• Focus
  •  
  • Ré-information
  •  

La crise syrienne a vraiment des conséquences aussi inattendues qu'ubuesques : nous apprenons seulement maintenant qu'Asma al-Asad, première dame de Syrie, avait été expulsée symboliquement, en mai dernier, des pages glamour et glacées du magazine Vogue qui lui reprochait, en quelque sorte, sa fidélité à son mari et à son pays. En effet, aux jours heureux où la Syrie de Bachar était fréquentable, Vogue avait consacré un article majoratif, dans l'édition anglaise de son site et de son magazine papier, [...]



Un effet collatéral de la crise syrienne : Asma al-Assad n’est plus la « rose dans le désert » !

Par Louis Denghien,



Capture de l'article de Vogue.com comparant Asma al-Assad à une Rose dans le désert.

La crise syrienne a vraiment des conséquences aussi inattendues qu’ubuesques : nous apprenons seulement maintenant qu’Asma al-Asad, première dame de Syrie, avait été expulsée symboliquement, en mai dernier, des pages glamour et glacées du magazine Vogue qui lui reprochait, en quelque sorte, sa fidélité à son mari et à son pays. En effet, aux jours heureux où la Syrie de Bachar était fréquentable, Vogue avait consacré un article majoratif, dans l’édition anglaise de son site et de son magazine papier, à l’épouse du président Bachar al-Assad, le titrant « Rose dans le désert » et louant – à très juste titre – sa modernité, sa beauté et son élégance de type occidentale. Comme on le voit, l’article était illustré d’une fort belle photo d’Asma posant au crépuscule devant Damas.

Las, début mai – un mois et demi donc après le début des troubles en Syrie -, l’article disparaissait, faisant place à une page de type « Oops »  - ou « erreur 404″ – expliquant à l’internaute que la page qu’il cherchait ne pouvait être trouvée. Le site qui levait ce lièvre a tenté d’obtenir des explications de l’auteur de l’article, Joan Juliet Buck, mais n’a, semble-t-il, pas obtenu de réponse. A vrai dire, on n’a guère besoin d’explications dans ce domaine : la mode est un milieu conformiste, soumis aux puissances politiques et d’argent, et on n’est même pas certain que David Cameron ou un de ses sous-fifres ait eu besoin de faire pression sur la direction du magazine pour que celle-ci fasse disparaître Asma al-Assad de son « book of fame and beauty« .

Après tout, Asma demeure, même sans Vogue, une « rose dans le désert ». Et aussi un des symboles de la Syrie ; une Syrie point parfaite, mais qui ne cache pas ses femmes. Au fait, à quand un article de Vogue – ou d’Elle – sur la première dame d’Arabie saoudite ?

Vogue a-t-il fait brûler les exemplaires encore disponibles ?

Vogue a-t-il fait brûler les exemplaires encore disponibles ?

Photo originale d'Asma al-Assad



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

19 commentaires à “Un effet collatéral de la crise syrienne : Asma al-Assad n’est plus la « rose dans le désert » !”

  1. Hala dit :

    Vous avez dit qui???vogue???c’a doit etre une reference???peut etre pour Carla,Clinton ou d’autres,pour nous les Syriens vogue quoi??magazine???mais la reproche a notre premiere Dame d’etre fidele a notre President (son epoux)et a son pays …est un honneur dont plusieurs sont depourvue.Asma al-Assad n’a jamais ete la rose du desert car elle est le jasmin de la Syrie(le jasmin Syrien n’a pas de semblable au monde et c’est le rose du Pays)pardon vogue mais on ne parle pas du prix Nobel!!!!!

  2. cécilia dit :

    Peut-on parler encore d’une démocratie à l’Occidentale là où tout est lié au
    pouvoir politique?
    D’après cet article, il n’y a aucune séparation entre la politique et le reste!

  3. sham dit :

    What is happening in Hama is out of the framework of peaceful demonstration, it became clear the existence of terrorist cells armed are killing civilians and military personnel. These cells are one of the branches of the al Qaeda network now Ayman al-Zawahiri, which was able to enter Syria through the border towns Kalpokmal and Deir ez-Zor .. So was required from the Syrian government to stand idly in front of these bands … Or that the world did not hear his speech, which was apparent as a signal to move these cells???

  4. Omar dit :

    Syrians declare their support for the process of development and reform under the leadership of President Bashar al-Assad .

    The leadership of President Bashar al-Assad to the process of development and reform is the only way for the advancement of our country and access to the new Syria

    The Syrian support for the reform process led by President Bashar al-Assad was the result of absolute confidence in his ability to build developed Syria can keep up with the civilized countries.

    The people’s faith in the ability of the Syrian President Bashar al-Assad to lead the reform and development is the result of what happened to Syria from a political and economic stability since assuming the post of President of the Republic and to this day.

  5. syrien de hama dit :

    pas de craintes
    elle est et restera une rose du désert et est un exemple de modernité et d’humillité
    nous aimons sa simplicité et surtout sa droiture

  6. joujou dit :

    c’est l’image de la femme syrienne qui est refletee par Mme asma al assad. mais merci a cette revolte qui va obliger les femmes syriennes de se contenter d’un tchadour ou un nikabe pour etre presente dans les rues. les filles chretiennes de hama ont deja adopte les vetements prescrits par les manifestants et bientot le tchadour pour toutes.
    وعلى الدنيا السلام

  7. Fatima dit :

    C’est la 1ère fois qu’on fait un article sur un Femme Syrienne dans un magazine occidental !!! Je suis resposable de la section périodique dans une médiathque de la Région parisienne, jamais j’ai lu un article fait sur les Femmes et les conditions de vie des Femmes en Syrie !! Cela prouve la haine des politiciens occidentaux pour ce pays. Pour eux, rien n’est positif en Syrie !!! C’est lamentable!!
    Asma AlAssad est une Femme très , très appréciée par les Syriens . Elle est remarquable,cultivée, bien élevée et toute proche du peuple, Carle et Clinton ont des leçons à apprendre d’Assma !! En tout cas, malgrè cette haine, la Syrie reste une épine dans la gorge d’Israël et des occidentaux.

  8. Victore 974 dit :

    Entre « Vogue » et « Vague »
    L’or demeure toujours : OR

    La plupart des syriens sont fiers de voir à visage découvert la Femme du Président de la République,

    Les syriens sont heureux que la Première Dame possède son permis de conduire, d’ailleurs comme toute femme syrienne qui le souhaite,

    Les syriens sont fiers que les femmes en Syrie aient le droit de voter et occuper tous les possibles au sein de l’Etat,

    Les syriens sont heureux que Madame Asma soit à la fois diplômée et cultivée et participe activement dans la vie de la société,

    Quant à « Vogue », un jour ou un autre sera revendu, racheté, et « Vogue » peut devenir « Vague ».

    Une « Vague », quel que soit sa force, lorsqu’elle atteint la terre, elle se retire et il ne reste que les mousses.

    Alors que l’or demeure toujours : OR.
    A bon entendeur, salut.

  9. touri dit :

    Je préfère la position de Asma Al Assad par rapport à son pays que celle de Carla bruni-Sarkozy qui avait reconnu supporter l´Italie face aux Bleus. De là à penser qu´en cas de guerre…

  10. michaela dit :

    Toujours belle et élégante, cultivée et modeste, orientale dans ses racines et occidentale dans sa culture. Anglaise de naissance et d’éducation, mais Syrienne dans son âme. Une mère modèle qui s’occupe personnellement de ses enfants, et une épouse fidèle, toujours à côté de son mère malgré les mensonges dits sur son pseudo départ à Londres alors que la télé syrienne l’a bien montrée plus d’une fois, une à côté de son mari avec des jeunes où ils participent à préparer le plus long drapeau syrien à al-Mazzeh (Damas) et une autres fois où elle était allée voir dans un village perdu vers Alep des familles paysannes sans parler de nombreuses fois où elle recevait des familles des martyres.
    Allons nos amis donneurs des leçons de démocratie, laissez ce pays en paix. Il est beaucoup meilleur sans vous!

  11. qoual dit :

    bonjour;

    j’ai toujours supporté la syrie (ses liens avec la Resistance etc) , mais la je ne peux que reconnaitre que c’est un régime repressif.

    • George dit :

      Cher qoual,
      je suis content de votre support a la politique exterieur Syrienne.
      Je ne sais pas si vous ete un Syrien, mais on ne peut pas dire qu’il s’aggit d’un regime totalement repressif.
      comparons a d’autres pays arabes et musulmans, on peut etre fier du regime Syrien.
      Je ne peut que repeter les nombreuses informations dites auparavant par nos cheres collegues.
      Je pense que seul un Syrien peut prendre un bonne decision de la situation interne Syrienne. Moi, comme etant Syrien, je prefere la ‘Democratie’ au style d’Assad a celle qu’impose les Etats-Unis ou celle etablie au pays du Golfe.

      • qoual dit :

        salut georges

        non je ne suis pas syrien.

        certes ,le régime n’est pas totalement répressif, mais actuellement il s’agit bien d’une repression a l’echelle nationale.
        et je ne pense pas que le régime puisse se réformer avec les memes personnes au pouvoir.

        j’ai été tres deçu par les statues érigées en syrie, comme celles de saddam en irak.

        la syrie est l’un des seuls pays arabe (a part les petits pays du golf et l’arabie) a etre dirigé par un parti unique

        • Cécilia dit :

          Qoual, vous trempez à propos des régimes arabes! Tous ces parts sont dirigés par un parti unique (Egypte, Irak, Yémen, Libye, Algérie). quant aux monarchies de Golfs et l’Arabie Saoudite, il n’y a pas des partis politiques. Aucune forme d’une vie politique.
          Dire que « la répression est à l’échelle nationale » c’est trop exagéré.
          Apparemment, vous puisez information d’une seule source!

          • qoual dit :

            tenez , voila un lien interessant sue le parti unique. http://fr.wikipedia.org/wiki/Parti_unique

            quant au monarchies du golf et l’arabie c’est bien ce que j’ai dit,il n’y a rien.

            « Dire que « la répression est à l’échelle nationale » c’est trop exagéré »
            ca touche pratiquement tout le pays, donc c’est bien nationale.

  12. Byblos dit :

    La Syrie, comme l’ensemble du monde arabe, est soumise aux pressions occidentales depuis 1920, soit la chute de l’Empire Ottoman. Britanniques, Français, Russes, Allemands, Italiens et USA essayent à qui mieux mieux saper le pouvoir dans nos pays, occuper une place prépondérante chez nous, nous dicter les politiques à suivre, semer la zizanie au sein de nos peuples, nous diviser pour mieux nous réduire à leurs volontés.

    Tant que cette situation durera, nos meilleurs gouvernants sont condamnés à exercer un pouvoir fort pour éviter l’effritement du pays qu’ils dirigent.

    Quand ces impérialistes gagnent la partie, nos dirigeants deviennent des Ben Ali, Moubarak, Al Saoud, Al Hashem.

    Nous pourrons accéder à une démocratie acceptable que lorsque les pays occidentaux -prédateurs, agressifs, destructeurs (1)- seront empêchés d’intervenir dans nos affaires.

    (1) Pour prendre conscience des horreurs de cette prédation, lire l’ouvrage d’Olivier Le Cour Grandmaison intitulé Coloniser, exterminer publié aux éditions Fayard. Se souvenir aussi des centaines de milliers de victimes des USA en Corée, au Vietnam, en Iraq, en Afghanistan, sans oublier l’Amérique latine.

  13. nadia farah dit :

    avec ou sans vogu asma restera toujours asma,belle,cultuvée,humble, intelligente ,humaine,plus proche de son peuple que n’importe quelle autre femme de presidents ,aimante et aimée,asma n’a pas besoin de vogue pour etre aimée par son peuple ,asma n’a pas besoin de vogue pour parraitre glamour ,elle est l’icone de la syrie et sa lui suffit largement !

  14. Flajac dit :

    Bravo au peuple syrien qui tient courageusement tête, derrière son Président,aux extrémistes étrangers de tous poils, factions armées et puissances occidentales qui veulent liquider les minorités, chétiennes, alaouites, druzes, voire imposer une partition du pays, ou un régime à la solde des Frères islamistes.
    Nous avons droit dans les médias occidentaux à une désinformation méticuleusement organisée, qui pourrait à terme, justifier toute ingérence étrangère.
    Tenez bon!