vois aucune manifestation dans les alentours… Pourquoi l’aurait il abattu? Par plaisir? Vous pensez que des gens peuvent abbattre par plaisir? je ne crois pas. Cette vidéo est malheureusement pas une preuve irréfutable. Nous avons des vidéos qui montrent des gens balancés dans l’oronte. Quelles sont vos impressions là dessus? sur la personne qui se fait découpée a deir ezzor? Le cycle violence repression est infernal certes. Imaginez que ces soldat ait eu des proches ou des camarades découpé en morceaux, je pense qu’il vont etre sans pitié. De plus lorsque le soldat dans cette vidéos voit s’il est toujours vivant un autre lui lance  » attention! » comme pour dire qu’il peut encore présenter un danger. Vous n’avez jamais vu des vidéos de policier américains abattre un homme? Lorsqu’ils se mettent à le canarer à 20 et à vider leur chargeur? La peur fait qu’on ne peut pas se permettre de le laisser en vie.
    apporter autre chose, une manifestations par xemple ou l’on voit clairement le tireur et la victime

    • Etudiant dit :

      Vos vidéos ne sont malheureusement pas irréfutable en partant du même principe que vous…

      • syrieux dit :

        stephane vous dit :

        « apporter autre chose, une manifestations par xemple ou l’on voit clairement le tireur et la victime »

        Je vous prédit qu’il n’y croira pas.

      • stephane dit :

        Bah dans la mesure où je vois un homme se filmer en train de tuer des policier, qu’il se confesse devant la télé et que son récit est cohérent et corroborant les informations que nous même avons du terrain, avec une pointe de bon sens au passage, je pense que les vidéos que poste la télé syrienne sont bien plus crédible que les votre, qui n’ont aucun contextes pas d’identité, souvent d’une minute maximum, avec de faibles résolutions. J’ai vu mieux comme preuve. Mais soit. Un ignorant est un ignorant

    • syrieux dit :

      « Pourquoi l’aurait il abattu? Par plaisir? Vous pensez que des gens peuvent abbattre par plaisir? je ne crois pas. »

      Attention! stephane ne le crois pas, donc ce n’est pas le cas.
      Pfffffffffffffff