• Actualité
  •  

    La correspondante de la télévision pan arabe al-Mayadeene a assuré vendredi soir que le quartier Salaheddine a bel et bien été nettoyé. Elle a assuré avoir fait une tournée dans ses rues, en compagnie des soldats de l’armée régulière, et a dit constater l’ampleur des dégâts et des destructions, en plus du grand nombre des miliciens tués. « Il est clair que cette fois-ci les combattants n’avaient pas le temps de retirer les cadavres de leur camarades tués », a-t-elle [...]



Comment Salaheddine est tombé, par un reporter britannique

Par Guy Delorme & Cécilia,



 

 

La correspondante de la télévision pan arabe al-Mayadeene a assuré vendredi soir que le quartier Salaheddine a bel et bien été nettoyé. Elle a assuré avoir fait une tournée dans ses rues, en compagnie des soldats de l’armée régulière, et a dit constater l’ampleur des dégâts et des destructions, en plus du grand nombre des miliciens tués. « Il est clair que cette fois-ci les combattants n’avaient pas le temps de retirer les cadavres de leur camarades tués », a-t-elle remarqué. De fait on  voit dans les reportage d’hier plusieurs cadavres carbonisés d’insurgés – des débris d’armes gisent à côté d’eux : il semble que ce soit leurs camarades qui le brûlent pour empêcher leur éventuelle identification.

La reporter d’al-Mayadeeene ajoute que des bâtiments ont été piégés et certaines rues sont minées d’engin explosifs. Elle a de plus assuré que les quartiers du vieux Alep situés autour de la citadelle sont tous sécurisés.

Les derniers moments du « bastion » de Salaheddine

Selon le tabloïd britannique et quotidien The Independant, des centaines de miliciens se sont retirés de Salaheddine de crainte d’être assiégés par les forces gouvernementales pour se déployer dans d’autres quartiers, alors que certains d’entre eux ont définitivement quitté la ville. Le correspondant du quotidien britannique a constaté qu’ils étaient exténués. Et qu le pilonnage de leurs positions avait été particulièrement implacable depuis la nuit de mercredi à jeudi jusqu’aux premières heures de vendredi.

Mercredi soir (ou nuit), toujours selon The Independant, l’incursion d’une « demi-douzaine » de blindés jusqu’à la place centrale de Salaheddine avait permis à l’armée syrienne d’établir une tête de pont au coeur du dispositif ASL. À 3 heure du matin, le bombardement de l’artillerie s’était déchaîné, notamment sur les 9e et 10e rues du quartier et blindés et soldats avaient alors entamé une progression irrésistible, venant non seulement de Salaheddine, mais du quartier voisin – et nettoyé – de Hamdaniyah, ou encore, depuis le nord-est, de la citadelle. Un des chefs tenant les propos suivants au reporter pour expliquer ce nouveau « repli tactique » : « Les soldats nous prennent en étau. C’est trop dangereux de rester ici, trop dangereux ! On prend juste ce que nous pouvons emporter ».

Un autre officier ASL raconte sa nuit de combats à Salaheddine : « Le pire c’est quand les blindés sont entrés. On les détruisait avant, mais cette fois ils étaient trop nombreux et nous étions épuisés. On s’est battu dans quelques rues, mais on a dû partir, sinon on aurait tous été tués« .

Un grand nombre d’insurgés ont préféré quitter vendredi non seulement Salaheddine mais Alep, pour des raisons militaire et/ou familiales. L’invocation du nom dAllah et les démonstrations et proclamations martiales ont trouvé leurs limites à Alep

La fuite des fier à bras

Kim Sengupta, l’envoyé spécial de The Independant, indique en outre, dans son article en date du 10 août, que les rebelles se sont retirés d’un certain nombre de quartiers qu’ils avaient investi au cours des deux dernières semaines. Il a assisté à l’évacuation précipitée par la brigade ASL Dar al-Sabah de ses positions à Bustan al-Qsar

Circonstance aggravante, un certain nombre de combattants originaires de la région au nord d ‘Alep ont voulu, sentant le vent tourner, regagner leurs villages pour les protéger d’une possible offensive de l’armée suite à la pacification d’Alep. Et le reporter cite le cas de la « brigade Abu Bakr« , venue de la petite ville d’al-Bab (à une vingtaine de kilomètres au nord-est d’Alep) dont le commandant, Zahar Sherqat, a supervisé depuis sa Toyota le repli en bon ordre de ses troupes, expliquant à Sengupta qu’elles n’avaient pas assez d’armes lourdes. Kim Sengupta remarque qu’un bataillon rebelle particulièrement réputé pour son sectarisme, sa férocité et ses proclamations victorieuse – la brigade Tawhid ? – a été un des premiers à fuir Salaheddine. Non sans mal : un pick up a été touché, sous les yeux du reporter, par un tir d’avion ou d’hélicoptère, juste à la sortie du quartier, et les trois occupants tués. Selon un rebelle, ces islamistes se vantaient à longueur de temps de leurs exploits en Irak, en Afghanistan et en Syrie, mais en définitive n’avaient pas convaincu leurs camarades syriens de leurs vertus guerrières.

Jeudi après-midi, la contre-offensive évoquée par les rebelles à Salaheddine avait fait long feu. Et le reporter accompagnait une troupe de combattants jusqu’au faubourg de Sahar, où des minibus « alignés » attendaient les rescapés.

Au soir de jeudi, les troupes ont réoccupé lentement les positions évacuées par les insurgés. Le reporter évoque des pertes civiles dans ces combats de Salaheddine. Les blessés craignent d’aller à l’hôpital, de peur d’être pris pour des rebelles.

Il semble donc qu’un certain nombre d’insurgés aient pu fuir, non sans pertes, les quartiers d’Aleop qu’ils occupaient On eut s’étonner qu’ils aient pu le faire, en dépit du survol fréquent des avions et hélicoptères de combat – mais ces replis se sont effectués à la nuit – et le regretter pour la suite des opérations. Sengupta estime à au moins dix-mille le nombre d’insurgés impliqués dans la bataille d’Alep.En dépit de la proximité de la Turquie, ces effectifs nous paraissent exagérés.

En tous cas le reportage de The Independant confirme qu’à Alep, la situation évolue rapidement et mal pour l’ASL et les bandes salafistes.

 

Revenons à l’actualité alépine. Ce samedi 11 août, Sana parle d’opérations contre des bandes dans le quartier de Faïdh (centre, à l’ouest de la vieille ville) : les insurgés qui y ont survécu ont voulu gagner en voiture le quartier voisin de Jaimiyah (ou al-Jamelaiah), mais ils ont été vite capturés. Incidents encore à Khalidyeh, où un groupe a été décidé. Incident enfin dans la périphérie d’Alep, à Kfar Hamra, où un groupe a été annihilé

Le site pro-gouvernemental Syria Truth, qui cite des sources turques et étrangères, affirme que le nombre des tués et de blessés dans les rangs des insurgés d’Alep s’élève à plus d’un millier sur les trois mille investis dans la bataille. Sans oublier les centaines qui ont été capturés. Cette estimation semble très plausible, compte tenu du fait que les combats ont commencé à Alep le 15 juillet, et qu’ils n’ont cessé de monter en intensité depuis. Reste la question des effectifs engagé par l’ASL dans la ville : comme on le voit les estimations varient entre 3 000 et  8000, ce dernier chiffre nous paraissant exagéré. Au début de ce mois, une source sécuritaire syrienne parlait de 4 à 5 000 insurgés. Qui ont pu recevoir depuis quelques centaines d’hommes de renfort. Mais, outre les pertes, un certain nombre a pu fuir – après tout, on déserte aussi de l’ASL, comme on vient de le voir plus haut !

De son côté Arab Press (pro-syrien) s’appuie sur des sources militaires syriennes ont révélé pour Arab Press ont évoqué 200 tués dans les rangs des miliciens, compte non tenu des blessés et des pris. Le même précise d’autre part que le nombre des éléments des forces spéciales qui ont participé à la bataille s’élève 300 .

La correspondante d’al-Mayadeene signalait vendredi que les batailles suivantes devaient se poursuivre dans les quartiers Sukkari et Seif ed-Dawlé (sud-est de Salaheddine) où des miliciens repliés de Salaheddine se sont retranchés. Un Syrien qui habite le quartier Seif ed-Dawlé raconte pour le site alépin Tahte-l-mijhar que les miliciens ont tué un membre de la famille Zaytouné, parce qu’il a refusé de leur permettre de rentrer dans sa maison, signalant que les miliciens se cachent désormais dans ce quartier.

Une autre bataille d’envergure devrait se dérouler plus tard plus à l’Est, du côté des quartiers Sakhour et les résidences de Hanano. Arab Press fait état d’accrochages dans le quartier Hanano au cours desquels des miliciens ont été tués et blessés.

Le correspondant de Tahta-l-mijhar qui a fait lui aussi ce vendredi une « tournée d’inspection » dans la ville a signalé que des affrontements ont lieu dans les quartiers Sukkari (limites sud de la ville, au sud-est de Salaheddine), Sakhour (nord-est, près de Hanano), et Hanano (nord-est), où deux missiles aériens se sont écrasés sur le siège de l’ASL, infligeant à la milice des pertes considérables. Il fait aussi état d’accrochages sur la place Mayssaloune où une quarantaine de miliciens ont péri.

Les places Akioule et Kadi Askar ainsi que les quartiers Assila et Bab Nasr (au nord de la vieille ville et de la citadelle) ont été nettoyés des miliciens. Alors que les soldats sont entrés dans les quartiers Sabaa Bahrate, Bab Hanine et Bab Hadid (au nord-est de la citadelle et à l’est de Bab Nasr).

Une source pro-gouvernementale indique que l’attaque contre l’aéroport international d’Alep, vendredi, était menée par une cinquantaine d’ASL qui tous auraient péri.

Le général Zain al-Din toujours parmi nous

Voici à présent un reportage de la chaine syrienne Addounia, qui a accompagné les militaire syriens en opération dans le secteur : on assiste à la libération d’otages enlevés par les insurgés qui ont tué quatre parmi eux. On voit aussi pas mal de matériel saisi par l’armée.

Dans ce même reportage, on apprend avec soulagement la résurrection du commandant des opérations sur Alep, le général Zahr al-Din, de la Garde Républicaine, dont la mort au combat avait été annoncée par des sites d’opposition et aussi al-Arabiya, et relayée – avec prudence – chez nous par L’Express. Le général, en opération dans la région de Damas, confirme donc à Addounia qu’il est vivant, de façon à la fois poétique et humoristique :  « Je suis mort à Alep, mais mon âme est arrivée ici à Tall Mnin pour chercher les terroristes « . On le voit uniquement de dos avec un appareil à la main.

http://www.youtube.com/watch?v=CeFuptIkF4A

 

 


 



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

140 commentaires à “Comment Salaheddine est tombé, par un reporter britannique”

  1. djiadfucker dit :

    Je sens qu’il va y avoir une attaque à partir de la Jordanie.
    ********
    L’UMP en France fait pression pour qu’Hollande attaque la Syrie oubliant qu’en Libye ce sont les américains qui ont fait le travail allant jusqu’à fournir des bombes à l’armée française qui commençait à en manquer … de plus aller attaquer la Syrie c’est exposer les 4000 soldats français au Sud Liban à quelques mètres des armes du Hezbollah… L’état des finances ne permettra pas à la France d’entrer dans un conflit aussi incertain qu’en Syrie. Et puis comme disait un général français à la retraite sur France 5 en 2003 « l’armée française est faite pour régler les conflits ethniques en Afrique » … mais bon comme quoi les français aiment trop se surestimer.

    • Louis Denghien dit :

      Il n’y en jamais eu à partir de la Turquie, où sont déjà la CIA, la DGSE et le MI5…

      Tout ceci n’est que de l’agitation politique intérieure…

      L.D. & Infosyrie

      • Marie-Christine dit :

        Merci, Louis, pour vos réponses de sang froid, qui contrebalancent bien des alarmes que nous pouvons avoir !
        N’empêche qu’il faut garder l’oeil sur la Jordanie, où tous les va-t-en guerre semblent rappliquer !

      • Rensk dit :

        Sauf que…

        Accrochages à la frontière syro- jordanienne !

        Selon des sources à Amman, des soldats syriens ont ouvert le feu sur un groupe de 500 réfugiés qui fuyaient le pays. Les Jordaniens ont répliqué, car ceux-ci se trouvaient déjà sur sol jordanien…

        puis après ils comparent le truc de l’avion turc qui selon les journaux de ce pays cette semaine encore disent qu’il n’est pas tombé à cause de la Syrie (mais ils ne disent pas pourquoi)…
        http://www.24heures.ch/monde/Accrochages-a-la-frontiere-syro-jordanienne/story/21498493

        Perso je pense que l’armée a suivit les renégats et ont tiré avant même la frontière… la Jordanie se sentant soutenue a osé tirer en Syrie !

      • Avic dit :

        Une vraie mère poule Louis. Il veille à garder le moral des infosyriens…Heureusement que nous ne sommes pas sur le terrain, car sous-estimer l’ennemi c’est déjà perdre la guerre. Et je ne pense pas que les généraux syriens sous-estiment la situation.

      • Rensk dit :

        La Turquie est en train de faire 5 zones tampons dans la Syrie:

        IRIB- Les agissemenst militaires de la Turquie contre la Syrie entrent dans une nouvelle étape :

        Selon le quotidien turc « Jumhyriat », le gouvernement Erdogan vient de créer cinq zones-tampons à une profondeur de 20 km, à l’intérieur du territoire syrien. Selon le quotidien, la décision d’envoyer des troupes, parallèlement à la création de ces zones-tampons, prélude à une guerre et une intervention armée contre la Syrie. Citrant un responsable turc, le quotdien écrit : « Le même discours que celui de Washington et d’Israël s’entend, désormais, à Ankara, qui dit : « Toutes les options contre la Syrie sont sur la table » !
        http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/205760-ankara-cr%C3%A9e-cinq-zones-tampons-sur-le-territoire-syrien

    • Loubnan dit :

      L’armée syrienne utilise actuellement 1/9 de ses effectifs pour contenir les mercenaires syriens et étrangers à travers le pays. L’armée est actuellement plus aguerrie qu’avant les troubles puisqu’elle mène une contre attaque sur différents terrains contre des mercenaires « armés jusqu’aux dents » par l’OTAN. Damas et Alep sont partiellement sécurisées (il faut encore beaucoup de temps pour s’assurer d’un niveau de sécurité équivalent à celui qui existait avant ces évènements). L’armée syrienne a les capacités militaires de se défendre en cas d’une attaque illégale de la France depuis la Jordanie. L’armement lourd de l’armée syrienne est rarement utilisé. Les bombardements de l’armée syrienne sont rares et s’effectuent dans des zones où les populations civiles ont fui les combats. N’oubliez pas que la Syrie est dotée d’une défense anti-aérienne renforcée par un système anti-aérien russe. Si une attaque française se précise, elle se fera sur le terrain. Dans ce cas, l’armée syrienne a largement les moyens de défendre sa nation contre une invasion illégale étrangère de de mettre en échec toute mission militaire sur le territoire syrien. C’est dans les habitudes de l’OTAN. Que ce soit contre l’Irak et la Libye, c’est toujours pareil. Une coalition de plusieurs pays contre un état souverain et son armée. L’OTAN est une organisation criminelle, illégale et très très lâche.

      • ourika dit :

        Il faut préciser que pour déclarer une guerre, la France doit demander l’autorisation au Parlement.
        Il est vrai qu’aujourd’hui, c’est quoi le droit?
        Le droit public français, le droit international? pfffftttt! y a pu!
        Ensuite, il faut voir les conséquences: avec quel matériel? un hélicoptère qui a besoin de 3 autres pour être réparé?
        Un avion dont le pilote s’exerce 3h/jour par économie et ce jusqu’à l’âge de 37 ans car après faut laisser la place aux jeunes arrivants?
        Avec UN avion payé en collectif par l’Allemagne et la France, et fabriqué…. en espérant que cela ne fera pas comme l’Air bus lors du montage!
        Et l’Allemagne refuse d’intervenir militairement en Syrie, alors il n’y aura que la 1/2 de l’avion!
        La France avec qui alors? l’Italie? l’espagne? la Belgique? Tiens, où est donc passé son gouvernement on en entend plus parler?
        La GB? Elle ne veut pas intervenir militairement. C’est plus facile avec l’OTAN, cela ne se voit pas, en principe.
        Donc tout passe par la Turquie et on revient à la case départ.
        La Jordanie? Il y a les médecins militaires français qui arrivent sur le sol syrien par la Jordanie qui a un peu le statut de la Turquie à savoir comment plaire à la princesse Europe sans être trompée? . Que fera l’Etat syrien?

    • Stephan dit :

      l’Ump est dans l’opposition et essaie de montrer qu’il existe. En fait , ils essaient aussi d’attaquer les 35 heures.
      Mais ce cinéma là, ne marche pas . Pas plus pour les 35 heures majoritairement acceptés par la nation et qu’ une guerre en Syrie , majoritairement rejeté par la nation.

      mais ce qui est le plus grave, c’eet le comportement de Fabius, ministre malade et peu aimé de la nation, et qui veut entrer dans l’histoire et se faire un nom (maudit).
      N’oublions pas que les guerrres d’algérie et du Vietnam se sont déroulées sous gouvernements socialistes, et qu’avec eux , tout peut arriver. ( surtout le pire).

    • L'indigné dit :

      @ djiadfucker
      Cessez d’en avoir sans arrêt après l’UMP. C’est Hollande et les socialistes qui gouvernent en France depuis le mois de mai. les quelques 1 131 067 de suffrages d’avance sur son adversaire, Hollande le doit aux franco-musulmans qui représentent quelques deux millions de voix (93 % d’entre elles se sont portées sur son nom).
      Si vous êtes déçu par Hollande, tant pis pour vous !

      • Maroquino dit :

        C’est tout ton pays qui part en couille c’est pas seulement l’ump ou le ps avec le modem ou avec les autres partis ça aurait été la même chose, il faut obéir au maître sioniste et puis c’est tout.

      • roll dit :

        L’indigné,

        c’est l’UMPS qui gouverne en France, nuance

      • fatima dit :

        @l’indigné,
        on n’est déçu par la vache hollandaise seulement, on est déçu par toute la classe politique française (pour moi sauf du front Nationale)..
        Tous ces politiques sont des hypocrites et sionistes.
        Ils ont peur et ils tremblent du lobbyie juif..
        En tout cas, si la France essaye de bouger et de frappar la Syrie, ce serait une guerre déclarée . Et qui dit guerre , dit intervention de la Russie, de l’Iran et ce serait une 3ème guerre mondiale.
        Si la FRance surrestime ces capacités, elle n’a qu’àn essayer.
        Quelle arrogance.

        • JohnDoe dit :

          En fait ce Lobby juif devient un mythe pour ceux qui n’ont pas de respect pour leur peuple. C’est pourquoi je n’ai jamais compris pourquoi les electeurs francais ne voter pas Marine Lepen ou Jean Luc Michelon? Parce que les electeurs francais comme tous les electeurs de monde occidental ont une culture tres base de la chose politique. The myth juif a fait disparaitre les nations. Aujourd’hui le monde occidental a besoin d’un vrai leader pour brise r cey mythe. En tout cas l’occident a besoin d’un vrai leader intelligent, sage, et visionaire.

    • dfgh dit :

      Une bonne attaque par missiles de croisière

    • Dan dit :

      Si la France attaque ce sera la fin, les français sont maheureusement trop forts. L’armée arabe syrienne sera vaincu. Ce sera la fin pour Bashar. Espérons que la France n’intervienne pas.

      • Louis Denghien dit :

        Dan, exceptionnellement je laisse passer votre message, et vous attribue à l’unanimité le prix du troll le plus crétin d’Infosyrie.

        Toutes nos sincères félicitations.

        L.D. & Infosyrie

        • Lejuste dit :

          La France n’a ni les moyens(surtout en ce moment) ni la volonté d’aller en guerre ,tout ce que ce gouvernement cherche c’est d’aller dans le sens du lobby SIONISTE et Dieu sait si les Sionistes ne sont pas tout-
          puissant de nuisance médiatique et autre levier de torsion des bras.

      • Maroquino dit :

        Vous n’arrivez même pas à délivrer des otages de vos amis terroristes d’AQMI, pire, à cause de l’armée, ils sont mort. Sans oublié que les enturbanné afghan vous foute une raclée à coup de matériel datant de la guerre froide. D’ailleurs ce siècle l’armée française a pris beaucoup de déculotté.

      • Maroquino dit :

        D’ailleurs les seuls fois ou vous avez brillez, c’est quand vous avez envoyer vos « indigènes » à l’assault des nazis, mon arrière grand père y était en Italie, et mon grand père maternelle lui a fait l’indochine, et eux étaient des guerriers, pas comme les soldats français, avec leurs lunette de soleil et leurs chewing gum venu pour poser devant les caméras. Suffit de voir l’Afghanistan a été une écatombe pour la France, il n’y on rien gagné apart des morts et en plus la guerre est perdu, et vous voudriez vous frottez à une armée gonflé à bloque et prête à mourir pour son peuple? mdrr

        • Louis Denghien dit :

          Ce ne sont pas, en dépit de leur valeur, les « indigènes » qui ont gagné la deuxième guerre mondiale, où de 1940 à 1944 au moins 150 000 soldats métropolitains sont tombés, avec ou sans lunettes de soleil. Et en Indochine, il y a eu plus de militaires métropolitains tués que d’Africains et de Maghrébins au sein du corps expéditionnaire français (20 000 contre 15 000 environ – sans compter les légionaires).

          La légitime dénonciation de l’actuelle politique française ne doit pas forcément s’accompagner de contre-vérités historiques.

          L.D. & Infosyrie

          • Maroquino dit :

            Je ne donne pas de contre-vérités-historiques Louis, ni de qui a gagné la seconde guerre mondiale car si tu veux mon avis la dessus, ce n’est surement pas la France. Quand aux pertes je te signal quand même que les troupes étrangères en ont plus, pour un pays qui n’était pourtant pas le leurs, car je te signal que le Maroc lui n’était pas colonisé par la France mais était sous protéctorat français, les soldats marocains morts en France sont tous des volontaires. Les français ferait il cela pour le Maroc? je ne pense pas. Quand aux lunettes de soleil et chewing gum il suffit de voir les soldats français en Afghanistan, ils sont quasi tous comme ça. Amicalement.

          • Byblos dit :

            Je vous aime bien, M. Denghiem. Mais vous écrivez que «en Indochine, il y a eu plus de militaires métropolitains tués que d’Africains et de Maghrébins au sein du corps expéditionnaire français (20 000 contre 15 000 environ – sans compter les légionaires)».

            Serait-il possible de rapporter ces nombres (que je ne conteste pas) aux populations concernées (métropolitains, Africains, Maghrébins)? Et pondérer ces pourcentages par un facteur qui tienne compte du fait que la guerre d’Indochine n’était ni la guerre des Africains, ni celles des Nord-Africains?

            Merci.

            P.S. Je ne sais quel philosophe grec a dit : «X est mon ami et mon frère. Mais la vérité m’est plus importante que mon ami ou mon frère».

      • Bernard dit :

        Si la France avait frontière commune avec la Syrie, peut être… Mais là, elle n’a plus rien à déployer ! Ni rien pour projeter des troupes, on a déjà été obligé de louer des avions aux russes pour rapatrier les soldats d’Afghanistan !

      • Roger dit :

        Présomptueux, tu es non militaire, car au sein de l’armée, si conflit il y a, la moitié des militaires ne veulent pas y aller. Faut pas nous prendre pour des cons non plus, nous nous avons le droit de dire non ! Et ca commence à ce savoir en haut lieu !!!

      • Moi dit :

        c’est vrai les français sont fort avec la bouche..
        c’est pour sa qu’ils Fui.. l’Afghanistan la queue entre les jambes !

        • Lejuste dit :

          L’armée Française a payé les Talibans une rançon pour la sécurité de ses soldats en Afghanistan,
          le saviez-vous??? L’armée vous le confirmera; mais ici c’est une façon subreptitieuse de se méler
          du conflit américano-turc contre le peuple syrien.Hollande=faux-jeton

      • sowhat dit :

        les français sont maheureusement trop forts :)

        la France est un état en faillite qui n’arrive même plus à payer les retraites de ses militaires

    • JohnDoe dit :

      Ce General Francais ne sait rien de l’Afrique quand il racontre du n’import quoi. L’Algerie c’est aussi l’Afrique. La Libye c’est aussi l’AFrique. Le probleme du vous les arabes c’est vous aussi penser etre superieur aux Africains. On m’avait deja dit que les Algeriens eux etaient plus raciste envers les noirs que les blancs eux meme.C’est triste si cela est vrai. J’espere qu’il y a des noirs en Syrie. Aussi les Syriens ne sont pas des idiots pour penser qu’ils sont superieur au noirs. La Seule race qui a resister a la race blanche est l’homme noir. C’est pourquoi Ghadafi a predit la victoire de cette race un jour. Les Noirs c’est la race la plus hospitalier. C’est pourquoi dans le coran il est qui le premier homme au paradis ( je ne sais si ce paradis existe)sera un noir. Encore une fois ce general syrian n’a rien a dire et connait pas l’histoire des peuples qui defait l’homme blanc.

  2. Leboninformateur dit :

    Cher Louis

    J’admire votre prudence quant aux chiffres, mais je peux vous assurer que le chiffre de 8000 ou 10,000 hommes évoqué par le correspondant du Independent n’est exagéré. Pour « tenir » leurs positions dans les différents quartiers d’Alep qu’ils squattaient depuis plusieurs semaines, les bandes armées disposaient (et dispose encore un peu) d’une logistique extrêmement importante. C’est une véritable armée de mercenaires à laquelle est confrontée l’Armée Arabe Syrienne. Les comploteurs ont mis le paquet sur Alep et ils disposent à mon avis de « chaire à canon » à volonté. Pendant la bataille pour le contrôle du Port de Brega en Libye en juillet et aout 2011,les forces de la Jahamariya Arabe Libyenne tuaient par jour des centaines de mercenaires salafistes(info corroborée par Aljazeera),sans que ces desesperados n’arrêtent pour autant leur entreprise de destabilisation.

    Washington, via le Qatar et l’Arabie Saoudite ne manquent pas d’hommes prêts à aller se faire tuer en Syrie

    • Louis Denghien dit :

      On ne voit jamais, dans les nombreuses vidéos diffusées par la rébellion à propos de Salaheddine et d’Alep, des groupes supérieurs à une vingtaine d’individus. Homs a montré qu’on pouvait tenir une partie importante d’une grande ville avec des effectifs somme toutes modestes. L’environnement urbain dense et la mobilité permettent de tenir et de donner le change assez longtemps. Jusqu’à ce que les choses vraiment sérieuses commencent… Donc, je demeure sceptique quant à ces effectifs mirobolants.

      L.D. & Infosyrie

      • Merrick dit :

        « On ne voit jamais, dans les nombreuses vidéos diffusées par la rébellion à propos de Salaheddine et d’Alep, des groupes supérieurs à une vingtaine d’individus. »
        On peut se dire que ces vidéos de propagande ne filment que les faciès syriennes … pour faire croire à une insurrection interne.
        Alors que les milliers de mercenaires (Soudan, Tchétchénie, etc) ne doivent pas entrer dans le champ des téléphones portable made-in Qatar !
        On peut en conclure que les syriens, qui combattent pour le Qatar, ne sont pas nombreux !

        • Labaykyabashar dit :

          En Lybie aussi il nous faisait voire que quelque centaine de libyen on a jamais vue les mercenaire

          • Labaykyabashar dit :

            Déplus mon frère à rencontre un lybien de Benghazi en Tunisie il lui a raconte que tous les jours des dizaines d aviOn faisaient la navette
            Pour des destination et des raisons inconnus .c facile à devinés c des TPS pour la Syrie en homme et en armes
            C est dommage au on à pas des témoignages des victimes libyenne sur ce forum

      • la fistinière dit :

        trés bien monsieur denghien il faut rester mesuré c’ est un gage de crédibilité !!! mais notre lebondésinformateur bien connu sur un blog que beaucoup fréquente ici comme moi, a tendance a être un peu « marseillais » !!!

      • sancho dit :

        Je suis d’accord avec M. Denghien car sans être expert militaire, les batailles de rues ne sont nullement comparable aux batailles en rase campagne où peuvent se retrouver face à face des éffectifs conséquents.

        Ceci étant, il ne faut pas oublier que tous les rebels ne sont pas forcément armés car il y a aussi des pseudo-civils (dont des agents secrets étrangers qui sont choisi pour leur faciès arabe) se fondent dans les foules et sont chargés des enlèvements, des meurtres, du renseignement et des actes de sabotage parallèlement à ceux qui freinent l’avancée de l’armée arabe syrienne.

      • Merrick dit :

        Apparemment il y a une surenchère des chiffres !!!
        Le directeur des services de renseignements allemands, Gerhard Schindler, avance lui le chiffre de 20 000 rebelles et que l’armée syrienne aurait perdu 50 000 soldats !!! C’est du grand délire !!
        - http://www.spiegel.de/politik/ausland/bnd-chef-schindler-endphase-des-assad-regimes-hat-begonnen-a-849480.html

    • ourika dit :

      les prisons en sont pleines!

  3. ALEVI dit :

    ALLAH AKBAR …..oui. Et Assad est son soldat….
    Vive l armee syrienne…vive la syrie…….

  4. Souriya ya habibati dit :

    Allah Souriya Bachar wbass

  5. yann dit :

    Le vivier que constitue une jeunesse largement lumpénisée par les réformes économiques libérales, dans tout le monde arabe (et dans le monde entier !), y compris en Syrie depuis 2000 est devenu malheureusement quasi- infini. Et l’impérialisme a su macchiavéliquement recruter des Balkans au moyen-orient ou ailleurs ces masses des désespérés abrutis par la TV de masse et de convoitise et qu’il a lui même créées. L’armée syrienne se heurte donc à une masse renouvelable sans fin et c’est là son plus grand défi. Car reconstruire une économie nationale est une tache de longue haleine ! …Mais, on peut aussi imaginer, en cas de défaites des rebelles, de pousser les jeunes lumpen déstructurés de la péninsule arabique à se lancer contre leurs propres mécréants, les dynasties des princes corrompus et leurs protecteurs étrangers. J’espère que les services iraniens ou syriens y travaillent …. Un jour tout cela risque de nous revenir en Occident aussi en pleine g … Bravo les apprentis sorciers de l’UMPS !

  6. dfgh dit :

    Tot ou tard ce régime tombera victime des sanctions économiques… Quand on voit les commentaires sur ce site… Je reste pantois… Encore massacrer… Toujours massacrer… Belle image pour un site qui défend les libertés (?) ah oui d’une minorité…

    • Louis Denghien dit :

      Des « sanctions économiques ? Ben alors et la révolte populaire dont vos bidonneurs et vendus d’amis nous entretiennent avec lyrisme depuis 18 mois ?

      Quant à massacrer, il me semble que les bandes de racailles que vous soutenez s’y entendent assez bien.

      L’image du site? Vous êtes de toute évidence mal placé (pas loin derrière BHL, Clinton et Fabius sur la photo) pour en parler.

      Au plaisir de ne plus lire l’expression de votre néant dialectique et politique sur ce forum. Merci d’avance.

      L.D. & Infosyrie

      • ourika dit :

        Il faut avouer que la partie n’est pas égale.
        D’un côté les médias nous montrent que des malheureux et vaillants libéraux tués pour la liberté (laquelle?)et les sanctions économiques.
        Alors qu’en fait de l’autre côté il y a beaucoup, beaucoup de tueries gratuites en plus des privations provoquées par ces sanctions.
        alors l’âme sensible, comme une vierge violée, ressent du chagrin lorsqu’on le ramène à la réalité et qu’on lui parle de crimes, meurtres, tueries, massacres. Il ne réalise pas que cela vient de ceux qu’il soutient. Il ne supporte pas cette vérité qui est pourtant la réelle.

      • Cedric L. dit :

        Louis Denghien accueille les visiteurs avec l’amabilité d’un derrière de truie. Et avec une prétention à faire plier la colonne trajanne connue pour avoir été le symbole de l’orgueil de l’Empereur…

        Il est intéressant qu’un homme, parmi les autres du site, qui pratique « l’AFP méthode » : reprendre des brèves et des reporters de presse (pro ou anti-régime, peu importe), parle de vide dialectique chez d’autres quand bien même jusque là les articles de fonds et de témoignages de terrain (et de locaux surtout) sont aussi rares sur ce site que sur le Figaro, Libé ou même Al Jazeera…

        Pour revenir au concret, car la critique seule est inutile, ce que ce site, comme les médias de tous bords oublient (la rue n’intéresse pas les commentateurs aisés) : le chomage, de l’aveu même du ministre de la coopération économique syrien, est passé de 15 % (fin 2010) à 25 % (début 2012) et cela sur la moyenne du pays. Pire, là où le chomage atteignait plus de 30 %, une des causes des manifestations notamment, comme dans Homs, vieille ville industrielle, ou encore les banlieues d’Alep et de Deraa, il chatouille désormais les 50 voir 60 %. Récemment, une étude par un site anglo-saxon spécialisé en économie a montré que l’Etat syrien s’était surendetté dix fois plus vite en un an pour maintenir ses armées avec les défections et les pertes de matériels. Résultat : les Assad auront beau repousser voir vaincre les rebelles et interdire ensuite de manifester car de nouvelles manifestations contre la corruption redonneraient le même schéma, ce pays sera à terre économiquement et financièrement. La jeunesse syrienne, pro-Assad ou anti-Assad (celle qui a manifesté contre la corruption du régime ne l’oubliez pas), mais aussi la jeunesse qui n’avait pas pris parti, n’attendra pas 15 ans avant de retrouver des emplois. Vous allez dire que l’Iran, dont le rapprochement économique et financier avec la Syrie est en route depuis plusieurs mois, va aider : mais le conseil du Guide suprême a lui aussi indiqué dans une réunion officielle il y a trois semaines que son pays commençait à étouffer et que l’austérité serait dure et forte : 50 000 nouveaux chomeurs chaque mois en moyenne en Iran selon l’OIT… Le régime de Téhéran aura donc à s’occuper d’abord de tenir sa propre économie : les sanctions occidentales, aussi critiquables soit-elles, sont en train de saper la déjà fragile économie iranienne. Quant au soutien russe, il ne suffira pas : ses propres difficultés économiques avec la chute des cours du baril et la hausse du chomage limitent ses capacités d’action.

        En vérité, la possible révolution syrienne pourrait bien naître de ce chaos actuel : d’un état ruiné, surendetté, isolé, dont le principal allié financier est lui aussi en grande difficulté (production de pétrole, premier apport en revenu au pays avec l’agriculture, s’est effondrée sous les 3 millions de barils, du jamais vu, coupant des milliards au gouvernement d’Ahmadinejad). D’un pays la Syrie, ravagé dont les villes n’offrent plus aucun espoir avant plus d’une décennie car les fossés sont si grands que la reconstruction sera terriblement lente. La rue, et seuls ceux de la petite rue le savent, est toujours impatiente : Assad aura donc le plus gros défi à affronter, non pas des rebelles ou terroristes, ce que vous voulez, mais une population qui le regardera du coin de l’oeil et exigera de retrouver son niveau de vie précédent voir meilleur (10 % de la population syrienne vivait avant le début des évènements sous le seuil « d’extrême pauvreté », plus de 20 % sous le seuil de pauvreté (2011).

        Et cette bataille là ne se gagne pas avec des chars et des rassemblements pro-régime place des Fontaines à Damas… Alors complot là encore ou non, il se pourrait que ces évènements à venir soit justement ceux qui pourraient réellement faire s’effondrer le Baas au pouvoir depuis 1963, et les Assad avec. Mais nous n’en sommes pas là. Le régime avait annoncé la reprise de Homs, vulgaire mensonge repris par les médias mainstream au passage, mais le voila désormais à nouveau obligé d’intervenir à Homs : principale raison, la majeure partie du quartier ruiné de Bab Amr est repassé sous l’ASL à la mi-juillet tout comme Deir al-Baalbah (cela même les médias ne l’ont souligné, preuve de leur totale incompétence). Et à Damas, les offensives rebelles à Rukneddine, Tadamon, Qadam, etc… depuis avant-hier sont le signe que rien n’a eu lieu « du nettoyage » évoqué : ils s’étaient juste retirés vers des villes voisines connues pour leur activisme : Douma ou Harasta notamment (journée de janvier 2012 à Douma, simple rappel : http://www.youtube.com/watch?v=c1wuBZMxbkU , ayant d’ailleurs provoqué une vaste offensive de l’armée syrienne). La situation échappe totalement aux médias tout comme aux alter-médias.

        Cdt, Ced’

        • Louis Denghien dit :

          Sur ce site, on a pointé, comme d’autres, la démographie, le chômage et l’absence de perspectives de larges secteurs de la jeunesse syrienne, bons sergents recruteurs de l’insurrection.

          Mais cet état de fait, ce sont bien évidemment les bandes armées et les sanctions occidentales qui l’ont aggravée considérablement, tous deux comptant sur la chaos et la misère pour parvenir à leurs fins politiques ou géopolitiques..

          Quant aux nouvelles de Homs que vous citez, et qu’on ne trouve même pas dans les fanfaronnades de l’OSDH, on suppose que vous avez rapidement accès à Bab Amr par un de ces tunnels reliant le quartier à un appartement bobo de Paris.

          Mais qui êtes-vous au fait pour distribuer des mauvais points et des certificats d’incompétence ? Vous disposez d’un satellite personnel ? Ca ne vous met d’ailleurs pas au-dessus de la mêlée, par delà la droite et la gauche, les pro-Assad et le anti, la presse mainstream et la presse alter, etc. Cette position de Sirius lucide et renseigné est usurpée : vous n’êtes qu’une variété, qui se la joue plus subtile, d’opposant au régime, et donc, peu ou prou, de désinformateur. On imagine qu’il y a quelques mois, vous n’auriez même pas pensé à convoquer les problèmes socio-économiques, et que vous pensiez comme nombre de ces médias crétins, ignares et atlantistes dont vous vous distancez prudemment aujourd’hui, que la valeureuse ASL associé à la puissante révolte populaire balaierait sans problème le régime

          Il vous faut donc trouver autre chose aujourd’hui, et qui ne ressemble pas trop aux grotesques inepties d’I-Télé. « Nice try » comme disent les British, mais ça ne prend pas malgré tout.

          Porcinement vôtre,

          L.D. & Infosyrie

          • SCOM dit :

            un général syrien a bien dit nous avons nettoyer damas
            et il a ajouter, il doit rester quelques résidus qui ferons parler d’eux pour dire qu’ils existe

        • AVICENNE dit :

          Cher Cédric L,

          18 mois de tentatives de chaos on-ils eu des conséquences économiques sur la Syrie ?. Vous êtes un abruti ?.

          Bien entendu que oui !. L’un de mes cousins, architecte, n’a pas travaillé pendant plus d’un ans. Aucun contrat !. Il est père de famille et soutient financièrement sa mère et sa soeur !.

          Voici les personnes touchées par les « sanctions économiques » (et encore,il a de la chance, il est Architecte !).

          Rassurez-vous, depuis 1 mois (signe que cela va mieux ?), les contrats reviennent…

          Quant à votre laius sur « l’ASL le retour », ce n’est tout bonnement pas crédible :

          1 – Les médias ne sont pas « incompétents », ils sont « formatés ». Ils n’auraient pas laissé passer cela. Pour preuve, dés qu’il y a un « retour de prout » de la part de l’ASL à Damas ou à Homs, ils s’engoufrent dedans (c’est vrai, ils aiment patauger dans la Fange !) à bride abattu.

          2 – Néttoyé ne veut pas dire complètement anihhilé. Les agences gouvernementales syriennes ne cachent jamais les troubles dans des villes déjà néttoyées.

          Comme je le disais plus haut, « des prout » ou des « hoquets » (vous savez ?, comme le dernier râle avant de mourir !).

        • salim dit :

          quant l’armée arabe syrienne en aura fini avec le gros de la bande à Bandar, viendra le temps de la reconstruction.
          Pour le moment, il s’agit de mettre une déculottée à toute cette raclure pour que l’envie de reprendre le chemin de Damas ne la reprenne plus ; et jusqu’à présent, l’armée arabe syrienne a démontré qu’elle maitrise plutôt bien l’art de la fessée!
          quant à votre posture de « nini au-dessus de la mêlé » ; elle est typique du pouple fioniste…

        • JohnDoe dit :

          Non je crois qu’il faut repondre a cet homme. Qu’il me dise dans l’histoire des nations quel est le pays en guerre avec une economie en somme.Meme l’Allemagne d’Hilter respirait la grande forme economique avant l’aventure de 1938 a connu une chute. La guerre est synonime d’arret d’activite de productivite rentable parce que element essentiel cette production ne peut produire dans la quietude. Recoupons l’histoire ensemble.
          Quand l’Allemagne a envahi la France ou etait l’economie de France pendant cette periode? Nous sommes des interesses de l’histoire des nations.Nous savons par nos propes recherches qu’un pays en guerre sur son sol ne peut connaitre le developpement. Au temps un homme malade ne peut pretrendre ameliorer sa vie a travers des activites qui necessite un apport physique et mental. Mais la guerre peut etre le levain d’un developpement moral,
          spirituel qui est la fondement d’un developpement economique durable. Cher
          Cdt, Ced’, l’histoire d’Algerie nous enseigne que la guerre fut pitoyable
          et destrictrice de cette nation mais aussi la guerre le moteur, l’essence de la nation Algerienne qui aujourd’hui affirme son independance vis-a-vis de l’axe du mal. Les peuples qui ont connu les plus grande humiliations et sont devenu des peuples serieux et solide. Une guerre se gagne en deux etape. On parlera ici de la victoire qui engendre la victoire morale et la victoire social suit. Le chao est le debut du developpment autant le pouvoir de dire non est le debut de la liberation.
          Nous avons tous lu les ecrits de Jean Paul Sartre sur l’Etre et le Neant. Nous avons eu l’occasion au Lycee de cogiter sur la philosophie de l’essence et la philosophie de l’existence. Le courant de Jean Paul Sartre ( Francais) qui se rapprochait de l’existentialisme nous defini la guerre comme un etat premier du determinisme qui fait de l’homme le moteur de son devenir. Revenons au cas present de la Syrie. La Syrie comme un corps humain se bat pour vivre et echapper a la mort. Bien certain element de ce corps humain pourront subir des mal-formation continue apres la maladie. Mais l’essentiel c’est de maintenir le corps en vie. Bref Cher ami l’histoire des guerres que j’ai etudie dans le cadre ma formation est faite ainsi.
          Revenons a la sante economique du bloc de la resistance contre le bloc des agresseurs. Le bloc de la Resistance ici est constitue de la Chine, la Russie, L’Iran , a un degre moins l’Inde n’est pas mal en pointe que le bloc de l’agresseur constitue essentielement des pays comme La France, Le UK, les USA dont les economies sont au tapis. Le taux de chomage et le soutien russe qui semblent etre ton argument central sont un peu leger. Le debat est ouvert et tu verras que ton argumentaire est plus subjectif qu’objectif parce que fonde sur des elements sans base scientifique.

        • freddy dit :

          Votre « concret » ignore l’histoire de la syrie, du panarabisme et de sa résistance, peuple et état, aux dessins sionistes et otanesques pour la région et pour la syrie en particulier.

          Votre concret ignore l’intervention extérieure régionale et internationale…

          Vous ne pouvez pas expliquer la résistance de la majorité des syriens, de Damas, d’Alep et de l’armée et des institutions.
          Malgré le chômage, la crise et les perspectives sombres.

          Vous ne pouvez pas expliquer le fait que le président syrien soit encore au pouvoir dans des conditions de boycott et d’adversité jamais rencontrées par un si petit état à l’échelle de la planète.

          Pourtant vous semblez indiquer qu’il n’y a que vous qui comprenez tout.Et que les pro ou les contres sont carrément à côté de la plaque.

          Ca fait plaisir de vous voir vous débattre à essayer de théoriser la futur chute de la syrie. Car visiblement

    • Bahia dit :

      @dfgh,
      Seriez vous maso ?? Ce site vous insupporte mais vous continuez à le lire…..

      A moins que ce ne soit l’honnêteté intellectuelle, denrée devenue rare à l’heure actuelle, qui vous dérange à ce point ??!!!

    • antares dit :

      Quel type de sanctions économiques ces enc…. de yankees avec leur monnaie papier-torchon de merde peuvent-ils encore infliger aux syriens ???

    • AVICENNE dit :

      Tôt ou tard vous mourrez et moi aussi !. Personne n’a dit que Bachar était éternel.

      Quant aux sanctions économiques, vous savez autant que moi que cela n’a jamais fonctionné pour faire chuter un gouvernement. Cuba et l’Irak sont là pour en témoigner.

      Par contre, pour « affamer » une population avec son cortège de morts, il n’y a pas mieux (à part un bon bombardement avec des rafales !).

      Votre stupidité me laisse « pantois » !.

    • sancho dit :

      Le masque est tombé depuis belle lurette. On affame les peuples dans le but de les pousser à la révolte contre les dirigeants des pays ‘non dociles’ ; heureusement qu’entre temps la mondialisation est passé par là et les prédateurs n’ont plus que peu d’emprise sur l’économie de la Syrie.

      En passant j’aimerai quand même rappeler à ceux qui ne le savent pas qu’il n’existe aucune sanction économique des nations unis contraignante envers la syrie mais des sanctions unilatérales de l’UE et des USA. Le peuple Syrien a encore des marges de manoeuvre et tant pis pour les rêveurs.

      Lorsqu’on tire sur ville comme Syrte assiégée avec des armes lourdes à tout hazard pendant des jours sans que les donneurs de leçons d’aujourd’hui ne disent mot, ce n’est pas un massacre? A ce que je sache, si l’armée syrienne avait fait la même chose que les rebels Lybiens ont eu carte blanche de faire, on ne parlerai plus de l’ALS car l’armée syrienne a de quoi non seulement écraser ces barbus, mais faire l’économie de ramasser les cadavres en les ensevelissant en même temps sous les cratères des obus.

    • roll dit :

      dfgh,

      le prix du troll le plus crétin d’Infosyrie, vient juste d’être attribué à un certain « Dan », mais vous avez encore toutes les chances pour obtenir celui du nain le plus obscène et répugnant

      si, si, vous le méritez, ne faites pas le modeste

    • Moi dit :

      il tombera Quand les poules aurons des DENTS…

      L’otan a tuer 150 milles libyens , entre 20 000 ,22 000 morts en Syrie, dans les 22 000 morts, un bon quart des morts Font partie de la sécurité syrienne, Donc.. l’armée syrien a encore de la marge….et arrête de nous bassiner avec ta liberté ,tu ne connais même pas la signification de se Mot !

    • sowhat dit :

      @dfgh

      ouais l’avez en travers de la gorge ça se sent et ça fait plaisir :)

      la Syrie ne tombera pas dussiez crier votre dépit jusqu’à extinction de voix

      et oui on va continuer à écraser vos amis les cafards et à DAUBER leurs maîtres

      LES CHIENS (ATTACHES ET BIEN NOURRIS) ABOIENT LA CARAVANE PASSE

    • carthage dit :

      DFGH va chier sale chien propagandeur de merde

    • Lejuste dit :

      Bachar a déjà gagné et ton cher USA a déja perdu cette guerre , comme Afghanistan et Irak.Tes ami US sont
      tellement arrogants et maladroits que la seule issue est leur perte

    • vanda dit :

      DFgh …. Qui massacre à Houla et à Tremsa ??? Beaucuop s’ accordent à dire que ce sont les islamoterroristes qui massacrent ou qui déguisent leurs défaites militaires en massacres . Qui a massacré 120 policiers le 6 juin 2011 dans un endroit de Syrie dont je n’ ai pas retenu le nom??? Pourquopi faites vous confiance de ce point de vue aux médias qui désinforment ????? Faites votre enquète sur le terrain et revenez nous voir avec un peu plus d’éléments!

    • vanda dit :

      A Cedric.l, Depuis quelques temps les commentaires hostiles à info syrie se multiplient et, mème si cela a un coté facheux , c’est plutot bon signe ! Bon signe parce que cela montre une réelle liberté d’ expression existant sur ce site ! Comme on aimerait qu’il en soit de mème sur les télés où les commentaires contraires au point de vue occidental sont tellement rares! Bon signe parce que cette haine qui se déchaine est peut etre l’ annonced’ une défaite du camp islamo-terroriste, atlanto- golfiste et ce serait tant mieux non pour Bachar el Assad ,mais pour la souveraineté de la Syrie et pour le monde entier parce que l’ arrogance de la petite clique qui veut dominer le monde va en prendre un coup. Je ne vais pas répondre sur les difficultés économiques car Johndoe l’ a très bien fait …J’ ajouterai juste un point qui explique ( parmi tant d’ autres) la crise économique que vit la Syrie : Ce pays de 23millions d’ habitants acceuille 500.000 réfugiés palestiniens et plus de 2 millions de réfugiés irakiens montrant par la une générosité remarquable pour un pays dirigé par un tyran aussi détestable. …. Alors bien sur les hystéro religieux gardent une puissance de nuire… Vous paraissez bien sur de vous dans votre évaluation de son niveau ;mais peut etre avez vous raison ,mais au quel cas je ne m’ en réjouis pas parce que c’ est l’ annonce de tant de souffrances pour le peuple syrien …souffrances que par ailleurs vous faites mine de déplorer ! Je ne m’ en réjuis pa

    • vanda dit :

      …..je ne m’ en réjouis pas parce que ‘une victoire occidentale dans cette crise serait une vrai catastrophe pour le respect de la souverainté nationale à travers le monde et plus largement la paix dans le monde. Peut etre que Bachar el assad ne sera pas élu président en 2014 et nous n’ en ferons pas une jaunisse , parce que les syriens auront décidé de leur destin ! Ce n’ est pas ,encore une fois ,à cette petite clique occidentale et éxécrable de dire qui doit etre à la tète d’ un pays … Je terminerai en vous conseillant vivement de regarder la vidéo dans laquelle Bassam Tahhan s’ exprime ( sur BFM/TV) : Il s’ agit d’ un opposant à Bachar du » collectif pour la Syrie » et je pense que vous devriez vous inspirez de son point de vue dans votre approche de la crise syrienne! Votre approche a un coté va-t-en guerre détestable …la sienne est diamétralement opposée à la votre!

  7. jk dit :

    sans jouer dans la paranoïa, la pression exercée sur la Syrie depuis 17mois est le produit d’un plan mondial bien préparé afin de redessiner le proche orient en terme confessionnelle par région d’influence et d’encourager les tensions ethniques, au profit d’une seule organisation mondialement forte et redoutable : le Sionisme avec ses zones de pouvoirs en USA,Europe & Arabie.
    avouons le, à ce jour cette organisation maîtrise et domine l’ensemble des points important de la planète.
    les finances mondiales,les plus grosses entreprises de la planète,les meilleurs ressources naturelle et en conséquence le pouvoir politique.
    cette organisation a mis sur place une stratégie exceptionnelle après 1945 pour dominer le monde et elle est parvenue. Refaire le proche orient sera pour elle l’accomplissement de cette mission.
    La Syrie avec l’Iran auront elles les moyens de lui résister?
    souhaitons le.

  8. wesley dit :

    ce qui se passe en syrie est injuste et méchant. je crois que Assad devrait songer à quitter l’onu. à bien reflechir, rester au sein permettra à ces puissances d’agir contre lui. le contrat qui engage tous les pays membres de l’onu amène des pays à agir contre eux. donc si asad quitte l’onu, il ne sentira plus concerné par une quelconque résolution bidon et injuriante. et ce sera une guerre ouverte et libre. il ny aura aucune communauté internationale de merde pour condamner et damner qui que ce soit.
    tous les pays, hormis la chine et la russie, devraient quitter l’onu vu qu’elle soutient l’insoutenable. comme le faisait sa salope de mère : la sdn.

    • Rensk dit :

      Hemmm, vous pouvez aussi le voir dans l’autre sens ;

      Ils ne font plus partie de l’ONU donc plus besoins de demander quoi que ce soit aux Chinois et Russes… ont a « toute liberté d’action »…

      Vous ne feriez pas de la politique par métier dès-fois ???

  9. Bernard dit :

    Un article « différent » de ce que l’on peut lire en France, pertinent…
    Sur le site du quotidien Sud Ouest : http://www.sudouest.fr/2012/08/10/la-syrie-pour-les-nuls-pourquoi-bachar-el-assad-est-loin-d-avoir-perdu-791752-4803.php#xtor=EPR-260-Newsletter-20120811-zone_info

    Maître de conférences à l’Université Lyon 2 et directeur du Groupe de Recherches et d’Etudes sur la Méditerranée et le Moyen-Orient (GREMMO), Fabrice Balanche est l’un des spécialistes de la Syrie où il a vécu durant six ans. Pour Sudouest.fr, il décrypte en huit points la crise syrienne: un conflit qui, s’il dure depuis 16 mois, s’est singulièrement intensifié ces derniers jours avec des combats toujours plus meurtriers à Alep entre l’Armée syrienne libre et les forces de Bachar el-Assad.

    * 1 Des défections symboliques mais mineures

    Si la bataille d’Alep continue de faire rage ce vendredi 10 août, l’intensité de ce conflit se mesure aussi au nombre de défections dans les rangs du régime. Le plus célèbre de ces déserteurs étant sans conteste le Premier ministre Riad Hijab. « C’est très symbolique », souligne Fabrice Balanche. Mais ajoute-t-il : « Le Qatar, l’Arabie Saoudite et le Koweït ont mis des milliards sur la table pour acheter des cadres du régime et faire tomber Bachar el-Assad. » « Certes, la défection du Premier ministre montre qu’au coeur du régime certains n’y croient plus. Mais si on ne lui avait pas fait un pont d’or pour partir et mettre toute sa famille à l’abri, il serait resté. » Surtout, ajoute-t-il : « les cadres intermédiaires du régime ne bénéficient pas du même traitement de faveur. Et eux ils restent. » L’hémorragie des hauts responsables syrien est à donc à relativiser. Surtout que Riad Hijab est un sunnite et non pas un alaouite, ce qui a son importance car si les sunnites sont les plus nombreux, ce sont les alaouites – dont est issu Bachar el-Assad – qui détiennent l’essentiel des pouvoirs. Cette domination des alaouites sur les sunnites est l’une des clés de voûte de ce conflit.

    * 2 L’armée toujours fidèle

    Il n’y a pas que des civils et des responsables politiques qui fuient Damas, des militaires aussi quittent le pays. Mais là encore, après seize mois de conflit, ces départs sont à relativiser. « L’armée syrienne était officiellement de 250 000 hommes avant la crise, précise Fabrice Balanche. Oui, il y a eu pas mal de défections mais aujourd’hui, elle doit toujours compter près de 200 000 hommes loyaux au régime. » Largement suffisant pour tenir. « Surtout que sur ces 200 000 hommes, poursuit-il, je dirai qu’il y en a 100 000 dont Bachar el-Assad est sûr à 100%. Sans compter les milices, plus les services de renseignements. » Au total, selon lui, le dictateur syrien dispose d’une force de répression de près de 300 000 personnes. C’est son point fort.

    * 3 L’ASL : des déserteurs et des officiers de second rang

    Dans ce conflit, Bachar el-Assad doit faire face à l’Armée syrienne libre. « Une force composée en partie de déserteurs, de sous officiers et de quelques officiers, souligne Fabrice Balanche. Mais pas d’officiers vraiment très importants. » Là encore, c’est un point important dans le rapport de force. « On signale souvent qu’un nouveau général a fait défection, glisse-t-il, mais ce sont des généraux de brigade, ce qui est le rang le plus faible chez les généraux. » « En Syrie, poursuit-il, vous avez 1200 généraux de brigade… En revanche, chez les généraux de corps d’armée, qui sont une centaine, il n’y a eu aucune défection. » En outre, les généraux qui ont fui sont des sunnites. Ce qui là aussi a son importance, comme il l’explique : « Il faut savoir que l’armée syrienne a toujours marginalisé les sunnites au profit des alaouites (la communauté de Bachar el-Assad). Les sunnites sont dispersés sur le territoire pour éviter qu’ils ne constituent un groupe. Et on les met plutôt à l’intendance plutôt que dans l’aviation ou l’artillerie. Par exemple, le colonel Riad al-Aassad qui est le chef de l’ASL en Turquie, c’était un colonel qui était dans l’intendance… La frustration et l’absence de promotion expliquent aussi les désertions. »

    * 4 Une rébellion de harcèlement

    Quel est le potentiel de l’ASL, cette armée plus hétéroclite que jamais ? « Ce n’est pas sérieux du tout, précise Fabrice Balanche. C’est en fait des groupes de villageois, de jeunes dans les quartiers qui se regroupent et arrivent à se procurer des armes. Ils vont harceler les troupes du régime dans la caserne d’à côté. Et à un moment donné vous avez les troupes du régime qui encerclent le village et qui massacrent tout le monde. »

    * 5 Pour quelles motivations ?

    Alors que l’on présente souvent la crise syrienne sous l’angle d’un besoin de liberté, Fabrice Balanche nuance cette vision : « La démocratie, la liberté, ils ne savent pas ce que c’est. Qu’est-ce qui les motivent ? Le ras-le-bol des alaouites qui prennent les places dans l’armée alors que la majorité de la population est composée de sunnites, la répression aveugle qui sévit mais aussi le chômage, la crise, l’absence de perspective. La situation économique est terrible en Syrie. C’est ce qui explique aussi ce mécontentement de la population. Qui ne sera d’ailleurs pas résolu si Bachar el-Assad tombe. La croissance démographique est énorme. Comment voulez-vous absorber le choc ? »

    * 6 Le danger des Djihadistes

    C’est l’une des inquiétudes majeures de la crise syrienne : la présence dans les rangs de l’ASL de combattants djihadistes. « Mais, rétorque Fabrice Balanche, cela fait un an qu’il y a des djihadistes. Ils arrivent notamment du Liban. C’est pour ça qu’à Hohms les combats ont été très durs dès le départ. Ils viennent aussi de la Lybie. A Tripoli, vous avez des camps d’entrainement où des tunisiens salafistes viennent s’entraîner avant de gagner la Syrie. » Toutefois au-delà des conséquences politiques que cela pourrait engendrer, pour Fabrice Balanche, ce sont eux les plus redoutables adversaires du régime syrien : « On sait très bien que si on veut faire tomber le régime de Bachar el-Assad, les plus efficaces seront les djihadistes. Ce sont eux qui vont entraîner la population dans les rues. Ils ont fait le coup de feu en Tchétchénie, en Afghanistan… Pour une grande partie de la jeunesse syrienne ce sont des héros. A Alep, on voit sur les jeeps le drapeau de l’armée syrienne libre et à côté le drapeau noir des salafistes. Et de plus en plus de combattant portent sur la tête le bandeau noir des salafistes. Ils utilisent l’Islam comme facteur de mobilisation. » Pour Fabrice Balanche, le conflit syrien est devenu « une guerre confessionnelle ».

    * 7 Un bras de fer géopolitique

    Dans ces conditions que peut faire la communauté internationale ? Doit-elle intervenir ou pas ? C’est là que la géopolitique entre en ligne de compte et que la crise syrienne apparaît pour ce qu’elle est : un bras de fer qui dépasse complètement la vie des syriens. « La communauté internationale fait déjà beaucoup de choses, ironise Fabrice Balanche, puisque les pays occidentaux et les pays du Golfe arment l’ASL. Et que la Russie et la Chine arment le régime syrien. Donc, on fait beaucoup de choses mais rien pour ramener la paix… On est dans un bras de fer géopolitique à l’échelle régionale entre l’Iran (allié de la Syrie) et l’Arabie Saoudite (qui veut casser l’axe pro-iranien constitué autour du Liban, de la Syrie et de l’Irak), et à l’échelle internationale entre l’OTAN d’un côté et la Russie et la Chine de l’autre. » Toutefois, à ses yeux, armer des combattants djihadistes pour faire tomber Bachar el-Assad revient « à jouer avec le feu ».

    * 8 Conclusion

    Que peut espérer Bachar el-Assad ? « Les années sont comptées mais pas les jours, prévient Fabrice Balanche. Il a les capacités de rester en place. Globalement l’armée lui reste fidèle, les services de sécurité aussi. La bourgeoisie syrienne ne l’a pas lâché. La communauté alaouite, dont est issue Bachar el-Assad, lui est de plus en plus fidèle car elle a peur de la vengeance des sunnites. Oui, il est affaibli mais il n’est pas aux abois, il ne va pas s’écrouler demain ni après-demain. Il a encore de beaux jours devant lui. Mais on se dit qu’il ne réussira pas à reprendre l’intégralité du pays. Il va reprendre Alep, ça c’est sur, mais la campagne d’Alep qui lui échappe totalement, ce sera beaucoup plus difficile. La Syrie va se fragmenter. »

    • Maroquino dit :

      Quelques membres d’une communauté n’en font pas une communauté, contrairement à ce qui est rapporté plus haut, on a déjà répété assez de fois je pense, que les alaouites n’ont pas peur des sunnites, car les sunnites dans leurs grandes majorités soutiennent Bachar, il suffit de voir l’armée où les sunnite sont très présent. Ce dont il faut avoir peur c’est des terroristes assoiffé de sang, et ces gens ne sont pas que sunnite on en trouve partout dans le monde même chez les chrétiens etc, ce n’est pas une religion.

      • Bernard dit :

        Bien sur, mais c’est un détail par rapport àl’ensemble qui tranche avec ce que l’on voyait jusqu’à maintenant… Faut pas trop leur compliquer les choses non plus, déjà que pour la « ménagère » c’est : « tous des arabes » !
        l’important est que cela progresse, non ?

      • jk dit :

        je partage votre avis à moitié , une partie de sunnites en Syrie « la classe modeste pratiquante est très tournée vers l’islam du Golf grâce à ses expatries et la bonne propagande du Wahhabisme en Syrie qui vouent une haine communautaire viscérale à l’égard des autres pratiques religieuses.
        l’incident de 1980 à Hama et la crise actuelle ne feront que élargir cette faussée.

        • mécréante dit :

          il y a surtout une grande propagande des frères musulmans depuis longtemps
          je l’ai subie à l’école quand j’étais adolescente

    • Moi dit :

      il dit La Syrie va se fragmenter.

      vous croyez que l’armée syrienne va laisser faire ??

      l’armée syrienne ne lâchera jamais…jamais une partie du territoire syrien quitte a gazer les rats !!

    • freddy dit :

      Dans le point 5 :
      Parmis les motivations il ignore juste celles de l’appat du gain. Les remunérations versées par les pays du golf sont très motivantes…
      Que dire de l’espoir d’une frappe aérienne de l’OTAN qui réduirait le pays au néant sécuritaire et ouvrirait la porte à ces « révolutionnaires » otanesques à la « liberté » qu’ils réclament : la liberté de voler, tuer, piller, violer et d’être les chefs profiteurs. Ca ne ferait pas partie des motivations de ces bandits/tueurs à façade religieuse?

      Du coup dans le point 8 : Bashar peut espèrer beaucoup si ces financements se tarissent et que la turquie revient à la raison et que les cartes régionales se redistribuent autrement. Et la campagne d’Alep pourra ne plus être un problème sécuritaire si elle est confrontée à une armée ferme d’un côté et à une main tendue pour entrer en négociation de l’autre.

      Le monde est désormais multipolaire et Bashar est un peu un héros pour la moitié de la planète.Il ne faut pas l’oublier!

      Le point 7 sur la géopolituqe renvoit dos à dos les deux poles de la planète dans la gestion de la crise syrienne. Analyse bisounours à la Robert Fisk. Nul, pauvre et frileux.

    • JohnDoe dit :

      Laurent Gbagbo le President Ivoirien actuellement garder en otage en Hollande a resister a la France pendant 10 ans. Il fait l’erreur de vouloir s’approcher de Sarkozy voila pourquoi il est tombe. Fidel Castro doit sa longevite au fait qu’il n’a jamais chercher a devenir l’ami d’aucun politicien Americain. Khadafi etait plus tranquille quand il n’etait l’ami de personne en occident. Son pays etait compter parmi les meilleurs au monde sur la base sociale. Il a tout perdu quand il est devenu l’ami de la dictature du capital. Si Basar reste dans son coin et ne cherche meme pas a devenir l’ami de l’homme occidental il pourra rester en place autant qu’il peut et veut parce qu’il est deja un hero national et international. S’il reste dans l’acte de la resistance il va non seulement faire de son pays un lieu de pelerinage politique et un lieu de pelerinage spirituel pour les peuple en lutte partout dans le monde contre la dictature du capitalisme.

    • carthage dit :

      c sur que fabrice ballanche ne va pas dire que c ‘est une guerre pour les interets d israel!

    • saladin dit :

      La fragmentation de la syrie fait partie des plans des américains ,ceci n’est pas nouveau.Mais il ne suffit pas qu’un chercheur ,meme très talentueux,arrive à certaines conclusions pour dire qu’une guerre est gagnée d’avance. Balanche se trompe dans sa conclusion,cela procède du raisonnement mathématique(La conclusion qui fait suite à une démonstration juste, n’a aucune valeure si l’une des hypothèses utilisées est fauss. Une guerre contre les envahisseurs obeit à des règles que la Syrie et ses alliés ont bien évaluées,entre autre le temps et les moyens.Le temps joue toujours pour les gens qui se battent pour demeurer libres c’est le cas de l’armée syrienne qui ne se bat pas pour Bachar mais pour la Syrie.Quant à l’affirmation que » l’armée syrienne ne réussira pas à reprendre l’intégralité du territoire et que la région d’Alep sera plus difficile à prendre qu’ Alep procède d’une démarche intellectuelle farfelue.La comparaison avec l’Afganistant,contrairement aux affirmations de Balanche,est favorable à l’armée syrienne car là bas les envahisseurs ont perdu contre les gens qui défendent l’indépendance du pays avec l’aide il est vrai des jihadistes.Une raison supplémentaire d’espérer est qu’il est impossible à des colonnes de mercenaires de vaincre un peuple qui veut rester libre et refuser cette dislocation envisagée par les américains.IL faut peut etre rappeler au bon souvenir de certains dirigeants les guerres d’Algérie, de vietnam et bien d’autres pour tirer les leçons de l’histoire.Pour finir l’affirmation la Syrie va se fragmenter sans utiliser l’inconditionnel relève de l’art dévinatoire ,Balanche utilise-t-il une boule à crisal?

  10. Théo dit :

    Faites attention !

    Infosyrie est sponsorisé par la CIA pour discréditer les médias syriens en donnant des informations biaisées et caricaturales !

    Mes respects et vive Bachar El-Assad et le peuple syrien !

    • Louis Denghien dit :

      C’est du 1er ou du second degré ?

      L.D. & Infosyrie

      • Colonel Patouillard dit :

        Oui, obscur… Compte tenu des contraintes intérieures et extérieures, on ne peut cependant nier un certain talent à Bachar El Assad d’avoir déjà tenu 2 ans, sur tous les fronts ! C’est un chirurgien après tout (comme tout ophalmologue) et en a la logique : « malheur au chirurgien dont la main tremble » disait le chirurgien de Napoléon, Desgenettes. Et semble-t-il sa main ne tremble pas. Malheureusement, il faut clamper et encore clamper… Bonne idée d’avoir pris Nader Al Halqi comme premier ministre (aussi chirurgien puisque gynécologue), la Syrie a besoin de praticiens au sang froid pour le passage à la reconstruction. L’Otan et les pétromonarchies ont décidé d’entretenir indéfiniment le conflit, c’est évidemment criminel, mais là personne pour le dire.

  11. vilistia dit :

    Pierre Dortiguier, spécialiste des questions internationales
    Entretien Radio Irib en français:
    http://french.irib.ir/analyses/interview/item/205704-pierre-dortiguier,-sp%C3%A9cialiste-des-questions-internationales

  12. Eba dit :

    Toujours à propos du sondage… car les raccourcis des médias, sont assez révélateurs …
    « PLUS DE LA MOTIE DES FRANCAIS FAVORABLES A UNE INTERVENTION ….
    (le texte entier sur LE POINT.FR.)

    52 % de Français se disent favorables à une intervention militaire des Nations unies en Syrie, mais une plus nette majorité, 61 %, se disent hostiles à un engagement militaire de la France dans ce pays, selon un sondage Ifop à paraître dans Sud-Ouest Dimanche. Alors que les combats font rage pour le contrôle de la ville stratégique syrienne d’Alep, les Français demeurent partagés sur une intervention de l’ONU : 52 % se disent favorables, soit un recul de six points par rapport à la même question de l’Ifop en mai dernier. Mais une proportion stable (52 %) par rapport à juin. Quarante-huit pour cent se déclarent « pas favorables ». Les hommes (54 %) sont plus en faveur d’une intervention militaire que les femmes (51 %), et les sympathisants de gauche (64 %) nettement plus que ceux de droite (42 %). Les sympathisants du Front national sont les plus résolument hostiles (71 %).

    À la question de savoir si la France devrait s’engager, dans l’hypothèse d’une intervention militaire onusienne, la réticence est marquée: 61 % des Français se disent pas favorables, et 39 % favorables. Chez les sympathisants de gauche (55 %) comme de droite (64 %), une nette majorité se dégage contre une participation de la France. Les sondés proches du Front national sont là encore les plus opposés (80 %). Concernant un engagement de la France, « l’adhésion s’effrite encore et se situe à un niveau nettement plus faible, en recul de trois points par rapport à juin dernier, et de onze points par rapport à mai », relève l’Ifop.
    Ces résultats, poursuit l’institut, « sont comparables à ceux enregistrés avant le déclenchement de l’intervention en Libye (36 % en mai 2011) », même si l’opinion avait basculé ensuite par « réflexe patriotique et devant les premiers résultats positifs des frappes aériennes, dans un soutien très majoritaire à l’opération ».

    Par contre, ces résultats sont « très en retrait du niveau d’adhésion qui prévalait à la veille de l’envoi de troupes françaises en Afghanistan (55 % d’adhésion en octobre 2001) au Kosovo (58 % en avril 1999) ou en Bosnie (68 % en mai 1994) », note l’Ifop.

    ***** POUR RAPPEL **** le 26 juin 2012
    http://www.20minutes.fr/monde/syrie/960619-plus-moitie-francais-favorables-intervention-militaire-syrie

    SONDAGE – Une proportion en baisse par rapport à un précédent sondage…

    Plus d’un Français sur deux est favorable à une intervention militaire des Nations unies en Syrie, selon un sondage de l’Ifop pour le site d’information Atlantico.fr.

    Sur 1.001 Français interrogés entre le 18 et 21 juin, 52% se disent en faveur d’une telle intervention pour mettre fin à la répression meurtrière de l’opposition syrienne par le régime du président Bachar al-Assad. Un soutien en baisse par rapport à un précédent sondage réalisé en mai 2012, qui faisait état de 58% d’avis favorables.

    Allemands et Italiens plus pacifistes

    L’Ifop a également interrogé 1.003 Allemands, 976 Espagnols et 967 Italiens. Une majorité d’Allemands (55%) et d’Italiens (57%) se déclarent opposés à une intervention armée en Syrie. Les Espagnols, quant à eux, semblent plus volontaires avec 65% d’opinions favorables à une intervention de l’ONU.

    Mais une majorité d’Espagnols refusent de voir leurs propres troupes combattre en Syrie (56% se disent contre une participation).

    *******
    Bref ce dernier sondage (AFP LE POINT) revele que les Français comme les Espagnols il y a deux mois, sont pour une intervention onusienne, ou une intervention militaire mais … SANS LES TROUPES FRANCAISES !!!

    • djiadfucker dit :

      C’est normal les français ne connaissent rien de la vraie force de leur armée … cette fois-ci ils peuvent commencer. Obama a peur de se lancer dans une opération incertaine car sa base démocrate ne le suivra pas …

      A ce propos, Hollande avoue la vraie raison du départ des militaires français = soigner les rebelles

      « Cette semaine encore, la France déploie un groupement médico-chirurgical dans le nord de la Jordanie (…), au plus près de la frontière avec la Syrie, pour venir en aide aux réfugiés et aussi aux combattants qui font face à une répression menée par un régime qui n’est plus animé que par la seule peur de sa propre fin », a poursuivi François Hollande

    • Avic dit :

      Du pain, des jeux et des guerres (extérieures) et le peuple sera content…

      • Abdel dit :

        Au prochain jeux olympique ils comptent inclure une nouvelle discipline, le 100 mètres terroristes.Tu doit enfiler une paire de claquette,porter en bandoulière un RPG,tenir une Kalash en main et courir le plus vite possible.Ils comptent appeler cette discipline « la tactique du repli »

    • DL dit :

      La quasi totalité des sondages publiés a pour fonction non pas de révéler l’opinion mais de la fabriquer en jouant sur l’effet de mimétisme de groupe. En réalité, la majorité des Français ne s’intéresse pas à ce conflit, ce qui est déjà « une sorte » de victoire, compte tenu de la propagande de guerre matraquée pour nous pousser à « prendre parti » contre le régime légal.

  13. Terroristes traqués et et attaque contre l’aéroport d’Alep repoussée par l’armée 11 08 12
    http://www.youtube.com/watch?v=cXS8rY_ug0o&feature=youtu.be

    • sowhat dit :

      ce qui est troublant c’est la position du président de la la république libanaise Michel Sleimane

      http://www.lorientlejour.com/category/Derni%C3%A8res+Infos/article/772962/Liban_%3A_Sleiman_salue_les_efforts_des_FSI_dans_laffaire_Samaha.html

      or Wissam Hassan et Achraf Rifi sont des hommes liges de Saad Hariri bien connus pour leur rôle dans mainte affaire louche depuis l’assassinat de Rafic Hariri (le père) et très proches de Feltman et des services de renseignement US.

      Si cela se confirme, ça veut dire que Michel Sleimane a viré de bord et en tant que président de la République Libanaise a renoncé à sa neutralité. Evidemment cela est très grave et est peut-être le prélude à une déstabilisation du Liban.

      Mais je pense que toute cette affaire en définitive va se retourner contre la clique du 14 mars. L’armée libanaise n’est pas près d’oublier que ces gens étaient derrière les troubles sanglants du camp palestinien de Nahr-el-Baredqui a couté la vie à plus de 120 soldats libanais. Attendons de voir la réaction du Hezbollah.

      • saladin dit :

        Michel sleiman n’a pas changé de bord,il a choisi le centre .Miquati et sleiman défendent un Liban sans saveur,sans odeur :la neutralité!.Sleiman n’est pas hostile à la syrie,ni à l’Arabie saoudite mais il est parfaitement capable de retourner sa veste!Vous faites référence à sa dernière déclaration ,il vient de se faire manipuler-encore une fois-par Achraf Riffi et Wissam al-hassan.Cet épisode de Samaha et Malouk rappelle la machination qui a suivi l’assassinat de Rafik Hariri. Wissam al-hassan qui assurait en permanence la sécurité de Hariri s’est eclipsé, pour une raison douteuse,au moment de l’attentat qui a couté la vie à Hariri .Beaucoup de libanais pencheraient pour un probable role de ce dernier.Si Samaha devait participer à des actions de destabilisation ,il passerait par des sous -mains.Ce qui s’est passé est un véritable piège tendu à un très ancien ami de la Syrie.Le nom de Ali Mamlouk associé à cette affaire,c’ est un montage des services secrets étrangers et des services de Riffi et Al-hassan.Les ennemis de la Syrie au Liban sont toujours les memes, ils n’ont rien pu faire pour aider Israel en 2006,ils essaient de nuire à la syrie aujourd’hui;mais leur tentative est vouée à l’echec.

      • Byblos dit :

        Je ne crois pas Sleimane capable de choisir un bord ou l’autre. C’est une chiffe molle, et c’est bien pour cela qu’il a été choisi dans les «hautes sphères internationales». Tout le monde sait qu’au Liban, les présidents sont choisis par n’importe qui sauf par leurs électeurs constitutionnels, les députés de la Nation.

        Il a donc obéi tout simplement à l’ambassadrice des États-Unis en acceptant ce rôle odieux de présenter ses condoléances à Bachar el Assad, sachant que la ligne téléphonique était tapée par la CIA qui prétendait analyser les intonations de la voix du président syrien pour détecter ses états d’âme après l’attentat.

        Ces messieurs ont développé un tel sens de l’humain qu’il leur faut des machines pour deviner qu’un homme soit attristé -et même profondément par la perte de collaborateurs et de parents et alliés.

        Pauvre Occident. La victoire finale appartient incontestablement à ceux qui savent encore ce que fierté, honneur, compassion, dignité veulent dire. Quant aux autres, les poubelles de l’Histoire les attendent.

    • Merrick dit :

      Apparemment Samaha est victime d’un complot fomenté par le 14 mars et les services du renseignement qatari !
      - http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/205569-liban-l-ex-ministre-pro-hezbollah-victime-du-complot-qatari

      • Maronite Power dit :

        1° Le journal « Al-Charh al-Jadid » cité dans l’article a-t-il des preuves concrètes de cet hypothétique complot ?

        2° Comment se fait-il que Michel Samaha ait tout de suite reconnu les faits qui lui sont reprochés, qu’il n’ait même pas cherché à nier ?

        • Byblos dit :

          Il a une femme et trois filles. C’est très compliqué de deviner qu’il va avouer? Et plutôt deux fois qu’une pour ne pas menacer leur intégrité physique? Savez-vous de quoi sont capables les nervis qui sont venus l’enlever chez lui? Ils ont déjà fait leurs preuves, vous savez!

          Mon pauvre ami. Vous vous posez ces questions? Et vous prétendez au titre de «maronite power»? Ne trouvez-vous pas ce prête-nom un tant soi peu ridicule? Geagea vous l’aurait-il inspiré? Tout comme vous je suppose, j’appartiens aux maronites par le plus grand hasard, et je n’en tire aucune fierté, n’ayant rien fait pour cela. Et je vous pose la question : Que voulez-vous bien f..tre d’un «maronite power»?

          Pour le moment, le Liban et les Libanais souffrent cruellement d’un manque de «lebanese power». «Jolie médaille» (Wissam el Hassan) vient de le démontrer.

          Si on essayait de s’en contenter?

    • fatima dit :

      C’est un complot contre un Monsieur qui dit la vérité et qui a quitté les phalangistes à cause de leur trahison pour le Liban et les Libanais et de leur complicité avec Israël.
      Cette affaire est la suite de la visite de Connelly au Liban …
      N’oublions pas que hariri, ce débile applique tout ce que son grand-père le roi saoudien lui dicte.
      La sécurité libanaise accuse Michel Semaha d’avoir des explosifs pour faire sauter et tuer des personnalités libanaises !!!! de même, elle accuse avec lui le chef de la sécurité syrienne..
      Oui, cela est troublant, parce que le président et le 1er ministre sont des marionnettes entreles mains des américains et de alsaoud!!!??
      Si la Syrie n’a pas intervenue au Liban, ce pays serait depuis longtemps divisé. Je précise (pour que personne ne me dit que la Syrie est entrée toute seule au liban) que les Syriens sont entrés au Liban après un appel fait par Pierre Gemayel à Hafez AlAssad afin de sauver les chrétiens des massacres perpétrés contre eux. Et j’ajoute, que Giscard d’Estaing était alors président a donné le feu vert aux syriens d’entrer.
      Les gemayel sont comme des chiens, ils mordent la main qui les a sauvés.
      Semaha sortira de cette impasse et le Liban va s’exploser si il applique et exécute les ordres des golfistes et des occidentaux.
      On verra. Attendons tout va sortir à la surface

  14. Gatilov dit :

    Selon le SG de l’ONU, Ban Ki Moon, les hommes armés sont responsables de l’escalade à Alep :
    http://youtu.be/cUknMGxj2Jg

    • fatima dit :

      En Egypte , elle a reçu les tomates et en Turquie a été huée .. Elle ne mérite pas mieux cette vieille chnock.

  15. Almayadeen dit :

    Tournée d’Almayadeen à Salaheddine à Alep 11.08.12 :
    http://youtu.be/ItP6l6Uojhs

    Combats d’Alep 11.08.12 :
    http://youtu.be/TeYoNU91Q6Y

    Les habitants de Tall-Mnine fuient les combats 11.08.12 :
    http://youtu.be/F1_4w04esHE

    Responsables de l’attentat d’Al Merjeh arrêtés 11.08.12 :
    http://youtu.be/pnFe3zY-Q74

    Point d’Almayadeen 11.08.12 :
    http://youtu.be/PL5yisbWmzQ

  16. curiosity dit :

    French special forces on Jordanian-Syrian frontier
    DEBKAfile August 11, 2012, 11:37 AM (GMT+02:00)

    France Thursday flew into Jordan a special operations force for bolstering the American and Jordan units posted on the northern Jordanian border with Syria, Western military sources report. Paris officials define its mission as “aiding Syrian refugees.” However, military observers say the French troops are trained for deep-penetration operations inside Syria.

  17. AVICENNE dit :

    Une vidéo montrant la mort en direct d’un « rat » !.

    « Aissam, dis Dieu ya Aissam ». Et Abou Ali qui n’arrive pas……………

    http://www.youtube.com/watch?v=d7dA3-wtWFc

    • RoyL dit :

      > Le directeur des services de renseignements allemands confirme
      > la présence de 20.000 terroristes armés, en Syrie, qui font
      > face à une armée syrienne de 320.000 soldats.

      Tandis que le single derrière d’un con (est il possible d’être si
      stupide?!), celui de notre directeur des services de
      renseignements allemands, devrait **FAIRE FRONT** à une force de
      270 Newtons — celle d’un footballeur moyen frappant le ballon.^1

      Est-ce que ce oligophrenique prétend aussi qu’un mur serait
      soudainement venu frapper sa voiture tandis qu’il la conduisait
      quand il compile son rapport d’accident pour son assurance?!

      D’ailleurs, si cet imbécile parle de 320.000 soldats de l’armée
      syrienne — est-ce que il y en a 320.000 qui combattraient dans
      un même temps? — pourquoi pas n’*augmenter* les 20.000
      terroristes par le nombre des effectifs parapluie de l’OTAN
      aussi, alors?

      1
      http://www.livestrong.com/article/441962-how-much-force-does-an-average-soccer-player-kick-the-ball- with/
      How Much Force Does an Average Soccer Player Kick the Ball With?

  18. polo33 dit :

    l’important c’est de nettoyer la syrie de la racaille d’alquaida payé par l’alliance americano qataro saoudienne sionite ensuite de mobiliser toute les forces pour armer le peuple contre l’empire americano sioniste
    l’armée syrienne remportera la guerre contre l’otan ,les libyen avec quelques kalachnikov ont mis en deroute l’otan qui n’a du son salut qu’à des bombardements massifs sur les populations civiles et à l’assassinat du guide libyen
    l’axe americano sioniste c’est du pain d’epice ,pour preuve la petite armée du hezbollah libanais a mis en deroute par deux fois la quatrieme armée du monde à savoir Tsahl ,ç parle beaucoup dans les chancelerie occidentale mais faites le bilan des guerres de l’occident que des defaites

  19. Cécilia dit :

    Alep

    Des médecins-moudjahidines et barbues libyens à Alep clandestinement rentrés en Syrie. On les entend discuter des bombardements et de l’encerclement des djihadistes par l’armée syrienne en se disant confiant avec le soutien d’Allah O Akbar !
    La vidéo a été mise en ligne le 8 août :

    http://www.dailymotion.com/video/xsojgz_yyyyyyy-yyyyyyyyyy-yyyyyyyy-yy-yyy_news

  20. saladin dit :

    Suite de l’affaire Samaha-Mamlouk:
    Le journal libanais addiyar a publié ce jour un article donnant les détails de l’affaire ,il s’agit d’une machination monstrueuse dont a été victime à la fois Samaha et les services de Mamlouk ,par l’entremise d’un ami proche de Samaha le dénommé Milad Kfouri .Ce dernier est un agent double travaillant pour le compte des services de Riffi,qui a réussi à s’introduire dans les services syriens. Cette machination est montée en collaboration avec un service sécuritaire étranger non cité.Le but essentiel est de nuire très gravement aux autorités syriennes et principalement à Bachar al-assad et Ali mamlouk.Dans cette affaire la syrie est accusée d’actes violents (types tentatives d’attentats) visant des personnalités libanaises(Le patriarche maronite est cité en particulier par certanis articles de presse)dans le but de destabiliser le liban en créant un afrontement armé entre les maronites et les sunnites.Cette machination rappelle sa précedente après l’assassinat de Hariri qui donné lieu à la création du tribunal international consacré à cette affaire et aux accusations consécutives de la Syrie et de hezbollah libanais.Les témoins ont fait des faux témoignages et se sont évanouis dans la nature,protégés par des pays arabes et étrangers.C’est ce meme scénario qui vient de se reproduire ,Milad Kfouri serait à son tour caché quelque part.Pour plus de détails vous pouvez consulter cet article au site:addiyar news papers

  21. Byblos dit :

    Je vous propose ici Pourquoi Michel Samaha?

    Par Jean Aziz

    Il serait honteux pour le camp politique auquel appartient Michel Samaha de débattre sur le fond des accusations portées contre lui, ou qu’il s’interroge même sur l’existence des preuves ou même d’indices à l’appui de ces accusations. Car au même moment, les agents d’Israël dénoncés sur Wikileaks portent des titres officiels ronflants, les trafiquants des engins de mort par voie maritime vivent aux frais de l’agence d’aide aux réfugiés (UNRWA), et les tueurs «par besoin d’exprimer la colère» se promènent au vu et au su de tous entre Halba (Nord du Liban, frontière syrienne) et Tariq ej-Jedida (Beyrouth-Ouest, quartier haririste). La priorité, pour ce camp, est de chercher, d’apprendre et de dénoncer POURQUOI Samaha? Les réponses à ce «pourquoi» se situent à deux niveaux : public et personnel.

    Sur le plan public, Samaha a été visé parce que, depuis quelques semaines, les règles de la lutte se déroulant sur le champ de bataille syrien ont changé. Ces formes nouvelles ressemblent à un combat de boxe se déroulant sans arbitre sur un ring dépourvu de cordes. Tout ceci a commencé après le «renversement» de Bandar à Ryad, qui fut annoncé dès le 19 juillet dernier, au lendemain du coup d’État tenté à Damas par l’explosion survenue le 18 du même mois lors de la célèbre réunion de sécurité.

    Depuis lors, on a l’impression que les acteurs se sont persuadés que l’enjeu s’est simplifié : Tuer ou être tué. Et les faits sur le terrain viennent corroborer cela.

    L’Occident a manifestement pris ses distances par rapport à l’affaire syrienne. Les articles de Makkine (un Israélien sans doute, comme le suivant? Note personnelle.) et de Lieberman ne provoquent auprès des administrations occidentales que l’impatience, sachant bien qu’il ne s’agit là que de pressions électorales indues et trompeuses. Au contraire, ce sont plutôt les plus récents articles d’un Aaron Miller qui traduisent le mieux la position réelle de Washington. Entretemps, Feltman brille par son absence, et Hoff (Orthographe non garantie. Note personnelle), le véritable responsable ces jours-ci du dossier syrien, s’inquiète bien plus de l’exploitation du gaz et des frontières concernées par cette exploitation. Il est tout occupé à s’interroger sur les modalités d’exploitation de ce gaz à la faveur du chaos que feront naître ces événements auxquels il ne comprend pas grand chose.

    C’est ainsi que la scène syrienne est occupée essentiellement par les menaces d’Erdogan et des fondamentalistes de Bandar. Ces deux-là semblent avoir pris conscience qu’ils sont entrés dans une course contre la montre, chaque journée prolongeant la vie d’Assad raccourcissant d’autant celle du «Sultan malade» d’Ankara et de l’ambitieux «monarque sans couronne» de Ryad.

    Cette course contre la montre est bien réelle. Tous les indices sur le terrain le confirment. Qu’arriverait-il si le pouvoir l’emportait à Alep également? Quelle effet cela aura-t-il sur les crises qui couvent en Turquie et en Arabie Saoudite? Les Kurdes de Turquie sont prêts pour une vengeance qu’ils couvent depuis des lustres. Les Alaouites de Turquie ont commencé à faire savoir à l’Europe qu’ils sont 25 millions de citoyens turcs privés de droits. Les libéraux d’Ankara commencent à regretter l’époque des généraux, après avoir cru toute une époque que Justice et Développement pouvaient coexister. À preuve, les écrits récents de leur porte-parole, Gengis Shander (orthographe douteuse. Note personnelle). Quant aux militaires, ils se réveillent en déplorant la mégalomanie d’Erdogan, pour se coucher en pensant à leurs camarades d’armes, les généraux de l’armée d’Ataturk qui croupissent dans les geôles des islamistes.

    Du côté de Bandar, la situation n’est pas plus brillante. Al Awwamiat (région d’Arabie) ne rêve que de la disparition des barrages (militaires?) de la peur. Al Qoteif (autre région) cueille les fruits du «printemps arabe». Et Bahrein est un océan de la mémoire pour les pêcheurs de perles. Quant à la santé du monarque, elle vaut celle de sa monarchie. Au point qu’une bonne blague circule sur toutes les lèvres à Beyrouth. Joumblatt rêverait d’une fatwa qui permettrait d’abréger le mois de Ramadan. En effet, le roi d’Arabie aurait accepté de le recevoir (pour lui verser ses prébendes) à la fin du ramadan. Et Joumblatt est terrifié à l’idée qu’Abdallah passe l’arme à gauche avant la fin du mois.

    Pour ces raisons, toutes les lignes rouges sont tombées. On peut donc se permettre de reprendre, sur Michel Samaha à domicile metniote de Jwar, la vieille coutume ottomane des «visiteurs de l’aube». (Note personnelle : se souvenir de la chanson terrible d’Yves Montand : c’est à l’aube qu’on achève les blessés, qu’on réveille les condamnés).

    Mais pourquoi Samaha? Ici, nous passons à l’aspect personnel de l’événement, après l’examen de son aspect public. Samaha est une personnalité politique libanaise en même temps très connue et très mal protégée. Il est le seul à connaître de très nombreux journalistes étrangers entrés en Syrie depuis dix huit mois, et même avant. Il est le seul à avoir participé avec eux à des heures et des heures de «briefing» et de «débriefing». On l’accuse de les convaincre, de procéder avec eux à des «lavages de cerveau», alors que lui-même prétend seulement proposer à leurs regards un panorama complet et global de la situation, ce qui leur permet de transmettre des comptes-rendus mieux fournis, ce que la démocratie bien particulière de l’Oncle Sam ne permet pas de faire. Au point qu’il leur arrive parfois d’être menacés dans leur travail, et même dans leur vie.

    Michel Samaha connaît également le responsable libanais que des «services de renseignements étrangers» ont chargé de communiquer avec Bachar el Assad pour leur permettre d’enregistrer la conversation, et d’analyser à loisir la voie de ce dernier pour connaître ses états d’âme. (1)

    Michel Samaha sait aussi à la minute près, l’heure à laquelle Riad Hijab (ancien premier ministre syrien qui a fait défection) a quitté son bureau dimanche dernier, comment il a pris la fuite, a dû se cacher deux jours à Deraa avant d’être exfiltré en Jordanie.

    Pourquoi Michel Samaha et pas un autre? Certains avouent avec tristesse et honte : «c’est parce qu’il est chrétien, et d’une communauté (grecque catholique. Note personnelle) presque marginale. Comme lors de la présence des Syriens au Liban, à l’époque où ils n’osaient s’en prendre qu’aux chrétiens. Au oint que Rafiq Hariri a pu déclarer en plein Bkerké que Samir Geagea est un criminel».

    Mais on peut dire la même chose de la période anti-syrienne (gouvernements Siniora/Hariri. Note personnelle). On peut alors dire que seuls les chrétiens sont une cible possible. . .

    Ce sentiment est honteux. Aussi honteux que le questionnement sur la culpabilité de Samaha.

    Mais, se taire… C’est le comble de la honte et de la bassesse.

    Samaha a été victime de ce coup monté, non parce qu’il est chrétien, mais parce qu’il SAIT. Que sait-il? C’est ce que ceux qui, comme lui, savent doivent RÉVÉLER. (Ces dernières lignes sont tout à fait personnelles. Elles traduisent aussi bien l’esprit de l’article que mes propres convictions).

    (1) D’après d’autres informations, ce serait le président de la république lui-même qui se serait prêté à cette opération ignoble. Téléphoner à Assad pour lui présenter ses condoléances. Et autoriser la CIA à enregistrer la conversation.

    Article paru dans le quotidien libanais Al Akhbar du 11 août 2012.

    • Byblos dit :

      Le système info m’est quelque peu étranger. Alors,il m’a lâché. Il s’agit bien entendu de la traduction que j’ai faite d’un article paru initialement EN ARABE dans le quotidien Al Akhbar du 11 août.

      • sowhat dit :

        « ce serait le président de la république lui-même qui se serait prêté à cette opération ignoble »

        en effet ce qui le confirme ce sont ses propos. Il semble que le président Sleimane s’est départi de sa neutralité et a pris position (de même que le premier ministre Mikati) contre la Syrie. Si cela se confirme, c’est un véritable tremblement de terre dans le paysage politique libanais.

        Rappelons que le général Sleimane avait tenté de fuir le Liban muni d’un passeport français peu avant son élection. Cette attitude n’est après tout pas étonnante de la part d’un type qui a voulu se dérober à ses responsabilités. Et depuis son élection, Sleimane n’a absolument rien fait pour faire sortir le pays de la crise. C’est d’ailleurs ce que lui reproche le général Aoun et à mots plus couverts les représentants du courant du 8 mars (anti-Hariri).

        • saladin dit :

          @Sowhat
          Sleiman est une simple marionnette ,il ne décide de rien et il n’a aucun pouvoir!Dans Addiyar d’aujourd’hui il y a des précision très grave:Milad kfouri serait un agent israélien,connectez-vous sur le site du journal.Wissam al-hassan en personne a dirigé cette affaire d’espionage, il cherche à impliquer directement Bachar al-assad et Ali Mamlouk et fournir à Israel des informations délicates sur la Syrie .Miquati protège Al-hassan et Riffi,il ne peut en aucune manière ignorer cette opération.Ce service de sécurité dépend directement de Miquati.MIQUATI doit absolument s’expliquer avec tous ses voyous qu’il a protégés .Ce que Sleiman a dit est grave,j’insiste encore sleiman peut retourner la veste ,mais il n’a aucun pouvoir.Sleiman est manipulé par Rifi et Al-hassan depuis son accession à la présidence de la république.Toujour dans ce meme journal,vous trouverez une lettre ouverte à Miquati, très édufiante adressée par Charles Ayoub ,le responsable de ce journal et ami proche de Assef shawkat, dans laquelle il met en cause Miquati dans cette affaire.

  22. Raphael Babin dit :

    On dirait que mon dernier commentaire n’a pas pu se rendre. J’envoie celui-ci juste pour vérification.

  23. Raphael Babin dit :

    J’essaie de le renvoyer, mais ça ne semble toujours pas passer. Je n’insiste pas mais c’est quand même intrigant…