• Décryptage
  •  

A l'approche de la vraie-fausse échéance du 10 avril, l'opposition tente de réactiver son cycle de manifestations du vendredi, ce bien sûr, avec l'amicale complicité de médias occidentaux. Comme l'AFP qui ressort comme aux "beaux jours" de la contestation ses "dizaines de milliers de manifestants" et sa "mobilisation massive". Et retranscrit, sans en changer une virgule, les affirmations de l'OSDH, des CLC  sur les soldats qui ont "tiré" (en l'air ?) sur des manifestations à Douma (nord-est de Damas), Hama [...]



Une mobilisation « massive », de « violents » combats : les épithètes de la désinformation

Par Guy Delorme,



Le téléspectateur français, même "moyen", qui voit ces images de rassemblements pro-Bachar ne peut finir que par se demander si 'ses'" journalistes ne lui mentiraient pas AUSSI sur la Syrie...

Le téléspectateur français, même "moyen", qui voit ces images de rassemblements pro-Bachar ne peut finir que par se demander si "ses" journalistes ne lui mentiraient pas AUSSI sur la Syrie...

A l’approche de la vraie-fausse échéance du 10 avril, l’opposition tente de réactiver son cycle de manifestations du vendredi, ce bien sûr, avec l’amicale complicité de médias occidentaux. Comme l’AFP qui ressort comme aux « beaux jours » de la contestation ses « dizaines de milliers de manifestants » et sa « mobilisation massive ». Et retranscrit, sans en changer une virgule, les affirmations de l’OSDH, des CLC  sur les soldats qui ont « tiré » (en l’air ?) sur des manifestations à Douma (nord-est de Damas), Hama et Idleb ; sur les « déploiements massifs d’agents de sécurité » pour empêcher les manifestations, ou « entourant toutes les mosquées » comme dans la ville côtière de Banias. Alors que toutes les tendances de l’opposition radicale, civiles et militaires, sont en reflux depuis le début de l’année, les médias tentent de nous vendre une fois de plus le « Grand Soir » anti-Bachar pour vendredi soir.

Du journalisme ? Non : du psittacisme !

Vieille routine donc que les journalistes alignés de France et de Navarre nous resservent mécaniquement, en quelque sorte. Mais cette désinformation à répétition ne fait plus la une, à cause de son caractère répétitif, et du surgissement de nouvelles crises, du Mali à la Libye en passant le Yémen par ou en revenant à la Palestine. Et elle fait certainement moins recette à cause de son caractère mensonger, que finissent par percevoir, ou deviner, même les Français les moins intéressés par la crise syrienne (il y en a un certain nombre) : en effet, comment ne pas remarquer, à la longue, le décalage entre la révolution imminente que nous promettent depuis un an les journalistes et le maintien au pouvoir de Bachar ? Le décalage entre le discours sur le peuple en révolte et les quelques vues d’impressionnants rassemblements de soutien à Bachar que nos télés sont parfois obligées de diffuser ; le décalage certain entre le soi disant caractère démocratique et même humaniste de la contestation et le spectacle de barbus à Kalashs vociférant leur « Allah Akbar ! » avant de lâcher une rafale – au fait la mobilisation de ce vendredi se faisait, comme d’habitude, sur un mot d’ordre défini par les cyber-opposants de Syrian Revolution 2011, demandant l’armement par l’étranger des opposant syriens…

Mais la caste journalistique franco-parisienne vit en vase clos, avec un  seul logiciel – gaucho-atlantiste – d’analyse. Tout cela peut durer donc longtemps, mais demeure impuissant à modifier la réalité.

Une fois qu’on sait cela, on peut lire « au deuxième degré » les communiqués AFP/OSDH sur les « violents combats » qui se dérouleraient, ce vendredi, entre « déserteurs » et soldats à Dmeir (40 kilomètres au nord de Damas), dans la banlieue de Damas, à al-Tiba (gouvernorat de Homs), et sur le « pilonnage » de certains quartiers de Homs, de Rastan et de Zabadani. Toute cette violence digne, à lire l’OSDH/AFP, des batailles de Verdun ou du Front de l’Est, ayant fait sept victimes dans tout le pays, ce qui est regrettable mais ne témoigne pas vraiment de la guerre totale et implacable qui mettrait à feu et à sang tout le pays selon les présentateurs-potiches d’I-Télé ou de BFM-TV.

Les ennemis de la Syrie telle qu’elle est ont l’arme de la propagande. Le gouvernement syrien a celle de la réalité syrienne. Qui a la meilleure part ?

 



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

12 commentaires à “Une mobilisation « massive », de « violents » combats : les épithètes de la désinformation”

  1. NO PASARAN dit :

    En revanche, cette nuit, dans le secteur nord-est de Damas (du côté de Jobar, Harasta, Douma ou Aïndama, c’est difficile à dire juste à l’oreille !), ça a bien tiré (et apparemment, plus que des fusils : il y avait des gros « boum »…) pendant un peu plus d’une heure.

    • Kegan dit :

      Une heur?
      On reste quand même à des années lumières d’une guerre totale; Si ça a fait boum, à mon avis ça devait venit plutot de terroristes qui finissent quand même par perdre.

    • mécréante dit :

      J’espère que l’armée les a écrasés !

  2. Mohamed Ouadi dit :

    Nombre de personnes armées se rendent avec leurs armes aux services compétents dans la banlieue de Damas

    06 Avr 2012

    Banlieue de Damas / Nombre de personnes armées se sont rendues avec leurs armes aux services compétents dans le village d’al-Raouda dans la banlieue de Damas.

    Ces personnes s’étaient engagées à ne plus porter une arme, à ne pas participer à des actes de sabotage ou à des agissements de nature à déstabiliser la Patrie et à ébranler sa sécurité.

    Par ailleurs, les services compétents, traquant les groupes terroristes armés, se sont accrochés aujourd’hui avec l’un de ces groupes à Douma, dans la Banlieue de Damas, en ont tué trois et arrêté d’autres.

    Le correspondant de SANA a fait savoir que les milieux compétents avaient saisi différentes sortes d’armes entre autres des charges explosives, des bombes et des munitions.

    Le groupe terroristes avaient, sait-on, attaqué un bâtiment relevant du département de la migration et des passeports à Douma. Le feu avait pris dans le rez-de-chaussée et une partie du 1er étage du bâtiment, mais les pompiers ont réussi à éteindre le feu et empêché son extension.

    Confiscation d’armes à al-Qsseir…Arrestation des terroristes et désamorçage d’engins explosifs à Hama

    Toujours dans le cadre des traques contre les groupes terroristes armée, ont pourchassé des terroristes armés qui étaient à bord de trois voitures volées, chargées d’armes sur la route Homs – al-Qsseir près de Kafr’aya.

    Toujours dans le cadre des traques contre les groupes terroristes armée, ont pourchassé des terroristes armés qui étaient à bord de trois voitures volées, chargées d’armes sur la route Homs – al-Qsseir près de Kafr’aya.
    Des accrochages ont éclaté entre les deux côtés suite auxquels des terroristes ont été tués et blessés et d’autres ont été arrêtés après la confiscation des armes en leur possession.

    Parmi les armes saisies figurent des lances RPG, des mines, des fusils automatiques et des bombes (dont certains fabriquées en Israël et aux USA), des fusils à jumelles, des engins explosifs et une grande quantité de munitions en plus des appareils modernes de communication et des plaques d’immatriculation de voitures falsifiées ou volées.

    Pendant ce temps, les services spécialisés ont saisi une grande quantité d’armes et désamorcé des engins explosifs au cours de la perquisition d’une cache des terroristes dans le quartier Assabil à Hama.

    Les services spécialisés ont découvert des tunnels creusés par les terroristes dans le quartier pour lier entre des maisons après les avoir évacuer de leurs habitants.

    K.W. & Gh.H.
    http://www.sana.sy/fra/338/2012/04/06/410992.htm

  3. Kegan dit :

    Vous avez entendu Mr Juppé aujourd’hui?
    Il s’inquiète de l’avancée d’Al Qaida et de la menace des islammiste au… Mali!!!
    Dommage que le ridicule ne tue pas !

    • Merrick dit :

      Tout ceci c’est une stratégie de manipulation.
      Déjà cette position (s’inquiéter de l’avancée d’Al Qaida) permet de cacher l’alliance OTAN/Al Qaida.
      D’autre part comme l’a bien fait remarqué Pierre Dortiguier ( http://french.irib.ir/analyses/interview/item/179657-pierre-dortiguier-sp%C3%A9cialiste-des-questions-internationales [surtout à partir de la 7eme minute]) la France est en train d’aider les salafistes. Ceci via une opération d’humiliation des musulmans (stigmatisation, etc) et de fausse opposition (interdiction de venir en France) aux prédicateurs salafistes (Al-Qardaoui, etc).
      Les musulmans de France se sentant humiliés par le gouvernement français et voyant que ce dernier réprouve (faussement) les prédicateurs salafistes … vont s’intéresser à ces prédicateurs !

      • Kinan dit :

        Il me semble qu’al-Qardaoui est membre des Frères musulmans; il n’est donc pas salafiste qui est un courant distinct de celui des Ikhwan.

  4. Cécilia dit :

    Homs,

    A Der Balbeh, la vie reprend. Les enfants jouent dehors, l’armée distribuent le pain en attendant l’installation de électricité et l’eau sabotées par les groupes armés et les habitants remercient l’armée pour leur travail et le retour au calme, avec des prières pour que Dieu les protègent ainsi que « le chef de la patrie » comme le disaient certains, d’autre avec des larmes de joie.

    http://www.youtube.com/watch?v=Nwznb3P0MjI&feature=youtu.be

  5. Cécilia dit :

    Damas vendredi 6 avril

    Les Damascènes retrouvent leurs habitudes de sorites printanière le vendredi, jour férié.

    - 1er homme âgé dit : »un message aux Arabes traitres : Malgré vous, Nous allons très bien ici en Syrie ainsi que notre chef ! »

    - les deux petites filles en rose : Syria va bien, « Sourya b-kher ! »

    - Une petite fille avec une casquette bleue : « les traitres et la méprisable al-Jazeera avec eux ne peuvent rien contre nous. Nous aimons la Syrie et Bachar aussi :

    http://www.youtube.com/watch?v=FSwVL9Gz_NQ&feature=channel

  6. pierrejo dit :

    Je lance un appel pour fonder une association loi 1901 pour demander une enquête voir déposer plainte afin de déterminer si la loi a été respecté concernant le médiat et la presse française au sujet de la Syrie.

    • Marie-Christine dit :

      A creuser…
      Existe-t-il un « Ordre des journalistes », comme il existe un Ordre des médecins, ou un équivalent ?
      Force est de constater que la désinformation des médias mainstream est constante, et plus massive et totale, quand les enjeux atlantico-sionistes « l’exigent » (construction d’une propagande mensongère et d(une occultation des faits réels mur à mur), comme par exemple en Syrie et juste avant en Libye – une honte sans nom aussi ! -