• À savoir
  •  
  • Actualité
  •  

-Damas : Le "pool de presse OSDH /AFP" mettait l'accent, ce mardi matin, sur la situation dans la capitale syrienne où, à l'en croire, la ville de Douma (5 ou 6 kilomètres au nord-est de Damas) est en proie au pilonnage de l'armée et à des combats de rue, qui provoquent l'exode des habitants. L'OSDH parle de deux "civils" tués mardi, et de six soldats morts dans l'attaque par les rebelles d'un centre médical de la ville qui aurait été transformé [...]



Bachar à Alep ce mardi ?

Par Guy Delorme,



-Damas :
Le « pool de presse OSDH /AFP » mettait l’accent, ce mardi matin, sur la situation dans la capitale syrienne où, à l’en croire, la ville de Douma (5 ou 6 kilomètres au nord-est de Damas) est en proie au pilonnage de l’armée et à des combats de rue, qui provoquent l’exode des habitants. L’OSDH parle de deux « civils » tués mardi, et de six soldats morts dans l’attaque par les rebelles d’un centre médical de la ville qui aurait été transformé en base de l’armée.
A une cinquantaine de kilomètres au nord-est de Damas, la ville de Yabroud serait elle aussi pilonnée  ce mardi matin; de même que celle de Zabadani, à une trentaine de kilomètres au nord-ouest de la capitale et près de la frontière libanaise. L’AFP prétend que cette dernière ville serait « assiégée depuis des mois » par l’armée alors que celle-ci a annoncé sa reprise en février dernier.
Explications de textes (et de communiqués)
Tout ceci repose la question des mots et expressions employés dans ses communiqués par l’OSDH et dans ses articles par l’AFP : deux ou trois obus de mortier tirés à un moment par les militaires sur un objectif précis devient un « pilonnage » ou un « bombardement » en règle ; un quartier disputé ou troublé devient une ville entière. Et, comme on l’a répété maintes fois sur ce site, des activistes en civil tués au combat deviennent ipso facto des civils tout court, victimes des tirs aveugles de l’armée. Une fois qu’on a bien intégré ce petit lexique de la langue de bois propagandiste, on a sans doute une vision plus juste des choses.

Bien sûr, il y a aussi de la langue de bois côté gouvernemental : les médias du gouvernement ont parfois tendance à enterrer trop vite les rebelles dans tel ou tel quartier ou village ; ou à exagérer leurs pertes. Mais  sur le long terme, ils sont confortés par les faits et l’évolution générale de la situation. Ainsi quand, dans son édition de mardi, le quotidien gouvernemental al-Watan écrit qu’on peut entrevoir « l’approche de la fin des opérations de sécurité dans l’ensemble de la province de Damas« , il est globalement dans le vrai, quels que soient les incidents localisés, et mineurs, survenus à l’extrême périphérie nord ou sud de la capitale : si l’on suit les communiqués des uns comme des autres, depuis plusieurs semaines, les accrochages n’ont plus lieu qu’à la lisière sud de la ville, jusque dans la campagne avoisinante, ainsi qu’épisodiquement à Douma et à Harasta (banlieue nord-est).

Certes, un groupe rebelle a affirmé hier s’être emparé de missiles anti-aériens dans un arsenal de l’armée, dans le secteur de Goutha (dans la campagne, à 5 ou 6 kilomètres à l’est du centre de Damas). Mais les a-t-il conquis de haute lutte, ou dérobé nuitamment, on ne le sait pas.
L’agence Sana rend compte mardi d’un accrochage aux abords de Harasta, au carrefour de Samsam, et d’un autre dans le même secteur ayant permis la destruction d’un pick-up et de son équipage. Sana dit aussi qu’un camion avec 30 engins explosifs à son bord a été saisi dans la banlieue de Douma.
-Alep :
Mardi matin, l’OSDH faisai essentiellementrt état de bombardements du quartier de Hanano, dans l’est de la ville.
Sana est beaucoup plus diserte et précise, dans son édition du 2 octobre. Voici les principales opérations qu’elle recense, sans doute pour lundi après-midi, sur Alep et sa région :
-Un groupe armé détruit dans une zone de fermes près de la route de l’aéroport international, donc dans la campagne à l’est immédiat de la ville. 5 véhicules, dont deux équipés de mitrailleuses lourdes, et pas mal d’armements ont été récupérés.
-Dans le quartier de Cheikh Koder (est), plusieurs activistes tués et blessés alors qu’ils tentaient de s’infiltrer dans le secteur voisin de Souleyman al-Halabi (au sud-ouest de Cheikh Koder).
-Dans le quartier de Karm al-Jabal (centre), un responsable rebelle, Bachir al-Ghoul, tué avec plusieurs de ses hommes.
Dans les environs d’Alep, un groupe a été anéanti jusqu’au dernier homme à Qarlaq, et sept véhicules détruits ainsi que trois ateliers de confection de bombes artisanales.
Bachar à Alep ?
Par ailleurs, selon le journal libanais Al-Diyar, Bachar al-Assad se serait rendu aujourd’hui à Alep pour juger au plus près de la situation militaire et humanitaire. Al-Diyar ne dit quand exactement cette visite a commencé, ni quels quartiers elle a plus particulièrement concerné, mais le journal ajoute que le président syrien aurait décidé l’envoi de 30 000 soldats supplémentaire à Alep et dans sa région, sans doute pour en finir au plus vite avec la rébellion. Aucun média syrien n’a pour l’heure confirmé cette visite, ou cette décision. Précisons qu’al-Diyar (ou Ad-Diyar) est un quotidien de Beyrouth, de ligne pro-syrienne.
Aide militaire aux populations des zones troublées
L’armée ne fait pas que détruire les bandes rebelles, elle aide ça et là la population. en témoignent les photos, puis la vidéo, ci-dessous, le reportage ayant été tourné (sans doute le 1er octobre) par la télévision syrienne dans la campagne nord d’Alep, près de la localité de Nebol, plus ou moins contrôlée, pourtant, par l’insurrection ; on y voit les militaires qui distribuent vivres et médicaments aux civils :

http://www.facebook.com/media/set/?set=a.435721076465904.86829.194847567219924

http://www.youtube.com/watch?v=aO086dg_PxY

 

-Homs :

Sana signale de nouveaux accrochages dans le quartier central de Bab Houd. D’autres groupes ont été décimés dans les secteur de Boustan al-Diwan (centre historique) et d’al-Warcheh : des activistes ont été tués, et plusieurs de leurs voitures détruites. Trois rebelles (nommés par Sana) ont été capturés alors qu’ils tentaient de s’enfuir dans une canalisation des égouts à Khalidiyah (centre-nord).

Dans la localité de Taldo, située à une quinzaine de kilomètres au nord-ouest de Homs, et connue pour un massacre de civils perpétré par les rebelles en mai dernier, une bande a été anéantie près de l’hôpital de la localité.

 

-Idleb :
La petite ville de Salqin, près de la frontière turque et à une trentaine de kilomètres au nord-ouest d’Idleb, était hier encore le théâtre de combats. Nous avons le « regret » de reproduire le « faire-part Facebook » du sieur Ahmad Maznouk, un chef du Front Al Nusra (honorable correspondant syrien d’al-Qaïda) de nationalité tunisienne. Maznouk a été tué lundi à Salqin. L’attaque des rebelles a causé de nombreux morts civils aussitôt imputés aux forces de sécurité. Lesquelles ont semble-t-il repoussé leurs assaillants.

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=478427625510635

Et un deuxième « faire part », relatif cette fois à la mort au combat d’un autre responsable du Front Al Nusra, lui aussi de nationalité tunisienne, Saif Al Dine Nayili surnommé « Abou Kassoura » ; lui aussi tué lundi 1er octobre à Salqin :

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=478433492176715

(Merci à Eaux troubles)

 

-Deraa :

A Nassib (au sud de Deraa, sur la frontière jordanienne), une bombe a explosé prématurément dans un véhicule, tuant tous ses « manipulateurs » (Sana nomme l’un d’entre eux). Au nord de Deraa, à Bouraq près d’Allajat, sept activistes ont attaqué ce mardi matin un collège, et enlevé un élève, Hicham Khaled al-Hilal, fils d’un chef de la tribu de Jumlat, dont la participation à des campagnes gouvernementales de réconciliation nationale était connue dans la région. Le même jour une bande a mis le feu à une école commerciale à Jassem, dans ce même gouvernorat de Deraa.

 



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Vous pouvez répondre, ou faire un lien depuis votre site.

89 commentaires à “Bachar à Alep ce mardi ?”

  1. Mulungu dit :

    Quoi qu’ils fassent, NO PASSARAN !!!
    VIVA SYRIA, TERRE BÉNIE pour la renaissance de la flamme arabe !!!
    VIVA SYRIA, TERRE MORTELLE pour les hordes de l’Empire !!!
    VIVA SYRIA, L’ETENDARD DE LA RESISTANCE DES PEUPLES FLOTTE PLUS HAUT !!!

    • Marcel dit :

      Une Brigade ASL décimée entièrement par l’armée Syrienne à Dera : Des dizaines de terroristes ainsi que leurs leaders tués après une attaque échouée de l’ASL contre une unité de l’armée Syrienne, parmi les ASL tués reconnus : le déserteur « Kahtan Tufachat », le déserteur « Bilal Doujane », Un leader du Brigade Ansar al Sunnah « Mahmoud Ghazlane, le terroriste « Omar Ali Al Kumaiti » et le terroriste « Yassine Mohamed Al Kour » :

      http://www.youtube.com/watch?v=n1JqMx0JFZs

      • suchite dit :

        Je narrive pas a comprendre pourquoi ils se filment? Est ce que il ya une prime pour leur famille en cas de deces et cest pour ca quils se filment( une assurance vie pour djiadiste)?

        • sowhat dit :

          il s’agit peut-être d’une forme de prosélytisme …

          … c’est peut-être aussi un message à BHL – message non codé – pour qu’il demande à la France d’accueillir les familles de ces valeureux combattants de la liberté lâchement assassinés par la soldatesque du tyran-sanguinaire-de-Damas-qui-tue-son peuple. C’est quand même la moindre des choses qu’il puisse faire et c’est tout à fait dans ses « compétences » humanitaires … Messieurs ce n’est point un message codé , regardez et compatissez … (*)

          (*) il est trop fort le mot de Pokemon : de la compassion dit-il. Ah tiens quand il y a des centaines de civils innocents qui tombent victimes des attentats, des millierss qui se font enlever torturer assassiner par les bandes de terroristes et d’égorgeurs à la solde des modèles de démocratie que sont le Qatar et l’Arabie Séoudite, personne n’en parle et même on attribue ces crimes aux autorités légales mais quand ce sont les terroristes qui se font dégommer alors là on demande de la « compassion ». A mon avis (mais je peux me tromper) ce mot équivaut à l’aveu en « langage mandarin » de la part d’un laquais de la plus vile espèce (car Pokemen connait parfaitement la situation) que la guerre contre la Syrie continuera et qu’il ne faut absolument pas attendre de l’Onu d’avoir une attitude objective dans le conflit syrien et encore moins d’avoir une action positive

        • spartacus dit :

          aujourd’hui hélas tous se film ,les jeunes délinquants film leurs agressions, des filles en particulier qui se font frapper sans raison en France ou ailleurs en Europe et en suite ils postent leurs « exploits » sur you tube ,les terroristes en Syrie sont pour partie les mêmes , drôle de monde que ces ditent nouvelle technologies ont créer , peut être comme tu le dit qu’il y a une prime au décé et qu’il faut une preuve pour recevoir le chèque du porc d’al tani ou des saoud dégoulinant de saint doux beurk, beurk!! je suis moi aussi étonné de toutes ces vidéos ,
          ce qui est sur,c’est que c’est réjouissant de voir ces rats mordre la poussière âpres avoir vu les vidéo de leurs nombreux massacres , l’armée syrienne leurs rend la monnaie , vive la Syrie et son armée

      • Jean-Dominique dit :

        Merci Marcel de cette excellente vidéos; on en redemande !

      • nacera dit :

        À la fin de la vidéo on entend quelqu’un dire: « ce sont des civiles jeunes! » ce qui signifie: « nous allons dire que ce sont des civils! »
        Pour tous ceux qui connaissent la ruse de ces terroristes ce n’est bien sûr pas quelque chose de nouveau, mais c’est un sujet à méditer pour tous les autres.

    • Marcel dit :

      Le Leader du Brigade Ansar al Sunnah « Mahmoud Khair Ghazlane » surnommé « Abou Ramah » éliminé par l’armée Syrienne à Dera hier.

      http://www.facebook.com/photo.php?fbid=352396821519617

    • Marcel dit :

      Raqah dans la ville de Tal Abyad : L’armée Syrienne frappe les terroristes jusqu’à la frontière Turque, les terroristes de l’ASL sont harcelés quotidiennement par l’armée Syrienne dans la ville de Tal Abyad, qui les frappe jusqu’à l’intérieur de la frontière Turque.

      http://www.youtube.com/watch?v=siI-rp0mHic

    • Marcel dit :

      Vidéo exclusive de la chaine Al Mayadeen montrant la bataille pour la reprise de la caserne du quartier Hanano.

      Durée une demi-heure avec l’armée Syrienne dans la bataille :

      http://www.youtube.com/watch?v=arFpo6VwlxI

  2. schedir dit :

    les chiens ne lachent jamais leur os, a moins qu’on ne les y contraigne…

    a en croire l’article suivant, les occidentaux auraient un « plan de rechange » pour s’accaparer de votre beau pays. ils ne vous connaissent certainement pas assez pour s’imaginer qu’ils puissent avoir du succes.