• Actualité
  •  

Les opposants, de Syrie ou de Londres, excellent à transformer les cadavres d'insurgés en civils victimes de la répression. L'OSDH a annoncé un chiffre record de 305 morts en Syrie pour la journée de mercredi. Ce chiffre, abondamment relayé par les médias français est implicitement - c'est une sorte de convention journalistique tacite - porté au débit du gouvernement. Il est précisé qu'une majorité de ces victimes - 199 dixit l'OSDH - sont des civils. Là encore, c'est une convention, établie par [...]



Mercredi sanglant, mais pour qui au fait?

Par Guy Delorme avec Cécilia,



Les opposants, de Syrie ou de Londres, excellent à transformer les cadavres d’insurgés en civils victimes de la répression.

L’OSDH a annoncé un chiffre record de 305 morts en Syrie pour la journée de mercredi. Ce chiffre, abondamment relayé par les médias français est implicitement – c’est une sorte de convention journalistique tacite – porté au débit du gouvernement. Il est précisé qu’une majorité de ces victimes – 199 dixit l’OSDH – sont des civils. Là encore, c’est une convention, établie par l’OSDH qui a quand même indiqué au moins une fois qu’elle comptait comme civils tués, des insurgés non issus de l’armée. On peut donc dire que la majorité de morts de mercredi sont en fait des combattants – militaires réguliers, et activistes déserteurs ET civils (et étrangers).

Le directeur de l’OSDH – et donc patron incontesté de la désinformation politique et statistique sur la Syrie – Rami Abdel Rahmane est sorti pour l’occasion de son statut officiel d’observateur objectif pour endosser celui de relai de la diplomatie britannique et qatari et lancer un nouvel appel à l’intervention de la communauté internationale : « Que faut-il de plus pour que le monde vienne en aide au peuple syrien ? ». Étant entendu que comme à son habitude, Rahmane confond sciemment le peuple syrien et les bandes armées, effectivement de plus en plus malmenées.

Y a-t-il eu vraiment 305 « personnes » tuées mercredi à travers la Syrie ? La précision des bilans de l’OSDH  est presque une preuve de leur fausseté : comment dénombrer, au mort près, les pertes occasionnées par des dizaines d’affrontements quotidiens jusques dans les parties les plus reculées du territoire syrien ? Alors que les bandes djihadistes échappent naturellement aux statistiques des « comptables » de l’OSDH. Alors que ces derniers, surtout, sont des propagandistes, qui ont l’habitude d’exagérer et le nombre des victimes de la répression, et celui des pertes de l’armée régulière ? Qui ont coutume aussi d’attribuer systématiquement aux soldats et aux chabihas du régime les crimes des groupes islamistes, comme à Houla/Taldo ?

On peut cependant concéder que ce bilan exprime sans doute un ordre de grandeur, et traduit l’intensification, non pas de la répression, mais de l’offensive contre les bandes, à Alep et ailleurs. Voici ce qu’on peut dire à ce sujet…

 

-Damas :

Le correspondant de la chaîne libanaise Hezbollah al-Manar qui a accompagné les soldats syriens pendant le nettoyage du bâtiment du QG de l’armée syrienne a donné les précisions suivantes sur le double attentat à la voiture piégées et ses suites, dans le reportage mis en ligne ci-dessous :

- Quelques terroristes se sont infiltrés dans le bâtiment après la première explosion tandis que des tireurs qui ont pris position sur le toit.
- Les soldats syriens, notamment une unité de la Garde républicaine, ont pu entrer par une porte de derrière dans le bâtiment pendant que d’autres soldats engageaient frontalement les assaillants.
- À l’intérieur du bâtiment, le reportage montre des cadavres des terroristes.
- À l’extérieur, on voit aussi des blessés civils, les rebelles ayant tiré sur tout ce qui bougeait, y compris des journalistes, tuant l’un entre eux, Maya Naser de Press TV.

Combien étaient en tout les membres de ce commando ? Un groupe islamiste qui a revendiqué l’opération a reconnu la mort d’au moins six de ses hommes. Le correspondant d‘al-Manar parle, lui, d’une vingtaine de rebelles tués. L’OSDH estime à 14 le nombre de victimes du double attentat et de la fusillade qui a suivi. Par ailleurs, le site Arab-Press (pro-gouvernemental) affirme que 15 véhicules rebelles, plus des snipers postés sur les toits avoisinants, ont participé à cette opération dont l’ASL et un groupe islamiste se disputent la paternité.

À la fin de la vidéo, les soldats syriens fêtent leur victoire :

Dans la région sud de Damas, à Zayyabiyé (sortie sud de l’agglomération damascène,  à 5 kilomètres au sud-est d’al Hajar al Aswad) la découverte de 13 corps appartenant à deux familles et portant des traces de sévices, et celle de 16 autres, issus de deux familles, à Barzé (nord de Damas) ont donné lieu à l’habituel échange d’accusations entre le pouvoir et l’opposition radicale.

 

 

-Alep :

L’AFP, ce jeudi matin 27 septembre, ne consacrait que quatre lignes  à la situation dans cette ville : pour dire que les chefs rebelles locaux expliquent « l’enlisement » de la bataille par le manque de munitions. C’est sans doute vrai, mais ce n’est qu’une petite partie de leur problème : non appuyés par la population et surclassés en nombre, en matériel mais aussi en coordination tactique par l’armée, ils n’ont – ils n’avaient – aucune chance de vaincre.

L’OSDH et les CLC évoquent des bombardements et des affrontements jeudi matin dans les quartiers de Hanano et de Sakhour (est).

Sana rend compte de la mise hors de combat de dizaines d’activistes dans le secteur de l’institut des sports du quartier de Boustan al-Bacha (nord d’Alep). L’agence syrienne  indique aussi un fait plutôt inédit dans les annales de cette bataille d’Alep : des habitants de Marjeh (périphérie sud d’Alep, à l’ouest de l’aéroport) qui manifestaient contre des bandes présentes dans leur quartier ont essuyé de tirs de leur part. Sana ne donne pas le bilan, mais les noms de deux responsables des groupes incriminés. Ce qui laisse supposer une certaine connaissance, de la part des services de renseignement de l’armée, de l’organisation (un peu chaotique sans doute) et de l’organigramme de la rébellion.

Enfin,  une information du site (pro-gouvernement) Shukumaku indique que l’armée est passée aujourd’hui à l’offensive dans secteur de Sakhour, un des derniers bastions ASL à l’est de la ville.

 

-Idleb :

Une voiture piégée a explosé contre un barrage de l’armée près du village de Barkoum, sur l’autoroute Alep/Damas, entraînant des combats entre militaires et rebelles selon l’OSDH qui n’a pas donné de bilan. Une source militaire a confirmé l’incident à l‘AFP. Selon elle, le chauffeur du minibus n’a pas répondu aux sommations des soldats ; ceux-ci ont alors tiré, déclenchant une « puissante explosion« . Selon la même source, le bus avait dévié et n’a pas atteint le barrage. Les rebelles ont attaqué alors le poste, depuis le sud et l’ouest ; les combats ont duré quatre heures et se sont conclus par le retrait des assaillants.

 

-Homs :

Sana signale la destruction de plusieurs véhicules et leurs équipages dans le quartier (nord-ouest) d’al–Kussur à Homs. Accrochages sanglants aussi dans la ville de Rastane à une vingtaine de kilomètres au nord de Homs.

 

-Hama :

Encore une cache d’arme découverte dans le quartier de Machaa al-Arbaain.

 

-Deir Ezzor :

L’OSDH évoque ce matin des bombardements das cette région. Il y a effectivement des combats endémiques, à Deir et dans le gouvernorat. Voici une de leurs récentes victimes, le chef de la « Brigade Mohamed » pour la ville de Deir Ezzor, un certain Khalil Al Bourdani, tué par le bombardement du bâtiment où il s’était réfugié avec ses hommes pour tirer sur les forces de sécurité.

http://www.facebook.com/photo.php?fbid=350297571729542

 

 

Contre qui combattent les soldats syriens

Nous continuons notre rubrique, régulièrement alimentée par les exploits des bandes soutenues par l’Occident « libéral »…

Dans cette première vidéo, des activistes ASL attaquent, vandalisent, et brûlent un village alaouite dans la région de Lattaquieh :

http://www.youtube.com/watch?v=S88gOhHP7Hg

Dans la deuxième, nous sommes dans les environs de Yabrud, à 80 kilomètres au nord de Damas (et à une vingtaine de la frontière libanaise), plus précisément à Deir Atyia : des terroristes de l’ASL braquent un commerçant en le frappant, une caméra de surveillance du magasin ayant pu tout filmer à l’insu (?) des agresseurs ! On dira que si tous les ASL ne donnent pas dans le droit commun, le chaos que les bandes créent encourage les tendances au banditisme et le mélange des genres :

http://www.youtube.com/watch?v=ikrtuwxslds

 

Les rebelles relâchent leurs otages chrétiens

Terminons sur une note relativement plus optimiste : on apprenait hier que suite à des tractations menées par, 150 otages, chrétiens pour la plupart, détenus par des bandes à Rableh, (petite ville située sur la frontière libanaise, à un vingtaine de kilomètres au sud-ouest de Homs, et tout près d’al-Qusayr) ont été relâchés par leurs ravisseurs. Resteraient donc 60 détenus. Le conditionnel est de mise car selon certaines sources, à la prise d’otages du 24 septembre (150 personnes) s’est ajoutée le 25 une deuxième rafle de 150 autres chrétiens. Les ravisseurs ne se réclameraient pas de l’ASL, ce qui ne facilite pas les négociations.

Le site InfoCatho, toutefois, indique ce 27 septembre que la totalité des otages – 240 selon cette source – a finalement été libérée. Les négociations ont été conduites par des chefs de clans locaux et les laïques et religieux (de toutes confessions) du groupe Mussahala « (Réconciliation« ) qui avait déjà obtenu des libérations d’otage à Homs. Les interlocuteurs des rebelle ont fait valoir que l’appartenance à la nation syrienne devait l’emporter sur le communautarisme religieux. Les gens de Mussahala se sont montrés convaincants car ils ont obtenu non seulement la libération des otages mais aussi le ralliement à leur groupe inter-religieux de certains ravisseurs, selon des correspondants du site catholique Fides. Le père (grec catholique) Bakhos a célébré dans l’église de Rableh une messe d’action de grâce. Et il a déclaré à Fides qu’il espérait que cet heureux événement pourrait « constituer un précédent encourageant de réconciliation entre la population civile de la région martyrisée de Homs« . Amen !

La chaîne arabe libanaise al-Mayadeen a indiqué mercredi que les otages libérés ont été transférés vers le village frontalier de Juiyesseh :

http://www.almayadeen.net/ar/Newscast#!/part_2

 

Un aspect de Rableh, en temps de paix…

 

 



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

94 commentaires à “Mercredi sanglant, mais pour qui au fait?”

  1. idriss dit :

    il est evident que sans la traitrise de certains membres des services de securite.ces pourritures n’auraient pas eu le culot de s’aventurer a l’interieur du batiment et de commettre leurs mefaits.il y a une faille qu’il faut imperativement combler.ces situations ne doivent pas se reproduire.et qu’il faut faire un serieux tris parmi ce personnel.la vie du president est en danger si il y faille dans la securite interieure

    • Fares-dz dit :

      Fort possible.Ce que tu évoques est la théorie du pire privilégiée par les allumés de Syria-truth : http://www.syriatruth.org/news/tabid/93/Article/8338/Default.aspx.

      La sécurité du siège d’un Etat-major et du ministére de la Defense, en temps de guerre, d’un pays comme la Syrie ne peut être trouée comme ça. Des mecs – on parle d’une centaine ou plus – lourdement armés se baladent en 4×4 et foncent sur l’état major…Grosses divergences au sein du commandement.Ce qui parait plus plausible.

    • Tarico dit :

      Ces kamikazes disposaient de données satellitaires, probablement fournies par nos états-majors français, UK ou autres.
      Une mission suicide chapeautée par un Fabius ou similaire. On aura tout vu.
      Mais ce n’était certainement pas suffisant pour passer les multiples barrages qui protègent l’accès au QG de l’armée syrienne,avec plusieurs véhicules armés.
      L’or du Qatar ouvre les portes.
      Ceux qui se sont laissés corrompre ont commis un crime abominable. A la joie des soldats vainqueurs doit se mêler la colère d’avoir été trahis par leurs frères d’armes.

      • Phoenix dit :

        @idriss

        Merci pour le bon lien.

        C’est vraiment super.

        C’est un vrai régal et rire, même ou surtout en période de crise fait du bien… :D

        « Rire, c’est se réjouir d’un préjudice, mais avec bonne conscience. »

        de Friedrich Nietzsche

        Extrait du Le Gai Savoir (« Die fröhliche Wissenschaft »)

        Phoenix

        • idriss dit :

          si tu veux rire avec l’ami zeon.je te propose d’aller faire un jour sur le site d’alain soral.ou bien voir une annonce sur google (yach people.une bande dessine du dessinateur zeon avec scenario alin sorl et dialogue dieudonne c’est fantastique.acheter le pour aider ça vaut le coups.

      • Fares-dz dit :

        Plutôt glauque cet humour.

    • nacera dit :

      Avec des terroristes ce genre de problème risque de se reproduire assez souvent. Il suffit de faire pression sur les gens qui travaillent quelquepart pour s’en assurer l’accés et les informations qu’il faut, même si ceux-ci le font contre leur gré. C’est éffarent mais c’est ainsi, et il y aura certainement encore des victimes – surtout ceux qui vont refuser de se soumettre à la pression – tant que ces pays arrogants qui ont condamné la syrie sans prendre la peine de se renseigner, continuent d’apporter du bois au feu, et d’encourager ainsi les soi-disant rebelles.

  2. lou33 dit :

    Petite précision à propos d’une erreur récurrente:
    Réconciliation=moussalaha et non moussahala.

  3. Auda dit :

    Poutine : « L’Occident provoque le chaos » =

    http://fr.rian.ru/world/20120927/196163804.html

    • EAUX TROUBLES dit :

      http://www.romandie.com/news/n/_Syrie__les_Occidentaux_ont_seme_le_chaos_et_ne_peuvent_s_arreter_19270920121609.asp

      « Syrie : les Occidentaux ont semé le chaos et ne peuvent s’arrêter

      MOSCOU – Le président russe, Vladimir Poutine, a estimé jeudi que les Occidentaux avaient semé le chaos dans de nombreux pays, le faisaient en Syrie et qu’ils ne pouvaient pas s’arrêter malgré les mises en garde de la Russie, dans des déclarations retransmises à la télévision.

      Le plus important est que nos partenaires ne peuvent pas s’arrêter. Ils ont déjà semé le chaos sur de nombreux territoires. Maintenant ils mènent la même politique dans d’autres pays, notamment en Syrie, a déclaré le président russe.

      Nous avions bien dit qu’il fallait agir avec circonspection, ne rien imposer par la force, sous peine d’amener le chaos. Et que voyons-nous aujourd’hui ? La situation ressemble fort au chaos, a poursuivi M. Poutine.

      Nous ne voudrions vraiment pas que se reproduise aujourd’hui ce qui s’est passé dans l’histoire de l’Humanité il y a des siècles, a encore déclaré M. Poutine, selon les agences russes, évoquant la prise et la destruction de Carthage par l’empire romain au IIe siècle avant notre ère.

      La premier nettoyage ethnique massif connu a eu lieu entre l’empire romain et Carthage, qui se trouve sur le territoire de l’Afrique du Nord, a-t-il déclaré.

      L’empire romain a non seulement pris et occupé Carthage, mais une fois que tout y a été détruit, que tous y ont été saignés, on a répandu du sel pour que plus rien ne pousse, a-t-il poursuivi.

      A mon avis, ce qui se passe y ressemble, quand des pays forts tentent d’imposer aux faibles leur mode de vie et leur morale, sans regard pour l’histoire, les traditions, la religion de tel ou tel autre pays, a encore déclaré le président russe.

      La Russie, allié traditionnel de Damas, n’a cessé de dénoncer la politique d’ingérence occidentale notamment lors des révolutions arabes, et a bloqué jusqu’ici avec la Chine toute résolution contraignante pour la Syrie au Conseil de sécurité de l’ONU, où elle dispose d’un droit de veto.

      M. Poutine a fait ces déclarations après avoir appelé la veille les Occidentaux à tirer les leçons des effets de leur politique, menée selon lui au mépris des règles des Nations Unies.

      Le Premier ministre britannique David Cameron a visé en retour la Russie en déclarant pour sa part, devant l’Assemblée générale de l’ONU à New York, que le sang des enfants tués en Syrie était une tache terrible sur ceux qui ne se sont pas opposés à ces atrocités et qui dans certains cas se sont rendus complices du règne de terreur du (président Bachar al-)Assad.

      (©AFP / 27 septembre 2012 16h07) »

  4. zizou dit :

    les russes ne veulent pas le probleme de la syrie se regle. en lisant les declaration de lavrov, constamment entrain de se justifier. allant jusqu’a dire qu’il n’y a pas CONTRAT d’armement avec lA syrie.?????.meme topo pour l’iran,il est interdit de donner les armes a la syrie, de plus c’est de prendre le trafic aerien par l’irak. et c’est le sang des syriens qui entrain de se perdre.alors que tout le monde sait les americains utilise tout le monde contre la syrie.d’abord si la syrie tombe bye bye le reve de poutine.

  5. zizou dit :

    les americains vende de l’armement a qui il veule.il y a un compromis entre americain et russe,les russes ne perdent pas leur avantages,et les americains sont entrain d’affaiblir la syrie ( 2eme irak).de plus je me demande ou est cette moukaouama en irak.ils sont entrain de mourir comme des moutons, qu’a-t-elle fait la russie,rien . AU BAHREIN RIEN. DEVANT LE PETIT QATA

    • Phoenix dit :

      @Zizou

      je ne sais d’où vous tenez vos sources, ni ne comprend votre raisonnement…, pardonnez du peu, mais un « chouia » simpliste…

      Nous voudrions et essayons tous de comprendre le problème ou disons les problèmes complexes qui entourent la Syrie, mais auxquels la Syrie et ses alliés, chacun de façon différente sont confrontés…

      Mais c’est une tâche assez difficile…et très complexe…

      Si vous êtes à même de nous éclairer…, alors ne vous gênez pas et dites nous ce que vous avez de constructif à proposer et quelles sont les solutions que vous préconisez pour la Syrie et in extenso pour ses alliés, dont la Russie que vous citez avec opprobre…

      « Le préjugé est enfant de l’ignorance. »

      de William Hazlitt

      Extrait du Sketches et essais

      Phoenix

      • Khodr dit :

        @phoenix

        J adore vos interventions très très diplomatique !
        Quel plaisir de vous lire dans ces situations la!
        Pour moi vous êtes le meilleurs du site dans ce domaine la!
        ;-)
        Amicalement

  6. joseph cotton dit :

    Syrie : le remake libanais
    Taille plus grande Taille plus petite Envoyer à un ami Imprimer
    Partager Partager
    Par Scarlett HADDAD | 27/09/2012

    Éclairage La crise syrienne semble être entrée dans une nouvelle phase. Si les combats et les explosions se poursuivent sur le terrain, faisant chaque jour de nouvelles victimes, une lueur d’espoir commence à poindre à l’horizon. Elle a d’ailleurs été évoquée par l’émissaire de l’ONU Lakhdar Brahimi qui a déclaré aux Nations unies voir une possibilité lointaine de solution. Selon un spécialiste du dossier syrien, le tournant décisif a été marqué par la bataille d’Alep qui s’éternise. Lorsque cette bataille a été lancée, estime ce spécialiste, l’opposition croyait pouvoir occuper rapidement la ville et ouvrir la voie avec la Turquie (le mohafazat d’Alep fait deux fois le Liban), portant un coup majeur au régime et réduisant de façon significative son autorité. Or, non seulement le régime tient encore le coup, mais de plus, en dépit de l’afflux d’armes et de jihadistes dans la région, il continue à avancer lentement.
    De son côté, le régime syrien croyait lui aussi pouvoir mater rapidement l’opposition à Alep, se basant sur le fait qu’il bénéficie de l’appui d’une partie non négligeable de la population de cette agglomération. Pour accélérer l’issue de la bataille, il a utilisé son aviation militaire, à laquelle l’opposition a répondu en utilisant ses nouvelles armes de défense antiaérienne. C’est dire que les deux parties ont abouti à une sorte de statu quo qui fait qu’aucune d’elles ne peut vaincre l’autre. Elles sont ainsi entrées dans une guerre d’usure sanglante qui ne mènera qu’à l’affaiblissement considérable des deux camps en attendant que leurs « parrains » décident enfin d’arrêter la partie et de parvenir à un accord.

    Le spécialiste du dossier syrien précise que la situation actuelle ressemble beaucoup à celle qui prévalait au Liban pendant la guerre civile, lorsque, au bout d’un certain temps, aucune partie ne parvenait à enregistrer des percées, alors que les lignes de démarcation étaient restées inchangées pendant des années interdisant à un camp ou à un autre d’avancer ne serait-ce que de quelques mètres. Ce n’est que lorsqu’il y a eu un déblocage international – dans ce cas précis, il s’agissait d’un accord entre les États-Unis et la Syrie – qu’il y a eu au Liban des développements majeurs sur le terrain qui ont abouti à l’accord de Taëf, lequel avait commencé à se préparer quelque temps avant son adoption.
    Pour l’instant, la solution est encore interdite en Syrie et, sauf imprévu, aucun camp n’est autorisé à éliminer l’autre. Le spécialiste du dossier syrien est convaincu qu’au début, l’Occident aidé par certains pays arabes voulait réellement se débarrasser du régime syrien. Mais le fait que celui-ci a tenu bon, faisant preuve d’une grande capacité de survie et de cohésion interne, en dépit des pressions à la fois politiques, militaires et économiques, a modifié la donne. Le fait aussi qu’il bénéficie de l’appui inconditionnel de l’Iran et d’une aide stratégique de la part de la Russie et de la Chine a plus ou moins stabilisé les rapports de force. Même s’il voulait faire des concessions – et la tenue des congrès de l’opposition à Damas en présence des ambassadeurs d’Iran, de Russie et de Chine, au cours des derniers jours, en est une –, cela n’aboutirait pas à une solution, puisque les parrains des deux camps ne sont pas encore prêts à discuter. Pour le spécialiste du dossier syrien, il ne faudrait donc rien envisager avant l’élection présidentielle américaine et l’entrée en fonctions du nouveau président en janvier 2013. C’est pourquoi, selon lui, Lakhdar Brahimi a évoqué « une possibilité de solution lointaine ». Autrement dit, même si l’échéance est encore lointaine, on commence à voir le bout du tunnel, qui consisterait dans la tenue d’une réunion élargie regroupant des représentants des États-Unis, de la Turquie, de l’Iran, de l’Arabie saoudite, de l’Égypte, de la Chine, de la France et de la Russie qui superviserait la tenue d’un accord interne syrien dans le genre de l’accord de Taëf au Liban. La nouvelle phase consiste donc dans le fait que l’on commence à préparer une réunion de ce genre. L’initiative de l’Égypte de former une commission quadripartite regroupant des représentants égyptiens, saoudiens, turcs et iraniens s’inscrit dans ce cadre. Et si l’Arabie saoudite n’a pas participé à la première réunion de cette commission, elle n’en est pas moins informée de ses travaux. La réunion qui s’est tenue en marge du sommet de La Mecque entre le roi Abdallah d’Arabie et le président iranien Ahmadinajad a d’ailleurs abouti à un déblocage des relations entre les deux pays. Les deux dirigeants se sont ainsi entendus pour d’abord faire baisser la tension entre les sunnites et les chiites dans la région, ensuite pour appuyer la mission de l’émissaire de l’ONU Lakhdar Brahimi ainsi que pour laisser faire la commission voulue par l’Égypte.
    Le chemin est encore long, et si les explosions d’hier sont interprétées comme montrant la capacité de l’opposition syrienne à frapper au cœur de la capitale un siège militaire, elles n’en restent pas moins une date sanglante parmi d’autres. Sur le terrain, chaque camp tente d’améliorer ses positions, mais la clé de la solution est ailleurs. Les Syriens pourraient être en train de rater leur rendez-vous avec le changement et pour l’instant, ils sont, comme l’ont longtemps été les Libanais, des victimes sacrifiées sur l’autel des intérêts régionaux et internationaux.

    • RoyL dit :

      Une sorte de *premature burial* (Edgar Allan Poe oblige),
      réciproque et *réflexif* (dans le sens des maths), prévoirait
      notre Scarlett et « spécialiste du dossier syrien, » oui?!

      Coup raté, alors; il y a d’ailleurs pas mal de nonsense dans ces
      lignes.

      • RoyL dit :

        Exemple (un parmi BEAUCOUP d’autres qu’on pourrait faire) de
        non-sense:

        > comme montrant la capacité de l’opposition syrienne à frapper
        > au cœur de la capitale

        http://sana.sy/fra/55/2012/09/27/444075.htm

        Le Front Annosra lié à al-Qaeda revendique le double attentat
        contre l’état-major à Damas
        27 Sept 2012

        Beyrouth / Le Front Annosra, lié à *** AL-QAEDA *** a revendiqué
        aujourd’hui la responsabilité du double attentat à la voiture
        piégée survenu mercredi dans le siège de l’état-major général à
        Damas.

        Le Front d’Annosra avait déjà revendiqué des attentats
        terroristes survenus par le passé en Syrie. [+emphase]

    • Tarico dit :

      Ce qui est étonnant, c’est le Qatar et l’AS jouent la partie comme s’il s’agissait de leur propre survie. Or il n’est est rien. Leur objectifs ont simplement trouvé une limite géographique, une ligne derrière laquelle il ne peuvent pas jouer.

      La politique d’expansion du salafisme reste néanmoins un succès, les peuples immatures (j’allais dire les peuplades) ayant basculé sans coup férir, à l’exception de la Libye qui fut l’occasion d’utiliser leur puissance de feu. Leur territoire est immense, mais leur mégalomanie n’aura pas raison de certains pays, l’Algérie, il faut y renoncer, l’Iran, ce sera très difficile, mieux vaut oublier, et la Syrie est un échec, mais pas sans douleur pour leurs ennemis politiques et religieux.

      Donc énormément d’argent englouti, Al Thani n’est pas Tamerlan, mais pas sans résultat malgré tout. Ils pourraient donc décider d’en rester au statu quo et chercher une autre terre d’expansion: l’Europe. 100 millions d’euros investis dans les banlieues françaises, ce n’est certainement pas innocent…

  7. EAUX TROUBLES dit :

    http://www.chine-informations.com/actualite/syrie-un-groupe-arme-fait-exploser-un-oleoduc-dans-le-nord-est_47473.html

    « Un groupe armé a fait exploser mercredi soir un oléoduc dans la province d’Hasakah dans le nord-est de la Syrie, a déclaré jeudi l’agence de presse d’Etat SANA.

    Un « groupe terroriste armé » a fait exploser un oléoduc reliant la station de pétrole Tel Adas à la station Abyad dans la province d’Hasakah, a affirmé SANA, ajoutant que l’explosion s’est produite dans une salle de vanne, ce qui a entraîné un grand feu en raison de la fuite de pétrole brut.

    L’agence a dit que les opérations de pompage ont été arrêtées et les vannes ont été fermées alors que les pompiers travaillaient pour éteindre le feu.

    Un autre « groupe terroriste » a enlevé l’ingénieur Ayman Shaqouf, le directeur de la station de pétrole Tal A-Bayda dans la province d’Hasakah, toujours selon SANA.

    Une série d’explosions ont ciblé le secteur de l’énergie en Syrie ces derniers temps, étranglant une économie déjà en difficulté. »

  8. hesseke dit :

    Dans ce conflit Syrien, la rébellion est lourdement armés et bien équipée par les USA, les occidentaux, le Qatar, l’Arabie Saoudite, il est très difficile de mettre fin à ce conflit, regarder autour de vous ( Afghanistan, Pakistan, Irak, Libye, ) et ensuite la Syrie, c’est le peuple Syrien qui souffre, qui récolte les pots cassés. VIVE LA PAIX.

  9. hesseke dit :

    27/09/2012 – 14h00
    WASHINGTON (NOVOpress) – Le Qatar, qui soutient militairement, avec l’Arabie Saoudite, les rebelles islamistes en Syrie, a appelé, mardi, devant l’Assemblée générale de l’ONU, à une intervention militaire des pays arabes en Syrie. Les Etats-Unis aussi ont haussé le ton. Barack Obama a exigé la « fin » du régime Assad. Son pays devrait apporter en fin de semaine une aide supplémentaire à la rébellion syrienne.

    Selon une étude de l’université américaine Brown, datant de juin 2011, les conflits dans lesquels les Etats-Unis se sont engagés depuis le 11 septembre 2001 (Irak, Afghanistan, Pakistan…) ont provoqué la mort d’au moins 225 000 personnes et 365 000 blessés pour un coût d’environ 3 700 milliards de dollars. Ces attaques ont par ailleurs provoqué un flot massif de réfugiés et de personnes déplacées de plus de 7,8 millions de personnes. Au tour de la Syrie de connaître les horreurs de l’impérialisme américain ?

    • I love PUTINE dit :

      Guerre en IRAK : 1,5 million de morts et 15 million de déplacés. RECTIFIER et l’université américaine est payée pour redorer le blason américain. Ces chiffres sont volontairement MENSONGERS

  10. roll dit :

    Vladimir Poutine:
    « Les Occidentaux ont semé le chaos en Syrie »

    Sources: L’Orient Le Jour (Liban) – 27 septembre 2012
    http://www.lorientlejour.com/

    et RIA-Novosti – 27 septembre 2012
    http://fr.rian.ru/

    (synthèse)

    « Le plus important est que nos partenaires ne peuvent pas s’arrêter. Ils ont déjà semé le chaos sur de nombreux territoires. Maintenant ils mènent la même politique dans d’autres pays, notamment en Syrie », a déclaré le président russe.

    « Nous avions bien dit qu’il fallait agir avec circonspection, ne rien imposer par la force, sous peine d’amener le chaos. Et que voyons-nous aujourd’hui ? La situation ressemble fort au chaos »

    « Nous ne voudrions vraiment pas que se reproduise aujourd’hui ce qui s’est passé dans l’histoire de l’Humanité il y a des siècles »

    « La premier nettoyage ethnique massif connu a eu lieu entre l’empire romain et Carthage, qui se trouve sur le territoire de l’Afrique du Nord »,

    « L’empire romain a non seulement pris et occupé Carthage, mais une fois que tout y a été détruit, que tous y ont été saignés, on a répandu du sel pour que plus rien ne pousse »,

    « A mon avis, ce qui se passe y ressemble, quand des pays forts tentent d’imposer aux faibles leur mode de vie et leur morale, sans regard pour l’histoire, les traditions, la religion de tel ou tel autre pays »,

    « Notre position consiste à encourager les changements pour le mieux dans tous les pays. Il ne s’agit pas d’imposer – surtout par la force – ce que nous croyons juste, mais de stimuler le développement de l’intérieur »,

    « Nous avons prévenu qu’il fallait agir avec circonspection, sans rien imposer par la force pour ne pas provoquer le chaos. Et qu’est-ce que nous voyons aujourd’hui? Nous voyons une situation proche du chaos »

  11. hesseke dit :

    27/09/2012 – 14h00 WASHINGTON (NOVOpress) – Qatar, which supports militarily, with Saudi Arabia, the Islamist rebels in Syria, has called, Tuesday, before the General Assembly of the United Nations, to a military intervention of the Arab countries in Syria. The United States also have increase the tone. Barack Obama has demanded the « end » of the Assad regime. His country should make at the end of the week an additional aid for the Syrian rebellion.

  12. fredng dit :

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/09/27/97001-20120927FILWWW00656-attaque-des-rebelles-syriens-sur-alep.php

    « Ce soir, soit Alep sera à nous, soit nous serons défaits », a affirmé Abou Fourat, officier déserteur et l’un des chefs de la brigade rebelle al-Tawhid, la plus importante d’Alep.

    Peut-être serons-nous bientôt fixés sur le sort d’Alep et/ou de l’ASL…

    • Marie-Christine dit :

      « Ce soir, soit Alep sera à nous, soit nous serons défaits »,
      Aveu qu’ils sont déjà défaits ! Alléluia !
      Alep, bientôt complètement libérée de ces hordes ? Ce sera un grand moment quand cela deviendra réalité !!

  13. fredo dit :

    poutine le sait depuis toujours comme beaucoup d entre nous que tous cela est des forces sataniques sionistes et leurs fans ils veulent destructions desolations mort souffrance separations de familles etc la totale le diable cest israel et leurs valets leurs strategie le cahot au proche orient mais ils ne passerons pas par la syrie ce rempart contre les forces malveillante dieu aide dieu soulage ce pays. QUEL JOIE DE VOIR CES BRAVES SOLDATS S ENT DONNE A COEUR LORS DUNE VICTOIRE CONTRE CES FORCES DU MAL VIVA SYRIA ET SON PEUPLE COURAGEUX CONTRE CE MONDE IMFAME MERCI DIEU AIDEZ LA SYRIE

  14. pilo dit :

    je me permets de vous suggérer la lecture de cet article, qui propose une approche globale de l’impasse dans laquelle nous plonge le Bloc occidental, et dont la guerre sous-traitée en Syrie n’est qu’une des logiques mortifères.
    http://www.entrefilets.com/notre%20hyper-Titanic%20va%20couler.html

  15. Leboninformateur dit :

    Les rebelles Syriens sur le point de capituler à Alep?

    Une dépêche AFP de 18H16(heure de Damas) fait état de l’imminence d’une attaque “décisive” des rebelles dans la métrople d’Alep. Un Chef de la brigade rebelle al-Tawhid aurait déclaré à l’AFP ” Ce soir, Alep sera à nous ou nous serons défaits”,

    Etant donné qu’il est impossible militairement pour les rebelles de prendre la métrople d’ALEP en 24heures, ce message sert à mon avis à préparer l’opinion publique à une éventuelle capitulation ou à “repli tactique”

    Source: AFP

  16. Madame Marie Adélaïde DUGLAN dit :

    Quelle est la véritable fonction de Oussama Ali Suleiman (alias Rami Abdel Rahmane)? Ou il est ? en Syrie?

    • Madame Marie Adélaïde DUGLAN dit :

      Voyez cette information du FIGARO,

      Au moins 16 personnes, dont six femmes et trois enfants, ont été exécutées chez eux aujourd’hui à Damas en Syrie par des miliciens pro-régime, a rapporté l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).
      « Des miliciens ont fait irruption à 5h du matin dans leurs maisons dans le quartier de Barzé (dans le nord de Damas) et les ont tués par balles »,
      a affirmé Rami Abdel Rahmane, président de l’OSDH.

      Mais l’OSDH sont dans les maisons?
      C’est quoi cette information?

      Ou est ce Rami Abdel Rahmane ? En Syrie ?

      • idriss dit :

        il est londres entrain de servir des kebabs aux agent secret de sa majeste.cette homme est une imposture et les journaleux qui repetent comme des perroquets ses delires sont vraiment la honte de la profession.

      • roll dit :

        @Madame Marie Adélaïde DUGLAN

        Chère Madame,

        Vos questions sont évidemment tout à fait pertinentes.

        Mais c’est au Figaro qu’il faut les poser.

        • Madame Marie Adélaïde DUGLAN dit :

          Merci Idriss et Roll,

          A Londres ?
          Comment peut-il depuis Londres savoir ce qui ce passe en Syrie et donner des informations à l’AFP?
          C’est quand même incroyable, a lire la dépêche qui est signé de l’AFP nous avons le sentiment que l’OSDH est dans la maison au moment de « l’exécution » même l’emploi de terme est très étrange…

  17. sentimental dit :

    L’Iran présente un spectale qui augure que le monde est en train de changer, y’en a qui tremblent mais qui ne le montrent pas, qui sentent la fin de leur arrogance arriver et je crois plus s’ils n’aprennent pas a rester a leur place.

  18. fredo dit :

    JE SUIS FRANCAIS HA HA LA FRANCE TEL QUEL EST JE L EMMERDE ELLE A BAISSE SON FROC CE GOUVERNEMENT NEST PAS LA FRANCE QUE JE CONNAISSAIS. AUJOURDHUI OU DEPUIS APRES DE GAULLE CEST TEL AVIV QUI DICTE LE CHEMIN A SUIVRE ET NOUS ONT DORT ONT NE CE PREOCUPE QUE DE NOTRE BIEN ETRE SI PEUX QUIL YEN EST BREF JAURAIS AIME VIVRE ET MOURRIR DANS UN PAYS PATRIOTIQUE OU LHONNEUR VEUX DIRE QUELQUE CHOSE ICI PLUS GRAND MONDE NA UN FROC BIEN SUR DIEUDONNE MEYSSAN SORAL ET BEAUCOUP D AUTRE GARDE LA TETE HAUTE MALGRE LES DEBOIRES LES IMFAMIES QUILS LEURS FONT SUBIR ENFIN ISRAEL COMMANDE LE GOUVERNEMENT LE GOUVERNEMENT FRANCAIS EXECUTE. je ne vote plus depuis belle lurette et je voulais vous dire hort sujet je sais que je tape mal sur le clavier je suis plein de fautes mais mon coeur dit ce que ma tete pense desole et merci

    • Khodr dit :

      c est bien mon ami
      Continu comme ça , on s en fou des fautes , moi aussi j enfais pleins et c est ton cœur qui compte, tes pensées ne sont pas fautes je t ai déjà dis!
      Garde ta ligne de conduite et reste fidèle à toi.
      Amicalement

      • roll dit :

        @Khodr

        Votre réponse à fredo est quasiment celle que lui ai j’ai faite à cinq minutes près (sans avoir pris connaissance de la vôtre).

        Amitiés Khodr

        roll

        • Khodr dit :

          @roll

          Sachez que j en suis heureux,
          Nous sommes du même bord même si notre première rencontre fut un peut houleuse et mon comportement assez bête, j en ai honte et vous représente mes sincères escuse mon ami.
          Veuillez me pardonner pour mes égarements sur certains post car ma passion, mon cœur, mon amour : ma famille en syrie, la Syrie , le peuple syrien, le président me fond perdre les pédales quand on s attaque à eux.
          Je suis né en France , mes parents sont syrien, j y allais tous les ans entre un mois et deux , et quand je vois ce qui s’y passe, je pète un plomb, j ai peur pour mes cousins et oncles qui sont directement au front, tous les jours j y pense.
          Je pète un plomb quand je vois cet orde barbare envahir nos villages, nos villes, y semé la mort et la haine, et voir certains paysans syriens incultes, et des brigand rejoindre ces barbare!
          J ai qu une envi , c est que tous ce finisse et que nous retrouvons paix et stabilité!
          Mais je sais que nous sommes sur la bonne voie même si cela va être dur!
          Amicalement Khodr

    • roll dit :

      @fredo

      Malgré les aléas (que nous partageons tous plus ou moins avec vous) de la « tape sur le clavier », celui-ci traduit, néanmoins, magnifiquement ce que votre coeur et votre tête lui dictent.

      Et c’est très bien comme ça! N’essayez pas de changer quoique ce soit.

      J’apprécie beaucoup votre intervention.

      Merci.

      roll

  19. kololo dit :

    je pense qu’ en matière de sécurité ils savent quoi faire!!! cas contraire le président serais déjas mort. ce genre de conflit est difficile a maîtriser, et je sais de quoi je parle, des années de guérilla en angola, peu ton dire que l’on sait ou ce trouve exactement l’ennemi??? dans le cas de la syrie, difficile .

  20. Leboninformateur dit :

    « GAME OVER » POUR LES REBELLE SYRIENS

    L’Armée Syrienne a envoyé des SMS à travers le réseau cellulaire national avec le message suivant dstinés aux rebelles: « Game Over »

    Le message demande aux rebelles de déposer les armes et que le compte à rebour pour les chasser avait commencé

    Source: http://dailystar.com.lb/News/Middle-East/2012/Sep-27/189404-syria-tells-rebels-on-mobile-phones-game-over.ashx#axzz27gOQMYX2

  21. L'étrangère dit :

    Les rebelles syriens annoncent une attaque décisive à Alep
    http://www.romandie.com/news/n/_Les_rebelles_syriens_annoncent_une_attaque_decisive_a_Alep40270920121815.asp

    ALEP (Syrie) – Plusieurs milliers de combattants rebelles syriens ont lancé jeudi après-midi une attaque décisive pour prendre le contrôle de la métropole d’Alep, dans le nord du pays, a annoncé un de leurs commandants à l’AFP.

    Ce soir, soit Alep sera à nous, soit nous serons défaits, a affirmé Abou Fourat, officier déserteur et l’un des chefs de la brigade rebelle al-Tawhid, la plus importante d’Alep.

    Une journaliste de l’AFP a vu des rebelles se regrouper par dizaines dans des écoles du quartier d’Izaa (nord) et tirer des obus de mortiers, s’encourageant par talkie-walkie.

    Dans une vidéo mise en ligne sur YouTube au nom de la Brigade al-Tawhid, intitulée Annonce du début de la bataille décisive d’Alep, un homme en civil muni d’un talkie-walkie déclare: Aujourd’hui, l’attaque contre l’armée du (président syrien Bachar-al) Assad a commencé sur tous les fronts. (…) Si Dieu le permet, la bataille sera décisive aujourd’hui à Alep.

    Il donne ensuite des instructions: Ceux qui sont faits prisonniers, on ne les tue pas, on les désarme et on les livre au Comité de sécurité de la révolution (…) Que chacun se dirige vers sa position.

    Entouré d’une vingtaine d’hommes le front ceint d’un bandana blanc, armés de kalachnikovs, il lance comment va le moral?. On a un moral d’acier. Mahomet, notre leader pour toujours, répondent ses camarades à l’unisson.

    Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), qui s’appuie sur un réseau de militants, de violents combats étaient en cours en début de soirée notamment dans les quartiers d’Izaa et de Seif al-Dawla (sud-ouest), auxquels participent des centaines de combattants insurgés.

    Un peu plus tôt, cette organisation basée en Grande-Bretagne avait fait état de bombardements de l’armée régulière sur les quartiers rebelles de Mayssar et Hanano à Alep, et d’autres localités dans la province.

    Alep, capitale économique longtemps restée à l’écart de la contestation, est le théâtre d’une bataille acharnée depuis plus de deux mois.

    Après avoir effectué une importante percée fin juillet, au début des combats, les rebelles se sont contentés de défendre leurs positions face à la puissance de feu des forces gouvernementales, notamment en raison selon eux du manque de munitions. La ligne de front serpente au coeur de la ville et les deux camps sont engagés dans une guérilla où les tireurs embusqués jouent un rôle important.

    Le régime syrien, qui bombarde régulièrement la ville depuis les airs, avait annoncé mardi la reprise d’Arkoub, un grand quartier de l’est d’Alep.

    Le conflit qui secoue la Syrie depuis plus de 18 mois a fait plus de 30.000 morts, selon l’OSDH, et poussé à la fuite plus de 300.000 personnes alors qu’environ deux millions de Syriens manquent de produits de première nécessité.

    (©AFP / 27 septembre 2012 18h13)

    • Djazaïri dit :

      Merci de nous informer dès que vous avez des infos.
      Un salut au courage des soldats de l’armée nationale syrienne.

  22. EAUX TROUBLES dit :

    http://www.romandie.com/news/n/Game_over_le_SMS_du_regime_syrien_aux_rebelles270920121827.asp

    « Game over »: le SMS du régime syrien aux rebelles

    BEYROUTH (Sipa) — Les autorités syriennes ont envoyé jeudi sur les téléphones portables des habitants du pays un SMS intitulé « Game over » (« fin de partie ») dans lequel l’armée appelle les rebelles à déposer les armes, alors que le sort des réfugiés syriens était évoqué à Genève.

    Selon des habitants de Damas, seuls les abonnés à un forfait mobile ont reçu le message, et non les détenteurs de cartes prépayées.

    Dans ce SMS, l’armée syrienne prévient également les insurgés que le compte à rebours de l’expulsion des combattants étrangers a commencé. Le message semble relever de la bataille psychologique menée par le régime du président Bachar el-Assad contre les rebelles mais il y a fort à parier qu’il n’aura aucun effet.

    Des Syriens ont déclaré avoir commencé à recevoir ces messages jeudi, au lendemain du double attentat-suicide à la voiture piégée contre le centre de commandement militaire de Damas, revendiqué par l’Armée syrienne libre (ASL). Cette attaque a jeté une lumière crue sur la vulnérabilité croissante du régime face à une insurrection de plus en plus confiante et efficace.

    Jeudi à Genève, le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a lancé un appel révisé pour récolter 487,9 millions de dollars (371,8 millions d’euros) pour les réfugiés syriens. Selon le HCR, 2.000 à 3.000 réfugiés franchissent chaque jour la frontière vers les pays limitrophes de la Syrie, et leur nombre total pourrait dépasser les 700.000 à la fin de l’année.

    Par ailleurs, huit Syriens soupçonnés d’être impliqués dans des violences dans un camp de réfugiés lundi en Jordanie ont été interpellés, ont annoncé jeudi les autorités jordaniennes, qui ont renforcé la sécurité dans ce camp situé à la frontière syrienne.

    Un magistrat jordanien a précisé que les huit réfugiés ont été placés en détention et transférés devant un tribunal de la sécurité de l’Etat.

    Selon les opposants syriens à Bachar el-Assad, plus de 305 personnes ont été tuées mercredi, ce qui en fait l’une des journées les plus meurtrières depuis le début du conflit. Né il y a 18 mois, le conflit a fait environ 30.000 morts, selon les militants.

    af-ljg-cf/AP-v0

    (Sipa / 27.09.2012 18h27) »

    • roll dit :

      @EAUX TROUBLES

      « Cette attaque a jeté une lumière crue sur la vulnérabilité croissante du régime face à une insurrection de plus en plus confiante et efficace. »?!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!… ?

      Vous plaisantez?

      Malheureusement, pour vous, je sais bien, d’après ce que j’ai compris savoir de vous, que non.

      Depuis le temps où j’observe vos « réactions » sur Infosyrie, je constate que dans la composition de votre
      pseudo c’est la partie « Troubles » qui devient de plus en plus transparente dans les « Eaux » dont vous nous abreuvez quotidiennement.

      • Auda dit :

        Je crois que tu te méprends, Roll: « trouble ou non », il ne s’agit là que d’une citation,

      • EAUX TROUBLES dit :

        Mon objectif précisément est de pointer vers des sites/des liens ou l’information est abordée, d’où les guillemets pour les citations. Les diffuser sur ce site ne signifie pas que que je partage ce qu’il y a entre ces guillemets.

        Concernant votre citation « Cette attaque a jeté une lumière crue sur la vulnérabilité croissante du régime face à une insurrection de plus en plus confiante et efficace. » Ce qu’il faut dire surtout c’est que ca ne veut rien dire. En fonction de la ou on se place (journalistes et journaleux, commentateurs) certains voient des avancees (de l’armee nationale ou de l’ASL). Il me semble que la realite du terrain parle plus pour un effritement de la contestation MILITAIRE/GUERRIERE de l’ASL meme si elle perdure. Apres tout, il est facile de creer des nuisances morbides avec peu d’hommes.

        • roll dit :

          @EAUX TROUBLES

          Désolé et veuillez, je vous prie, m’excuser s’il s’agit d’une méprise de ma part.

          Mais, toutefois, à ma décharge, vous n’avez pas mis le texte proprement dit que vous reproduisez entre guillemets.

          Il pouvait donc y avoir, de ma part, confusion entre ce qui relève, d’une manière ambiguë, de la citation et ce qui relève du commentaire se distanciant de la citation.

          Et je maintiens, que reproduire (« avec » ou « sans » guillemets) cette dépêche relayée par Romandie, sans établir explicitement la moindre distanciation, continue… de me « troubler ».

          Car, après tout, comme vous semblez le reconnaître vous-même (« Ce qu’il faut dire surtout c’est que ca ne veut rien dire. », écrivez-vous ci-dessus) si une dépêche ne nous apprend rien sur la situation – mais plutôt sur celui qui est à l’origine de cette dépêche – à quoi bon la reproduire? Dans la mesure où nous n’avons vraiment plus rien à apprendre de la position de « romandie.com » et du camp pour lequel cette agence helvétique de langue française a pris fait et cause depuis longtemps, en démontrant, chaque jour, (sous couvert d’ »information ») sa capacité nuisible à faire de la propagande répugnante en faveur des anti-Bachar.

          • EAUX TROUBLES dit :

            Je comprends votre « trouble ».
            Ca ne me pose aucun problème de diffuser des liens de sites a priori antit-gouvernementaux. C’est juste la parfois pour l’info. mais si elle est souvent a décrypter, relativiser, critiquer venant de ces sites.

  23. vilistia dit :

    Syrie: une solution militaire est illusoire (Ban Ki-moon) 27/09/2012 REUTERS/

    Il n’y a pas de solution militaire au problème syrien, a déclaré mercredi soir le secrétaire général de l’Onu Ban Ki-moon lors de la réunion ministérielle du Conseil de sécurité des Nations unies pour le Proche-Orient.

    « J’appelle tous les pays influents à persuader toutes les parties (en Syrie) qu’il n’y a pas de solution militaire à cette crise », a indiqué M.Ban Ki-moon.
    Selon lui, la situation en Syrie représente une menace pour toute la région du Proche-Orient. ( note: enfin ! ).

    Depuis mars 2011, la Syrie est le théâtre d’un conflit armé entre les troupes gouvernementales et les groupes armés de l’opposition.

    L’Occident et certains pays arabes, dont le Qatar et l’Arabie saoudite, soutiennent les rebelles et cherchent à obtenir le départ du président Bachar el-Assad.

    Ils affirment que cette mesure permettrait de mettre fin aux hostilités qui ont déjà fait des milliers de morts.

    La Russie et la Chine estiment pour leur part qu’une ingérence extérieure pourrait détruire l’Etat syrien et intensifier le conflit.

    Aussi ont-elles opposé leur veto à toutes les résolutions du Conseil de sécurité

  24. theflowerpower dit :

    The Summer of Muslim Discontent: It’s Not “The Amateur Film” Stupid
    by James Petras.

    « Le soi-disant «printemps arabe: » est un lointain souvenir et amer à ceux qui ont combattu et lutté pour un monde meilleur, sans parler des milliers de personnes qui ont perdu la vie et l’intégrité physique.

    A sa place, tout le monde musulman, une nouvelle vague de réactionnaires, les politiciens corrompus et serviles ont pris les rênes du pouvoir étayés par l’armée même, la police secrète et le pouvoir judiciaire qui a subi les dirigeants antérieurs [2]. La mort et la destruction est endémique, la pauvreté et la misère s’est multiplié, la loi et l’ordre est en panne, les voyous rétrogrades ont pris le pouvoir politique, alors qu’auparavant ils étaient une force marginale. Les niveaux de vie ont plongé, les villes dévastées et le commerce est paralysé. Et présider cette «Hiver arabe» sont les puissances occidentales, les Etats-Unis et l’Union européenne, – avec l’aide des monarchies despotiques absolutistes du Golfe, leur allié turc et une armée hétéroclite de mercenaires terroristes islamiques et leurs porte-parole exil-être. (…).

    Islamophobia is not simply an attitude of a minority of marginal extremists, it is part and parcel of policies engaging in large scale on-going wars against a dozen Muslim nations, in policing millions of US Muslims and in arming a Jewish state uprooting Palestinians and threatening to bomb 75 million Iranian Muslims. »

    http://petras.lahaine.org/?p=1911 / http://cort.as/2XV9

  25. pilo dit :

    alerte:
    un ami haut placé libanais me dit qu’une rumeur circule sur une possible hospitalisation de Bachar pour une attaque cardiaque. A prendre avec des pincettes selon lui, mais voilà, je vous transmets la chose comme je l’ai reçue.

    • mécréante dit :

      Salamette albo !

    • Cécilia dit :

      @ pilo

      Fin d’alerte !

      Mon ami qui est son médecin particulier m’a dit que son cœur fonctionne à merveille et que Bachar est bien heureux de faire la chasse avec un fusil sans plaque.

      Bref, tranquillisez-vous, cher pilo !

  26. Baki dit :

    IRIB- La grogne s’enfle, à Alep, deuxième métropole syrienne, au sein de la population, qui paye cher le prix d’une bataille, sans merci, entre les forces gouvernementales et les miliciens de l’ASL.
    Les Aleppins sont, surtout, déçus par les violations et les infractions commises par les insurgés et rebelles, et qui ont dissipé la vision romantique et pure d’une révolution qui s’insurge contre un despote.

    http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/215537-syrie-les-aleppins-déçus-par-les-miliciens-qui-les-prennent-en-bouclier

  27. kololo dit :

    le port- parole iranien violemment pris a partis a new york damn!!!!

  28. fredo dit :

    vient de voir le diable parle a l onu le premier ministre sioniste accusant l iran lol de construire une bombe et montrant un dessin de ladite bombe ca recule pas dun yota sur les magouilles et les laquais dapplaudir je reve;bref ecoeurant cest le monde a l envers. A QUAND UNE VRAIE COALITION ANTI SUBVERSION ANTI SATANIQUE ANTI ISRAEL ANTI ASSASSIN ANTI MENTEUR VOLEUR SPOLLIEUR DE TERRE ETC ETC LA LISTE EST TROP LONGUE DESOLE HORT SUJET MAIS TOUS LE MAL VIENT DE LA

    • I love PUTINE dit :

      Le dessin de la bombe iranienne,montré par ce SATAN,m’a rappelé une autre histrionique du black américain
      montrant un fiole comme preuve des armes bactériologiques a l’ONU, qui a conduit à l’agression d’Irak;
      Mais depuis le monde est devenu plus informé et les gesticulations du CRIMINEL NETANYAOU ne convainquent
      personne, sauf les criminels de sa propre famille

  29. EAUX TROUBLES dit :

    http://www.magharebia.com/cocoon/awi/xhtml1/fr/features/awi/features/2012/09/27/feature-01

    « Pour Noman Benotman, la présence d’al-Qaida nuit à la révolution en Syrie

    Un ancien djihadiste libyen parle du rôle de Jabhat al-Nusra, dont il affirme qu’il entretient des liens idéologiques étroits avec al-Qaida.

    Par Camille Tawil à Londres – 27/09/12
    L’ancien leader du Groupe islamiste combattant libyen (GICL) Noman Benotman explique qu’al-Qaida utilise la révolution syrienne pour s’implanter au Levant.

    La Fondation Quilliam, un think-tank londonien spécialisé dans la lutte antiterroriste, a récemment publié un rapport sur les groupes djihadistes en Syrie et sur leur rôle dans la révolution. Ce rapport fait apparaître la naissance d’un réseau djihadiste dans le pays, et met en lumière ses objectifs, son idéologie, sa direction, sa structure et sa stratégie.

    Dans un récent entretien, le président de la Fondation Quilliam Noman Benotman, l’ancien leader du Groupe islamique combattant libyen (GICL), a parlé d’al-Qaida et de son implication dans la révolution syrienne.

    Question : Le rapport de votre fondation décrit Jabhat al-Nusra comme un affilié d’al-Qaida en Syrie. Quel est ce groupe, et quelle est la véritable nature de ses liens avec al-Qaida ? »

  30. dogan dit :

    j’esperes qu’allah interviendra pour dejouer tous ces plans machiavelique et arreter ces bains de sang qui ne fait que rassasiés l’empire americano sioniste j esperes qu’ils vivront mille fois plus que ceux qu’ils ont semes eux comme leurs peuple issue de bagnare et de pute ( ce n’est pas une insulte ) le peuple americain et un peuple issue de bagnare et de pute voila pourquoi pour eux tout ce que fait l empire est normale et qu il n y a personne qui se revolte labas .

  31. EAUX TROUBLES dit :

    http://www.la-croix.com/Actualite/S-informer/Monde/Les-Kurdes-de-Syrie-renforcent-le-controle-de-leur-region-_EP_-2012-09-27-858327

    « Les Kurdes de Syrie renforcent le contrôle de leur région

    Au nord de la Syrie, à la frontière turque, les Kurdes syriens contrôlent leur territoire, épaulés par le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) de Turquie.

    Ils ne revendiquent pas l’indépendance, mais une certaine autonomie dans une future Syrie qui ne serait pas seulement arabe.

    Le leader kurde d’Irak, Massoud Barzani, tente de fédérer les Kurdes de Syrie. »

  32. EAUX TROUBLES dit :

    http://www.parismatch.com/Actu-Match/Monde/Actu/Ben-Laden-etait-borgne-selon-Al-Zawahiri-434654/

    « Dans une vidéo d’une heure, Ayman Al-Zawahiri, le nouveau leader d’Al-Qaïda, annonce les priorités de la nébuleuse terroriste –et dévoile des informations jusque-là inconnues sur Oussama Ben Laden.

    Kahina Sekkai – Parismatch.com

    «Days with the Imam», troisième volet. La vidéo envoyée par Al-Qaïda, montrant Ayman Al-Zawahiri parler pendant près d’une heure fait partie d’une série lancée et nommée «Jours avec l’Imam» par le nouveau chef de la nébuleuse terroriste. La dernière vidéo du médecin égyptien datait d’il y a deux mois. Une fois encore, Al-Zawahiri a revendiqué les combats menés par Al-Qaïda en Irak, mais aussi en Syrie. Pendant son discours, l’Egyptien a donné deux informations sur son prédécesseur, Oussama Ben Laden. Il a révélé «pour ceux qui ne le savaient pas» que Ben Laden avait perdu la vue d’un œil après un accident quand il était enfant. Près d’un an et demi après sa mort, on apprend également que le Saoudien avait fait partie de la branche locale des Frères musulmans, avant d’en être expulsé: il souhaitait une solution plus violente que leur refus de mener le Djihad contre les Soviétiques en Afghanistan. Il voyageait au Pakistan pour envoyer de l’argent aux djihadistes de la ville pakistanaise de Peshawar, avant d’être réprimandé par les autorités des Frères musulmans.

    Cela faisait deux mois que le leader d’Al-Qaïda ne s’était pas exprimé. Sa dernière vidéo avait été publiée à l’occasion du début du Ramadan au mois de juillet. Il appelle dans la vidéo diffusée sur des forums spécialisés cette semaine à «supporter le djihad en Syrie afin d’établir un Etat musulman». Il voit ce soutien comme «un premier pas vers Jérusalem». En février, déjà, il avait appelé «tous les musulmans et tous les hommes honorables de Turquie, Irak, Jordanie et Liban à se soulever pour aider [ses] frères en Syrie avec tous ce qu’ils peuvent». Cette demande d’envoi de djihadistes en Syrie n’est pas pour rassurer les Etats-Unis, qui craignent d’ors et déjà l’affiliation de Jabhat al Nusra, un groupe de rebelles, à Al-Qaïda, comme l’explique CNN. »

  33. Khodr dit :

    Je crois que les qatari et saoudiens ont oublié ce que peut faire la Syrie !
    Regardèz bien ce qui va s y passé dans quelques temps, j en suis sur.
    Il ont envoyés des brigades de la mort en Syrie et je suis sur qu une fois la stabilité retrouvé sur notre sol , la Syrie ne les oubliera pas, il y aura un retour.
    À suivre …….

    • Cécilia dit :

      Bien vu, khodr !
      Et c’est pour cette raison aussi qu’ils font tout pour faire tomber le régime en Syrie. ils sont trop impliqués dedans et ont brûlé toutes leurs cartes. Ils tremblent déjà de peur. D’ailleurs, on dit que la vengeance est un plat qui se mange froid.

    • Nadine dit :

      Je l’espère bien!! et que la Syrie n’oublie pas les turques non plut…….

      • Khodr dit :

        Ne t inquiet pas pour les turque, ils croient qu ils manipules les états et les brigades de la morts mais ce sont eux qui sont manipuler!
        Que état stable censé aurait accepté de recevoir des terroristes d alquaida et autres sur son sol?
        Aucun sauf un con ou un manipuler!
        Ils sont tous simplement manipuler,
        Regarder bien le retour du boomerang, d avoir accueilli des terroristes sur leurs sols, ils expulse l asl et autres car ils se rendent compte qu ils ne maîtrisent plus tous les paramètres, que ça commence à leurs échapper , l encadrement , les va et viens des groupes terroristes entre la Syrie et la Turquie etc….
        De plus la Turquie ce rend compte que de soutenir ça, commence à donner des idées au PKK.
        Si le PKK s engage dans une guérilla , l est de la Turquie est mort !
        Avoir la suite des événements pour la Turquie ……

        Pour le Qatar et l Arabie saoudite je pense que Bashar et ses alliés vont leurs envoyé quelques brigades très spécialisé mais pas la même sorte ceux la nous on envoyé!

  34. Cécilia dit :

    Hamad de Qatar veut une intervention de l’armée arabe en Syrie.

    Voici les soldats qui veut envoyer chez nous. Essayez de ne pas rire SVP !
    C’est très sérieux, ces gens là, ils sont bien armés !

    http://www.youtube.com/watch?v=tddEWDMdni4&feature=plcp

    • Khodr dit :

      @ Cécilia
      Mdrrrrrrrrrrrrr
      C est quoi ces guignols?
      Est ce que tu crois que c est possible de mettre le très grand et pieux cheikh ARROUR Comme guide suprêmement et chef de l armée du Qatar saoudite?
      Mdrrrr
      Amicalement

    • idriss dit :

      des pinguoins sur la banquise du desert arabique.
      HA les idiots wahabites!!

  35. Cécilia dit :

    Syrie: les Alepins déçus par les miliciens qui les prennent en bouclier

    La grogne s’enfle à Alep, deuxième métropole syrienne, au sein de la population qui paye cher le prix d’une bataille sans merci entre les forces gouvernementales et les miliciens de l’ASL. Les Aleppins sont surtout deçus par les violations et les infractions commises par les insurgés et rebelles, et qui ont dissipé la vision romantique et pure d’une révolution qui s’insurge contre un despote.

    Entretemps, la manipulaton des chiffres des tués, surtout dans les rangs des civils reprend de nouveau. Selon l’observatoire syrien des droits de l’homme, organisme obscur siégeant à Londres, ce sont plus de 300 qui ont péri mercredi seulement. Selon les observateurs, ce phénomène d’exagération des chiffres n’est pas nouveau. Surtout au moment où se tient une réunion des Nations Unies comme c’est le cas actuellement, avec la tenue de la session ordinaire. Mercredi, des sites syriens de l’insurrection, relayés par des agences et des médias arabes et occidentaux ont fait état de deux massacres contre des familles . Aucun d’entre eux n’a été prouvé.

    Les miliciens qui se croient tout permis

    Les Alepins reprochent aux insurgés de prendre les civils comme boucliers humains. C’est l’avis entre autre d’un habitant du quartier Seif ed-Dawlé, Fayez Choeb, âgé de 65 ans, et qui a affiché haut et fort sa déception de la révolution. « Je me suis rendu chez ma vielle mère pour la visiter. Et quand je suis rentré chez moi, ma maison était occupée par une dizaine d’hommes armés », déplore-t-il pour l’AFP. Et d’ajouter avec déception : « certains portaient mes habits, ils utilisaient ma cuisine et regardaient a la télévision ». Choeb raconte avoir tenté de les déloger, mais en vain. « Ils se croient tout permis parce qu’ils portent des armes et veulent combattre Assad », signale-t-il.

    Le vieil homme raconte qu’ils lui ont proposé de lui donner une autre maison en face, et qu’il suffit d’un coup de pied pour l’ouvrir. « Imaginez si ses propriétaires reviennent chez eux et me trouvent endormis dans leur lit. Ils me tueraient et auraient raison de le faire », s’offusque-t-il.

    Vivant depuis dans la rue. Il conclut: « nous payons cher cette liberté. Je ne veux pas cette révolution si c’est ça le prix à payer ». Choeb assure avoir conseillé aux miliciens de s’installer dans les bâtiments vides au lieu d’occuper les maisons habitées.

    Ce qu’ils ont catégoriquement refusé au motif qu’ils craignent devenir des cibles faciles pour l’armée régulière. « Raison pour laquelle ils préfèrent rester parmi les gens. Ils nous prennent comme bouclier humains » a grommelé le vieux aleppin.

    Nous ne voulons pas de leur liberté

    Un autre alepin rapporte les actes de vandalisme et de vols auxquels s’adonnent les insurgés. « Ils rentrent dans les commerces et prennent avec eux ce qu’ils veulent, sans rien payer du tout, et nous disent qu’ils combattent pour notre liberté », indique Abou Hussein pour l’AFP, avant de lancer: « si c’est cela la liberté qu’ils nous promettent et bien nous ne la voulons pas qu’ils la gardent pour eux ».
    Selon le correspondant de l’AFP, après s’être calmé, le commerçant a toutefois remercié les rebelles pour leur lutte, tout en leur reprochant de commettre beaucoup d’erreurs et que les gens ont commencé à ne plus les croire.

    Et des soldats en défection rejoignent les rangs de l’armée

    Mercredi, un commandant rebelle syrien accompagné d’une dizaine de combattants a annoncé, lors d’une conférence de l’opposition réunie à Damas, son abandon de l’insurrection et son retour au sein de l’armée régulière.
    « Nous avons décidé de regagner les rangs de l’armée et de coopérer avec le ministère de la Réconciliation nationale » créé après le début il y a 18 mois du conflit, a déclaré le lieutenant-colonel Khaled Abdel Rahman al-Zamel, devant la réunion d’une vingtaine de groupes de l’opposition à Damas, en présence des ambassadeurs russe, iranien et chinois.
    « La solution en Syrie ne peut être trouvée à travers le recours aux armes, à la violence, aux explosions ou au meurtre d’innocents », a déclaré le commandant. « Nous sommes tous des Syriens, nous rejetons une révolution qui commence par l’effusion de sang ».
    Selon lui, les armes ne peuvent être dressées que contre l’ennemi israélien.

    Les participants à la conférence ont applaudi l’annonce de ce commandant qui a aussi appelé les autres rebelles à abandonner l’insurrection.
    Selon l’AFP, plusieurs militants de l’opposition ont mis en doute l’annonce de l’officier, certains estimant qu’il pouvait faire l’objet de pressions des autorités et d’autres assurant ne jamais avoir entendu parler de lui.
    Lettre

    Une lettre aux Aleppins: surtout n’ayez pas confiance en le trio de l’ASL

    Le site Arabs-PYamane Hammoudress a publié une lettre écrite par un milicien de l’ASL, adressée aux « Libres d’Alep », et dans laquelle il leur demande de ne jamais suivre les ordres des trois dirigeants de l’ASL, dont Ammar Wawi, Riad Assaad et Mostapha Cheikh, « ceux-là mêmes qui parlent derrière les murs et se cachent comme les lapins dans un autre pays », les accusant de dérober les aides envoyées à l’ASL, et assurant que ces chefs-là ne représentent nullement les miliciens.

    La lettre a été écrite par Yamane Hammoud, un étudiant en droit à l’université d’Alep et qui a fait partie des premiers étudiants qui ont manifesté contre le régime, en appelant à un Etat civil démocratique avant de rejoindre les rangs des salafistes d’Al-Qaida. Il a été tué à Alep mercredi.
    Dans sa lettre il s’est engagé à se venger de ces commandants militaires dont la place devrait être en Syrie, et non ailleurs.

    L’ASL veut unifier les milices par la force

    À noter que la direction de l’ASL a décidé la semaine dernière de retourner en Syrie.
    Selon l’agence de presse italienne Aki, elle tente depuis d’unifier les différentes groupuscules armés insurgés sous sa bannière et menace les récalcitrants de se venger d’eux.

    « Toute brigade qui refuse cette démarche, on lui demandera de suspendre ses opérations, elle sera expulsée et deviendra dorénavant un objectif ennemi de l’ASL », signalent une source proche de la milice. Selon laquelle « de nombreuses brigades combattantes refusent jusqu’à présent de rejoindre les rangs de l’ASL, et refusent d’obtempérer aux ordres des officiers à l’étranger, et se plient aux conditions de ceux qui les financent plus qu’à ceux de l’ASL ».

    Reportage de l’AFP: A Alep, les rebelles syriens disent manquer de munitions

    Au QG de la brigade al-Tawhid, la plus importante d’Alep, les dirigeants syriens rebelles ont une explication à leur enlisement dans cette ville: le peu de munitions qui leur reste leur permet tout juste de défendre leurs positions avec des snipers parcimonieux.
    Pour le débriefing du soir, les chefs d’unité arrivent les uns après les autres, venus des bases établies dans les quartiers de Seif al-Dawla, d’Izaa, de Salaheddine et d’al-Amiriya, dans l’est.

    Certains sont vêtus d’un treillis, d’autres n’en ont que le pantalon ou le gilet, d’autres encore sont habillés en civil. Parmi eux, des combattants au front ceint d’un bandeau portant la profession de foi islamique et des hommes aux bras tatoués de cœurs transpercés de flèches.
    Tous ou presque font le même constat: plus rien ne bouge à Alep, faute de munitions côté rebelles.

    Après avoir effectué fin juillet une importante percée, au début des combats dans cette métropole du nord de la Syrie longtemps restée à l’écart de la contestation, les rebelles ne combattent plus désormais que pour conserver ou assurer leurs positions.
    « Depuis un mois, le front ne bouge plus », explique Abou Fourat, l’un des chefs de la brigade al-Tawhid. Pour cet officier déserteur de l’armée régulière, le manque de munitions explique la situation.
    « Les pays qui disent défendre les droits de l’Homme doivent nous envoyer des munitions », lance un homme, alors qu’au rapport de chaque chef d’unité revient le même leitmotiv: « je n’ai plus de munitions ».
    « Les chefs de l’extérieur, je n’ai pas reçu une seule balle de leur part », s’insurge un rebelle, faisant référence aux dirigeants de l’Armée syrienne libre (ASL, rebelles) qui viennent d’annoncer leur retour en Syrie après avoir passé près d’un an et demi réfugiés en Turquie.
    Après avoir saisi, assurent-ils, 5.000 fusils et quelque 2.500 lance-roquettes dans la caserne du quartier Hanano lors d’une récente attaque, les rebelles sont désormais à cours de munitions.
    « Vous, les jeunes, vous connaissez Facebook et les sites internet, lancez un appel au don, faites quelque chose », dit un chef.

    Terrain

    Les combats se poursuivent dans les quartiers d’Alep. Selon Arabs Press des dizaines ont été tués, dont 5 ont été identifiées. Et selon le correspondant de ce site à Alep, les miliciens ont tué trois palestiniens du camp Nayrab a proximité d’Alep. Les victimes, Mohammad Jadea, Hussein Masri, et Hekmat Derbas faisaient partie des comités populaires, formés à partir des hommes des quartiers et localités, pour contribuer à préserver la sécurité dans les quartiers et les localités. Ils ont été kidnappes dans la nuit de lundi à Mardi, et leur ravisseurs ont exigé une rançon de 3 millions de dollars mais n’ont pas tarde à les liquider. 20 autres palestiniens ont été tues dans le camp Nayrab, dont 16 membres de l’Armée de libération palestinienne ont été tués.

    Dans la province d’Idleb, deux soldats ont été tués et dix autres ont été blessés dans une attaque contre un bMohannad Tallaaarrage de l’armée dans la localité Younosiyyé située entre Jisr-Chohour et Lattaquié. Un troisième militaire a péri dans une explosion due à un kamikaze à bord d’un motocycle piégé. Un enfant aussi se trouvait à bord de la moto a succombé aussi.

    Dans la région de Lattaquié, une vingtaine de miliciens ont été tués dans des accrochages dans la localité de Kherbet Soulass , dont trois d’entre eux sont de nationalités libyennes, selon le site Shukumaku. De plus, 3 soldats de l’armée régulière ont été blessés et 2 véhicules équipés de mitrailleuses ont été détruits, tuant et blessant les miliciens à leur bord.
    Dans le village Sarkassiyé, situé également dans ce gouvernorat, les villageois organisés dans le cadre des comités populaires ont contrecarré une attaque perpétrée par un grand nombre de miliciens et les ont obligés à battre en retraite.

    A Deir EzZor, le commandant de la brigade « Mohammad », Mohammad Khalil Bourdani (voir photo en haut, à gauche) a été tué dans un un bombardement de son quartier général installé dans le batiment de l’Etat-civil (photo à droite) . Les sites de l’insurrection ont diffusé la photo illustrant sa mort, avec le crane enfoncé. Selon le site, un autre milicien a aussi été tué avec lui. Le site fait état de la mort de chefs miliciens dont Kayssar Hendaoui, Mohannad Tallaa, mais aucune photo illustrant leur mort ne figure sur la toile. Des combats ont lieu dans la ville de Deir Ezzor ou il est question de nombreux miliciens tuees : 10 d’entre eux ont été identifiés par le site.

    Dans la province de Homs: des sources gouvernementales ont dit pour le site Syrian Documents que 21 miliciens de l’ASL ont siccombé et 30 autres ont ete blessés dans des accrochages avec l’armée regulière dans les deux régions de Talbisseh et Rasten.

    Ahmad Charrouf

    A Deraa, Syrian Documents a indiqué que le mercredi le commandant de la brigade Zi Kar originaire de Homs, et ancien officier dans l’armée régulière Ahmad Charrouf a été tué dans des accrochages avec l’armée syrienne.

    AFP : Les rebelles syriens annoncent une attaque décisive sur Alep

    Plusieurs milliers de combattants rebelles syriens ont lancé jeudi après-midi une attaque décisive pour prendre le contrôle de la métropole d’Alep, dans le nord du pays, a annoncé un de leurs commandants à l’AFP.
    « Ce soir, soit Alep sera à nous, soit nous serons défaits », a affirmé Abou Fourat, officier déserteur et l’un des chefs de la brigade rebelle al-Tawhid, la plus importante d’Alep.
    Une journaliste de l’AFP a vu des rebelles se regrouper par dizaines dans des écoles du quartier d’Izaa (nord) et tirer des obus de mortiers, s’encourageant par talkie-walkie.
    Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme, qui s’appuie sur un réseau de militants, de violents combats sont en cours notamment dans les quartiers d’Izaa et de Seif al-Dawla, auxquels participent « des centaines de combattants » insurgés.
    Un peu plus tôt, cette organisation basée en Grande-Bretagne avait fait état de bombardements de l’armée régulière sur les quartiers rebelles de Mayssar et Hanano à Alep, et d’autres localités dans la province d’Alep.

    AFP: les faits marquants du jour

    Voici les faits marquants jeudi en Syrie, où
    l’armée bombarde plusieurs bastions rebelles au lendemain de la mort d’au moins
    305 personnes lors de la journée la plus meurtrière en 18 mois de conflit,
    selon un bilan établi par l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

    –JEUDI 27 SEPTEMBRE–

    – Plusieurs quartiers de l’est Alep (nord) -Mayssar, Hanano et Sakhour-
    sont pilonnés par l’armée. Les bombardements des forces gouvernementales visent
    également d’autres localités de la province d’Alep (OSDH et militants).

    – Dans la province voisine d’Idleb (nord-ouest), des rebelles font exploser
    une voiture piégée contre un barrage de l’armée sur l’autoroute reliant Alep à
    Damas. De violents combats entre soldats et insurgés s’ensuivent (OSDH).

    – Des combats éclatent également dans la province de Homs (centre), de Deir
    Ezzor (est) et la province côtière de Lattaquié (nord-ouest), selon l’OSDH.

    – Dans la principale région pétrolifère, à Hassaka (nord-est), des inconnus
    font exploser un oléoduc et enlèvent le directeur de la station de pompage
    (OSDH).

    – Le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) indique qu’il
    pourrait y avoir plus de 700.000 réfugiés Syriens à la fin de 2012, contre
    300.000 actuellement.

    http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=80071&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=37&s1=1

  36. Cécilia dit :

    CNS

    Encore une autre démission, il s’agit de Mutii Batin, membre du comité exécutif du CNS suite à désaccord avec d’autres membres, notamment Ahmad Ramadan pour de raisons financières comme il a dit dans sa lettre écrite il y a deux jours (doc.joint dans le lien). En effet, il accuse Ahmad Ramadan de « détenir depuis plus d’un mois plus de 20 millions euros alors que les réfugiés syriens ont plus que besoin de cet argent » selon lui :

    http://www.syriatruth.org/%D8%A7%D9%84%D8%A3%D8%AE%D8%A8%D8%A7%D8%B1/%D8%A3%D8%AE%D8%A8%D8%A7%D8%B1%D9%88%D8%AA%D9%82%D8%A7%D8%B1%D9%8A%D8%B1%D8%A3%D8%AE%D8%B1%D9%89/tabid/94/Article/8340/20.aspx

    Et pour avoir une idée sur lui, voici une conférence sur les révolutions arabes à Ankara il y a déjà neuf mois environs :

    http://www.youtube.com/watch?v=3ffVDl4BnAk

  37. Cécilia dit :

    New York

    Drapeau de la Syrie domestiquée à la main, des barbares syriens, amis de Hollande et d’Obama, aidés par leurs amis opposants iraniens appartenant à la secte armée OMPI (venus aussi avec leur drapeau) dont la présidente Maryam Rajavi vit en exil en France, en plein action dans le pays de l’oncle Sam et la Statue de la Liberté.

    Mais qu’ont-ils fait à votre avis ?

    Ils ont seulement frappé, Ramin Mehmanparast, le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères. Un coup de poing au ventre, ce n’est qu’une manière d’expression démocratique, il ne faut pas trop exagérer quand même !

    http://www.youtube.com/watch?v=mLlsODBlrS4&feature=plcp

    Et un point de vu français sur la question :

    http://www.lepoint.fr/monde/regardez-un-responsable-iranien-violemment-pris-a-parti-a-new-york-27-09-2012-1510923_24.php

  38. Cécilia dit :

    Décès à Paris du jeune libyen qui avait capturé Mouammar Kadhafi

    Le jeune libyen, Omran Djumaâ Chabane, originaire de Misrata, qui avait capturé la cache de Mouammar Kadhafi le 20 octobre 2011, est décédé lundi soir dans un hôpital parisien.

    Selon de sources libyennes, Chabane aurait succombé à ses blessures, après une série de torture qui lui ont fait subir ses ravisseurs, qui sont des partisans du colonel Mouammar Kadhafi à Bani Walid.

    Kidnappé et subi toutes formes de torture de ses ravisseurs, ce jeune a trouvé la mort quelques jours seulement après sa libération, grâce à l’intervention du président du Congrès national général (Parlement), Dr Mohammed El Mokrif.

    Chabane a été kidnappé par ses ravisseurs, à son retour d’une mission que lui a confiée l’armée nationale libyenne de Mizda puis emmené à Bani Walid.

    C’est là, qu’il a été pris en otage durant 50 jours, où il a été sévèrement torturé et interrogé comment il a pu capturer la cache de Mouammar Kadhafi, avant d’être relâché tout seul et en gardant toujours deux de ses amis en otage.

    Le conseil local de Misrata a décrété un jour de deuil, après la mort du jeune homme qualifié de « héros », pour avoir découvert l’endroit où se cachait Mouammar Kadhafi.

    Parallèlement, l’ex-Premier ministre libyen, Mahmoud Jibril, invité à une émission de 22 heures, a révélé qu’un service de renseignement international était derrière le lynchage de Kadhafi et non pas les révolutionnaires libyens.

    Mahmoud Jibril a indiqué que la mort de Kadhafi était motivée par la volonté d’un service de sécurité de l’empêcher de dévoiler certains secrets.

    « Un service de renseignement que je ne connais pas, avait l’intérêt que Kadhafi se taise à jamais, car il a eu plusieurs secrets et a noué d’étroites relations avec de nombreux régimes internationaux. C’est pourquoi ce service de renseignement a voulu à tout prix que Kadhafi ne divulgue plus jamais ces secrets », a dit Mahmoud Jibril.

    A partir d’Echoroukonline
    http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=80051&frid=21&seccatid=61&cid=21&fromval=1

  39. Cécilia dit :

    Armes chimiques syriennes et USA

    Dans son édition de jeudi soir, almayadeen annonce qu’il y a des contacts en cours entre le gouvernement syrien et USA pour rassurer ces derniers que ces armes se trouvent en sécurité tant que le pouvoir est en place et que le danger vient lorsqu’elles tombent aux mains de l’ASL ou d’Al-Qaïda.

    C’est Lavrove qui vient de lancer cette surprise en précisant que ce sont les Russes qui facilitent ces contacts avec Damas.
    Poutine, lui aussi, lors d’une conférence en Russie a répété que la Russie ne demandera jamais à Bachar de partir et que les Occidentaux sèment le chaos en Syrie :

    http://almayadeen.net/ar/Newscast#!/part_3

  40. Cécilia dit :

    Damas, jeudi 27 septembre

    Reportage de la chaine al-Manar le lendemain de double attentat pour la première vidéo et la visite du mausolée de Sayda Ruqayah dans la deuxième vidéo dans la vieille Damas, un lieu déjà attaqué par les terroristes qui ont même assassiné le cheikh Abbas Lahham, l’imam de sa mosquée.

    Comme on constate, les gens sont dehors, la circulation est normale, les agents de la circulation font leur travail ainsi que les gardes du siège de l’état major qui ont pris leur position.
    J’ai aimé en particulier les jardiniers de la place des Omayades :

    http://www.almanar.com.lb/adetails.php?eid=316161&cid=21&fromval=1&frid=21&seccatid=23&s1=1

    • Khodr dit :

      .merci pour ces nouvelles du mausolée de Sayda Ruqayah,
      J espère que les terroristes ne pourrons s en approcher!