• Actualité
  •  

L'Airbus A 320 syrien détourné par  deux avions F4 de l’armée de l’air turque hier et contraint à atterrir à l'aéroport d'Ankara a été autorisé à redécoller pour Damas dans la nuit de mercredi à jeudi. Pendant plusieurs heures l'appareil, avec une trentaine de passagers, a été retenu, au motif, avancé par le ministre turc des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu, que l'appareil transportait « une cargaison illégale (...) qui aurait dû être signalée ; en conformité avec la réglementation de [...]



Turquie : la dernière (?) provoc d’Erdogan

Par Louis Denghien,



L’Airbus A 320 syrien détourné par  deux avions F4 de l’armée de l’air turque hier et contraint à atterrir à l’aéroport d’Ankara a été autorisé à redécoller pour Damas dans la nuit de mercredi à jeudi. Pendant plusieurs heures l’appareil, avec une trentaine de passagers, a été retenu, au motif, avancé par le ministre turc des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu, que l’appareil transportait « une cargaison illégale (…) qui aurait dû être signalée ; en conformité avec la réglementation de l’aviation civile ». « Il y a des éléments à bord dont on peut qualifier de douteux », a poursuivi le ministre sans donner de détails.
Escalade vers quoi au juste ?
Des médias turcs ont évoqué ainsi des éléments de missiles (selon la chaîne d’information NTV) ou du matériel de communication destiné au régime de Bachar al-Assad, (selon la télévision publique TRT). Evoqué mais pas montré. Se pose aussi la question, pour les Candide que nous sommes, de qui a informé les autorités turques de l’existence de cette éventuelle cargaison délictueuse.
Ce qui en revanche ne fait pas question, c’est le contexte dans lequel s’inscrit cet incident : une escalade anti-syrienne du gouvernement Erdogan, qui s’est fait accorder par sa majorité un droit de réplique à toute agression syrienne, ou tout incident présenté comme tel ; qui a renforcé sa présence militaire sur toute la frontière ; qui a envoyé le chef d’état-major de son armée, le général Ozel, inspecter spectaculairement ce dispositif et menacer la Syrie de riposte « encore plus forte« ; qui vient de relancer, par la bouche de Davutoglu, un appel au « remplacement » de Bachar al-Assad par son vice-président Farouk al-Charaa. Et qui, « accessoirement », continue d »héberger et d’équiper – ou de laisser équiper par d’autres – les bandes rebelles syriennes.
Et non content d’avoir intercepté l’avion syrien, les autorités turques ont décrété que l’espace aérien syrien ne présentait plus les garanties nécessaires de sécurité et elles ont exhorté les avions de ligne à ne plus l’emprunter. Cet avertissement a entraîné une courte interruption du trafic aérien et des changements de cap.
Bref, le pouvoir turc est dans le registre de la provocation. Mais une provocation qu touche d’autres Etats : 17 des 35 passagers de l’A320, qui venait de Moscou, étant russes, Moscou a demandé, par l’intermédiaire de son ambassadeur à Ankara, des « explications » à Ankara. Le chef de la diplomatie turque – peut-être conviendrait-il mieux de dire « erdoganienne » – Ahmet Davutoglu, a assuré hier soir qu’il n’y avait pas de problèmes de ce côté-là : « En l’état actuel des choses, l’incident ne devrait pas affecter les relations turco-russes » a-t-il déclaré. Reste que les diplomates russes accourus à l’aéroport n’ont pas été autorisés à voir les passagers.
Là encore, on ne voit pas à quel jeu joue vraiment Erdogan ? Ou plutôt si, il donne l’impression d’un homme ivre, qui sait qu’il v aux ennuis, mais n’a plus en lui les ressources pour faire machine arrière.  La guerre autour de laquelle il semble tourner depuis des mois signifierait, quoi qu’il arrive, des pertes humaines, économiques et diplomatiques conséquentes pour son pays. Et un risque politique énorme pour lui. C’est bien pourquoi, d’ailleurs, nous continuons à ne pas croire à un tel conflit. La Syrie n’a elle aucun intérêt à une telle guerre, elle en a une autre, en bonne voie, à gagner…

Le « J’accuse » du chef de l’opposition turque

Cette surenchère provocatrice d’Erdogan et de son AKP sont loin, on le sait de faire l’unanimité : Kemal Kiliçdaroglu, n°1 du Parti républicain du Peuple (CHP, gauche laïque modérée), première formation de l’opposition parlementaire, a carrément traité Davutoglu d’ »idiot » (on évoque même un mot plus fort), et déclaré que la politique étrangère turque n’avait plus « aucune profondeur stratégique ». C’était le 9 octobre, et le président du CHP, qui s’exprimait devant son groupe parlementaire, s’est livré à un procès en règle de la politique étrangère d’Erdogan et de l’AKP : « Qui est actuellement du côté de la Turquie ? le Hamas, Barzani (président du Kurdistan autonome irakien), le Qatar et l’Arabie séoudite« . En face, a ajouté Kiliçdaroglu, « la Syrie, elle, a l’appui du Brésil, de l’Iran, de la Russie et de la Chine« . Et  il concluait « naturellement » sur l’ »incompétence » de Davutoglu, « désormais connue du monde entier« . Certes, Kiliçdaroglu a omis de citer l’OTAN dans les appuis d’Ankara, mais cet appui, l’incident du Phantom abattu et les appels récents à l’apaisement des tensions syro-turques de Rasmussen l’ont bien montré, est assez platonique.

Kiliçdaroglu versus Dautoglu…

 

Et dans la rue, à Ankara, à Istambul, et dans d’autres villes des manifestations  importantes ont eu lieu. Contre la logique de guerre d’Erdogan. Mai aussi contre le soutien de celui-ci à l’ASL et pour la fermeture des camps de réfugiés syriens. Pour le retour, plus globalement à une politique d’amitié avec Damas, elle qu’elle prévalait encore voici à peine deux ans, Erdogan regnante. Voici une vidéo d’une de ces manifestations qui a  eu lieu à Antakia/Antioche, début septembre : elle montre que les Turcs de la région étaient alors des milliers à réclamer déjà la paix avec leur voisin. Depuis, il y a eu les incidents que l’on sait, les menaces gouvernementales que l’on sait. On imagine donc que les opposants à cette logique de guerre doivent être encore plus motivés, encore plus nombreux, aujourd’hui.

Ci-dessous, la manifestation d’Antioche :

http://www.youtube.com/watch?v=0lB4GRuAT9U

 

La dernière carte d’Erdogan

On voit bien qu’Erdogan cherche à « élargir sa base » en jouant la carte du nationalisme turc, un atout maître : lors du vote du Parlement sur le droit de riposte turc aux « agressions » syriennes, le Premier ministre a réussi à rallier à son panache vert les élus de la droite nationaliste, pourtant eux aussi opposés à la politique syrienne d’Erdogan, mais très sensibilisés, comme la majorité des Turcs, à la question kurde et du PKK. Reste que la politique suivie depuis un an n’a valu objectivement que des déboires à la Turquie : 80 000 réfugiés au Hatay, sources d’incidents quotidiens avec la population locale et de frais pour le budget turc ; insécurité entretenue aussi par les bandes ASL qui vont et viennent à leur guise (ou peu s’en faut) à travers la frontière ; marasme économique dû à la chute des échanges avec le voisin ; constitution d’un front militaire kurde cohérent sur les frontières irakienne et syrienne, suite à l’alliance de fait du PKK et du PYD de Syrie, alors que l’activisme du PKK se fait plus offensif dans le sud-est de la Turquie. Et aussi, certainement, une perte de prestige, – et de leadership diplomatique – de la Turquie Erdogan dans le monde arabo-musulman, vue au début des « printemps arabes » comme un modèle d’islamisme politique démocratique et moderne, et à présent perçue comme un allié du Qatar dans la promotion d’une forme violente de sectarisme islamiste sunnite.

Les alliés nationalistes de circonstance de M. Erdogan feraient bien de réfléchir à ce bilan, avant de le suivre dans sa fuite en avant, aux conséquences qu’on imagine…

 

 

 



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

153 commentaires à “Turquie : la dernière (?) provoc d’Erdogan”

  1. ALGËRIEN dit :

    Bonjour Louis Denghien,

    Eléments interessants dans ce livre sur le « Printemps arabe » et les manipulations!

    Un livre, une lecture des révoltes arabes à rebrousse-poil des analyses de la presse internationale. Avec le Printemps arabe, une manipulation ?, Naoufel Brahimi El Mili rejette les idées reçues sur le Printemps arabe.
    Il propose une autre lecture, celle des «impasses qui apparaissent ici et là et qui font renaître les conservatismes les plus classiques».

    Paris.
    De notre correspondante

    L’auteur de Le Printemps arabe, une manipulation ? – docteur en sciences politiques, professeur à Sciences-po à Paris et consultant international des médias sur les pays arabes explique, à la faveur d’une conférence, mardi, au Centre d’accueil de la presse étrangère (CAPE) de Paris, qu’à l’origine de ce livre (sortie en librairie le 18 octobre 2012), il y a «une double colère contre la lecture romantique des premiers événements désormais regroupés sous le générique ‘Printemps arabe’ et contre les complaisances occidentales à l’égard de ces dictatures soudainement honnies et à l’égard des Frères musulmans qui sont certes élus démocratiquement mais qui conservent l’implantation doctrinale de la charia (à plus ou moins long terme) comme axe central de leur politique sociétale. Ce danger, peu perçu au début à cause de l’instrumentalisation du Qatar, VRP de la compatibilité entre l’islam et la démocratie, s’esquisse en Libye, Egypte, Syrie et Tunisie».

    Naoufel Brahimi El Milli explique qu’il a observé ce Printemps arabe en le mettant dans une perspective historique, en identifiant les principaux acteurs qui «ne sont pas toujours visibles» et en analysant les enjeux liés à ces bouleversements. En choisissant de suivre la «principale caisse de résonance médiatique» – Al Jazeera – des bouleversements qui se sont produits dans les pays arabes suscités. Et par le biais d’un travail de terrain en Tunisie, au sultanat d’Oman, en Egypte, en Libye et aux Emirats arabes unis.

    Selon Naoufel Brahimi El Mili, «parler de printemps peut devenir un sérieux contresens tant certains pays arabes entrent dans un grand hiver, où la rupture se conjuguerait paradoxalement avec le maintien du vieux système teinté de cet islamisme étiqueté modéré». Il considère que «ces révoltes arabes sont le résultat attendu du respect d’un agenda visant un ’reshuffling’ politique des pays arabes». Et il avance qu’Al Jazeera, par exemple, «a su générer un mythe fondateur» de la démocratie en Tunisie à partir du récit de l’immolation de Mohamed Bouazizi, aboutissant ainsi à «un véritable storytelling de l’ensemble des révolutions arabes». «Les protagonistes de ces dernières, restés dans l’ombre, sont en réalité américains – qui voient dans ces événements l’occasion d’actualiser le projet néo-conservateur du Grand Moyen-Orient – qataris ou saoudiens dont les enjeux, gaziers notamment, priment bien sûr sur l’instauration d’un régime démocratique.»

    Et l’auteur de conclure que «le Monde arabe ne vit pas une ’movida’ comme en Espagne où la mort du général Franco, le 20novembre 1975, a fait basculer le pays dans le camp des démocraties, après des décennies de chape de plomb. Poudrière en Syrie, chaos en Afrique subsaharienne, écrans noirs en Egypte et en Libye… autant d’incertitudes qui tendent à réduire à néant l’espoir d’une transformation démocratique rapide dans le Monde arabe. La zone de turbulences que traverse cette région semble s’installer dans la durée».

    Qu’en est-il de l’Algérie ?

    L’auteur ouvre le chapitre huit intitulé «L’Algérie entre en résistance», par ce rappel : «En 1998, l’Algérie est encore plongée dans la tourmente d’une guerre civile qui ne dira jamais son nom. Liamine Zeroual, alors président de la République, découvre sur Al Jazeera, jeune chaîne créée à peine trois ans auparavant, un reportage diffusant des combats supposés dans une région reculée de l’Algérie. En fait, les images avaient été tournées au Liban, les Qataris avaient reconstitué fictivement les affrontements entre les islamistes et l’armée, qui avaient certes lieu à l’époque, mais loin de toute caméra.

    La décennie noire algérienne est un des rares conflits de ces dernières années qui n’aient quasiment pas donné lieu à des images. A l’évidence, l’intention des autorités de Doha est hostile. Le chef de l’Etat algérien décide de fermer le bureau d’Al Jazeera à Alger. Entre l’Algérie et le Qatar, les relations n’ont jamais été au beau fixe. Elles sont aujourd’hui, avec le Printemps arabe, juste exécrables.» L’auteur rappelle qu’Al Jazeera avait relayé la campagne du «qui tue qui ?».

    Et d’écrire que lorsque surviennent, début 2011, les émeutes d’Alger en raison de l’augmentation des taxes douanières sur les produits de première nécessité, cette question : le Printemps arabe va-t-il gagner l’Algérie ? «Les services de sécurité algériens apprennent qu’Al Jazeera a mis un dispositif dans la ville marocaine d’Oujda pour reconstituer d’hypothétiques scènes de révoltes : installation de caméras, organisation de studios, recrutement de figurants. Le but est de diffuser ces images, au moment voulu, comme si elles avaient été filmées en Algérie pour favoriser les désordres attendus par le Qatar… De nouveau, Al Jazeera ne recule pas devant la confection de reportages hostiles. Mais en vain ! Alger ne brûla pas. L’Algérie n’est pas néanmoins une cible facile.
    http://www.elwatan.com/actualite/le-printemps-arabe-une-manipulation-11-10-2012-188444_109.php

    • Fares-dz dit :

      « Reshuffling politique des pays arabe » … My God !

      ce n’est pas Zeroual voyons mais Bouteflika, suite à un entretien ou il a été mis mal à l’aise, qui a fermé le bureau d’El jazeera à Alger au lendemain de son élection en Avril 1999. Rancunier le Président. Final closure. Directe. C’était sa première décision. Beaucoup le lui ont reproché jusqu’à une date récente. L’enfumage libyen précisément…Mais finalement il aura eu raison très tôt Boutef… même ma concierge qui a horreur des discussion politiques connait cette affaire…
      Et ces sois-disant tournages au Liban et à Oujda…pffff…Quel mytho…

      Quant au verbiage merdique sur le complot américain , le gmo, le gaz et autres balourdises c’est no comment.

      Le crétinisme des « Sciences Po Paris my dear « , est tout simplement consternant…

      • nacera dit :

        C’est pas a Oujda qu’il y a des tournages mais dans le sud du maroc, où il y a des studios qui produisent des scènes pour holywood. Je n’ose pas dire que les marocains font ces montages en connaissance de cause – je pense que c’est al khanzeera qui instrumentalise ces filmes.
        Le fait est que j’ai personnellement vu une vidéo où je suis sûre d’avoir entendu le dialecte marocain. Bien sûr, entendre un dialecte ne signifie en rien quelque chose de précis, mais il ne faut pas négliger les soupcons.

        m

  2. djiadfucker dit :

    La Russie doit ramener Merdogan à l’ordre … Bachar doit maintenant exhiber les officiers turcs chopés en Syrie.

    • Purpan dit :

      Une petite augmentation du prix du pétrole Russe, Iranien s’ils en exportent, et Vénézuélien leur fera pas de mal.

      Après, peut être que les Russes ont joué la manipulation : faire croire aux renseignements turcs que cet avion contenait des armes et des équipements, et au final rien de tout cela les mettant bien dans la mer… (dans l’embarras plus poliment).

      Personnellement, ils me font rire ces Turcs, ils sont en train d’accumuler des problèmes multiples pour des résultats très faible.
      Le tout au détriment du peuple turc, celui-ci sera-t’il assez mature pour virer tous ces agresseurs (en espérant que l’opposition n’est pas notre gauche a nous :q

      • I love PUTINE dit :

        Je vous l’ai déjà dit et je le répète :les Turcs sont mentalement des « minus habens », stupides et facilement
        manipulés par Obama et cherchant à séduire la dulcinée européenne,la péripatéticienne. De plus ils sont les fiers
        représentants des génocidaires des Arméniens

  3. fredng dit :

    AFP Mis à jour le 11/10/2012 à 11:49 | publié le 11/10/2012 à 11:44

    Le président russe Vladimir Poutine repousse sa visite à Ankara à une date indéterminée, a annoncé aujourd’hui le Kremlin.

  4. salah dit :

    erdocon la guerre est bientot finie ! tes amis les quataris ne te sauvront pas du marasme économique .la SYRIE est dés maintenant victorieuse INCHALLAH
    quoi que tu fasse tu vas laisser ta peau ! nous les algériens sunnites sommes tous avec LE VAILLANT BACHARD ET AVEC TOUS LES SYRIENS .

    • lebad dit :

      Salah, je suis un syrien et te remercie pour ton commentaire .

    • Yavuz Sultan Selim dit :

      Salah,

      je ne sais pas quel algérien tu représentes…parce que tes propos sont pour le moins confus et émus…je ne sais pas de quel marasme économique tu parle…peut être celui de ton pays où les généraux représentent le PNB de l’Algérie.

  5. Tanger et Tetouan dit :

    Le procureur de Paris affirme que les présumes terroristes arrêtes avaient le projet de se rendre en Syrie pour rejoindre les rangs des terroristes djihadistes et Fabius soutient ces mêmes terroristes. Je ne vois pas pourquoi Fabius ne serait pas accusé lui aussi de terrorisme.

  6. alf dit :

    bonjour Louis,
    Il me semble que cette opération ressemble à un torpillage organisé (et déguisé!), par nos amis, US de la visite de Poutine en Russie. Celui-ci a en effet annulé cette visite prévue le 14 octobre prochain (voir lien sur RIA Novosti http://fr.rian.ru/world/20121011/196285297.html). Bien sûr la diplomatie Russe indique que ce « report » n’a rien à voir avec l’incident de l’avion syrien. Mais dans le même temps Moscou demande à Ankara des explications officielles sur ce détournement… De fait la Russie reprenant la main sur le jeu Moyen-Oriental depuis quelques semaines (rapprochement avec Irak, Turquie et Arabie-Saoudite) à la faveur de l’évolution de la crise syrienne (une solution politique semble commencer à être acceptée par l’axe atlantiste)… Les USA voient donc d’un très mauvais œil ces manœuvres Russes qui ratissent larges et risquent de sortir vainqueurs de la confrontation en cours. Cet « incident » de l’avion syrien fait partie des mesures de « contre-feu ».
    Sur un autre sujet j’ai lu aussi sur Ria Novosti qu’une femme colonel haut gradée de l’armée syrienne, et Alaouite, vient de faire défection. Il semblerait que ce soit le cas aussi de certains gradés Alaouites réfugiés en Jordanie. Est-ce en rapport avec les tensions apparues dernièrement entre membres du clan Assad ? Merci pour votre analyse si possible.

    Encore bravo pour votre travail de fond et de forme !

    • kegan dit :

      Je ne sais plus quel organe de la revolution a démenti hier la defection des sept officiers alaouites (sur arabi press je crois)… celle de LA coloneLLE est confirmée par eux …

      • EAUX TROUBLES dit :

        http://www.chretiente.info/201210110100/syrie-une-femme-haut-gradee-fait-defection/

        et http://fr.rian.ru/world/20121011/196285151.html

        « Une femme du grade de colonel des forces armées syriennes a déclaré, dans une vidéo diffusée sur Internet, avoir rejoint les rangs de l’opposition, ce qui constitue le premier cas de défection d’une femme militaire en Syrie depuis le début du conflit, rapportent les médias arabes.

        Publiée sur un site d’opposition, la vidéo montre une femme en uniforme militaire se présentant comme Zoubeïda al-Miki, colonelle du district militaire du Sud de l’armée régulière.

        Mme Miki motive sa défection par la « trahison » perpétrée par la famille Assad qui a « vendu » sa patrie – les Hauts du Golan – à l’ennemi (territoire du sud de la Syrie occupé par l’Etat hébreu en 1967. Selon certaines rumeurs, Hafez el-Assad, père du président syrien actuel, aurait vendu le Golan à Tel Aviv).

        La presse arabe souligne que Zoubeïda al-Miki est issue de la minorité alaouite, la secte musulmane chiite à laquelle appartient la famille Assad et une importante partie de son entourage.

        L’annonce de la défection de Mme Miki coïncide avec les informations relatées par le journal panarabe londonien Asharq al-Awsat d’après lesquelles sept militaires syriens haut gradés, eux aussi alaouites, se seraient refugiés en Jordanie voisine. »

        A suivre, vu la source de l’info.

        • joska dit :

          Mais croyez vous à ces défections? moi non, j’ai vaguement l’impression du déjà vu! C’est certainement, encore une propagande Qataro-Saudi-Usioniste-jordano-occidentale! Mais alors, je n’y crois pas, car dire que Hafez El Assad aurait vendu le Golan, vous n’avez pas l’impression que le dit Golan a été annexé par les sionistes? Vraiment du n’importe quoi! comme ces dirigeants turcs qui interceptent un avion civil syrien, avec à son bord des civils russes et syriens mais où va-t-on? Cela ne relève pas d’un détournement? ou d’une déclaration de guerre?

        • JohnDoe dit :

          Tu vois bien que la cause de cette defection ne peut pas serieuse. Si elle veut la guerre contre Israel ce n’est pas a l’ASl qu’elle doit faire allegeance.
          Et puis une colonel d’une petite garnison qu’est ce qu’elle peut apporter a une armee aussi professional dont le quart n’est meme pas encore entrer en action. IL faut souligner les retours des centaines d’officiers a leur patrie. Il faut voir si la video est authentique apres tout ce que je viens de dire en Haut. N’oubliez pas le grand rendez-vous du 27 Octobre 2012 a New York pour la nouvelle politique populaire des Etats-Unis. La Revolution est e n route. Faite circuler le message. http://www.tarpley.net.

    • Cécilia dit :

      alf

      « Sur un autre sujet j’ai lu aussi sur Ria Novosti qu’une femme colonel haut gradée de l’armée syrienne, et Alaouite, vient de faire défection. Il semblerait que ce soit le cas aussi de certains gradés Alaouites réfugiés en Jordanie. Est-ce en rapport avec les tensions apparues dernièrement entre membres du clan Assad ? »

      Cette femme colonel, Zubaida al-Miqi, originaire du Golan occupé, a été enlevée il y a plus d’un mois et demi un matin lorsqu’elle a quitté chez elle à Qudssaya dans la banlieue de Damas pour se rendre à son travail. D’ailleurs, le site syriatruth lui a consacré un article le 5 septembre dernier car les ravisseurs ont contacté ses parents pour réclamer deux millions de lires syrienne alors qu’ils sont plus que pauvres les menaçant de diffuser une vidéo d’elle pour dire qu’elle a fait défection comme le montre la vidéo :

      http://www.youtube.com/watch?v=VsKbNyxEVPY&feature=player_embedded

      Et pour ceux qui savent lire l’arabe, il est marqué « katibat jund Allah » qui se traduit par « unité des soldats d’Allah » qui est un groupe non seulement salafiste mais djihadiste-takfirite actif dans la banlieue de Damas.
      Dans sa déclaration lue, elle fait mention de certains asls qui l’ont aidés dans cette soi-disant « défection », il s’agit probablement de l’officier Khaled al-Habous, chef de l’asl dans la banlieue de Damas impliqué aussi dans l’enlèvement du général Faraj al-Maqt l’obligeant aussi à faire une déclaration de défection alors qu’il se trouve actuellement au Liban dans le gang de Jumblat pour des problèmes liés à la famille de Hariri.

      http://www.syriatruth.org/%D8%A7%D9%84%D8%A3%D8%AE%D8%A8%D8%A7%D8%B1/%D8%A3%D8%AD%D8%AF%D8%A7%D8%AB%D8%A7%D9%84%D8%B3%D9%80%D8%A7%D8%B9%D8%A9/tabid/93/Article/8195/Default.aspx

      J’ai déjà vu des vidéos où des officiers chrétiens non seulement enlevés dans les mêmes conditions et signés des aveux, mais aussi déclarer leur conversion à l’islam. J’ai même posté une vidéo de ce genre que certaines personnes n’ont pas compris le message.

      Donc, cette femme colonel est en effet alaouite du village alaouite Zaaoura dans le Golan occupé et elle a été bien enlevé il y a plus un mois et demi environ comme l’article du 5 septembre le dit, mais ses aveux viennent d’être diffusées plus d’un mois après ???

      Il est à signaler que dans le Golan comme partout en Syrie, toutes les religions y cohabitent sans oublier les Cherkès qui étaient bien présent aussi.

      Concernant « les tentions apparues dernièrement entre les membres du clan Assad », que des rumeurs mais rien de concret. Personnellement, je n’ai rien trouvé. Les ennemis de la Syrie essaient de jouer de l’enlèvement de l’opposant Abdel-Aziz al-Khayr, ami de Haytham al-Manna, avec ses deux collègues sur l’aéroport de Damas après leur voyage en Chine. Docteur al-Khyar, en effet, vient d’une très grande famille alaouite de Qirdaha (comme Bachar) et il est un opposant qui a connu la prison à l’époque de Hafze père. Al-Khyar devait participer à la conférence du Salut de la Syrie, organisée à Damas le lendemain de sa disparition, mais aucune nouvelle de lui ou de ses collègues depuis ce jour-là.
      L’opposition accuse le gouvernement et le gouvernement accuse des bandes armées.

      • sowhat dit :

        bravo Cécilia

      • fatima dit :

        Non, non, ni défection ni rien !!! ce n’est que des mensonges des gangs criminels.
        Cette femme a été enlevée auparavant et les gangs terroristes l’ont obligée à lire cette déclaration.
        Ce serait mieux de ne pas poster désormais ces videos . Ils reflètent la propagande aslienne et montrent leurs mensonges.
        Ces vidéos donnent de l’importance à leur « mouvement » et pour le morale générale est toxique.
        Merci àtous nos amis infosyriens

        • l'ingenue dit :

          Avez vous jamais vu quelqu’un faire défection et lire sa défection comme ça sans conviction et avec raideur et pour quoi c’est pas elle qui presente sa carte . On voit bien qu’elle etait forcé

  7. Rensk dit :

    Assez rigolo, le Blick dit clairement que les armes étaient cachées dans des bagages couvert sous le sigle « diplomatique »… De diplomates Russe !!!

    Quoi encore inventer ??? Je suis minable a ce jeux-là, je manque d’imagination.
    http://www.blick.ch/news/ausland/waffen-fuer-assad-in-diplomaten-gepaeck-id2064052.html

  8. kololo dit :

    cette capacité des rebelles a marqué des point!!!! devient irritant

  9. Baki dit :

    Le dernier article de Georges Malbrunot.

    Syrie : la révolte éclatée face au régime
    http://www.lefigaro.fr/international/2012/10/10/01003-20121010ARTFIG00592-syrie-la-revolte-eclatee-face-au-regime.php

    • Marie-Christine dit :

      Un article particulièrement intéressant, et ce constat, cet état des lieux désabusé et sans concessions du « bazar » qui prévaut au sein de la « rébellion » n’est pas de propagande ! (pour une fois, on dirait, du vrai journalisme…)
      Tiens, nous avions déjà remarqué un taux de mortalité remarquablement élevé parmi les « chefs » des bandes armées ASL, peut-être que cet article nous en donne en partie l’explication avec le morcellement-non-stop de ces bandes, la prolifération des « chefs de guerre » et des brigades en tout genre…

  10. Frantz Fanon dit :

    Le khalife n’exécute que les ordres qu’il reçoit de Wallstreet à travers Oncle Tom’s Security Company.

  11. salim dit :

    Le merdogan s’est pris les pieds dans le tapis sur ce coup là… ça m’a tout l’air d’être un piège dans lequel il est tombé à pieds joints.
    Maintenant, il va lui falloir encaisser les crochets du droit du champion Poutine. Et, je ne pense pas que ses potos de l’Otan viendront à son secours.
    je pense qu’une séquence intéressante (et plutôt en faveur des autorités syriennes) va démarrer à présent… la turquie sur la défensive et la résistance à l’offensive ; c’est ce qu’on appelle, je crois, un point de basculement dans les rapports de force!

    Dépêche AFP annonçant le repport de la visite de Poutine en Turquie à une date indéterminé :

    Poutine repousse sa visite à Ankara à une date indéterminée (Kremlin)
    Partager AFP | 11/10/2012 | 12h55

    Le président russe Vladimir Poutine a repoussé à une date indéterminée sa visite prévue à Ankara, a déclaré jeudi à l’AFP le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov, alors que le ton monte entre les deux pays après l’interception en Turquie d’un avion syrien en provenance de Moscou.

    « La visite a été repoussée, nous conviendrons des dates ultérieurement », a déclaré M. Peskov, sans préciser les raisons de cette décision ni la date initialement convenue pour la visite.

    La presse russe faisait état jeudi d’une visite prévue lundi prochain, qui aurait été annulée avant même l’interception du vol Moscou-Damas par les forces aériennes turques.
    « La visite aura lieu », a encore déclaré M. Peskov.
    Un porte-parole de l’ambassade de Turquie avait convenu au début de la semaine qu’il y avait « beaucoup d’informations crédibles dans la presse turque et russe selon lesquelles le président Poutine devait se rendre en Turquie pour prendre part à un conseil de coopération le 15 octobre ».
    Il avait refusé de confirmer officiellement cette date, dans un message électronique, se retranchant derrière les annonces devant être faites par les services de presse de M. Poutine et du Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan.
    La Russie a exigé jeudi des explications d’Ankara après l’interception par les forces aériennes turques du vol Moscou-Damas des lignes aériennes syriennes, un avion de ligne transportant notamment 17 passagers russes et soupçonné de transporter des armements ou des composants d’armes.

    • Marie-Christine dit :

      « je pense qu’une séquence intéressante (et plutôt en faveur des autorités syriennes) va démarrer à présent… la turquie sur la défensive et la résistance à l’offensive ; c’est ce qu’on appelle, je crois, un point de basculement dans les rapports de force! »
      J’espère Salim que vous avez raison !

  12. Rensk dit :

    Bien… Sachez que j’ai voulu donner le lien du Blick cité plus haut ailleurs mais je n’y trouve plus l’article, Spiegel aussi avait parlé de cela puis « pfui Teufel » ils ont tout caché…

    Le lien nous renvoie d’ailleurs maintenant a un tout autre article… c’est comme cela qu’ont est « droit dans ses bottes » ? Où est-ce une « marque » au fer rouge des USA ?

  13. djiadfucker dit :

    Selon RT les passagers et l’équipage ont été tabassés par les turcs … si Poutine laisse les Turcs taper ses citoyens alors qu’ils n’ont rien fait à la Turquie sans réagir c’est mauvais pour s réputation. Je ne serais pas étonné si un avion turc ne se faisait pas descendre.

    • fatima dit :

      Ceux qui ont été tabassés par les turcs, ce sont les passagers qui ont refusé de signer un document sur lequel les turcs ont noté que « l’avion était obligé d’attérir dans l’aéroport d’Ankara suite à la demande du capitain » !!!
      Quatre ont refusé de signer ce papier parmi les 35 voyageurs..
      La turquie va trop loin dans ces mensonges et dans sa provocation.
      Ce que j’ai lu aujourd’hui dans les merdias français , aucun n’a condamné cet acte odieux et criminel !!!

      • Yavuz Sultan Selim dit :

        Les passagers se sont entre tabassés…c’est dur de croire à la vérité.

      • Suriye akilli ol dit :

        Dis-moi Fatoche,
        Tu l’as vu ce document pour affirmer son contenu ?
        Tu penses bien qu’une telle intervention a du être filmée, compte tenue de la situation. Alors que les Turcs prennent le risque de tabasser les passagers ? J’en doute. Surtout que des diplomates russes se sont rendus immédiatement à l’aéroport.

        A mon avis le document devrait être un reçu pour notifier la confiscation des colis suspects.

        Ni la Syrie, ni la Russie n’ont officiellement parlés de tabassage et de documents signés.

        Fais toi un bon thé à la menthe et rendors toi.

  14. salam dit :

    Une analyse intéressante :
    Le « piratage » de l’avion syrien : les coups montés de la Turquie

    Soit c’est une erreur, soit un coup monté, soit un piège tendu à Ankara. En tout cas, les trois interprétations les plus plausibles admises à l’atterrissage forcé de l’avion civil syrien par les autorités turques ont de commun qu’elles n’ont rien à voir avec les allégations turques, surtout celles arguant une cargaison à caractère militaire.
    Les évènements qui ont suivi « le piratage » de l’appareil de ligne syrien leur donnent fortement raison.
    Pourquoi laisser partir l’avion?
    Ainsi, 10 heures après avoir contraint l’Airbus A-320 syrien en provenance de Moscou à atterrir dans l’aéroport d’Ankara-Esenboga, le gouvernement d’Erdogan s’est vu contraint de laisser repartir au matin de ce jeudi vers la capitale syrienne.
    Curieusement, rien n’a été révélé sur le contenu de la cargaison qualifiée de « suspecte » qui aurait été retrouvée à bord du vol. Il est dit qu’il n’a été permis à l’avion à bord duquel se trouvent 35 passagers dont des Russes accompagnés de leurs enfants de décoller qu’après l’avoir confisquée. Mais dans les déclarations officielles, il semble qu’Ankara tente d’en minimiser la portée se contentant de dire par la voix du ministre turc des Affaires étrangères Ahmet Davutoğlu qu’ »Il y a une cargaison illégale à bord de l’avion qui aurait dû être signalée » en conformité avec la réglementation de l’aviation civile, et qu’ »il y a des éléments à bord qu’on peut qualifier de douteux », (l’agence de presse Anatolie)
    On est bien loin des spéculations des medias turcs , selon lesquels il pourrait s’agir de pièces de missile selon la chaîne d’information NTV, ou de matériel de communication destiné au régime de Bachar al-Assad selon la télévision publique TRT.
    Si elles étaient vraies, une question ne saurait être ignorée : pourquoi avoir laissé partir l’avion ?
    La face cachée : cacher les preuves
    Mais force est de constater que les medias turcs ont évité d’évoquer que des pressions ont été exercées sur les passagers et les membres de l’équipage avant leur départ. Selon la chaine de télévision russe « Russia Today », citant les témoignages de passagers russes, les autorités turques les ont obligés à signer des papiers qui affirment qu’ils ont atterri pour des raisons contraignantes, qu’ils n’ont ni vu les avions de combat turcs ni n’ont été contraints à atterrir.
    Dans un contact téléphonique, une passagère a même indiqué que quatre passagers et les membres de l’équipage qui ont refusé de signer ont été agressés par les éléments des forces de l’ordre turc et que les pilotes de l’air ont aussi été mis à l’écart et menacés d’être arrêtés.
    Ce comportement turc insinue que les responsables voudraient à tout prix éviter d’être poursuivis en justice par ces passagers.
    D’autres détails de l’atterrissage forcé révélés par les parties syriennes vont dans ce sens.
    « Le capitaine de l’avion n’a pas été informé lors de la traversée du ciel turc qu’il devait atterrir. Il a été surpris de voir sur le cadran de radars les avions de combats turcs (F14) entourer son appareil », a assuré la directrice de la Société d’aviation arabe syrienne Ghida Abdel-Latif.
    Ce qui veut dire qu’il n’a rien vu, ni entendu, et surtout qu’aucune sommation verbale de la part de la tour de contrôle n’a pu être enregistrée par la fameuse boite noire.
    Du coup, aucune preuve tangible ne peut étayer une plainte en justice.
    Les medias dans le coup : le coup monté ?
    Concernant les informations médiatiques sur le contenu de la cargaison, Mme Abdel-Latif s’est interrogée pertinemment : « comment les medias peuvent-ils savoir d’avance que la cargaison est formée de systèmes de missiles ? ». Laissant croire de l’impossibilité de savoir le contenu de la cargaison avant même de l’ouvrir.
    De surcroit, la diffusion d’une telle version des faits peut très bien avoir été dictée, ce qui veut dire que les médias sont de mèche avec les autorités. Et d’en conclure de par leur la primauté de l’interprétation du coup monté, au détriment de celle de l’erreur et du piège.
    Signe indéniable que l’interception de l’avion syrien n’a rien de légal, ni le contenu de la cargaison d’illégal.
    Vers la zone d’exclusion aérienne ?
    Le piratage de l’avion syrien ne saurait être interprété à l’écart de l’escalade verbale et militaire du gouvernement turc contre la Syrie qui vise de plus en plus à la mise en place d’une zone d’exclusion aérienne. Ni le fait que la première décision prise par Ankara après l’atterrissage forcé de l’avion a été d’interdire aux avions turques de se rendre en Syrie, arguant des mesures de rétorsion.
    Le train est mis sur les rails : Il faut donc s’attendre à un autre wagon… un autre coup monté !
    Par L. Mazboudi, almanar.com.lb, 11-10-2012

    • Marie-Christine dit :

      La russie peut-elle par une réactiion appropriée mettre un cran d’arrêt à cette escalade qui ne me dit rien qui vaille ?

      • Charles dit :

        La Russie fournit à la Turquie 60% du gaz que celle-ci consomme. Ça fait donc longtemps que la Russie aurait pu – et dû – neutraliser la Turquie. Mais Poutine fait du Medvedev.

  15. djiadfucker dit :

    ERDOGAN VA CHIER DANS SON FROC
    ——————-
    Le « piratage » de l’avion syrien : les coups montés de la Turquie

    L.Mazboudi
    Soit c’est une erreur, soit un coup monté, soit un piège tendu à Ankara. En tout cas, les trois interprétations les plus plausibles admises à l’atterrisage forcé de l’avion civil syrien par les autorités turques ont de commun qu’elles n’ont rien à voir avec les allégations turques, surtout celles arguant une cargaison à caractère militaire.
    Les évènements qui ont suivi « le piratage » de l’appareil de ligne syrien leur donnent fortement raison.

    Pourquoi laisser partir l’avion?

    Ainsi, 10 heures après avoir contraint l’Airbus A-320 syrien en provenance de Moscou à atterrir dans l’aéroport d’Ankara-Esenboga, le gouvernement d’Erdogan s’est vu contraint de laisser repartir au matin de ce jeudi vers la capitale syrienne.
    Curieusement, rien n’a été révélé sur le contenu de la cargaison qualifiée de « suspecte » qui aurait été retrouvée à bord du vol. Il est dit qu’il n’a été permis à l’avion à bord duquel se trouvent 35 passagers dont des Russes accompagnés de leurs enfants de décoller qu’après l’avoir confisquée. Mais dans les déclarations officielles, il semble qu’Ankara tente d’en minimiser la portée se contentant de dire par la voix du ministre turc des Affaires étrangères Ahmet Davutoğlu qu’ »Il y a une cargaison illégale à bord de l’avion qui aurait dû être signalée » en conformité avec la réglementation de l’aviation civile, et qu’ »il y a des éléments à bord qu’on peut qualifier de douteux », (l’agence de presse Anatolie)
    On est bien loin des spéculations des medias turcs , selon lesquels il pourrait s’agir de pièces de missile selon la chaîne d’information NTV, ou de matériel de communication destiné au régime de Bachar al-Assad selon la télévision publique TRT.
    Si elles étaient vraies, une question ne saurait être ignorée : pourquoi avoir laissé partir l’avion ?

    La face cachée : cacher les preuves

    Mais force est de constater que les medias turcs ont évité d’évoquer que des pressions ont été exercées sur les passagers et les membres de l’équipage avant leur départ. Selon la chaine de télévision russe « Russia Today », citant les témoignages de passagers russes, les autorités turques les ont obligés à signer des papiers qui affirment qu’ils ont atterri pour des raisons contraignantes, qu’ils n’ont ni vu les avions de combat turcs ni n’ont été contraints à atterrir.

    Dans un contact téléphonique, une passagère a même indiqué que quatre passagers et les membres de l’équipage qui ont refusé de signer ont été agressés par les éléments des forces de l’ordre turc et que les pilotes de l’air ont aussi été mis à l’écart et menacés d’être arrêtés.
    Ce comportement turc insinue que les responsables voudraient à tout prix éviter d’être poursuivis en justice par ces passagers.

    D’autres détails de l’atterissage forcé révélés par les parties syriennes vont dans ce sens.
    « Le capitaine de l’avion n’a pas été informé lors de la traversée du ciel turc qu’il devait atterrir. Il a été surpris de voir sur le cadran de radars les avions de combats turcs (F14) entourer son appareil », a assuré la directrice de la Société d’aviation arabe syrienne Ghida Abdel-Latif.
    Ce qui veut dire qu’il n’a rien vu, ni entendu, et surtout qu’aucune sommation verbale de la part de la tour de contrôle n’a pu être enregistrée par la fameuse boite noire.

    Du coup, aucune preuve tangible ne peut étayer une plainte en justice.

    Les medias dans le coup : le coup monté ?

    Concernant les informations médiatiques sur le contenu de la cargaison, Mme Abdel-Latif s’est interrogée pertinemment : « comment les medias peuvent-ils savoir d’avance que la cargaison est formée de systèmes de missiles ? ». Laissant croire de l’impossibilité de savoir le contenu de la cargaison avant même de l’ouvrir.
    De surcroit, la diffusion d’une telle version des faits peut très bien avoir été dictée, ce qui veut dire que les médias sont de mèche avec les autorités. Et d’en conclure de par leur la primauté de l’interprétation du coup monté, au détriment de celle de l’erreur et du piège.
    Signe indéniable que l’interception de l’avion syrien n’a rien de légal, ni le contenu de la cargaison d’illégal.

    Vers la zone d’exclusion aérienne ?

    Le piratage de l’avion syrien ne saurait être interprété à l’écart de l’escalade verbale et militaire du gouvernement turc contre la Syrie qui vise de plus en plus à la mise en place d’une zone d’exclusion aérienne. Ni le fait que la première décision prise par Ankara après l’atterissage forcé de l’avion a été d’interdire aux avions turques de se rendre en Syrie, arguant des mesures de rétorsion.

    Le train est mis sur les rails : Il faut donc s’attendre à un autre wagon… un autre coup monté !

    • fatima dit :

      Ces quatres passagers doivent absolument porter plainte contre le gouvernement turcs auprès de l’onu ou auprès du tribunal de Lahaye.

      • Marie-Christine dit :

        je suis d’accord avec vous Fatima : Erdogan est-il entrain de creuser davantage sa tombe ? Mais jusqu’où va-t-il encore aller avant d’y tomber ?

  16. Alex Comenus dit :

    L’armée turque est galvanisée par un nouveau film « Fetih 1453″ qui réécrit l’Histoire en faveur de l’empire ottoman. Lors de la prise de Constantinople, Mehmet II, dans sa majestueuse clémence, rassure et épargne la vie des civils byzantins. Les trois jours de massacres qui ont suivi la chute de la ville y sont complètement occultés.
    Ce qui dèclencha l’ire des historiens et des chrétiens d’orient. Ces derniers ont interdit la diffusion du film au Liban.
    Un pays fondé sur des génocides et dont l’histoire est règulierelent entachée de massacres et de pogroms n’a pas de leçons à donner.

  17. Camilo dit :

    C’est incroyable, Erdogan fait appel à la légalité internationale (droit de visite à bord d’un avion et application de article 35 a et B Chap 5 de la convention de Chicago)qu’il bafoue tous les jours en ouvrant les ports, aéroports et routes turque à l’armement illégal de l’ASL.

    Tout cela pour ouvrir des valises diplomatiques russes et saisir plus de 300Kg de matériel dans un appareil Syrien en agressant son personnel de bord, c’est ‘l’hôpital qui ce fou de la charité là !!!

    ttp://www.leparisien.fr/crise-egypte/l-avion-syrien-intercepte-en-turquie-a-pu-redecoller-11-10-2012-2223289.php

  18. l'ingenue dit :

    Je me rappelle qu’au moment de l’éclatement de l’URSS les medias occidentaux ne parlait que de la population turcophone d’Asie centrale. Mais une fois arrivée a leurs buts ; les voila utiliser l’islamisme pour encore arriver à leur but. Pour l’empire tout est question de conjoncture
    Une question troublante quand même. Pourquoi ce « model islamiste turc » n’est apparu que juste après la destruction de l’Irak, l’invasion de l’Afghanistan et la monté en puissance de l’Iran chiite. Et Pourquoi ce virage à 180 degré de la politique de la politique des USA vis à vis des islamistes .Avec ce Morsi qui va se recueillir sur la tombe de Sadate alors que l’on sait que c’est un islamiste qui l’a assassiné.

  19. vilistia dit :

    Léger retour en arrière

    RT. La Turquie ne peut se permettre une guerre avec la Syrie
    vidéo fr

    http://www.dailymotion.com/video/xu5e0i_rt-la-turquie-ne-peut-se-permettre-une-guerre-avec-la-syrie-s-t_news

    • Charles dit :

      Mais n’y a-t-il jamais eu des guerres que « personne ne pouvait se permettre ? Par exemple, la guerre entre l’Iraq et l’Iran dans les années 1980.
      En fait, personne ne peut jamais se permettre une guerre, car ce n’est jamais une promenade fraîche et joyeuse, et presque toujours l’aboutissement de mauvais calculs.
      L’éventuelle guerre entre la Turquie et la Syrie pourrait arranger bien du monde, surtout ceux qui, Turcs à part, perdent actuellement en Syrie.

      • Suriye akilli ol dit :

        Dans le temps ca s’apelait GUERRE D’USURE.
        Aujourd’hui je pense que nos chèrs « historiens » vont trouver mieux.

    • RoyL dit :

      http://sana.sy/eng/22/2012/10/12/446694.htm
      Turkish Websites and Newspapers: Syrian-Turkish Border
      Transferred into Center for Armed Groups and Spies with AKP
      Government’s Support
      Oct 12, 2012

      ANKARA, (SANA) – The Turkish Sol Haber website stressed that
      [...] etc.

      [... T]urkish Journalist: Those Who Think They Can Topple Syria
      Easily are Mistaken

      The Turkish Journalist Metin Munir said that the Turkish
      government is unable to implement its threat of waging a military
      aggression against Syria because of the economic situation in the
      country since any such probable war would lead to a great
      economic crisis in Turkey.

      In an article published by the Turkish Milliyet Newspaper, Munir
      said that whoever thinks that he is able to topple Syria easily
      is mistaken, scoffing at Turkish officials who talked about the
      ability of the Turkish army to launch attack against Damascus in
      few hours to convince the Turkish people that as if this war is
      just a picnic.

      « We have to ask those geniuses that if you entered in few hours,
      would you be able to return in few hours and would you find
      Turkey as you left it? » he asked mockingly.

      Munir said that any possible war might result in halting foreign
      funds to Turkey, especially that the Turkish economy’s inability
      to ensure foreign currency has weakened the economy, adding that
      the economic growth in Turkey started to slow due to procedures
      adopted by the AKP government.

      He added that deploying military forces on the Syrian borders
      requires high expenses and additional funds to purchase military
      equipment, while the economic situation in Turkey is suffering in
      light of the price rise.

  20. EAUX TROUBLES dit :

    http://www.liberation.fr/monde/2012/10/11/la-russie-proteste-apres-l-interception-d-un-vol-moscou-damas-en-turquie_852463

    « L’avion syrien avait été contraint d’atterrir en Turquie pour des vérifications, qui ont révélé selon Ankara «une cargaison illégale». Damas dénonce un «comportement hostile».

    La Syrie a accusé jeudi son voisin turc de «comportement hostile» et réclamé la «restitution intégrale» des marchandises confisquées lors de l’interception par Ankara d’un avion syrien au motif qu’il transportait une cargaison suspecte. L’interception de l’appareil qui faisait la liaison Moscou-Damas mercredi soir est un «comportement hostile et répréhensible» et «un signe supplémentaire de la politique hostile menée par le gouvernement de (Recep Tayyip) Erdogan qui (…) abrite (les rebelles) et bombarde le territoire syrien», a indiqué le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

    Par ailleurs, le gouvernement syrien a réclamé aux autorités turques «la restitution intégrale et intacte du contenu de l’avion», a ajouté le ministère, en soulignant que les autorités turques avaient «inspecté l’avion, maltraité son équipage et gardé en captivité les passagers de longues heures». Selon la directrice de la compagnie Syrian Air, Aida Abdel Latif, des «appareils militaires turcs (…) ont obligé l’avion à atterrir sans que le pilote ait été prévenu à l’avance, et ce en vue d’une inspection». «Un accident aurait pu se produire tellement les avions militaires étaient proches», a précisé Aida Abdel Latif.

    D’après l’agence officielle syrienne Sana, l’avion a finalement atterri à Damas jeudi à 5h10 (4h10 en France). L’appareil, qui assurait la liaison Moscou-Damas, a été intercepté mercredi soir par la Turquie au motif qu’il transportait une cargaison suspecte. L’Airbus 320 a été escorté par deux avions F-4 de l’armée de l’air turque puis forcé à atterrir à l’aéroport d’Ankara-Esenboga pour des contrôles de sécurité.

    La Turquie avait indiqué mercredi soir qu’une cargaison «illégale» se trouvait à bord de l’avion de ligne. Une source russe dans les services d’exportation d’armes russes a affirmé à l’agence Interfax qu’il n’y avait «ni armes ni composants pour des armements à bord de l’appareil».

  21. EAUX TROUBLES dit :

    « Poutine fera une visite en Turquie le 3 décembre

    ANKARA – Le président russe Vladimir Poutine, qui a repoussé une visite qu’il devait effectuer lundi prochain à Ankara, est attendu dans la capitale turque le 3 décembre, a annoncé le bureau de presse du Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan.

    La troisième édition du conseil supérieur de coopération turco-russe établi en 2010 aura lieu le 3 décembre à Ankara (…) sous la coprésidence de M. le Premier ministre (Erdogan) et du président russe, indique un communiqué alors que le ton est monté entre les deux pays après l’interception mercredi soir en Turquie d’un avion syrien en provenance de Moscou.

    Le texte précise que les deux hommes se sont mis d’accord sur cette date lors d’une conversation téléphonique qu’ils ont eu lundi dernier.

    Les entretiens turco-russe doivent porter sur les grands sujets d’ordre international, dont la guerre civile en Syrie sur laquelle Ankara et Moscou ont des opinions très divergentes, ainsi que sur des sujet d’intérêt économique.

    La Russie a exigé jeudi des explications d’Ankara après l’interception par les forces aériennes turques du vol Moscou-Damas des lignes aériennes syriennes, un avion de ligne transportant notamment 17 passagers russes et soupçonné de transporter des armements ou des composants d’armes.

    La Turquie, allié de l’Otan, a rompu avec le régime syrien et réclame le départ du président Bachar al-Assad dont le principal allié est la Russie.

    La Russie n’a cessé de dénoncer la politique d’ingérence occidentale et a bloqué jusqu’à présent avec la Chine toute résolution ouvrant la porte à des mesures contraignantes pour le régime syrien au Conseil de Sécurité de l’ONU.

    Sur le plan économique, les échanges russo-turcs ont explosé depuis la chute du communisme, pour atteindre 30 milliards de dollars en 2011. La Turquie achète plus de 60% de son gaz à la Russie. Les deux pays se sont fixés pour objectif d’atteindre un volume d’échanges annuels de 100 milliards de dollars d’ici 2015. »

    http://www.romandie.com/news/n/_Poutine_fera_une_visite_en_Turquie_le_3_decembre_87111020121515.asp

  22. EAUX TROUBLES dit :

    http://www.lorientlejour.com/category/%C3%80+La+Une/article/782293/Huit_tues_dans_une_attaque_contre_un_bus_a_la_frontiere_libano-syrienne.html

    « yrie « Les terroristes nous ont ligoté les mains et bandé les yeux puis nous ont frappés et insultés ».

    Au moins huit personnes ont été tuées et huit autres blessées dans une attaque menée en Syrie par un « groupe terroriste » contre un bus, venant du Liban et transportant des ouvriers syriens, qui venait de franchir la frontière, a annonce jeudi la télévision officielle syrienne.

    « Un groupe terroriste armé a attaqué à l’aube un bus transportant des ouvriers syriens en provenance du Liban quelques minutes après qu’il eut franchi le poste-frontière d’Arida en direction du territoire syrien, tuant huit citoyens et en blessant huit autres », a indiqué la télévision.

    Cité par l’agence officielle syrienne Sana, un des blessés a affirmé « vers 02H00 (mercredi 23H00 GMT), deux voitures ont intercepté notre bus qui venait de franchir le poste-frontière d’Arida et nous ont conduits vers une ferme ».

    « Les terroristes nous ont ligoté les mains et bandé les yeux puis nous ont frappés et insultés sous prétexte que nous ne soutenons pas les +révolutionnaires d’Alep+ », la deuxième ville de Syrie théâtre d’une bataille cruciale entre troupes du régime et rebelles.

    Un autre blessé cité par Sana a affirmé que « le groupe de terroristes les a agressé et leur a subtilisé leurs papiers d’identité et leur argent avant de les replacer dans le bus et d’ouvrir le feu ».
    « 

  23. djiadfucker dit :

    MOSCOU, 11 octobre – RIA Novosti

    Sur le même sujet
    La Syrie interceptera tous les avions turcs survolant son territoire
    Avion syrien intercepté: « acte de piraterie » selon Damas
    Avion syrien intercepté: Moscou demande des explications à Ankara
    Poutine reporte sa visite en Turquie (officiel)
    La Syrie n’a « aucun problème » avec le peuple turc (Assad)

    Multimédia
    Russie et Turquie: relations en chiffres

    L’interception par la Turquie d’un avion syrien reliant Moscou à Damas peut être considérée comme une tentative d’exercer des pressions sur la Russie, ce qui risque d’aggraver les relations bilatérales, estiment les experts interrogés par RIA Novosti.

    « Cet incident aura un impact sur les relations bilatérales. Il était difficile de ne pas remarquer que l’appareil était civil et ne transportait pas de fret militaire. C’est un message destiné à la Russie qui traduit l’intention turque d’agir avec fermeté. La question est de savoir comment nous y réagirons », a indiqué à RIA Novosti Oleg Koulakov, professeur à l’Université militaire du ministère russe de la Défense.

    Et d’ajouter qu’un comportement aussi inattendu pouvait signifier que les autorités turques étaient déterminées à durcir le ton envers Moscou sur la question syrienne.

    « Forte du soutien de l’Otan sur le dossier syrien, la partie turque a surestimé ses capacités. Elle devrait écouter plus attentivement ce qu’avait dit le secrétaire général de l’Alliance Anders Fogh Rasmussen (qui avait déclaré le 8 octobre que l’Otan était prête à protéger la Turquie en cas de besoin, sans toutefois s’ingérer dans le conflit syrien, ndlr) », a-t-il poursuivi.

    Boris Dolgov, de l’Institut russe d’études orientales, a pour sa part qualifié cet incident de « fait inédit » dans les relations internationales. D’après lui, cette démarche s’inscrit dans le cadre de la politique turque à l’égard de la Syrie et de la Russie, qui s’oppose à toute intervention militaire dans ce pays proche-oriental.

    « Cette démarche vise la Russie et constitue le lancement d’une politique antirusse, je n’y vois rien de surprenant », a fait savoir l’expert.

    Mercredi 10 octobre, des chasseurs F-16 turcs ont contraint un avion de ligne syrien Airbus A-320 reliant Moscou à Damas à atterrir à l’aéroport d’Ankara-Esenboga. Le chef de la diplomatie turque Ahmet Davutoglu a alors annoncé que l’avion était soupçonné de transporter du fret non conforme aux exigences de l’aviation civile. 35 passagers, dont 17 Russes, se trouvaient à bord de l’appareil.

    Préoccupé par cet incident, Moscou a demandé des explications au ministère turc des Affaires étrangères.

  24. EAUX TROUBLES dit :

    http://tempsreel.nouvelobs.com/la-revolte-syrienne/20121011.OBS5242/syrie-des-opposants-creent-un-mouvement-laic.html

    « Où en est l’opposition syrienne ? Mercredi matin, alors que le président du Conseil national syrien, principale structure de l’opposition en exil, était auditionné à Paris par la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale, un nouveau mouvement d’opposition était fondé à quelques centaines de mètres de là.

    Effritement, divisions, le CNS, qui était présenté comme la structure censée représenter l’ensemble de l’opposition ou presque, a perdu au fil des mois un nombre important de ses membres, jusqu’à sa porte-parole Basma Kodmani le 28 août dernier.

    Randa Kassis, fondatrice du nouveau « Mouvement de la société pluraliste » a elle aussi quitté le Conseil national syrien il y a quelques mois : « Je ne suis pas là pour critiquer le CNS, mais celui-ci est manipulé par un parti qui, depuis pas mal de temps, finance des islamistes extrémistes en Syrie. C’est pour cela que je l’ai quitté », justifie l’écrivaine syrienne. »

    Le CNS financerait des islamistes extrémistes en Syrie…extrémistes donc actes de terrorisme ? Donc crimes de guerre ?

    Le CNS connait-il l’association de malfaiteurs en vue de commettre un acte terroriste ?

    Faudrait le dire a la Commission des Affaires Etrangeres de l’Assemblée Nationale !!!

    Que fait la DCRI ? Une enquête s’impose !

    Apres tout on vient d’arrêter une « cellule » islamiste…dont certains membres prevoyaient parait-il de partir faire le « Djihad » en Syrie ?!

  25. EAUX TROUBLES dit :

    « La Syrie interceptera tous les avions turcs survolant son territoire
    +1 de vous en mode public pour ce contenu Annuler

    La Syrie interceptera tous les avions turcs survolant son territoire »

    Voir sur RIA novosti.

    Ca me parait normal.

  26. EAUX TROUBLES dit :

     » Concernant la Syrie, il y a cet article de Robert F. Worth, du New York Times, du 7 octobre 2012, – « Citing U.S. Fears, Arab Allies Limit Syrian Rebel Aid». Il s’agit de confidences de Saoudiens et de Qataris, qui se plaignent des constantes pressions US pour ne pas accorder une aide trop importante aux rebelles syriens, suivant de constantes pressions US pour soutenir les rebelles… L’article est d’autant plus intéressant qu’il ne cite pas que des “officiels” (des sources anonymes), mais notamment un ministre qatari cité en tant que tel.

    «For months, Saudi Arabia and Qatar have been funneling money and small arms to Syria’s rebels but have refused to provide heavier weapons, like shoulder-fired missiles, that could allow opposition fighters to bring down government aircraft, take out armored vehicles and turn the war’s tide.

    »While they have publicly called for arming the rebels, they have held back, officials in both countries said, in part because they have been discouraged by the United States, which fears the heavier weapons could end up in the hands of terrorists.

    As a result, the rebels have just enough weapons to maintain a stalemate, the war grinds on and more jihadist militants join the fray every month. “You can give the rebels [Kalashnikov] AKs, but you can’t stop the Syrian regime’s military with AKs,” said Khalid al-Attiyah, a state minister for foreign affairs in Qatar. Providing the rebels with heavier weapons “has to happen,” he added. “But first we need the backing of the United States, and preferably the U.N.”

    »Saudi officials here said the United States was not barring them from providing shoulder-fired missiles, but warning about the risks. The Saudis and Qataris said they hoped to convince their allies that those risks could be overcome. “We are looking at ways to put in place practices to prevent this type of weapon from falling into the wrong hands,” one Arab official said, speaking on the condition of anonymity in line with diplomatic protocol.

    »American support for such weapons transfers is unlikely to materialize any time soon. The Obama administration has made clear that it has no desire to deepen its efforts, mostly providing logistical support for the rebels.»  »

    http://www.dedefensa.org/article-l_entropisation_de_l_crevisse_11_10_2012.html

  27. fredo dit :

    bonjour a toutes et a tous’ il ne faut pas se trompe c’est bien l’otan et les US qui sont derierre ce detournement de l’avion syrien en provenance de russie AVEC CES DERNIERS RETOURNEMENT IRAN IRAK RUSSIE SUR DES CONTRATS donc vengeance US personnellement c’eszt ce que je crois je commence a connaitre ces sataniques sioniste font tout par derriere dans l’ombre ils complote ils trahisse ils volent ils mentent ils tuent sans vergogne ne vous y fiezpas ce sont les soldats de satan leurs maitre a tous ces condamne a l’enfer pouah bref erdogag comme toujours joue avec les allumettes ils va finir par prendre une grosse fesse vivement cela le refera redecendre sur terre son pays n’est alors pas du tout d’accord avec lui ‘ont voit bien ces manifestations contre l’ingerence en syrie. jai lut aussi que el maliki l’irakien commence a se debarrasse des atlantosioniste bravo le reveil est en court vive la syrie l’iran l’irak le hezbollah la palestine et leurs allies

    • Fabius Maximus dit :

      Fredo, un peu de ponctuation nous aiderait à comprendre, à suivre le fil de votre pensée. La lecture est indigeste, là. Amicalement.

    • fatima dit :

      Bien sûr ce sont les occidentaux qui sont derrière ce piratage. C’est pourquoi, ils n’ont pas condamné cet acte et leurs merdias (surtout ceux de la france) n’ont dit que des mensonges sur les conditions de ce piratage.

  28. Madame Marie Adélaïde DUGLAN dit :

    Bonjour Monsieur Louis Denghien,

    Suite à l’article d’hier « Situation aussi incertaine qu’évolutive à Maarat-al-Numan »
    Cécilia a joint divers articles dont un sur l’OTAN.

    Voici la copie de ma réponse qui est tout a fait appropriée aujourd’hui.

    Il n’est pas du tout question de parler de » MODÉRATION » mais de » FAIRE PREUVE DE RETENUE » c’est pas du tout la même chose dans la langue française !

    Nous ne comprenons pas trop bien le discours de Monsieur Rasmussen et où il veut en venir ?
    Car du côté de la Syrie il est parfaitement clair que le gouvernement fait « preuve de retenue » depuis le début de cette affaire de frontalière.

    Pour ce qui est de la Turquie les choses ne sont pas du tout évidentes car Monsieur Rasmussen ne parle pas de « Retenue » mais de « Modération » il sait très bien qu’une certaine modération, risque de finir par fatiguer la Syrie et provoquer un clache, es-qu’il en mesure vraiment les conséquences?

    La situation est donc dans les mains des membres de l’OTAN, si ils veulent la guerre totale qu’ils le disent.

    Mais ces deux phrases de Mr.Rasmussen sont loin d’être anodine:
    « L’OTAN est une alliance basée sur le principe de solidarité et, bien sûr, la Turquie peut compter sur cette solidarité. C’est pour cela que nous avons tous les plans prêts pour protéger et défendre la Turquie ».

  29. karade dit :

    Pour que le partis AKP soit plus plus soutenue par les Kurde et Turc, Erdogan as des propos qui vont contre Israël et Américaine.

    Erdogan à l’intention de sunnir avec les Islamites Syrien, pour aller titiller je penses Israël.

    Il ne faut pas se fier aux média, les Américain et Israel on pris leur distance d’Erdogan, et s’il dérape, ils vont lacher le PKK contre les Turc.

    La seul chance pour la Turquie d’éviter un scénario catastrophe comme la Syrie, c’est que Bashar gagne contre ces terroristes, Bashar est un exemple comme Atatürk

    Erdogan as fait des chose bien pour la Turquie se serai dommage que tout s’écroule demain à cause de lui

    • fatima dit :

      Non, au contraire, il faut lui (erdogan) faire subir ce que nous subissons.
      S’il n’y a pas des émeutes (de vraies) il ne comprendra pas .. Il faut lui infligé une leçon inoubliable.

      • TURKIYE-SURIYE dit :

        La GRANDE TURQUIE ne coulera jamais, les TURCS sont née pour refaire l histoire

        • Pour faire des histoires, dans l’immédiat…

          L.D. & Infosyrie

        • maryse dit :

          la grande turquie est devenue une suce boule de l’otan et d’israel, même les turcs en france on honte.

          • maryse dit :

            12 assassinat de turcs dans les eaux international et même pas un bruit de la grande turquie, honte a vous peuple soumis.

          • Yavuz Sultan Selim dit :

            Ceux qui ont honte, ne savent pas o combien lutter pour la liberté du peuple de Syrie est un combat noble. Je ne sais pas à quel peuple tu appartiens, tout ce que je peux te dire c’est que ce ne sont pas des personnes comme toi qui peuvent nous donner des leçon de dignité.

        • yazid dit :

          Reviens a la realité,ton pays est un pays sous développé qui à de l’interet que par le detroit du bosphore ,qu’au jour ou vous ne marcherai pas droit on vous enlevera pour le donner au Grec(qui eux on une longue histoire de culture)avoir comme Parrain l’Otan vous donne des ailes,souvenez vous de l’allié Saakachvili il y croyait aussi à votre Otan,,vous vous croyez des occidentaux,mais sachez que meme si vous changiez votre drapeaux pour l’etoile de david on vous accepterez pas dans l’UE,vous serez toujour des asiatique ni plus ni moins.

          • TURK dit :

            Laissons faire l histoire Mr YAZID…avant de critiquer regarde ton pays sous devollopée et arierer …. On VA VOUS RAMENER LA DÉMOCRATIE ET LE PRINTEMPS ARABES A VOUS AUSSI….ET UNE FOIS DE PLUS ON VA PARTAGER VOS RICHESSE..ETATS UNIS..ISRAIL..EUROPE..GRANDE TURQUIE …..

          • Suriye akilli ol dit :

            Et tu penses qu’Erdogan veut réellement entrer dans l’EU ?

            Erdogan utilise la candidature pour réformer et moderniser la Turquie. Et c’est l’EU qui subventionne la modernisation du coût ;) en tout cas partiellement.

            Moi je pense que rester candidat sans en être membre profite plus à la Turquie qu’à l’EU. Pour les investisseurs c’est amplement suffisant pour les attirer. La preuve, y en a de plus en plus. Et l’EU subbit la crise mais pas la Turquie.
            La Turquie profite des avantages de l’EU sans en subir les désavantages car : non membre.

            Quant aux gaz et petroles de nos chers voisins, la Turquie les achète, donc c’est du busness. S’ils ne veulent plus nous en vendre, dommage pour eux, on peut les acheter ailleurs.

      • yazid dit :

        Vois-tu Mr moustache y a qu’un turc pour croire au rôle régionale d’un pays asiatique encerclé par des ami puissant(Russie ,Grece,Iran Irak maintenant Syrie) et qui dépend d’eux pour se chauffer ou pour vendre sa camelotte,et enfin pour ta référence aux vol des richesses de l’Algerie sache qu’avec des corrompus et des lâches tous est possible mais grâce à Dieu l’Algérie compte de vraies Hommes et c’est prouvé par l’Histoire (la vraie par celle imaginé par votre cinéma de pacotille),qui s’y frotte s’y pique ,quand vous serais privé de gaz et de pétrole et que malgré cela vous levier encore vos misérables tetes de turc une bonne rébellion kurde finira bien le travail et ceci sans tirer une cartouche contre votre sainte alliance atlantique.Bonne chance pour cet hiver kardesh …

  30. vilistia dit :

    La suite des aventures de la toupie turque Erdogan
    ________________________

    Interception avion syrien: Ankara rejette les accusations de Moscou et Damas

    ANKARA – Le ministère turc des Affaires étrangères a rejeté jeudi les accusations de Damas et de Moscou sur une mise en danger des passagers lors de l’interception mercredi en territoire turc d’un avion syrien en provenance de Moscou pour contrôler sa cargaison.

    Les inquiétudes exprimées concernant une mise en danger de la vie et de la sécurité des passagers sont sans fondement, a affirmé un communiqué du ministère.

    Toutes les mesures ont été prises dès l’aterrissage de l’avion pour assurer la sécurité et répondre à tous les besoins des passagers, souligne le document, précisant que ceux-ci ont été conviés à s’installer dans la salle d’attente de l’aéroport jusqu’à la fin des contrôles sur l’appareil mais que la plupart ont préféré rester à bord.

    Le communiqué précise qu’une équipe de santé et une ambulance ont été tenues en alerte durant la procédure.

    L’appareil, qui effectuait la liaison entre Moscou et Damas, a été informé qu’il serait contrôlé alors qu’il survolait la mer Noire, de façon à lui donner une possibilité de faire demi-tour, a également indiqué le ministère.

    Le ministère russe des Affaires étrangères a annoncé jeudi avoir demandé à Ankara des explications concernant l’interception de l’appareil, qui transportait 17 ressortissants russes, accusant la Turquie d’avoir mis en danger les passagers.

    Son homologue syrien a pour sa part estimé que l’incident était un signe supplémentaire de la politique hostile menée par le gouvernement turc.

    La compagnie aérienne nationale syrienne a accusé les autorités turques d’avoir agressé l’équipage de l’avion.

    La Russie a également reproché aux autorités turques d’avoir refusé l’accès des diplomates russes à leurs concitoyens, qui sont restés confinés huit heures dans l’aéroport.

    En réponse à cette accusation, le communiqué turc fait valoir que le pilote de l’avion n’a pas transmis de liste de passagers et que les autorités n’ont été informées de la présence de citoyens russes à bord par l’ambassadeur russe que peu de temps avant le départ de l’avion d’Ankara.

    (©AFP / 11 octobre 2012 15h58)
    _________________________________

  31. Charles de Lorraine dit :

    « l’incident ne devrait pas affecter les relations turco-russes », avait indiqué en début de soirée M. Davutoglu »

    c’est ca petit david-en-glue de mes deux. Non seulement la Russie va te coller la misère jusque au dernier Dönner-Kebab de banlieue, mais tous ensemble avec les grecs, les arméniens, les kurdes, les syriens, les iraniens, les bulgares et les libanais on va te le pourrir ton pays de collabos orgueilleux. Tu n’a même pas idée dans quel pétrin tu t’est fourré dans la région.
    Peut-être la Turquie a t-elle deja emprisonnée, avec ces purges a répétitions tous les officiers laïcs et patriotes qui firent jadis sa grandeur, mais peut-être pas…
    Turc, qui que tu soit, si tu me lis prie pour que l’armée turc reprenne sa place a la tête du pays, c’est ta seule façon de survivre comme nation.
    Car pour ce qui est de l’économie tu peut faire une croix sur tes exportations et une autre sur l’adhésion a l’UE. On y veillera crois moi, tant que la France est dans l’UE jamais vous n’y serez même si on doit faire une quatrième guerre a l’Allemagne pour vous foutres dehors. On étaient en Europe déjà majoritairement contre votre adhésion avant vos menées guerrières contre la Syrie, alors maintenant que le voile médiatique est déchiré, tu pense bien que ca va être no-way pour tous les peuples.
    Après nos dirigeants peuvent bien nous tromper et nous faire passer des traités par dessous la table, mais ca ils n’oseront pas nous imposez votre présence en Europe comme ils nous ont imposé la politique migratoire.
    Ils savent que c’est dangereux, même si, vous les turcs êtes nos futurs collabos en chef dans la prochaine guerre contre le monde arabe.
    Ne doutez pas de la perfidie dont nos dirigeants sont capable. Comme dit si bien Soral « l’école ou tu as appris a mentir, c’est eux qui l’ont construite! ». On a la taqiya qu’on mérite.
    A la fin, ils vous laisseront dans votre caca face a tous les peuples qui vous entoures et que vous aurez massacrés gracieusement pour eux. Ils vous abandonneront a votre sort de tête-de-turc comme ils ont toujours abandonné leurs alliés dans toutes les guerres néo-coloniales en Asie ou en Afrique.

    Tel Cerbère le chien de garde dans la mythologie grec, la Turquie est un clébard a deux têtes (et a double-face) qui garde la porte des enfers. De là vient-il le mythe de la sublime porte ? Je n’en sais rien mais ce que je sais c’est que oui l’Europe est un « club chrétien », pas au sens religieux mais au sens philosophique. C’est a dire un club laïc, tout simplement. Nulle supériorité raciale ou religieuse a cela, comme on en trouve très souvent chez les juifs pour ce qui est de la supériorité de la race et chez les musulmans pour la supériorité de la religion.
    Ironie du sort la Syrie répondrait cent fois plus aux critères moreaux d’adhésion a l’UE que la Turquie.

    Crois moi Davidoglum c’est pas demain que tu va tailler de la charolaise pour fourrer tes Kebabs.

    • branka dit :

      et pour confirmer vos paroles, je viens de lire dans le Bild,le journal le plus lus en Allemagne et bien sur antisyrien une critique de la politique turque. Les allemands reprochent a Erdrogan le risque d’aggraver les relations avec la Russie et de nous pousser a la guerre.Meme le ministre des Affaires étrangères a eu des mots tres durs envers la Turquie.

  32. Yavuz Sultan Selim dit :

    Je voulais juste dire de ne pas trop faire confiance au guignol qui est à la tête du parti d’opposition; il se contredit sans arrêt; prend les escalators en sens inverse…dit tout et son contraire…mais n’arrive pas à dépasser les 25% aux élections ( l’AKP étant quant à lui aux alentours de 53%)

    • sowhat dit :

      25% c’est pas mal du tout face à un parti islamiste l’AKP qui n’a rien de démocratique et qui use systématiquement de chantage et d’intimidation. L’Akp étaità 53% mais plus aujourd’hui.

      Kiliçdaroglu dit tout est son contraire ? avez-vous des exemples ?

      au contraire M. Kiliçdaroglu a toujours été très cohérent. C’est ton idole Merdogan le néo-ottoman qui est confus, contradictoire et psychopathe.

      • Yavuz Sultan Selim dit :

        Peut être c’est pas mal du tout, mais ce n’est pas suffisant pour être prétendre être au pouvoir…et cela ne fait que 10 ans que ça dure…
        Je te défi de trouver des exemples concrets de chantage et d’intimidation de la part de l’AKP. Pour ta gouverne, un celèbre night clubber a dit dernièrement que les nuits à Istanbul n’avais jamais été aussi festive que depuis que l’AKP est au pouvoir…paradoxal non pour un parti soi disant islamiste?
        Pour les exemples que tu demandes, stp, tape juste le nom de ce mec sur youtube et il y a des dizaines d’exemples.
        S’il était aussi bon que tu le dis; il serait au pouvoir…mais depuis Mr Erdogan, la barre est trop haute.

    • kavurde dit :

      @ le sultan de je sais pas qui,si l opposition(chp)fait 25 pourcent c parceque c un kurde a la tete du chp et c pour ça que tu es pati voté ou l extreme droite turc(mhp) ou merdogan(akp)et le plus bizard dans tout ça c que vous ete tous pro ataturk(chp)

      • TURKIYE-SURIYE dit :

        oui c est vrai ATATURK c est notre PROPHETE

        • En tous cas, Erdogan et son AKP ne sont pas vraiment ses disciples…

          L.D. & Infosyrie

          • TURKIYE-SURIYE dit :

            Erdogan c est un politicien, il n as rien fais d exceptionnel . LA TURQUIE ET LES TURCS existait…ERDOGAN PROFITE de la gentillesse et trouve toujours des phrases magique….. Enfin moi personnellement je ne l aime pas …

          • Suriye akilli ol dit :

            Normal, Erdogan lui meme est Prophete donc égal à Ataturk. Logique qu’ils ne soient pas disciples.

        • Yavuz Sultan Selim dit :

          Ataturk, n’est pas notre prophète, notre Prophète est désigné clairement…je ne sais pas si t’as parlé sincèrement ou si c’est une blague…

  33. recherchinfo dit :

    Le détournement de l’avion syrien par la Turquie est à l’évidence une provocation à l’égard de la Syrie mais au delà, cela ne vise-t-il pas la Russie et n’est-ce pas une manœuvre pour entraîner l’Otan plus directement dans le conflit ?
    L’armée régulière syrienne gagne progressivement la guerre contre les rebelles donc les ennemis de la Syrie ne peuvent plus vraiment compter sur l’ASL pour renverser le gouvernement légal du président Assad, ils sont obligés d’envisager une intervention extérieure.
    Quels sont les « alliés objectifs » ennemis de la Syrie : Le gouvernement turc en première ligne qui multiplie les provocations depuis qu’il s’est rendu compte de l’échec des rebelles, le Qatar et l’Arabie Séoudite qui financent et, dans l’ombre, Israël pour lequel l’effondrement de la Syrie serait une étape contre l’Iran. Ce dernier point n’est pas une élucubration de ma part c’est exactement ce que le vice-premier ministre d’Israël, Dan Meridor, a affirmé dans un article du Figaro le 6-7 octobre 2012
    http://www.lefigaro.fr/international/2012/10/05/01003-20121005ARTFIG00470-dan-meridor-il-faut-casser-l-axe-iran-syrie-hezbollah.php
    Le gouvernement syrien ayant l’habileté de ne pas répondre aux provocations du gouvernement turc, il faut donc monter d’un cran et provoquer les alliés de la Syrie à commencer par la Russie.
    Le gouvernement turc s’est fait accorder l’autorisation de faire la guerre à la Syrie, le peuple turc étant réticent, l’Otan traîne les pieds, il semble que la population française accorde de moins en moins de crédit à la propagande anti Syrie, c’est peut-être aussi le cas des populations du reste de l’europe ; donc les ennemis de la Syrie ont intérêt à précipiter les évènements en jouant les apprentis sorciers et en multipliant les provocations pour que des réactions de la part des russes ou de la Syrie puissent entraîner un réflexe nationaliste des turcs derrière leur gouvernement actuel et impliquer l’Otan dans le conflit par le biais des alliances. Cela, de plus, pourrait laisser Israël libre d’attaquer l’Iran comme cela est évoqué par le vice premier ministre Israélien dans l’article du Figaro que j’ai cité plus haut « l’option militaire est sur la table en dire plus serait une erreur … plus on en parle moins on peut agir ».
    Quelle est l’influence de l’élection américaine dans ce contexte ? Une attaque est-elle possible avant (novembre 2012) ? il faudrait que cela réponde à une provocation pour favoriser la réélection du président Obama.
    Après les élections américaines ? J’ai noté dans les informations que le gouvernement israélien souhaitait organiser des élections anticipées, une guerre anticipée pourrait-elle favoriser une réélection du gouvernement israélien actuel ?
    Le président Assad qui gagne en interne marche donc sur des charbons ardents avec toutes ces provocations externes.

  34. RoyL dit :

    > Se pose aussi la question, pour les Candide que nous sommes, de
    > qui a informé les autorités turques de l’existence de cette
    > éventuelle cargaison délictueuse.

    l’A320 a une capacité de 150 (deux classes) jusqu’à 180 (une
    seule classe) passagers; le vol d’un airbus n’ayant que 35
    passagers à bord seulement ne doit pas être rentable — mais
    c’est d’autre part ce que les compagnies aériennes nationales
    doivent, à la différence des compagnies charter, normalement
    garantir, même s’il n’y aurait eu qu’un passager seul à se
    présenter (restant ouvertes des possibilités de négocier, bien
    sûr).

    Ça serait intéressant de savoir combien de passagers il y a
    normalement à bord dans ces vols, et leurs compositions (combien
    de russes, des syriens, etc.) *typique*.

    Ils ont imaginé d’une façon SCANDALEUSE que les russes (ainsi que
    les syriens) étaient des nés de la dernière pluie néanmoins!!!

    • Phoenix dit :

      @Royl

      De quelle cargaison délictueuse on parle là ?

      La Syrie n’est pas sous sanction d’aucune sorte de la part de L’ONU, di Conseil de Sécurité, hormis des sanctions unilatérales décidées par les Etats Unis, l’UE et qui sais-je encore !

      Même l’armement et le commerce d’armes entre Etats n’est pas illicite dans le cas présent, fut-ce même les armes les plus sophistiquées.

      Alors si les Turc invoquent des matières ou colis « illicites » présents dans l’avion, il faudrait dire quel colis et sous quelle règle cela est illicite, tant soit peu qu’ils ayent même trouvé quelque chose, ce qui n’est pas prouvé…

      Mais ce qui est hautement illégal, c’est de violer les règles internationales, en ce qui concerne l’aviation civile et en tan de paix, faire atterrir de force un avion de l’aviation civile par la contrainte d’avions de chasse (de guerre)turcs. Donc, la Turquie, ou son Etat a commis un acte de guerre, dans l’application stricto sensu de la Loi et des règles internationales pour l’aviation civile.

      C’est ni plus ni moins et on peut encore et toujours livrer des armes à l’Etat de la Syrie, malgré ce que les terroristes internationaux, dans la personnification d’une nébuleuse de « Communauté Internationale », non représentative de qui que ce soit…, veuille bien nous faire croire ou avaler avec sa propagande goebbelsienne…

      Tout le reste c’est bla bla…

      Phoenix

      • RoyL dit :

        http://en.rian.ru/world/20121012/176568046.html
        Grounded Syrian Plane ‘Carried Elements for Syrian Radars’
        MOSCOW, October 12

        [T]he Moscow-Damascus passenger jet grounded by Turkey carried
        technical elements for Syrian air defense radars, which did not
        require special reporting, the Russian business daily Kommersant
        reported on Friday citing sources. [...]

        ***

        ** Kommersant est TRÈS BIEN informé d’habitude d’abord.

        ** Il fallait être des imbéciles de l’univers pour imaginer
        sérieusement que les syriens pouvaient avoir conçu de jouer un
        mauvais tour aux … ?!, mêmes pas aux autorités de l’île de
        Pâques, ou aux habitants de la ville de Chicken, en Alaska,
        disons — mais aux RUSSES!!! — de plus avec la connivence
        implicite, ou l’incapacité et l’incompétence subsumés de ces
        derniers; avion de ligne CIVIL, immatriculé syrien!!!, passagers
        ignares russes à bord, enfants inclusifs!!!, est-il possible
        d’être des retardés jusqu’à ce point; prétendre d’avoir des
        informations leur permettant de cueillir les syriens (et les
        russes) sur le fait, sans même être, d’autre part, en état de
        (officiellement) connaitre la liste des passagers!!!, eux — ceux
        qui égorgent les femmes et les enfants, utilisent les ambulances
        pour commettre leurs actes terroristes, s’habillent en femmes
        pour essayer de s’échapper, et vivent de false flags tous les
        jours.

        • RoyL dit :

          [... T]he United States said meanwhile that it supported Turkey’s
          decision to force the plane down and indicated it would raise the
          matter with Russia.

          “We strongly support the government of Turkey’s decision to
          inspect the plane,” State Department spokeswoman Victoria Nuland
          said, adding that Washington was “concerned by any effort to
          supply military equipment to the Assad regime.” [...] [ibid.]

          ***

          Et bien sur qu’ils disent ça, maintenant que Erdogan,
          l’oligophrénique qui vient de prendre le chemin du thon qui
          s’enfile dans la *tonnara* pour se rendre vers la chambre de la
          *mattanza*, est cuit. Il y a plus d’un mois, Webster Tarpley
          commentait: — Erdogan, beware: cut the losses!!!, cut the
          losses!!! –

          Une phase dangereuse s’ouvre effectivement maintenant: comment on
          va *neutraliser* Erdogan (internement – Turquie), et comment *on*
          va réagir.

        • RoyL dit :

          Pire encore!!!, update:

          http://en.rian.ru/world/20121012/176568046.html
          MOSCOW, October 12

          Russia’s arms export agencies denied on Friday that cargo removed
          from a Damascus-bound airliner forced to land in Turkey by
          Turkish fighters on Wednesday was sent by them.

          The denial comes after Russian business daily Kommersant reported
          on Friday the seized items were technical components for Syrian
          air defense radars which did not require special certification as
          military items. [...]

          Ainsi que:

          http://sana.sy/eng/22/2012/10/12/446678.htm

          Russia **REITERATES** Call for Explanations by Turkish Government
          over Syrian Passenger Plane
          Oct 12, 2012

          MOSCOW, (SANA)- The Russian Foreign Ministry on Friday reiterated
          call for explanations by the Turkish government about its latest
          measure against the Syrian passenger plane which was heading from
          Moscow to Damascus.

          A source at the Ministry said Turkey has so far not given answers
          to the Russian questions regarding the reasons behind and the
          details of seizing part of the cargo which was on board the
          Syrian plane, DESPITE THE RUSSIAN EMBASSY IN ANKARA ASKING more
          than once for official Turkish replies in this regard.

          The source stressed that the RUSSIAN SIDE IS INSISTENT on
          obtaining explanations and information and is hopeful to get them
          soon. [...]

          • RoyL dit :

            http://sana.sy/fra/55/2012/10/11/446682.htm
            Des experts et politologues russes : L’obligation par le
            gouvernement turc d’un avion syrien à atterrir sur ses
            territoires est un défi de la Russie
            11 Oct 2012

            Moscou / Nombre d’experts et de politologues russes ont
            condamné l’acte perpétré par le gouvernement turc qui avait
            obligé l’avion civil syrien qui venait de Moscou à Damas à
            atterrir à Ankara.

            M. Rajab Sarov, conseiller politique à la Douma, a qualifié de
            « STUPIDE » ledit acte du gouvernement turc. [...]

            [P]our sa part, Vladimir Igsyev, directeur du centre d’études
            sociopolitiques à l’académie des sciences politiques, a fait
            noter que l’obligation par les autorités turques de l’avion civil
            syrien à atterrir à l’aéroport d’Ankara est une VIOLATION
            FLAGRANTE DE LA LOI INTERNATIONALE.

            Dans un entretien avec la chaîne Russie Aujourd’hui, le directeur
            de l’institut russe d’orientalisme, Vitaly Naumkin, a critiqué la
            PIRATERIE DU GOUVERNEMENT TURC de l’avion civil syrien, [...] [+emphase]
            Etc.

            ***
            => Démissions?! Putsch?! Dernier sursauts de folie de la part de
            l’administration Erdogan?! … ?!

        • RoyL dit :

          By the way il semblerait que Kommersant était, donc, bien (ou
          assez bien) renseigné après tout …

          http://en.rian.ru/world/20121012/176568046.html
          Russia’s foreign minister said on Friday that a Moscow-Damascus
          passenger airliner forced to land in Turkey over suspicions it
          had weapons on board was legally carrying Russian radar parts.
          [...]

          Lavrov also stressed the delivery was « entirely legal » and that
          Russia would demand both the return of the equipment and an
          explanation from Turkey. [...]

          But he also said the « radar station equipment » was « dual
          purpose, » meaning it could have both civilian and military
          applications. [...]

          ***

          Le dernier paragraphe semble un peu *bâclé* — par les
          journalistes, je dirais — qui sait, pour maintenir le suspense
          un peu plus, peut-être?! J’imagine en effet que quelqu’un ait
          demandé à M. Lavrov si le hardware aurait pu être employé par des
          radars — RADARS, nota bene!!! — militaires aussi, question à
          laquelle le chef de la diplomatie russe ne pouvait, logiquement,
          que répondre par l’affirmatif.

          Pour rendre l’idée: nous — chez les sapeurs du Génie, même pas
          des grenadiers!!!, de l’armée suisse (mais okay, les sapeurs, des
          troupes non strictement *combattantes* per se, travaillent dans
          la boue la plupart du temps) — on utilisait (non officiellement)
          des prophylactiques enfilés sur les bouts des canons des nos
          armes automatiques pendant les manœuvres afin d’éviter/minimiser
          l’entrée de saleté dans le canon et faciliter ainsi le nettoyage
          de l’arme après. Tadaaa!!!, parlons de l’usage dual –
          civil/*militaire* — des prophylactiques!!! :)

          Et encore: ce n’est surement pas une découverte des sapeurs
          suisses (je suis prêt à parier que même les troupes de forteresse
          font cela aussi), l’usage dual (*militaire*) des prophylactiques.
          Dommage, j’ai habité pour plus d’un mois à quelques centaines de
          mètres, un kilomètre peut-être, de distance d’une caserne de
          Gorkhas népalais à Kathmandu, et je n’ai jamais pensé de vérifier
          si eux aussi avaient *élabores* la même *science* de l’emploi
          dual des prophylactiques. X-)

          Ou encore: je suis donneur de sang régulier. Est-ce que on peut
          me garantir que mon sang, ou plasma, ne va pas être gardé aussi
          dans des frigos d’une forteresse sous les alpes, quelque part,
          aussi?! Personne ne pourrait pas me donner ces garanties. Etc.

    • mécréante dit :

      RoyL, j’ai déjà pris (il y a longtemps certes !) Syrian Air pour des Paris Damas ou l’avion n’était même pas à moitié plein !

      • Cécilia dit :

        Moi aussi et dans les mêmes conditions !

      • RoyL dit :

        Similairement en Indonésie:

        Sur certains vols (internes) par Garuda — la compagnie nationale
        (tickets généralement plus chers, meilleurs avions, service,
        plusieurs classes, etc., en principe) — on ne dépassait (non
        plus, dans ces derniers temps) la dizaine de passagers qui
        prenaient place à bord; inversement, Jakarta-Zurich (Garuda) une
        fois (maintenant ils n’ont plus de cette destination): ils m’ont
        mis en classe business (free of charges) :] parce que la classe
        économique était déjà toute prise (bien que j’avais eu ma place
        confirmée avant) au moment de faire le check-in.

  35. vilistia dit :

    18:45 11/10/2012
    MOSCOU, 11 octobre – RIA Novosti
    Multimédia

    La visite du président russe Vladimir Poutine en Turquie pourrait avoir lieu début décembre, a confirmé jeudi le service de presse du Kremlin.

    « Le 3 décembre prochain est retenu parmi les dates éventuelles de la future visite de travail (du président russe Vladimir Poutine, ndlr) à Istanbul, à l’occasion d’une réunion du Conseil de coopération de niveau supérieur », a déclaré devant les journalistes à Moscou Dmitri Peskov, porte-parole du chef de l’Etat russe.

    Et d’ajouter que la date définitive serait concertée plus tard selon les canaux diplomatiques.

    Plus tôt dans la journée, après l’annonce du report de la visite du président russe en Turquie, le service de presse du gouvernement turc a annoncé que M.Poutine était attendu à Istanbul le 3 décembre.

    • vilistia dit :

      Erdogan et Poutine se connaissent très bien et si besoin est, La république musulmane Tatarstan / Russie sera en appui.

      • vilistia dit :

        La Turquie est par sa racine Turco-mongole.

        Les premiers contacts avec l’Asie Centrale post-soviétique furent mitigés.On ne vient pas avec Mickey dans le dos !

        Cela se serait amélioré et d’ailleurs, la Turquie a un poste d’observateur à la Communauté économique centre-asiatique

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Organisation_de_coop%C3%A9ration_centre-asiatique

        On l’oublie trop souvent mais la Turquie fut la fondatrice du Conseil de l’Europe.
        Attendons la suite mais Erdogan devrait arrêter la Toupie et pratiquer la Derviche tourneur !

        • TURKIYE-SURIYE dit :

          et tu veut apprendre tous ca a qui ? Que les TURK vien d asie centrale….LE MONDE ENTIER LE SAIT SAUF TOI ……..VILISTA demain tu vas nous dire que les personne noir de peau sont originaire d afrique …..

          • mécréante dit :

            Sauf que les noirs de peau sont bien plus sympa !
            Ils n’ont jamais chasser les gens (les grecs par exemple) pour s’installer à leur place
            ou aller réapprendre aux musulmans leur propre religion !!

          • TURKIYE-SURIYE dit :

            On va pas aprendre une religion arabes,mais par contre on va vou apprendre la religion TURC

          • Suriye akilli ol dit :

            @mécréante

            Tu parles bien des noirs sympas qui perpétuent des boucheries sur le continent affricain ?

          • mécréante dit :

            Suriye akilli ol,
            Ils ne perpétuent des boucheries chez les autres eux !

  36. Baki dit :

    Des « munitions russes » dans l’avion syrien
    Reuters

    Le premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a affirmé aujourd’hui que l’avion de ligne syrien intercepté à Ankara transportait des munitions d’origine russe à destination du ministère syrien de la Défense. Les autorités turques ont contraint l’avion syrien, qui effectuait une liaison entre Moscou et Damas, à se poser hier soir à Ankara. Une partie de sa cargaison a été saisie.

  37. Fabius Maximus dit :

    Je crois que le contre-espionnage russe va avoir du boulot pour démasquer les taupes et/ou agents étrangers impliqués.

    RIA Novosti:

    L’avion de ligne syrien en provenance de Moscou intercepté mercredi dans l’espace aérien de la Turquie et forcé d’atterrir à Ankara transportait du fret militaire, en violation du règlement de l’aviation civile, a affirmé jeudi le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan.

    « Le fret avait été expédié au ministère syrien de la Défense par une compagnie russe », a déclaré M.Erdogan lors d’une conférence de presse conjointe avec le président du Kaszakhstan Noursoultan Nazarbaïev, en visite dans la capitale turque.

    Le chef du gouvernement turc n’a pas cité le nom de ladite compagnie russe, se contentant seulement de dire que celle-ci était liée au complexe militaro-industriel.

    Mercredi 10 octobre, des chasseurs F-16 turcs ont contraint un avion de ligne syrien Airbus A-320 (numéro de bord SRY442) reliant Moscou à Damas à atterrir à l’aéroport d’Ankara-Esenboga pour des contrôles de sécurité.

    Le chef de la diplomatie turque Ahmet Davutoglu a annoncé que l’avion était soupçonné de transporter du fret non conforme aux exigences de l’aviation civile. 35 passagers, dont 17 Russes, se trouvaient à bord de l’appareil.

    Préoccupé par cet incident, Moscou a demandé des explications au ministère turc des Affaires étrangères.

  38. RoyL dit :

    Agatha Christie (de laquelle — je jure — je n’ai jamais lu un
    livre) et ses Dix petits nègres …

    Normalement, des hommes … comme dire?!, d’*honneur* (euphémisme
    pour des: non clowns) et de *responsabilité* devraient, après une
    gaffe/flop pareils — au moins PROPOSER de — présenter leurs
    résignations.

    :)

  39. Alima dit :

    Les turques sont alliés avec les americano-sionistes, contre les seuls qui ont toujours défendus les palestiniens « la Syrie et l’Iran », sont-ils à ce point aveugle pour ne pas voir qu’Erdogan est à la botte des americano-siosnistes ????

    Bachar et Ahmadinejad ont toujours aidés les palestiniens « nourritures, armes au Hamas etc etc » voila pourquoi les americano-siosnsites veulent leurs têtes !!!

  40. Marie-Christine dit :

    Pas trait directement à l’article, mais passionnant, le vous recommande la lecture.

    Interview de Bassam Tahhan par Frédéric Saillot
    Quelques vérités sur la Syrie
    http://www.palestine-solidarite.org/interview.Bassam_Tahhan.111012.htm

  41. Suriye akilli ol dit :

    Selon la chaine Turque NTV, les colis confisqués dans l’avion Syrien contiennent essentiellement des Iphone 5 et des Mac Book pro nouvelles générations.

    L’armée Turque aurait déclaré : nos alliés les Américains viennent encore une fois de nous trahir. Nous étions nombreux à faire la queue devant les apple stores pendant une semaine et aucun d’entre nous n’a réussi à acheter un Iphone 5. On nous a menti en nous disant qu’ils étaient en rupture de stock. Nous avons maintenant la preuve de leur mensonge. C’est un complot inadmissible contre le peuple Turc. Nous ne pouvons autoriser de telles agissements venant d’un pays qui se prétand être notre allié et allons leur faire payer très cher cette trahison.

    • TURKIYE-SURIYE dit :

      mitomane rentre chez toi

      • TURKIYE-SURIYE dit :

        Mais tu es qui pour parler de cet facon à qui tu va faire payer ca tres cher , si tu es un TURK tu rentre chez toi et tu travail pour ton pays et tu le développe et tu paye tes impots en TURQUIE , pour moi tu es un esclave au service de la FRANCE tu es assimilé réellement et pour de bon,, dans ta tete tu te prend pour un TURK mais tu ny es plus … ACCEPTE TU N AS PAS LE COURAGE DE RETOURNER EN TURQUIE ……petit esclave …. noublie pas de te revieller a 6 H OO du mat pour aller travailler

        • Suriye akilli ol dit :

          Merci pour tes conseils avisés. Moi je n’ai pas besoin de me réveiller à 6h du matin, des Français, Turcs et kurdes le font pour moi contre salaires.

          Je n’ai pas demandé à naître en France et je ne vois pas de quelle courrage j’aurai besoin pour aller en Turquie. J’y vais tous les ans.

          Mais toi, si tu hais tellement la France, pouquoi ne pas retourner en Turquie.

        • yazid dit :

          Toujour le langage de la diplomatie à la erdogan, »petit esclave… mithomane » etc…tu n’es pas un bonne exemple pour l’image des Turc en France,retourne en mongolie et mets ton réveille à midi pour travaillé ton langage.merci

  42. Sympathisant dit :

    Il est évident que le « leadership » presque irrationnel turc cherche à provoquer une guerre contre la Syrie en espérant d’une part sauver l’ASL, d’autre part essayer de constituer une zone tampon à la frontière, en espérant entraîner l’Otan et les pétro-barbares du Golfe dans une coalition des canailles, c’est évident, la Syrie devrait de un, mobiliser la totalité de ses forces armées en particulier l’armée de l’air et la défense antiaérienne en prévision de la tempête qui s’annonce, ce sera une question de vie ou de mort de pouvoir contrer l’aviation, arme principale turque/otanesque comme on le voit depuis pas mal d’années, une bonne tactique (modèle: Yougoslavie 1999 où l’armée yougoslave avait eu des pertes très légères du fait de l’Otan) devrait aider à mitiger les effets de frappes éventuelles, et surtout demander que les Russes fassent ce qu’ils avaient fait pour l’Egypte vers les années 70, c-à-d déployer certaines de leurs batteries antiaériennes les plus modernes avec techniciens et servants pour rendre impénétrable l’espace aérien syrien, ce serait un signal extrêmement fort et dissuasif, pour déployer ce dispositif une vingtaine d’avions cargos (que les russes ont par centaines) devraient suffire, mais il faut faire vite ou la Syrie sera attaquée ça devient de plus en plus clair…
    je sais que c’est de l’hypothétique, mais on semble s’y diriger.

  43. vilistia dit :

    l’entité scélérate turque agresse encore la Syrie et la Russie
    vidéo fr

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=laUToPEfa4E

  44. LUDOVIC dit :

    Il parait que le MDE RUSSE Sergueï Lavrov a eu une telle colère noire, que la Turquie a vite fait de laisser partir l’avion. Le président Russe fera de la Turquie ce que la Russie a déjà prévu, tout est plannifé

  45. nacera dit :

    Pourquoi personne ne pense à faire un rapport sur la turquie et à s’en plaindre officiellement auprés du CS?
    Peut-on se conduire comme le fait la turquie en toute impunité?
    Pourquoi la syrie ne se plaint-elle pas? Je ne veux pas dire en marge d’un autre évènement mais comme problème spécial quoi.

  46. Cécilia dit :

    L’avion de ligne syrien à Ankara :

    http://www.youtube.com/watch?v=vM3_vK2Wx14

  47. EAUX TROUBLES dit :

    http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1515698/2012/10/12/Pieces-de-radars-antimissile-dans-l-avion-Moscou-Damas.dhtml

    « L’avion de ligne syrien intercepté par la Turquie et forcé de faire escale à Ankara transportait des éléments de radar russes pour les batteries antiaériennes syriennes, rapporte vendredi le quotidien Kommersant.

    Dans l’Airbus A320 se trouvaient 12 caisses contenant des éléments de radar russe destinés à équiper le système syrien de défense antimissile, ont déclaré à Kommersant des sources au sein de l’industrie d’exportation d’armes russes, niant catégoriquement qu’il s’agissait d’armements.

    Le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, avait déclaré jeudi soir que l’avion transportait « de l’équipement et des munitions à destination du ministère syrien de la Défense », en provenance d’un fabricant russe de matériel militaire.

    Mais selon les sources citées par Kommersant, les équipements transportés par l’avion syrien ne nécessitaient ni autorisation spéciale ni contrôle douanier et ne présentaient aucun risque pour les membres d’équipage ou l’appareil lui-même.

    « Nous n’avons enfreint aucune loi internationale », a affirmé une source citée par le journal.

    « Aucune marchandise ne nous appartenant » n’était à bord de l’avion syrien, a de son côté déclaré à Kommersant un responsable de l’agence publique d’exportation d’armes Rosoboronexport, Viatcheslav Davidenko.

    Par ailleurs, le Service fédéral de sécurité russe (FSB) pourrait ouvrir une enquête sur la fuite d’informations concernant le chargement sensible transporté par l’avion.

    « Les forces aériennes turques ont envoyé des chasseurs F-16 pour escorter l’avion, ce qui signifie qu’elles étaient très probablement au courant de ce que transportait l’appareil », a indiqué une autre source russe citée par Kommersant. »

    DEUX QUESTIONS donc amenées par ce commentaire :

    « Mais selon les sources citées par Kommersant, les équipements transportés par l’avion syrien ne nécessitaient ni autorisation spéciale ni contrôle douanier et ne présentaient aucun risque pour les membres d’équipage ou l’appareil lui-même. »

    S’ils ne neccesitent pas d’autorisation speciale, pourquoi ce « controle » soi-disant inopiné ?

    « Les forces aériennes turques ont envoyé des chasseurs F-16 pour escorter l’avion, ce qui signifie qu’elles étaient très probablement au courant de ce que transportait l’appareil », a indiqué une autre source russe citée par Kommersant. »

    JE doute que ce soit les Turcs qui aient au hasard interceptes cet Air Bus. QUI les a informes ?

    Il y a de l’OTAN la dessous, donc de l’espionnage.

    Je n’ai trouvé des infos sur la vente d’armes a la Syrie qu’ici :

    http://europa.eu/legislation_summaries/foreign_and_security_policy/cfsp_and_esdp_implementation/ps0017_fr.htm

    « Toute vente, fourniture, transfert ou exportation d’armes à la Syrie est interdite, que ce soit à travers le territoire des États membres ou au moyen de navires ou d’aéronefs de leur pavillon. L’interdiction porte non seulement sur les armes mais également sur tous les types de matériels susceptibles d’être utilisés à des fins de répression interne (munitions, équipements militaires etc.).

    En outre, l’interdiction concerne également la fourniture à la Syrie d’aide technique ou financière en rapport avec les activités militaires ou l’approvisionnement en armes.

    Cependant, les interdictions de la présente décision sont levées lorsque les armements ou les aides apportées par les États membres sont exclusivement destinés à des fins humanitaires ou de protection. »

    IL me semble que dans cette affaire, la TURQUIE outrepasse son droit.

    • Fabius Maximus dit :

      Cette réglementation est interne à l’UE et ne s’applique qu’à ses membres. Ce n’est pas une décision du CS de l’ONU, qui est contraignante (enfin… sauf pour Israël, bien sûr).

      • Suriye akilli ol dit :

        D’après ce que j’ai compris moi :
        La Turquie a appliqué le reglement internationnal de l’aviation civile et non celle de l’UE.
        Aparamment, même des canifs seraient interdits à certaine quantité.

        N’oubliez pas que la France a promis son aide.

  48. kenan dit :

    erdogan souffre de pb psychologique. il s’est fait une fixation sur Esad.
    aux derniere nouvelles, l’armee turque continue à amasser des chars à la frontiere, creuser des tranchées, aamsser des f-16 à la base de diyarbakir, etc..

    bcp de specialistes le disent clairement; erdogan cherche à provoquer des incidents pour justifier une attaque de la syrie.

  49. kenan dit :

    concernant l’avion syiren turque, c’est un vrai fiasko!! erdogan s’est encore discrédité devant l’opinion turque.
    il n’y a rien dans avion, alros uqe le premier jour,son valet davutoglu criait haut et fort que ils avaient truovés des armes !!!
    d’ailleurs si cela était vrai, croyer moi, ils auraient appeler les tv du monde entier .

    d’ailleurs l’opposition a demandé la destitution du davutoglu ce matin au parlement.

    sur tous les foruns des journeaux turcs, les gens se moquent de erdogan et davuroglu..

  50. Fabius Maximus dit :

    Erdogan, caniche des USA (et Poutine devrait avoir peur de ÇA ! Mort de rire!)
    ______________________________________________________________

    L’administration des Etats-Unis a donné son aval aux autorités turques pour inpecter l’avion syrien parti de Moscou à destination de Damas intercepté le 10 octobre, a déclaré vendredi la porte-parole du département d’Etat Victoria Nuland.

    Elle a cependant refusé de commenter l’information selon laquelle les Etats-Unis avaient signalé à la Turquie que l’avion syrien transportait des équipements militaires.

    « A ce moment toute fourniture d’équipements militaires au régime syrien est très dangereuse et nous attendons la réponse de la partie turque après l’examen minutieux du fret saisi », a déclaré Mme Nuland.

  51. RoyL dit :

    **BREAKING NEWS** (comme l’écrivent RT, en effet)

    http://rt.com/news/syria-plane-turkey-lavrov-291/
    No weapons on Syrian plane grounded by Turkey – Lavrov
    Published: 12 October, 2012

    [...] « We have no secrets, » Foreign Minister Sergei Lavrov told
    reporters. « There were, of course, no weapons on the plane and
    could not have been any. There was a cargo on the plane that a
    legal Russian supplier was sending in a legal way to a legal
    customer. » [...]

    “We are awaiting an official reply why our diplomats were not
    allowed to meet the Russian passengers on board,” stressed the
    Russian FM. [...]

    ***

    Il devrait y avoir **TRÈS PEU** de risques que M. Lavrov puisse
    devenir démenti.

  52. albert dit :

    Recep Tayyip Erdogan le judas a commencé par se faire passer pour un pro Arabes avec l’affaire de la flottille pour Gaza en 2010 qui a couté la vie à 8 Turc
    Je pense qu’il a été complice du massacre, les terroristes israéliens avait autour du cou que des photos des humanitaires Turc.
    On a l’a revu faire la comédie un an plus tard à Davos, avec un coup colère spectaculaire qui aurait jeté un froid sur les relations avec usrael.
    Erdogan n’est qu’un traitre au service des sionistes

    • Suriye akilli ol dit :

      Ah ce cher Einstein, TOUJOURS AVEC SES THEORIES.
      What else ?

    • kenan dit :

      c’est tout à fait vrai. cela etait un scene de theatre préparée pour faire monter la popularite erdogan dans le monde arabe et parmi la pop turque.

      depuis 1,5 an, il a complétement oublié les palestiniens..

  53. kenan dit :

    en tout cas, cette affaire avion syrie
    est un vrai fiasko pour erdogan.il a compris que il s’est encore gourré.

    il ne dit pas un mot, son toutou davuroiglu idem,les medias pro-erdogan n’en parlent meme pas, essaient de le faire oublier au plus vite..

    • Suriye akilli ol dit :

      Kenan le sucuk,

      Tu ne regardes pas les bonnes chaînes je pense.
      Le jour-meme Davutoglu a fait une déclaration et le lendemain Erdogan en a fait un aussi.

      Alors soit tu regardes les séries sur les tv Turcs, soit les chaînes d’infos francaises, pour ne pas les voir.

  54. kenan dit :

    pour comprendre erdofan, il faut voir son passé. durant 40 ans, il a grandit auprés des cheicks, des groupes islamistes pue et dures style talibans,et comme on peut le voir sur certain video , il revait d’instaurer un etat islamiste pure et dure style taliban, crachait sa haine contre la republique laique turque.

    ce type est un taliban raciste.
    rappeler vous sa declaration en 2007

    Recep Tayyip Erdogan, actuel Premier ministre turc, avait annoncé la couleur de son islam conquérant en 1997 alors qu’il était maire d’Istambul : « les mosquées sont nos casernes, les minarets nos baïonnettes, les dômes nos casques et les croyants nos soldats. » Cette envolée lyrique lui valu quatre mois de prison et la perte de ses droits politiques.