• Décryptage
  •  

Selon un usage consacré... par l'usage, les agences de presse et à leur suite les médias d'Occident ont avalisé sans sourciller les chiffres fournis par l'opposition en ce qui concerne le nombre de manifestants d'opposition à Hama, vendredi. Soit 450 à 500 000 personnes. C'est-à-dire pratiquement toute la population  d'Hama et de ses environs immédiats ! C'est à se demander si, dans cette ville, les chiens, les chats et les oiseaux ne sont pas, eux-aussi, mobilisés contre Bachar al-Assad ! La [...]



A Hama, Le Monde se prend les pieds dans ses estimations chiffrées

Par Droits réservés,



Article Le Monde Hama

100 000 manifestants ? 10 000 manifestants ?

Selon un usage consacré… par l’usage, les agences de presse et à leur suite les médias d’Occident ont avalisé sans sourciller les chiffres fournis par l’opposition en ce qui concerne le nombre de manifestants d’opposition à Hama, vendredi. Soit 450 à 500 000 personnes. C’est-à-dire pratiquement toute la population  d’Hama et de ses environs immédiats ! C’est à se demander si, dans cette ville, les chiens, les chats et les oiseaux ne sont pas, eux-aussi, mobilisés contre Bachar al-Assad !

La réalité est moins spectaculaire : l’inflation des chiffres est une des recettes de la propagande, et dans ce bras de fer engagé contre le pouvoir par les Frères musulmans – les vrais meneurs du mouvement à Hama – ce coup-là aussi est permis. Un journaliste de la chaîne libanaise Al-Manar, bon connaisseur de la Syrie et de Hama en particulier, estime le nombre des manifestants à près de cent-mille. Ce qui est déjà un chiffre considérable.

Le Monde, école de rigueur journalistique

On a d’ailleurs une démonstration de la rigueur journalistique française dans ce domaine grâce au Monde, le « quotidien de référence » : sur son site, celui-ci a mis en ligne, le 8 juillet, un article rendant compte de la manifestation et intitulée : « Syrie : des centaines de milliers de manifestants à Hama, sous haute surveillance« . Sauf que, quelques lignes plus bas, le journaliste, pressé ou stressé, explique que « plusieurs dizaines de milliers ont défilé, vendredi 8 juillet, à Hama« . Soit une baisse de 90% du nombre des manifestants entre le titre et l’article, baisse qu’on ne peut quand mettre sur le dos de la répression baasiste ! D’autant que tout le monde reconnaît que les forces de l’ordre  se sont fait discrètes ce vendredi 8 juillet à Hama.

Il faut répéter que nos chers confrères bien pensants ne cessent de commettre depuis des mois, à propos de la Syrie – mais leur champ d’incompétence s’étend à d’autres pays – de graves manquements à leur déontologie en reprenant, sans vérifications ni le moindre sens critique, TOUTES les affirmations d’un camp contre l’autre, qu’il s’agisse d’estimations du nombre de tués ou de manifestants, ou des récits d’exaction réelles – parfois – ou supposées – le plus souvent – du régime. Ce faisant, bien évidemment, ils se muent, par paresse ou connivence idéologique, en propagandistes. Le chiffre de 450 000 manifestants émane, en l’occurrence, d’un certain Abdel Karim Rihaoui, parlant au nom d’une « Ligue syrienne des droits de l’Homme », devenu instantanément l’honorable correspondant sur place de toute la presse occidentale !

Il y a sans doute eu près de cent-mille manifestants, ville où les Frères musulmans, près de trente ans après les tragiques événements de 1982, demeurent implantés et capables d’instrumentaliser le – ou les – mécontentement(s). C’est une grosse minorité, mais une minorité quand même.

Miracle à Hama : multiplication des manifestants par dix

Miracle à Hama : multiplication des manifestants par dix



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

2 commentaires à “A Hama, Le Monde se prend les pieds dans ses estimations chiffrées”

  1. joujou dit :

    on remarque une grande ignorance de la geographie aussi, on parle d’HAMA comme une ville du nord?
    oui au nord d’homs ou de damas mais pas le nord du pays.c’est juste un exemple pour des journalistes qui s’interessent beaucoup au cause syrienne?!!

  2. Rensk dit :

    Moi je suis surpris du fait que l’on voit souvent le très long drapeau utilisé par les millions soutenant le régime… qui appartiens tout à coup à l’opposition… J’ai vraiment mal à ma démocratie