• Actualité
  •  

En cette matinée du 11 octobre, l'AFP, c'est-à-dire dans une assez large mesure l'OSDH, titre sur les bombardements des derniers quartiers dits rebelles de Homs et de la ville voisine d'al-Qusayr, et de Maarat al-Numan, entre Idleb, Hama et Alep. Au fait, rien ce matin sur cette dernière ville dans les dépêches des grandes agences, ce qui suggère que nos médias ont fini par "faire leur deuil" de cette bataille décisive-là.  Tachons de faire le point sur les dernières 24 heures [...]



Maarat al-Numan, nouvel espoir – et nouveau « topic » – de l’OSDH

Par Guy Delorme avec Cécilia & Marcel,



En cette matinée du 11 octobre, l’AFP, c’est-à-dire dans une assez large mesure l’OSDH, titre sur les bombardements des derniers quartiers dits rebelles de Homs et de la ville voisine d’al-Qusayr, et de Maarat al-Numan, entre Idleb, Hama et Alep. Au fait, rien ce matin sur cette dernière ville dans les dépêches des grandes agences, ce qui suggère que nos médias ont fini par « faire leur deuil » de cette bataille décisive-là.
 Tachons de faire le point sur les dernières 24 heures sur les deux nouveaux fronts stratégiques – et médiatiques.
Maraat al-Numan :
D’après un correspondant de l’AFP, les rebelles contrôleraient, de part et d’autre de Maarat al-Numan, un segment long de 5 kilomètres de l’autoroute Damas/Alep. L’armée a engagé des combats pour reprendre ce bout d’autoroute, voie stratégique de ravitaillement et de communication, mais elle aurait été repoussée selon les déclarations d’un colonel ASL à l’AFP ; selon cette source, quatre rebelles auraient péri dans ce combat nocturne.
Selon l’agence de presse pro-rébellion Sermine, les troupes gouvernementales se sont déployées sur une partie de l’autoroute entre Damas et Maarat al-Numan, pour sécuriser le passage des blindés et convois. Les rebelles tentaient d’empêcher cette progression, faisant usage de lance-roquettes et d’engins piégés. Trois chars ont été endommagés, a affirmé la même source.
Selon des sources gouvernementales, l’armée se serait juste retirée de la ville, mais contrôlerait toujours sa périphérie. elle aurait ainsi mis en échec une tentative des insurgés visant à prendre la position stratégique de Wadi Al Deef. D’après les médias syriens, ceux-ci auraient déjà perdu mercredi plus de 90 hommes dans les combats dans la ville.
Plus au sud, « les avions du régime bombardaient violemment la ville de Khan Cheikhoune pour permettre aux renforts d’avancer vers Maarat al-Numan » : cette fois c’est Rami Abdel Rahmane, président de l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), qui parle (qui affabule ?), évoquant également des combats au sol.
Khan Cheikhoune (une vingtaine de kilomètres au sud de Maarat, et une trentaine au nord de Hama) se situe également sur la route internationale Damas-Alep, tout comme Saraqib (une trentaine de kilomètres au nord de Maarat) .« Si les rebelles, qui ont déjà Saraqeb et Maaret al-Noomane, prennent Khan Cheikhoune, ils isoleront totalement les troupes du régime à Alep car les renforts ne pourront plus arriver », indique Rami Abdel Rahmane. Mais qui peut croire sérieusement que le gouvernement et l’armée laisseront justement les rebelles couper cette artère vitale ? Se pose aussi la question de ce que la rébellion contrôle vraiment à Khan Cheikhoune et Saraqib : en juillet, l’armée avait déclaré avoir repris le contrôle de la première ville, succès reconnu alors par un porte-parole de l’ASL.  La situation est certainement moins bonne à Salqine, objet de bombardements aériens le 1er octobre (selon l’OSDH). Mais, selon un schéma observé en ce moment à Maarat al-Numan, la rébellion à Salqine contrôle probablement l’intérieur d’une ville fantôme, et l’armée ses abords, et donc l’axe routier n’est pas coupé. Le stratège en chambre Rami Abdel Rahmane prend donc ses désirs pour des réalités.

Pour en revenir à Maarat, il est certain que les renforts militaires en troupes et blindés ont  convergé vers la ville. Tandis que l’aviation poursuit ses bombardements sur les positions rebelles, ce dont semblent témoigner les deux dernières des vidéos ci-dessous :

http://www.youtube.com/watch?v=YrMceqR6WFo

http://www.youtube.com/watch?v=QtvB_EqD2dU

http://www.youtube.com/watch?v=NRZRQLZkWjM

Le site anti-rébellion Syria tube, infatigable collecteur de vidéos guerrières commentées, souvent empruntées aux rebelles, est l’ »éditeur » de la troisième vidéo qui montre les effets, apparemment dévastateurs, d’un raid aérien contre ce qui est présenté comme le QG insurgé de Maarat. On peut voir à la fin de la troisième vidéo une énorme cratère causé par la bombe d’un avion avec des insurgés dans l’état d’hystérie religieuse qui leur est habituel. Syria Tube annonce des centaines de terroristes morts ou blessés dans cet raid aérien meurtrier. C’est peut-être beaucoup, et rien ne permet de le constater dans la vidéo produite. Mais, incontestablement, l’aviation est « de sortie » au-dessus de Maarat.

Et déjà arrivent les premiers avis de décès des combattants ASL de Maarat. Voici celui du commandant ASL pour la ville voisine de Khan Cheikhoun, Bassem Adnan Janeki, tué dans un assaut raté contre un convoi de l’armée à Maarat al-Numan :

http://www.facebook.com/photo.php?fbid=355608664531766

Et voici la page Facebook de l’opposition confirmant sa mort :

http://www.facebook.com/jasminenews/posts/431709323559166

 

 

 -Homs/al-Qusayr :

A Homs, l’armée tirait des obus contre la vieille ville et ses environs où sont retranchés les rebelles, selon l’OSDH.
« Homs pourrait être déclarée province sécurisée dans les heures ou les jours qui viennent, après la progression de l’armée sur tous les axes de la ville et de sa province », affirmait mercredi le quotidien proche du pouvoir Al-Watan, laissant entendre que l’armée se préparait à lancer l’assaut final.
« Nous sommes totalement encerclés, il n’y a pas d’échappatoire », a déclaré pour sa part à l’AFP un militant qui se fait appeler Abou Bilal et réside dans la vieille ville.

Vendredi, des avions militaires avaient bombardé Homs pour la première fois depuis le début de la révolte, en mars 2011.

Au nord de Homs, près de la ville de Rastane, les villages de Zaafarana et de Der el-Foul ont été le lieu d’accrochages.

 

En illustration de ce qui précède, voici les première photos de Bab Houd, dernier point d’appui ASL dans le centre de Homs, libéré par les forces de sécurité ; on voit le drapeau syrien (le vrai) dans une des ruelles :

http://www.facebook.com/media/set/?set=a.374146775996753.106881.131112240300209

Notre rubrique nécrologique ASL se poursuit avec un responsable de la brigade Al Ansar, Zaher Al Ansari (visiblement un nom de guerre) tué par l’armée Syrienne dans le village de Al Safsafa, non loin d’Al-Qusayr :

http://www.facebook.com/photo.php?fbid=355379917887974

Page de l’opposition confirmant sa mort :

http://www.facebook.com/HOOOMS/posts/147041808775093

 

 

-Alep :

L’armée régulière avance dans les quartiers de l’est et du nord, en l’occurrence le secteur d’al-Arqoub (déclaré nettoyé mais où, apparemment, des petits groupes se sont ré-infiltrés) et à  Boustane al-Bacha (nord), où un rassemblement de miliciens ont fait l’objet d’un pilonnage et leurs véhicules ont été détruits ; accrochage encore dans le quartier de Mayssar (est) avec de nouvelles pertes chez les activistes, dont le milicien Mahmoud Assafrani. et dans celui de Moughayer où 6 miliciens ont été abattus. Alors que les miliciens ont répliqué par des tirs de roquettes, selon le site alépin Shukumaku. Sana évoque la destruction de six pick-up au rond-point de Qadi Askar (est de la Vieille ville).

Toujours à Alep une source sécuritaire a assuré que les gouvernementaux ont repoussé une tentative de miliciens pour investir la grande mosquée située dans les vieux quartiers de la ville à proximité de l’entrée des vieux souks de Madina. Au centre d’Alep, des obus tirés par les rebelles aux abords de la mosquée ont tué un nombre indéterminé de soldats ainsi que des civils. Selon Syrian Documents (pro-gouvernement), plusieurs miliciens dont un sniper connu sous le nom d’Abou Kotayba ont été tués dans des accrochages dans le quartier de Sakhour (est).

 

-Lattaquié :

Dans la province de Lattaquié, plus exactement au nord-est de celle-ci, les combats ne connaissent pas de répit et l’armée poursuit son avancée à partir du village de Maydane où elle a, selon une source gouvernementale, déjoué les embuscades qui lui étaient tendues et tué une centaine de miliciens. Selon le site Shukumaku, huit voitures à mitrailleuse lourde russe Douchka qui ont tentaient d’évacuer les cadavres ont été détruites.

 

-Tartous :

 Cette autre grande ville du littoral syrien, surtout connue à l’étranger pour la base navale russe qu’elle héberge, ne faisait pour ainsi dire jamais parler d’elle depuis le début du conflit. Eh bien, malheureusement, Sana signale l’attaque, dans la nuit de mercredi à jeudi, d’un bus transportant des ouvriers syriens revenant du Liban : huit morts et huit blessés. On est là il est vrai, non pas dans la guerre, même subversive, mais dans le terrorisme pur, qui ne suppose pas d’effectifs importants. Il se confirme en tout cas que, partout où ils ne peuvent rien espérer militairement (comme à Damas), les rebelles pratiquent l’attaque symbolique et spectaculaire.
Il est vrai que ce massacre ne s’est pas produit à Tartous, mais à hauteur d’Arihda,sur la frontière de ce Nord Liban où les terroristes ont des appuis. D’après un des rescapés, le bus a été bloqué par deux véhicules, dont les occupants ont conduit leurs prisonniers dans une ferme voisine : là, ils ont été frappés et dépouillés, avant d’être reconduits à leur bus. Que leurs agresseurs ont alors mitraillé. Ceci ressort-il à la guérilla politique, au banditisme « pur », à un mélange des deux ?

 

-Ar Raqqah :

L’activiste Abou Qatada a été abattu au cours des combats qui se poursuivent autour du poste-frontière de Tal al-Abyad.

 

 

-Deir Ezzor :

A Deir Ezzor, le cameraman de la chaine de télévision satellitaire syrienne al-Ikhabriyya, Mohammad Al-Ashram a été tué avant-hier par « des tirs terroristes » selon Arabs-Press. Mais la nouvelle a également été confirmée à l’AFP par la direction de la chaîne qui a précisé que le caméraman a été touché par deux balles.

 

 

 

 

 



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

22 commentaires à “Maarat al-Numan, nouvel espoir – et nouveau « topic » – de l’OSDH”

  1. hachem dit :

    bonjour
    pour la première fois l armée syrienne a répondu aux tirs turcs. Est ce le début de la guerre ??

    • djiadfucker dit :

      Vos sources?
      Apparemment les turcs veulent interdire tout survol de l’espace syrien. La question est de savoir si cela s’appliquera aussi aux avions militaires et surtout aux avions iraniens. A ce rythme on va arriver à un affrontement régional …. Erdogan n’a apparemment pas compris que l’oTAN accepte de les défendre mais pas d’aller en Syrie.

      Tiens il paraît que le Drone abattu en Israél est iranien, fabriqué avec la technologie recupérée sur l’avion US abattu à la frontière avec l’Afganistan … c’est le retour à l’envoyeur?

      • Cécilia dit :

        Le drone abattu en Israël est de fabrication syrienne, mais ce n’est pas la Syrie qui l’a envoyé. Cela a été annoncé hier à Lattaquié lors d’une conférence de Salem Zahran. Peut-être, nous allons savoir en peu plus ce soir pendant le discours de Sayid Nasrallah.

      • hachem dit :

        Source informelle bien sur … un ami correspondant d al manar au senegal

  2. l'ingenue dit :

    En fait je crois que la stratégie des sbires de l’ALS n’est ni plus ni moins que de semer un maximum de destruction dans les villes syriennes . Ils attaquent une ville puis se replient « tactiquement » apreès

  3. Bouzmann dit :

    Méfions nous des bruits de couloir…mais les syriens ne vont sûrement pas continuer ainsi à se faire piquer sans réagir….ça ne sent pas bon tout ça….

  4. Baki dit :

    Encore des mensonges de l’OSDH si on se refaire à la vidéo publiée avant hier ici même.

     »
    D’après des sources concordantes, parmi ces victimes, figurent au moins 65 prisonniers exécutés quelques minutes avant la retraite des soldats dans deux des positions attaquées par les rebelles –une prison reconvertie en caserne et l’ancien centre culturel de la ville.

    Dans ce centre culturel occupé par les renseignements militaires, les geôliers ont ouvert le feu à la kalachnikov sur environ 80 personnes détenues, a raconté à la presse l’un des rares survivants de la tuerie.
     »

    http://www.liberation.fr/depeches/2012/10/11/damas-accuse-ankara-de-comportement-hostile-apres-l-interception-de-l-avion_852542

    • Romain dit :

      Ben voyons, l’armée exécute « 65 personnes »….mais laisse des survivants pour tout raconter à la presse. Votre Majesté est trop bonne !

      • Cécilia dit :

        Cécilia dit :
        11 octobre 2012 à 1 h 00 min

        Toujours Maarat / Massacre du centre culturel

        Une vidéo des terroristes accuse l’armée syrienne, je cite « de massacrer 25 personnes avant de se retirer du centre culturel ».

        La personne de la vidéo dit que l’armée les a mis devant le mur pour les exécuter massivement et que les traces dans le mur se sont laissées par les balles (?) Et pour donner plus de crédibilité à leur accusation, les terroristes écrivent sur le mur « Massacres des traitres des agents de la sécurité ». Bizarre, on accuse l’armée verbalement mais sur le mur on écrit que ce sont les agent de la sécurité ?

        Cependant, on ne nous dit pas qui sont-ils ni pourquoi, seulement « des prisonniers ».
        Certains portent un pantalon militaire et un tricot kaki-marron (donc militaire ou agent de sécurité), d’autre en habit civil.

        Logiquement, ils peuvent être ces même pauvres soldats syriens que les terroristes ont assassinés. De plus, où sont les images des soldats syriens au moins une seule d’un soldat syrien qui a pris la fuite à l’arrivée des terroristes sans parler de la position et l’état des victimes.
        Ne s’agit-il pas des employés du centre avec les pauvres soldats et agent de sécurité qui assuraient sa protection ?

        Nous avons déjà vu souvent des cas similaires dans lesquels les terroristes ont récupérée les cadavres de leurs victimes pour les faire passer comme des victimes de l’armée ou des pros gouvernement.

        http://www.youtube.com/watch?v=q2hrw7ihV-g&feature=plcp

        Bien entendu, je ne sais pas tout relever.
        En attendant vos analyses, notamment celle de Louis.

        Cécilia limitée ! ;)

        http://www.infosyrie.fr/actualite/situation-aussi-incertaine-quevolutive-a-maarat-al-numan/#comment-96058

  5. Pierredelacraudetoulon dit :

    Doit on comprendre du passage sur homs que

    le quartier a nord encore tenu par les rebelles (khaldiye) a été repris par l’armée régulière
    que le dernier quartier plus au centre également
    DONC QUE HOMS EST ENTIEREMENT REPRIS PAR L ARMEE SYRIENNE ????

  6. Baki dit :

    Vidéo d’une femme qui se dit militaire et qui a déserté.

    http://www.youtube.com/watch?v=5l4uj7p1bMw

  7. sowhat dit :

    Maaret al Nuuman ça va être la Bérésina des pseudo-révolutionnaires armés et de leurs supplétifs étrangers qui sont plusieurs milliers présents dans cette ville.

    L’armée syrienne a volontairement laissé la vermine investir cette ville désormais vidée de la quasi-totalité de ses habitants. Maintenant l’armée va leur tomber dessus et les écraser jusqu’au dernier. La ville est encerclée de toutes parts. Aucune chance pour les terroristes d’en réchapper. Il faut noter que Maaret al Nuuman province de Idleb est devenu le centre de commandement pour les opérations qui sont menées contre les villes d’Idleb et d’Alep.

  8. rinocero dit :

    Pitié pour la langue française : Maarat Al Numan, nouvel espoir et nouveau topic de l’OSHD »
    A la place du mot « topic », vous auriez pu employer le mot « sujet » ou « thème » ou encore l’expression : « point de fixation ».
    Je me bats sur tous les sites que je consulte pour essayer, dans la mesure du possible, de limiter les emprunts à une terminologie anglo-saxonne, sauf s’il n’y a pas d’équivalent probant en français.

  9. Cécilia dit :

    Saisie d’armes à Lattaquié, détruction d’un entrepôt d’armes à Alep et le terroriste Abou Qatada tué à Raqqa

    11 Oct 2012

    Gouvernorats / Une caharge a explosé ce soir à damas près du ministère de l’enseignement supérieur.

    Sur les lieux de l’explosion, le correspondant de SANA a révélé que l’explosion a blessé deux personnes et causé quelques dégâts matériels.

    Les services compétents ont saisi nombre de fusils automatiques, de bombes et huit Kg de C4 dans un appartement abandonné utilisé par les terroristes dans la fabrication des engins explosifs dans la rue d’Ali Jamal à Lattaquié.

    A Raqqa, le terroriste surnommé Abou Qatada, qui donne des fatwa sur les crimes de tuerie commis contre les citoyens, a été tué dans une opération spécifique des forces armées à Tal Abyadh dans la banlieue de la ville.

    A Alep, l’armée syrienne a exécuté des opérations spécifiques dans la région du rond point de Qadi Askar et l’hôpital optique, détruisant un canon de mortier, six voitures dotées de Doshka, un entrepôt d’armes et de munitions et une ambulance volée chargée d’armes et de munitions et liquidé trois tireurs de RPG et un grand nombre de terroristes.

    Un gang terroriste armé a assassiné aujourd’hui le citoyen, Dyab al-Machi, dans la maison de son père, Mohamed Kheir al-Machi, membre de l’assemblée du peuple dans le village d’al-Machi à Manbej dans la banlieue d’Alep.

    La correspondante de SANA à Alep a indiqué que 50 terroristes avaient pris d’assaut aujourd’hui la maison d’al-Machi et tiré sur lui, le tuant sur le coup. A Homs toujours, les forces armées se sont accrochés avec des terroristes dans les villages de Zaafarana et Der el-Foul dans la banlieue d’Arrastan, faisant des tués et des blessés.

    A Homs également, une de nos unités armées a détruit une barque utilisée par les terroristes pour transporter des armes dans le lac de Qteina y compris le gang terroriste qui se trouvait à bord, parmi eux : Husein Ahmed al-Foutoul, Mohamed Ahmed al-Abdou et 4 autres blessés.

    ‘autre part, nos forces armées se son accrochées avec des gangs terroristes qui voulaient agresser les citoyens du secteur de Soultaniyé dans la banlieue de Homs causant la blessure à 7 éléments dont certains très grièvement blessés.

    Une unité des forces armées a liquidé nombre de terroristes qui terrifiaient les citoyens et barraient les routes dans la localité de Talbisseh dans le gouvernorat de Homs, dont le terroriste Abdel Rahman Jamal Sweis.

    A Idleb, un groupe terroriste armé s’est emparé d’un camion chargé de pain sur la route Salkin-Harem dans la banlieue de la ville.

    Le groupe a volé le camion pour punir les citoyens qui refusaient de s’impliquer dans les opérations terroristes dans cette région.

    Une source du gouvernorat a indiqué que les terroristes empêchent l’accès de certaines matières alimentaires, notamment le pain, aux habitants de nombre de régions.

    Dans la banlieue de Damas, des unités de génie ont désamorcé 12 engins explosifs plantés par des terroristes sur les routes agricoles dans les fermes de Zibdine.

    De même, les forces armées ont délivré des mains des ravisseurs terroristes dans une opération spécifique dans la ferme à al-Mleiha le citoyen Ahmed al-Hafyane, enlevé il y a une semaine par un gang terroriste armé.

    L’armée syrienne a trouvé neuf obus mortier dans une des fermes aux périphéries de la localité de Mleiha, et tué un groupe terroriste armé qui terrorisait les citoyens et agressé les civils dans la même localité.

    Un groupe terroriste armé agresse un bus transportant des ouvriers syriens venant du Liban, faisant huit martyrs entre eux.

    A Tartous, un groupe terroriste armé a attaqué la nuit dernière un bus transportant des ouvriers venant du Liban après son entrée du passage de Ardiha vers les territoires syriens, faisant huit martyrs et 8 blessés entre eux.

    Le directeur de l’hopital al-Bassel a indiqué que huit cadavres anonymes sont arrivés à l’hôpital avec hhuit blessés.

    Un des blessés a déclaré à Sana qeu deux voitures ont interceopté kle bus et conduit les ouvriers vers une ferme où les terrorites les ont agressé, frappé et volé leurs cartes d’identité et leur argent pour les ramener au bus et y ouvrir le feu dircetement.

    A Daraa, un groupe terroriste armé a ciblé Abdel Men’em Moussa al-Aboud, frère du membre de l’Assemblée du peuple, Khaled al-Aboud qui a succombé à ses blessures.

    Une source au gouvernorat a indiqué que 7 terroristes avaient pris d’assaut la maison d’al-Aboud et ouvert le feu sur lui, soulignant qu’il a succombé à ses blessures après son transport à l’hôpital de Daraa.

    A Deraa les services compétents confisquent environ 350 mille comprimés hallucinants « Captagon » dans une voiture dans la ville de Sanamaine dans la banlieue de Deraa.

    Une source au gouvernorat a précisé que ces comprimés étaient dissimulés dans une véhicule Pick-up venant de Nabk portant une plaque d’immatriculation de la banlieue de Damas. Une de nos unités armées s’est accrochée aujourd’hui avec un gang terroriste qui s’adonnait à des actes de terrorisme sur les routes à Kafar Chams dans la banlieue de Deraa et a aussi saisi des armes qui se trouvaient à bord.

    Selon une source responsable au gouvernorat, les armes confisquées étaient des fusils automatiques, des lance-roquettes RPG et une mitrailleuse BKC et des chargeurs. A l’issue de cet accrochement, plusieurs terroristes ont été liquidés.

    http://sana.sy/fra/338/2012/10/11/446646.htm

  10. fredo dit :

    et la france ose appelle cela des rebelles des bandits des tueurs et des assassins voila la france qui elle assiste qui elle arme et qui elle defend bec et ongle pouah (et vous gens de l asl qui navaient pas de sang sur la conscience ni sur les mains rendez vous compte de ce qui se passe des etranger tuent vos voisins vos cousins famille etc abandonnez ce combat qui ne sert que les sionistes vos vrai ennemis revenez a la raison a la grace de dieu qui ne veut que la paix entre humains

  11. apparté dit :

    Petite suggestion pour les Esprits Inspirés:
    Jérusalem – ancien testament
    Damas -Antioche-Chypre-Athènes- Rome Paris( France fille aînée de l’Eglise,la Vraie celle du Christ),
    « Arc » du nouveau testament et de la Chrétienté bien mis à mal en ce moment,porteur d’une civilisation Gréco-latine à abattre.
    surajouter à cela les aspects géoénergétiques gaziers pétroliers,et la volonté de déstabilisation de l’Aigle bicéphale.
    Tous les ingrédients d’une grande GUERRE programmée,comme l’ont été celles de la France.

    Je ne peux pas faire plus court.
    avis aux Intuitifs et aux Eveillés.