• Ré-information
  •  

Dans ses vidéos de propagande, l'ASL (ou plus exactement, la rébellion) n'a jamais mis en scène des groupes de plus de 2 ou 300 combattants. Et à Alep, 5 à 6 000 (voire 10 000) rebelles suffisent à pourrir une ville de 2 millions d'habitants...   L'information vaut ce qu'elle vaut, étant donné les attaches de la source avec Israël. Mais en enfin, c'est un élément à verser au dossier - central - des effectifs réels de la rébellion en Syrie.  Une [...]



Combien d’insurgés, au fait ?

Par Louis Denghien,



Dans ses vidéos de propagande, l’ASL (ou plus exactement, la rébellion) n’a jamais mis en scène des groupes de plus de 2 ou 300 combattants. Et à Alep, 5 à 6 000 (voire 10 000) rebelles suffisent à pourrir une ville de 2 millions d’habitants…

 

L’information vaut ce qu’elle vaut, étant donné les attaches de la source avec Israël. Mais en enfin, c’est un élément à verser au dossier – central – des effectifs réels de la rébellion en Syrie.

 Une guerre de bandes, pas de divisions et de corps d’armée

On sait que c’est un sujet de débat, voire de polémique, entre les animateurs du site et certains intervenants. Nous n’avons jamais cru pour notre part, aux estimations mirobolantes de 100 000 ou 70 000 combattants anti-Bachar, faisant observer que même les propagandistes de l’ASL, pourtant très décontractés du point de vue statistique, n’avaient jamais, à notre connaissance, revendiqué plus de 40 000 hommes sous leur bannière factice. Nous faisions valoir aussi qu’hormis à Alep et à Damas, les différentes actions des bandes n’engageaient qu’au plus que quelques centaines de combattants. Que même les vidéos les plus impressionnantes mise en ligne par les rebelles ne montraient que des rassemblements de 2 à 300 hommes. Nous soulignions encore que le type de guerre que menait les bandes n’exigeaient pas forcément des effectifs pléthoriques, 50 hommes décidés et armés pouvant suffire à tenir un quartier, à tendre une embuscade ou à attaquer un poste militaire isolé.

Et donc nous chiffrions empiriquement les rebelle à 15 ou 20 000 hommes maximum. L’étendue des combats, notamment dans le secteur d’Alep, a paru infirmer notre estimation : rappelons que des porte-parole de l’ASL se sont vantés de disposer de 10 000 combattants dans et autour de la ville, quand d’autres estimations, d’origine gouvernementale, disaient 6 ou 7 000. Il était de toute façon évident que la rébellion était la plus forte dans cette région nord de la Syrie, d’Idleb à Alep, adossée au sanctuaire turc.

Il y avait aussi la question de pertes très importantes subies depuis des mois par l’insurrection. Tout récemment, nous avons estimé celles-ci à 10 000 tués minimum et au moins autant de blessés depuis le début des combats l’année dernière. Et parié sur un chiffre de 10 à 15 000 combattants encore actifs à travers le pays. Ce qui pourrait donc représenter dans les 40 000 en tout, depuis un an et demi. Ce qui est déjà beaucoup : les experts occidentaux les plus pointus ont estimé à 20 ou 30 000 homme les forces des talibans afghans, à leur zénith en 2010.

30 000 rebelles ?

Venons en au fait. Le site Debkafile fait état de rapports d’agences de renseignement américaine et française selon lesquels le nombre e total d’insurgés en activité en Syrie ne dépasserait pas 30 000 hommes, alors que les gouvernements occidentaux, Washington en tête, basaient leur stratégie de déstabilisation sur une masse de manoeuvre de 70 000 hommes. Sur ces 30 000 combattants, 3 000 seraient d’obédience djihadiste : à noter que ce chiffre rejoint à peu près une précédente estimation assez médiatisée sur 2 000 disciples d’al-Qaïda présents en Syrie. Pour notre part, nous ne sommes pas certains que la frontière entre djihadistes étrangers, salafistes et ASL soit si étanche que cela, mais passons.

Debkafile affirme, sur la base de ses mystérieux contacts diplomatiques et sécuritaires à Paris, que cette nouvelle mise au point sur la force réelle de la rébellion – et l’écho de ses actuelles difficultés militaires – exacerbe l’activisme de François Hollande, qui voudrait qu’on fasse tout pour créer enfin un sanctuaire dans le nord du pays, garanti par une zone d’exclusion aérienne, tandis que de l’armement lourd serait livré à l’ASL. Une position qui s’opposerait à celle d’Obama qui maintiendrait une ligne stricte de non intervention étrangère, tenterait de calmer les ardeur d’Erdogan et d’empêcher Qatari et Séoudiens de livrer des armes anti-char et anti-aériennes performantes aux insurgés. Peut-être… De toute façon, Hollande n’a pas vraiment voix au chapitre.

Retenons donc de cet article que les effectifs des bandes armées ne sont peut-être pas aussi importants que certains l’affirment par sensationnalisme catastrophiste. Même si c’est encore beaucoup de monde. Mais qu’Alep soit symboliquement débarrassée du dernier barbu, et il n’est pas douteux que l’armée pourra s’attaquer à toute la région avec un moral et des effectifs renforcés. Et alors, on peut parier que la rébellion, déjà composite et éclatée, et dont beaucoup de membres ne sont pas des guerriers endurcis, se désintégrera, sous le coup des pertes et de la défaite.

Ci-dessous le lien vers l’article (en anglais) de Debka File :

http://www.thetruthseeker.co.uk/?p=58305



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

44 commentaires à “Combien d’insurgés, au fait ?”

  1. betehem dit :

    Merci encore pour toutes les infos et analyses. Je ne comprends toujours pas pourquoi on s’acharne contre Bashar, non qu’il soit irréprochable, mais ça ressemble à une mode stupide anti « tyran », malgré tous les échecs déjà connus avec leurs conséquences moches, comme en Lybie et prochainement, au Mali, qui a récolté tous les fous de dieu et surtout les purs sauvages des environs; avec une intervention militaire qui semble planifiée, bien qu’avec un peu plus de prudence, par ex, la volonté affirmée du Mali et de ses alliés africains pour une telle intervention. C’est pas trop tôt de tenir compte de l’avis des citoyens du pays visé.
    C’est presque marrant de reprocher le pouvoir Fort de Bashar, sachant combien il y a de cinglés parmi les prétendus opposants même pas fichus de s’entendre, et qu’on reproche aussi au Mali d’avoir un pouvoir Faible !
    Un copain me disait (à prendre avec humour) on devrait récompenser la Syrie parce qu’on a focalisé sur elle et qu’elle va débarrasser le monde de tous les salopards de la terre …
    Bref, courage à la Syrie et aux syriens patriotes qui réclament, comme c’est bien normal, une démocratie plus ouverte. Au fait, et les prochaines élections ? L’opposition loyale et non armée du pays s’organise ? Je l’espère de tout coeur.
    Cette guerre est longue, mais si on réfléchit aux guerres en Europe avant d’arriver à instaurer des gouvernements à peu près potables … J’ai bien rigolé aussi quand nos journalistes insistaient que Hugo Shavez avait encore gagné les élections mais avec un score de plus en plus « étroit ». Environ 54 %, tous nos candidats rêvent d’un si magnifique score.

    M’enfin, si les Occidentaux (pas qu’eux, toutes les grandes puissances le font)au lieu d’exploiter et ruiner les autres, avaient investi intelligemment et correctement, on n’en serait pas là, tous. On n’aurait même pas cette fameuse crise. On ne peut pas encourager impunément les loups. Peut-être que des gens prennent maintenant conscience qu’il vaut mieux investir dans les moyens de subsistance normaux et aussi les écoles, plutôt que dans les armes. Quelle idéalisme irréaliste, n’est-ce pas.

    Donc bon courage à tous

    • Mulungu dit :

      @ betehem
      Mon ami du monde,
      vous exprimez tout haut ce que les gens « ordinaires » pensent partout dans le monde : il est si facile de vivre « ensemble » dans la paix, l’entente et SOLIDARITE comme des fourmis, NATURELLEMENT !
      Notre malheur c’est que quelques gus (des gus très différents de nous avec nos illusions humanisto-bucoliques) se croient plus futés (et même « élus » des dieux) et eux ils ne rêvent que de nous enchainer a un pieu nu ou doré et a user de nous et de nos greniers à volonté et ad vitam eternam. Le paradis sur terre (plus l’autre)pour eux et tous les enfers pour la foultitude.
      Jaune, blanc, noir, rouge, croyant monoThéiste, animiste,athée, et pardesssus tou fervemment SOLIDAIRE des êtres qui souffrent et que l’ont fait souffrir.
      Même si pour les émules de l’empereur cela est une faiblesse, tous les jours que Dieu fait, j’assume et j’en suis heureux. Tous les empires ont une fin et USRAEL ne sera pas une exception.
      Les peuples comme en Syrie aujourd’hui souffrent , mais la fin des souffrances n’est pas loin. Inch Allah nous serons des milliards a fêter la défaite de tous les agendas sanglants ourdis contre la Syrie et les autres peuples.
      Salam.

    • L17 dit :

      @ Bonjour betehem

      J’ai, hélas, de gros doutes sur la capacité des gouvernants français à prendre « maintenant conscience qu’il vaut mieux investir dans les moyens de subsistance normaux et aussi les écoles, plutôt que dans les armes. »…

      Hollande qui clame la Françafrique : c’est fini ! Mais, c’est pour ouvrir la voie à l’USafrique (Cf. http://www.michelgurfinkiel.com/articles/443-Geopolitique-Obama-lAfricain.html )…

      Il est tout prêt à intervenir militairement au Mali et à doter d’armes la « racaille terroriste » qui sévit en Syrie… Il peut toujours se gausser de Chavez, Hollande n’a même pas obtenu 52% des voix !!!
      Et pendant ce temps chômage et pauvreté continuent de croître en France !
      Mais qu’importe, si le « trublion Bachar » qui les empêchent (USA-Occident-Sion)
      spolier « en rond », n’existait plus comme l’a odieusement suggéré publiquement Fabius…

      Bien qu’il date du mois de mars 2012, cet article me semble toujours d’actualité : malgré l’acharnement de ses ennemis, qui perdure, Bachar Al-Assad est loin d’être vaincu (car l’Armée syrienne vaincra) comme sur le tableau de Goya : http://salam-akwaba.over-blog.com/article-syrie-2012-ou-la-conjuration-de-francisco-goya-1746-1828-100111229.html

      Cordialement – L17

      • Sylvain dit :

        Chavez a été élu à la majorité, Hollande n’a obtenu que 48% des votants, et est sans doute le président le plus mal élu de la 4ele république.

        Chavez de part ses réformes et ses positions internationales est un authentique chef d’etat de gauche ( au sens ancien du terme), Hollande, un produit de l’UMPS qui soutient le terrorisme international, la politique colonialiste de l’OTAN , le sionisme et qui est incapable de s’occuper des Français, de mener une politique équitable en matière d’emploi, de fiscalité etc … bref un représentant de la gôche actuelle que l’on ne sait plus où placer dans le panel des formations politiques

        • Sylvain dit :

          lire 5eme république

          • sowhat dit :

            en réalité Hollande a été élu président de la République par les quelques deux ou trois cents militants socialistes qui ont fait la différence avec ses rivaux à l’occasion de la pantalonnade qu’on a appelée « élections primaires du PS ».

  2. Mulungu dit :

    Merci pour ces statistiques qui confortent des choses que nous savions depuis le début de ces »printemps arabes » : un groupuscule d’activistes formés aux techniques de la provocation se greffe sur des mouvements de contestations parfois légitimes et fait mousser le tout vers une dynamique d’opposition radicale et armée par l’Empire qui s’en sert comme chair a canon de sa guerre de vols, viols, asservisement et accaparement des richesses. Au nom de la « civilisation » et des « droits humains ».
    Mes amis, quand tout sera fini (quand l’empire finira de s’écrouler), je me demande quelle lessive (Omo? Kleen? …?) sera assez puissante pour laver l’humanité et la terre de toutes les souillures que le Monstre nous a infligées. Carnages, dévastations, désolations, souffrances et larmes, c’est ça le XXe siecle américain et c’est ça qu’il voudraient bien perpétuer pour le bonheur d’une caste de carnassiers « qui ne rempliraient pas une cage d’ascenseur »… les peuples l’accepteront-ils?

    • Marie-Christine dit :

      Et si l’on n’est pas assez patients pour attendre (certes pas les bras croisés) qu’ils achèvent la chute dans laquelle ils sont eux-mêmes entrain de se précipiter (mais à quel prix encore pour le monde ?), on pourrait donc tous les rassembler dans une « cage d’ascenseur » et…scier le câble…

  3. Le Savon de Alep dit :

    L’année 1982 restera marquée à jamais dans les mémoires collectives syriennes. Un soulèvement d’une branche radicale des Frères Musulmans a décidé de prendre les armes et de se soulever contre le régime. Très peux de témoignages et de visuels nous sont disponible, mais l’histoire parle néanmoins de «environ» 200-300 rebelles islamistes(les fanatiques !). Néanmoins, Damas a décidé d’envoyer les chars, avions, etc afin demâter cette rébellion.

    Loin de moi d’être pour des rebelles fanatiques et islamistes, il faut reconnaître que le régime syrien est très réactionnaire face à des rébellion, peut importe le nombre d’effectifs de l’opposition armée.

    • Oui, comme vous dites, très « réactionnaire » (ou réactif). Et encore heureux !

      L.D. & Infosyrie

      • Le savon de Alep dit :

        Pas vraiment! Il y’a eu énormément trop de mort et de perte civile pour le nombre total de Terroristes! Louis, je suis une bashariste, mais le sang syrien est précieux, même celui des opposants et des civils opposants.

        • LafleurJs12 dit :

          Tiens alors « Le savon d’Alep » serait une savonne et même bashariste ? Chère savonne et avec quel pourcentage de essence de laurier mais je ne veux pas être indiscrète !

    • AVICENNE dit :

      Savon d’Alep,

      Mettez ne serrait-ce que 100 hommes armés de fusils d’assaut à paris ou dans n’importe quelle autre ville en France et nous verrons le vrai visage de la « démocratique maison France ».

      Avec des milliers d’hommes armés depuis 20 mois sur son sol, je connais des états beaucoup plus « réactionnaires » que l’état syrien !.

      Quant à Hama82, cela suffit !. 40 ans !. Il semble que pour vous, la syrie n’ai pas évolué en 40 ans.

      Il y a peut-être fort longtemps que vous n’y êtes allés ? (peut-être n’y avez-vous jamais mis les pieds…).

      • Sylvain dit :

        il y en a qui ont déjà oublié la neutralisation de Merah à Toulouse : 100 GIGN contre un délinquant devenu terroriste

        • malja dit :

          et on n’est meme pas sur que ce soit lui l’auteur des meurtres car celui ci portait toujours un casque!!!!!!

        • chb dit :

          « Devenu terroriste » : que fait-on de la présomption d’innocence ? Je rappelle qu’il n’y a pas de procès. Merah exécuté devrait pouvoir « bénéficier » de notre doute, vu les interrogations nombreuses (www.oumma.com/13519/72-anomalies-affaire-mohamed-merah) sur cette affaire aux connotations électoralistes.
          Ce détail n’ôte rien à votre rapport de 100 pour 1.
          Efficacité socialiste ? c’était moins pour la neutralisation plus récente du rappeur LOM J.

    • Tarico dit :

      En 1982, la rébellion était exclusivement d’obédience Frères Musulmans, lesquels avait choisi d’emblée la violence pour leur coup de force. La riposte a été implacable mais efficace : presque 30 ans sans barbus/Allah Akbar.
      En effet, il y a très peu de témoignages et documents, ce qui permet de dire n’importe quoi. Je sais juste qu’à l’époque, les Frères Musulmans parlaient de 10.000 morts, en exagérant certainement. Aujourd’hui, on en est à 40.000 sur certains sites, mais ça augmente tous les jours.

      En 2011, Les Frères se sont mêlés à une contestation beaucoup plus large, qu’il ont incrusté à la manière de nos casseurs en queue de cortège, mais avec des armes à feu, dans le but évident de déclencher une répression qui conduirait un scénario lybien.
      Dans ces conditions, le pouvoir a dû composer d’une part avec la contestation légitime, tout en poursuivant des petits groupes très mobiles qui profitent des rassemblements pour tirer des coups de feu sur les forces de l’ordre, voire sur les manifestants eux-mêmes.
      Les forces « démocratiques » qui participaient à ces manifestation n’ont pas eu le courage politique de se dissocier des Frères, tant ils prévoyaient une chute imminente du régime. D’autant que le Qatar rémunère les manifestants, et c’est devenu un modèle économique pour beaucoup de familles pauvres. A présent, seuls les belligérants occupent le terrain, la population se sauvant dès qu’un groupe ASL met les pieds dans son quartier. Ce qui permet à l’armée de les combattre plus efficacement, l’expérience aidant, car la contre-guérilla n’était pas sa spécialité.
      La situation est bien plus nette aujourd’hui : une population soudée autour de son armée et de son président pour anéantir :

      - des syriens islamistes (propagande et logistique)
      - des crypto-islamistes qui se prétendent laïques mais qui brûlent une église dès que la caméra tourne le dos.(Brigade Farouk par ex.)
      - des syriens lumpen-salafistes opportunistes sans obédience autre que celle de leurs sponsors.
      - Des syriens déserteurs et mercenaires étrangers formés, payés et armés par les services secrets de la coalition anti-Bachar, en Turquie ou ailleurs.
      - Des étrangers armés et financés de la même manière, mais se revendiquant ouvertement d’Al Qaïda.
      - Des officiers de toutes nationalités censés encadrer tout ce beau monde sans réellement y parvenir.
      - des pauvres types pris dans le système clanique,et qui suivent un frère, un père, un cousin…

      Le niveau scolaire ne dépasse pas l’école primaire. Les journalistes ont du mal a trouver un cadre, un médecin, quelqu’un qui sache raisonner par lui-même. On en voit très rarement dans les reportages, sinon des cadres des Frères Musulmans, dont certains ont reçu une éducation généraliste.

      Je ne détaille pas les différences obédiences, du Frère au djihadiste, salafistes, takfiristes, se revendiquant ouvertement d’Al Qaïda ou pas. De toute façon, mieux vaut ne pas tomber entre leurs mains, et le traitement à leur infliger reste le même.

      Tiens, mais dans tout ça, où sont passé nos gentils manifestants pacifistes ?
      On les voit encore pleurnicher dans les émissions de TV, noyés dans leurs contradictions, aigris ou désespérés selon les nouvelles du jour. Ils n’ont toujours pas abandonné leur rhétorique, donnant du « régime sanguinaire » à qui veut (encore) les entendre.
      J’espère qu’il pourront quand même se présenter aux élections de 2014, dans une Syrie apaisée… avec un score proche de celui des écologistes dans notre pays. Car il est probable que les syriens récompenseront d’abord ceux qui les ont sauvé du chaos, et sanctionneront ceux qui ont cédé aux sirènes de l’étranger. Mais je peux me tromper, seuls les syriens décideront.

    • JMR dit :

      En 1982 des terroristes (déjà) ont attaqués par surprise une caserne, séparé les cadets sunnites de alaouites, et égorgés ensuite des dizaines de cadets alaouites!

      La riposte du gouvernement a été foudroyante et violente…

      S’insurger contre un gouvernement de tyrans est un droit, même un devoir, mais commettre des crimes ignobles et s’allier avec des puissances étrangères et la pire des abominations.

      Les Syriens l’ont bien compris, ils mettent de côté leurs différents et se rangent en bloc derrière son gouvernement, demander des comptes se fera dans une étape ultérieure.

  4. Charles dit :

    Dans le bulletin de l’Institut suédois des affaires internationales, daté du 14 septembre, il est indiqué que 800 à 2000 étrangers combattraient en Syrie et qu’ils représenteraient moins de 10% du total des « rebelles ».
    Il y a un mois, les effectifs totaux en état de nuire auraient donc été au maximum autour de 20.000.

    « According to one estimate, between 800 and 2,000 foreigners are currently fighting in Syria. This is believed to be less than 10 percent of total rebel manpower » (document pdf à http://www.ui.se/eng/news/aktuellt/syrian-jihadism—new-ui-publication.aspx).

  5. damien dit :

    il est assez foux de voir comment les faits d’aujourd’hui font oublier ceux d’hier (ou d’il y a 18 mois)
    comment des gens simples osant dire Bachar casse toi ou des enfant se trouvant au mauvais endroit on pu se retrouver entre les mains de monstres sanguinaires
    n’oubliez pas que le désespoir conduit au radicalisme (religieux)

    • AVICENNE dit :

      Cet argument est trop facile !.

      Il y a aujourd’hui plus de preuves de manipulations des populations ou d’évènements en tout genre que de réèlles preuves de « spontanéité » de la rue.

      Encore une fois, y-a-t-il des opposants au régime ? : depuis toujours !.

      Est-ce une raison pour mettre un pays à feu et à sang au nom de la « liberté » ?.

      Je pense que la situation syrienne est beaucoup moins basique que ce que vous voulez (par idéologie ?, par moutonerie ?, par fainéantise ?)bien croire

    • Sylvain dit :

      la rebellion serait considérée comme une contestation du peuple s’il n’y avait pas l’OTAN , le Qatar et tous les pays terroristes du monde entier derrière.

      C’est l’ingérence des pays étrangers dont le colonialiste OTAN et la présence de toute cette internationale djihadiste qui discrédite cette rébellion qui apparait comme une opération de déstabilisation du pays par des pays tiers plus que comme une contestation interne.
      D’ailleurs les habitants , en dénonçant la présence des groupes armés, ne se sont pas trompés.

  6. alf dit :

    Bonjour Louis,

    Les gros media reprennent en ce moment l’idée d’une armée syrienne usée, avec des renforts qui s’épuisent et qui finalement ne compte plus vraiment que sur les troupes d’élites.

    Avez-vous des informations plus précises qui indiquent au contraire la participation toujours active de conscrits de tous horizons religieux (l’idée de bataillons sunnites c

    • Souriya ya habibati dit :

      Tiens tiens..un petit troll qui pointe du nez?!!

      Allah est Grand

      • alf dit :

        Bonjour ,

        Mon message a été tronqué (erreur de frappe). Il fallait lire :

        Bonjour Louis,

        Les gros media reprennent en ce moment l’idée d’une armée syrienne usée, avec des renforts qui s’épuisent et qui finalement ne compte plus vraiment que sur les troupes d’élites.

        Avez-vous des informations plus précises qui indiquent au contraire la participation toujours active de conscrits de tous horizons religieux (l’idée de bataillons sunnites cantonnés dans leurs casernes se retrouve ici où là). Combien d’effectifs sont engagés ou engageables dans les combats? Merci pour votre éclairage.

        @ Souriya ya habibati

        Je ne comprends pas très bien votre commentaire; sachez que je suis un amoureux de la Syrie où j’ai vécu de 1994 à 1995 et de 2010 à 2011. Je suis enragé par la destruction de ce merveilleux pays à cause des atlanto-islamistes. LES Syriens sont des gens tellement adorables et la coexistence des religions en Syrie a toujours fait mon admiration!
        Amicalement

  7. L17 dit :

    Bonsoir

    Il est heureux que Hollande (et Fabius) n’ait pas voix au chapitre.

    Cela donne un peu de répit et de temps à l’Armée syrienne pour éliminer les ASL et autres djihadistes : Obama ne veut pas s’engager davantage en cette période d’élection…
    Par contre, Washington continue de « jeter de l’huile sur le feu » et cherche à impliquer les pays voisins de la Syrie en les incitant à arraisonner les avions syriens civils traversant le ciel de ces pays… Pour cela, mentir ne gêne pas Victoria Nuland !
    Voici un article de Assawra qui en fait état :

    [[[ Washington demande aux voisins de la Syrie de surveiller leur espace aérien

    mardi 16 octobre 2012, par La Rédaction

    Les États-Unis ont demandé lundi aux pays voisins de la Syrie de surveiller leur espace aérien, après l’interception la semaine dernière par la Turquie d’un avion de ligne syrien Moscou-Damas qui convoyait du matériel militaire. "Nous encourageons tous les voisins de la Syrie à être vigilants quant à l’utilisation de leur espace aérien, particulièrement maintenant que nous avons un cas concret", a déclaré la porte-parole du département d’État, Victoria Nuland. Le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a répété lundi que l’appareil de Syrian Air en provenance de Moscou et à destination de Damas, intercepté le 10 octobre au-dessus d’Ankara, transportait du "matériel de guerre".
    La Russie assure, elle, qu’il s’agissait d’équipement radar "légal". Cet avion de ligne avait été contraint par des chasseurs turcs à atterrir à Ankara et la fouille avait révélé qu’il était chargé "d’équipements et de munitions à destination du ministère syrien de la Défense", selon la Turquie.
    Recep Tayyip Erdogan a également indiqué avoir ordonné la fermeture de l’espace aérien de la Turquie aux avions syriens "juste après" l’interception de ce vol Moscou-Damas. La Syrie a, par mesure de "réciprocité", interdit son espace aérien aux avions turcs. "Nous défendons la décision prise par la Turquie après ce qui semble être une violation de son espace aérien et nous ne sommes franchement pas très surpris que les Syriens aient pris des mesures de rétorsion", a commenté Victoria Nuland. Un temps alliées, la Syrie et la Turquie sont au bord du conflit depuis un bombardement syrien d’un village frontalier turc, le 3 octobre. L’armée turque a riposté depuis à plusieurs reprises à des tirs d’obus syriens qui ont touché son territoire.
    Ankara a également procédé lundi au contrôle d’un avion-cargo arménien à destination d’Alep, en Syrie, qui transportait de l’aide humanitaire.

    ** ]]]… Suit un bulletin d’infos de l’OSDH, à la gloire des « intrépides et vaillants » rebelles qui mettraient les soldats syriens en grande difficulté…
    CF. http://www.assawra.info/spip.php?article1199

    Erdogan fait du zèle ! Quelle est la réaction de l’Arménie ?

    Et de quel droit, les USA se permettent-ils de demander aux voisins de surveiller les avions civils en transit ? Encore de l’ingérence éhontée !

    Cordialement – L17

    • LafleurJs12 dit :

      Oui et e quel droit les Turcs se permettent -ils de faire la loi en Arménie ? pour se rappeler à labonne mémoire de ces Sarkozy Hollande obscènes qui avant leur élection ou réélection allaient se faire voir en Arménie pour y bouffer du Turc histoire de rameuter les chères voix des Arméniens de France ? On n’oublie pas que pendantt que Sarkozy gesticulait à propos du génocide arménien et se voulait vexant et intransigeant pour le Turc Erdogan qui en bavait de rage, son ministre (Guéant je crois, on a déjà oublié celui qui se croyait inoubliable !), était à Ankara pour signer avec son homologue un accord de haute sécurité visant …les Kurdes, et en particulier les Kurdes de France !
      Ces pauvres mmecs ;..qui ne sont que des minables pantins tout comem Hollande gesticulant à propos de otage au Mali , mais claironnant bien fort qu’on va nous la France y porter la guerre quand m^me au lieu de se la fermer pour un temps et se cacher derrière les autres (sans otages eux)qui veulent bien intervenir histoire de voir p d’abord ce qu’on peut faire pour ces otages

      • sowhat dit :

        eh oui ils faut bien qu’ils meublent le vide sidéral que leur incompétence a installée sur la scène politique mais jusqu’à quel point vont-ils gesticuler ?

  8. Zorro dit :

    Denghien dans son syndrome anti-islamique porté aux amalgames, compare les effectifs des « rebelles » en Syrie aux maquisards afghans, les « Talibans ».

    Le problème, c’est que dans le cas de l’Afghanistan, il s’agit d’une résistance patriotique islamique à l’envahisseur, les USA et sa cohorte. Dans le cas de la Syrie, c’est ce même régime USA qui pour semer le chaos dans ce pays, soutient des bandes armées autoproclamées « islamiques ».

    La résistance afghane peut compter sur la population pour recruter ses combattants. C’est une guerre de plus de 10 ans, où des milliers de bandes militarisés du pentagone ont été abattues par les maquisards.

    C’est preuve du courage et du patriotisme des Afghans, idéologie islamique ou pas.

    L’armée la plus puissante du monde des USA n’est pas arrivée à venir à bout de la résistance afghane au bout de 12 ans de guerre. Alors que les bandes armées « rebelles » en syrie sont pratiquement en déroute sur tous les fronts au bout de quelques mois.

    Comparons ce qui comparable.

    • C’était une comparaison numérique : les talibans, dont on parle tant, ont des effectifs actuellement sans doute inférieurs à ceux des rebelles syriens, mais détiennent, au contraire de ces derniers, une légitimité nationale et un soutien populaire important.

      Et je ne suis pas anti-islamiste quand cet Islam politique est illustré par l’Iran et le Hezbollah. Après, vous m’en excuserez, je reste un Français, un Européen et (avec réserves) un Occidental…

      L.D. & Infosyrie

  9. bodo dit :

    je lisais rfi ou yahoo actualité, mais j’ai bien compris kil n’ya k de la propengantes de la rebellions, je souffre de voir l’occident et des pays tels que le qatar ou l’arabie saoudite armé des bandits de grands chemins et même en afrique. C’est honteux, un jour ce sera leur tour

  10. EAUX TROUBLES dit :

    http://www.mondialisation.ca/les-services-secrets-americains-admettent-que-laide-en-armes-allant-en-syrie-va-a-al-qaida/5308767

    « Des responsables des services secrets américains admettent que le gros des armes qui vont en Syrie dans le cadre de la guerre soutenue par les Etats Unis pour renverser le régime de Bashar al-Assad vont dans les mains d’Al Qaïda ou d’autres milices ayant le même programme.

    Un article paru en première page dans le New York Times lundi 15 octobre confirme les informations de plus en plus nombreuses en provenance de la région et montrant que les éléments djihadistes jouent un rôle de plus en plus important dans ce qui est devenu en Syrie une guerre civile sectaire. »

  11. EAUX TROUBLES dit :

    http://www.chretiente.info/201210185800/syrie-moscou-met-en-garde-contre-la-livraison-de-missiles-sol-air-aux-rebelles/

    « Syrie: Moscou met en garde contre la livraison de missiles sol-air aux rebelles
    RIA Novosti , le 18 octobre 2012 à 12:58

    La possible livraison de systèmes de missiles sol-air à très courte-portée (SATCP) aux rebelles syriens par les Etats-Unis serait une démarche très dangereuse, a déclaré jeudi le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Alexandre Loukachevitch.

    Selon lui, cette information mérite la plus grande attention compte tenu de la destruction de deux hélicoptères militaires gouvernementaux par les rebelles syriens et de leur menace d’abattre des avions civils dans l’espace aérien du pays.

    « Transférer aux rebelles syriens une arme aussi redoutable que des lance-missiles sol-air ou autoriser de telles actions constituerait une démarche très dangereuse. Cela équivaudrait de fait à armer des terroristes internationaux, car selon le New York Times, les responsables officiels américains savent pertinemment que la majeure partie des armes livrées à l’opposition syrienne par le Qatar et l’Arabie saoudite finit entre les mains d’islamistes », a indiqué M. Loukachevitch.

    Il a souligné que Moscou considérait les Etats-Unis comme un partenaire important dans les efforts visant à régler le conflit syrien et qu’il attendait des actions responsables de leur part. « 

  12. EAUX TROUBLES dit :

    http://www.chretiente.info/201210184300/syrie-lopposition-reste-divisee-moscou/

    « Syrie: l’opposition reste divisée (Moscou)
    RIA Novosti , le 18 octobre 2012 à 7:43

    L’opposition syrienne n’arrive toujours pas à s’imposer en tant que force politique unifiée, ce qui empêche d’entamer des négociations avec elle, a déclaré jeudi à Moscou le ministre adjoint russe des Affaires étrangères Alexandre Grouchko.

    « L’opposition syrienne ne parvient pas à unifier ses rangs en vue de devenir une force politique avec laquelle on pourrait négocier », a-t-il indiqué lors d’entretiens avec les membres d’une délégation de l’Assemblée parlementaire de l’Otan en visite à Moscou.

    Dans le même temps, le vice-chef de la diplomatie russe a appelé les pays occidentaux à pousser les rebelles syriens à dialoguer avec les autorités.

    « Nous estimons que nos partenaires doivent utiliser toute leur influence sur l’opposition en Syrie et la persuader d’entamer un dialogue politique avec les représentants du régime », a annoncé M. Grouchko.

    Il a également réitéré l’attachement de Moscou à la politique de non-ingérence dans les affaires intérieures syriennes.

    « Nous estimons que ce sont les Syriens eux-mêmes qui doivent s’occuper de la Syrie », a-t-il souligné.  »

    La voix de la RAISON. Et ce sont les Russes qui ont RAISON…

    • Haydar dit :

      Il est clair que ce site ne veut pas reconnaître l’opposition syrienne, ce message ne sera pas publié en raison de votre incapacité à admettre qu’il y a des syriens contre la tyrannie qui règne depuis 40 ans. vous voulez que les syriens de la ville martyr de Homs et de Alep et des centaines des milliers torturés par les mokhabarates continuent à acclamer Bashar? c’est fini la dictaure n’a plus d’avenir en syrie

      • Louis Denghien dit :

        Ce message est publié en raison du gâtisme politique et analytique de son auteur…

        L.D. & Infodyrie

  13. ODIN dit :

    A propos des rebelles Syriens : Les stats militaires indiquent toujours 2 à 3 bléssés pour un mort. Si on admet 10.000 morts, cela fait 30.000 hommes hors de combat. Dans ces conditions, les survivants si j’en crois vos sources « Debka » ne sont plus que 10.000.
    Il suffit de continuer à cette cadence, et dans 1 an maximum, il n’y aura plus un rebelle en capacité de combattre. Autre avantage du conflit, nous pouvons remercier l’armée syrienne d’avoir écrèmè les terroristes de tous poils en surplus.
    L’affaire syrienne est donc virtuellement pliée et le CNS peut donc se chercher de nouveaux employeurs. N’est-ce pas M. Fabius ?