• Actualité
  •  

L'OSDH affirme qu'au moins 16 soldats ont péri très tôt ce dimanche 24 juin dans des combats entre Daret Azza et Atareb, à une vingtaine de kilomètres à l'ouest d'Alep, et non loin de la frontière turque. Selon la même source partisane, "un certain nombre" de soldat sauraient fait défection dans cette même région. Mais rien n'est dit des pertes rebelles. C'est près de Daret Azza qu'ont été retrouvées voici 48 heures les corps de 25 ou 26 personnes, présentées [...]



Le patron de l’OSDH reconnait que l’ASL ne commande à personne

Par Guy Delorme,



Une des très rares apparitions d'Osama Ali Suleiman - alias Rami Abdel Rahmane -, patron de l'OSDH, protégé du gouvernement anglais et un des principaux responsables de la désinformation à sujet syrien

L’OSDH affirme qu’au moins 16 soldats ont péri très tôt ce dimanche 24 juin dans des combats entre Daret Azza et Atareb, à une vingtaine de kilomètres à l’ouest d’Alep, et non loin de la frontière turque. Selon la même source partisane, « un certain nombre » de soldat sauraient fait défection dans cette même région. Mais rien n’est dit des pertes rebelles. C’est près de Daret Azza qu’ont été retrouvées voici 48 heures les corps de 25 ou 26 personnes, présentées comme des miliciens du régime par l’opposition, et comme des civils enlevés puis exécutés par de activistes par le gouvernement. Seuls les compte-rendus d’obsèques militaires de l’agence Sana peuvent confirmer ou invalider cette revendication, ce soir ou demain.

R. A. Rahmane : « Personne (et surtout pas l’ASL) ne contrôle rien » !

L’OSDH en revanche concède la mort de deux insurgés à Homs « à la périphérie » de Bab Amr, et d’un autre dans le secteur dit de la Montagne kurde, près de Lattaquié, déjà enjeu de combats ces derniers jours. Sinon l’officine de propagande du CNS, basée à Londres et protégée du gouvernement britannique, évoque le « pilonnage incessant » par l’armée de quartiers de Homs, Idleb, Deir Ezzor, Deraa et de la banlieue est de Damas. Et pour la journée de samedi, l’OSDH a dénombré 116 morts, dont de nombreux « civils » : mais tout le monde sait à présent, même la presse française, que sont comptabilisés comme civils dans ces bilans, des hommes armés mais n’ayant pas le statut de déserteur.

Dans une déclaration à l’AFP, où l’inconscience ne peut être que la seule alternative à l’hypocrisie, Rami Abdel Rahmane patron de l’OSDH  (dont le vrai nom serait Osama Ali Suleiman), dit déplorer qu’il soit devenu « normal » de comptabiliser 100 morts quotidiens ces derniers jours. Mais Rahmane/Suleiman en profite aussitôt pour fustiger « l’absence de décisions de la communauté internationale« . Et l’on sait bien quelle décision espèrent en vain un Rahmane et ses semblables depuis des mois. On relève cependant aussi cette déclaration en forme d’aveu du patron de l’OSDH : en Syrie, dit-il, « personne ne contrôle rien« . Évidemment, R.A. Rahmane pense là plus à ses amis du CNS et de l’état-major de la soi disant ASL qu’au gouvernement syrien qui lui se fait obéir de ses troupes. Par cette petite phrase, M. OSDH dit enfin une vérité que nous répétions ici depuis un certain temps : la direction, repliée en Turquie, de l’ASL n’a pas ou peu d’autorité sur les groupes armés, qui ont d’autres chefs, d’autres références idéologiques et religieuses, d’autres sources de financement. On aimerait, à ce sujet, avoir de nouvelles nouvelles du colonel Ryad al-Asaad, chef en titre de cette armée si peu syrienne et si peu libre, dont d’insistantes rumeurs disent, depuis une dizaine de jours, qu’il se serait enfui en Bulgarie avec la caisse de l’ASL.

Une colonne rebelle détruite

Pendant ce temps, que dit l’agence Sana ? Elle rend compte de la poursuite puis de l’interception, tôt ce matin semble-t-il, d’un convoi de rebelles, à l’est de Talbissa (ou Talbisah, à une petite dizaine de kilomètres au nord de Homs) : rattrapés, les rebelles ont été tous tués, et l’on peut estimer que cela représente un certain nombre de victimes car Sana parle de cinq voitures détruites et de deux autres capturées. Cela représente aussi un important butin : une mitrailleuse, des fusils d’assaut, 32 000 balles de fusil, des bandes de munitions pour mitrailleuse, des obus de mortier. Pas de pertes apparemment du côté des militaires.

Un autre groupe armé a été intercepté, hier soir ou ce matin, dans le secteur al-Quasayr, ville située à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de Homs, près de la frontière libanaise : guidés par des habitants, les soldats ont capturé plusieurs activistes qui attaquaient le central téléphonique de la localité d’al-Ghassaniyah, au nord d’al-Qusayr, et en bordure du grand lac de Qattinah, très près de la frontière libanaise.

Et puis, dans la nuit de samedi à dimanche, une tentative d’infiltration de rebelles a été mise en échec par des policiers dans la petite ville-frontière (avec la Turquie) d’al-Yamamah, au nord de Lattaquié : selon la formulation habituelle de Sana, « nombre » de terroristes ont été tués ou blessés et les survivants ont regagné la Turquie. Mais « nombre de policiers » ont également été blessés.

Bref, l’OSDH peut bien publier des communiqués de victoire, les rebelles sont traqués partout, et le plus souvent défaits en rase campagne, en étant réduits à une guerre de coups de main et d’embuscades, certes coûteuse pour les forces de l’ordre, mais qui ne peut leur donner le moindre ascendant stratégique, alors que du fait de leurs effectifs somme toute réduits, les rebelles ont plus de mal à combler leurs pertes que l’armée régulière et les autres forces de sécurité.



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

25 commentaires à “Le patron de l’OSDH reconnait que l’ASL ne commande à personne”

  1. Jo dit :

    http://www2.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=69739&cid=20&fromval=1&frid=20&seccatid=35&s1=1

    Ankara prévient Damas de ne pas défier militairement la Turquie

    L’équipe du site

    Ankara a prévenu dimanche Damas de ne pas défier militairement la Turquie, après avoir accusé la Syrie d’avoir abattu vendredi l’un de ses avions de chasse dans l’espace aérien international.

    « Personne ne peut se permettre de mettre à l’épreuve les capacités (militaires) de la Turquie », a affirmé le chef de la diplomatie turque Ahmet Davutoglu, au cours d’un entretien à la chaîne publique turque TRT.

    Il aussi averti que « personne ne peut menacer la sécurité de la Turquie ».

    Il s’exprimait après avoir accusé la Syrie d’avoir abattu vendredi un avion de chasse turc dans l’espace aérien international, et non dans l’espace syrien comme l’a affirmé Damas.

    « D’après nos conclusions, notre avion a été abattu dans l’espace aérien international, à 13 milles nautiques de la Syrie », a dit Ahmet Davutoglu.

    Le ministre a insisté sur le fait que le F-4 Phantom turc volait seul et n’avait « aucune mission, y compris de collecte d’informations, au dessus de la Syrie ».

    Par ailleurs selon un diplomate, la Turquie a réclamé une réunion urgente de l’Otan après qu’un de ses avions de chasse a été abattu vendredi par la Syrie en Méditerranée, a indiqué une source diplomatique turque à l’AFP.

    La Turquie a invoqué l’article 4 du traité fondateur de l’Otan qui prévoit que les pays membres de l’Otan puissent porter une question à l’attention du Conseil de l’Alliance atlantique et en débattre avec les alliés, a souligné
    cette source sous couvert d’anonymat, ajoutant que la réunion était prévue pour mardi.

    Cet article stipule que « les parties se consulteront chaque fois que, de l’avis de l’une d’elles, l’intégrité territoriale, l’indépendance politique ou la sécurité de l’une des parties sera menacée ».

    Merdogan est trop lache pour attaque la Syrie toute seule

    Davotoglu « personne ne peut menacer la sécurité de la Turquie ».

    C’est l’hopital qui se fout de la charité , cette raclure ne se gene pas pour porter atteinte a la sécuité de la Syrie

    Vous pensez qu’ils vont attaquer ?

    • Mohamed Ouadi dit :

      Déclaration du général pilote retraité égyptien, Ahmed Mansouri, à Almayadeen, dans les infos de 12H GMT, l’agression turque a été traitée comme il se doit, et il ne croit pas à une intervention de l’OTAN contre la Syrie :
      http://www.infosyrie.fr/actualite/erdogan-hausse-le-ton-et-joue-les-ataturk/#comment-56032

    • Marie-Christine dit :

      « Vous pensez qu’ils vont attaquer ? »
      Je ne crois pas que la Turquie seule voudra se lancer dans l’aventure ; pour l’OTAN et co., c’est aussi plus que risqué, mais il y a toujours les tenants forcenés d’une intervention militaire (ne serait-ce qu’en France, et bien sûr pas seulement…), quitte à passer par-dessus l’accord de l’ONU, impossible à obtenir.
      Ce brusque revirement d’attitude d’Erdogan paraît à première vue étonnant : depuis le début, il semblait faire profil bas, conciliant pour reconnaître que le F4 turc se trouvait dans l’espace aérien syrien et pour éviter une escalade : serait-il à ce point changeant et contradictoire ? Naviguerai-t-il à ce point à vue ? C’est tout à fait possible, mais surtout il n’est pas seul, embedded jusqu’au cou avec la coalition anti syrienne et vice et versa en ce qui doncerne le territoire de la Turquie. A-t-il aussi changé d’attitude sous la pression ? Ce qui me semble plus que vraisemblable aussi !
      Beaucoup de bluff, mais il y a aussi ce prétexte, fut-il le plus fallacieux et de mauvaise foi, que certains dans la coalition chercheent pour une intervention directe (BHL devrait en être tout excité !), mais encore une fois, même si le suspens continue, rien n’est moins sûr !!!

      Au fait quelqu’un a-t-il des nouvelles de la « repentante » Bassma Kodmani ? Plus j’y pense, plus il me semble s’agir d’un poisson d’avril à retardement, surtout avec la symétrie ironique du pilote qui a fait défection : Bassma  » en réponse » ferait défection à son tour et demanderait « l’asile » à Bachar !?

      • Syrie.Eternelle-سوريا.خالدة dit :

        Les impatients à vouloir attaquer la Syrie peuvent être classés par ordre d’excitation décroissante :

        1-Israël, par supplétifs Anglo-Américains
        2-Qatar et Abdallahistan, par mercenaires drogués et surpayés
        3- Turquie en dernier.

        Mais c’est un humble avis.

        Quant à la BasKod, si elle est repentie, mieux vaut, pour elle, qu’elle se fase admettre dans un couvent du Mont Athos.

      • Jo dit :

        merci pour la réponse

  2. Jo dit :

    Abdallah Gul aurait dit que l’avion a été abattue dans les terrres ou les eaux Syriennes

    • fatima dit :

      Jo, à midi et demi, dans le journal de France musique, le présentateur du journal a dit que « l’avion turc a été dans l’espace syrien et c’est une avion militaire .. »
      Erdogan n’a rien dit au départ après l’attaque de l’avion car il n’a jamais pensé que les Syriens vont réagir assez vite. Mais, les occidentaux de l’OTAN , ce sont eux qui ont agi avec véhémence contre la Syrie .. Mêm clinton a déclaré que « l’avion n’a pas dépassé l’espace international »? ..
      Erdogan a suivi les otanais et a changé sa version..

  3. vilistia dit :

    DEBKAFILES – SYRIE – Un missile anti-aérien russe Pantsyr-1 récemment fourni, a été utilisé pour abattre l’avion de chasse turc.

    http://goo.gl/U1W3q

    • Kévin dit :

      il y a une video sur youtube (tapez  » turk syria  » sur youtube)où ça serait un canon anti aérien zu 23 shilka qui aurait abattu l’avion turque

  4. AVICENNE dit :

    Merci Louis,

    Il y a tout de même de bonnes nouvelles.

    Le F4 turc n’a pas encore fini de faire parler de lui; le ministre des affaires étrangère turc parle désormais d’un tir au niveau des eaux internationales. Avec de la DCA ?.

    Plus personne ne réflechit dans ce monde, c’est désolant.

    • Julie dit :

      Une autre bonne nouvelle mais cette fois-ci elle concerne nos (amis) jihadistes:
      les sirènes existent, elles ont posé pour la photo:
      https://www.facebook.com/photo.php?fbid=256235347816133&set=a.119837721455897.17653.119832554789747&type=1&theater
      J’ai reconnu dans le lot notre « Syrènne Libre » ‘c’est elle qui a le b

    • Christian dit :

      Il me semble que les turcs voulaient tester l’espace aérien syrien, sûrement après avoir pris connaissance des codes d’identification que les jordaniens ont récupéré lors de la défection du pilote avec son MIG 21. L’identification, friend or foe (IFF) (identification ami ou ennemi) est un système d’identification crypté mis au point pour le commandement et le contrôle. C’est un système qui permet aux radars d’approche civils ou militaires de reconnaitre des avions « amis » et de déterminer leur cap ainsi que leur distance. Ils ne s’attendaient pas à ce que l’armée syrienne le change en moins de 24 heures. Ce F4 a été perfectionné par les ingénieurs militaires turcs et israëliens et le fait que la DCA syrienne l’ai abattu en utilisant un canon anti-aérien et non un missile, cela a emmerdé plus d’un.

  5. Julie dit :

    Suite: « elle a le brassard bleu »
    Par contre, notre sirène Hervé Guaino n’a pas voulu se faire photographier (trop pudibond)
    PS: quelqu’un pourrait peut-être m’expliquer pourquoi les jihadistes aiment les sirènes avec un fort strabisme?

  6. Aa dit :

    Il sort des chiffres bidons tout les jours , comment fait ils pour recuperer le nombres de morts civils ? Le nombres de morts militaire ? Le nombres de morts des terroristes ? Cela voudrait dire qu’il est est en contact avec tout le monde en syrie, mieux que tout les services de renseignements.Ce gars est juste quelque’un pour remplacer , ‘a gay girl in damascus’

    • Syrie.Eternelle-سوريا.خالدة dit :

      Tout simplement, il faut revenir à l’origine des choses :
      OSDH=Officine Stipendiée Des Hypocrites.
      Et ceux qui se fournissent à cette source, bavent de plaisir à répercuter ses élucubrations.

  7. Tarico dit :

    Je note que plus l’ASL est armée plus elle est vulnérable dans ses déplacements. Plusieurs pickup ou camions chargés d’armes et munition, ça se voit, même si ces derniers bénéficient d’informations satellitaires.
    En milieu urbain, Homs mis à part, ils n’ont plus l’avantage de l’immersion dans une dense population.
    Cependant il faut pas se leurrer, leur capacité de nuisance reste très forte. Il y a parmi eux des chiens enragés qui n’ont pas peur de mourir. On a vu en France ce que pouvait faire un djihadiste isolé comme Mohamed merah.
    D’autres ont été recrutés sous la contrainte et feront de piètres combattants. Certains sont des agents infiltrés et fournissent des informations précieuses à l’armée régulière. Cela donne des violences urbaines dignes de Stalingrad dans certaines zones urbaines.
    C’est vraiment une guerre inexpiable, une guerre d’extermination que la Syrie mène contre l’ASL.
    En 1944, mon père à débarqué en Normandie et participa à la libération de Paris et au delà jusqu’à sa démobilisation après la prise de Strasbourg.
    Il me racontait comment les soldats allemands se rendaient sans difficulté, à la différence des SS qui se battaient avec la dernière énergie jusqu’à la mort. Fait prisonniers, les SS tentaient toujours de se libérer et reprendre le combat même derriere les lignes alliées. À tel point qu’ordre fut donné de tuer systématiquement les SS même après reddition.
    Mon père m’avoua en avoir exécuté plus de 500 de cette manière.
    À Paris, alors que toute la ville célébrait sa libération, il fut chargé de « nettoyer » les sous terrains où s’étaient réfugiés les derniers SS. Ce fut un corps à corps terrible, à la baillonette, dans l’obscurité et la puanteur des égouts.
    Les mercenaires étrangers qui ont voulu détruire la Syrie souverainne ne doivent pas être traités avec plus de douceur!

  8. Cécilia dit :

    L’ASL à Lattaquié arrête à Hayy al-Raml palestinien Zyad al-Samneh sous prétexte d’être un mouchard du gouvernement. Elle le filme attaché et mal traité en train d’avouer et il sera trouvé quelques jours avec seulement la tête, il a été décapité purement et simplement. Sur leur page facebok, ASL publie fièrement les vidéos en menaçant qu’il sera le sort réservé pour tout mouchard « Uwaeni ».

    Des images dures !

    http://www.youtube.com/watch?v=rqVT48ZrL5c&feature=youtu.be

  9. Cécilia dit :

    La relation entre le comique syrien, Yassin Baouche et le nouveau président du CNS, le kurde-suédois qui réclame l’intervention de l’ONU selon l’article 7 :

    - Yassin est homme faible devant sa femme, Fattoum, qui ne porte pas seulement la culotte, mais il le frappe.
    - d’après le conseil de son ami, il doit lui donner la leçon selon la tradition syrienne à savoir « couper la tête de chat la nuit de noce ».
    - mieux tard que jamais, Yassin rentre à la maison avec un chaton avec l’attention de le tuer devant sa femme pour lui faire peur, mais cette dernière crie encore plus fort contre lui indignée de faire du mal à l’animal en lui rappelant qu’il fallait faire l’autorité le jour e noce et que c’est trop tard.

    Bien entendu, aucun Syrien ne coupe la tête d’un chat devant sa femme le jour de noce, mais il s’agit d’une expression courant e Syrie pour signifier que l’homme doit montrer son autorité dès le premier jour du mariage sinon ce sera trop tard.

    La comparaison entre cette histoire et le nouveau chef du CNS veut dire qu’il est non seulement trop tard, mais qu’il est incapable; il est aussi faible et sans caractère comme Yassin devant Fatoum, sa femme.

    http://www.youtube.com/watch?v=qpnSr5nQa-E&feature=relmfu

  10. Mohamed Ouadi dit :

    Des hommes armés de l’ASL enlèvent le mufti de Deir Ezzor !?

  11. Mohamed Ouadi dit :

    Confrontations avec des terroristes à Deir Ezzor et à Homs

    24 Juin 2012

    Gouvernorats / Les services compétents se sont accrochés aujourd’hui avec un groupe terroriste qui agressait les citoyens au quartier d’al-Jabileh à Deir Ezzor

    « Les confrontations s’étaient soldées par des dizaines de tués parmi les terroristes », a déclaré une source du gouvernorat au correspondant de Sana, précisant que les éléments des groupes armés menés par les terroristes Mahmoud al-Nayef, Nizam Rabih, Ali al-Daghim et Mohammad al-Abras sont tous tués lors de l’accrochage.

    Les services compétents ont saisi les armes en possessions des terroristes dont des RPG, des fusils et des fusils à précision.

    La même source a souligné qu’un kamikaze s’était fait exploser dans une voiture de provision ce qui a entraîné sa mort sans plus de victimes.

    Toujours à Deir Ezzor, un groupe terroriste a enlevé le mufti de la ville, Abdel-Qader al-Rawi et les services compétents traquent les auteurs, dont en tête le terroriste, Qaïsser Hindawi.

    Un gang terroriste a attaqué aujourd’hui par des explosifs un oléoduc près de la station al-Jidou, proche de la zone Abou Hamam dans le gpuvernorat de Deir-Ezzor, ce qui provoqué un énorme incendie.

    La compagnie al-Fourat propriétaire de cet oléoduc a aussitôt interrompu l’acheminement du pétrole via cette ligne qui doit être réparée pendant les jours à venir.

    A Idleb, les services compétents ont fait face à un groupe terroriste qui attaquait les forces du maintien de l’ordre à proximité du carrefour Nahileh sur la route al-Mastoumeh à Ariha.

    A Idleb, les services compétents ont fait face à un groupe terroriste qui attaquait les forces du maintien de l’ordre à proximité du carrefour Nahileh sur la route al-Mastoumeh à Ariha.
    « Neuf terroristes ont été tués alors que deux autres ont été arrêtés », a informé une source du gouvernorat le correspondant de Sana, qui a affirmé que deux éléments des services de l’ordre sont tombés martyrs et trois autres ont été blessés.

    Toujours à Idleb, les unités du génie ont fait exploser neuf engins de 50 à 57 kg, plantés par un groupe terroriste sur l’axe de Kafer Ouaïd-Kansafra, et trois autre de 30 à 40 kg sur la route Kansafra-Balioun.

    Dans la banlieue de Damas, les services compétents ont arrêté deux personnes qui transportaient et vendaient des armes à Misraba.

    Citant une source du gouvernorat, le correspondant de Sana a indiqué que les deux personnes, Omar Aboud et Zakaria Aboud, ont été arrêtées en flagrant délit et que leurs armes ont été saisies.

    Et dans la banlieue de Homs, les services compétents ont traqué aujourd’hui un groupe terroriste armé sur la route de Deir Baalbah – Ismaïlia à l’est de la localité de Talbissa.

    Citant une source du gouvernorat, le correspondant de Sana a indiqué que les services compétents, qui s’étaient accrochés avec le groupe, ont détruit cinq des voitures qui les transportaient et saisi trois autres comprenant des armes.

    La source a souligné que tous les terroristes ont été tués et que leurs armes une mitrailleuse, 32000 balles de fusil à précision, 6000 cartouches de mitrailleurs, des obus et des armes automatiques, ont été confiquées.

    A al-Qosseir, les services compétents, soutenus des habitants, ont intercepté un groupe terroriste armé qui essayait d’envahir le centrale de téléphone du village d’al-Ghassaniyah.

    Le correspondant de Sana, citant une source du gouvernorat, a souligné que plusieurs terroristes ont été arrêtés.

    A Lattaquié, les éléments du centre de police de la localité frontalière d’al-Yamamah dans la banlieue de Lattaquié avaient intercepté la nuit dernière un groupe terroriste armé qui s’était infiltré des territoires turcs et attaqué le centre.

    L’accrochage a fait nombre de tués et de blessés entre les terroristes, alors que les autres ont pris la fuite vers les territoires turcs.

    Selon une source du gouvernorat, nombre des éléments du centre ont été aussi blessés.

    Toujours à Lattaquié, les services compétents ont arrêté les terroristes Ahmad Nabil Chami et Ezzeddine Ahmad Youssef au moment où ils plantaient des engins explosifs pour cibler les citoyens et les forces du maintien de l’ordre.

    Dans des aveux à la TV syrienne, le terroriste Hadj Youssef a reconnu aujourd’hui qu’il est membre de ce qui est appelé « coordinations du rassemblement de jeunes de Lattaquié », conduites par un certain Adam est spécialisées en explosifs, en manifestations et aussi transmettre des fausses nouvelles à la chaîne al-Jazeera.

    « Depuis, nous avions commis des actes de subversion et de sabotage et en date du /27/1/2012, les enfants du Dr Maan Tayeh ont été tués dans l’incendie de sa maison, à cause d’une mas-électrique, alors que le gang sous la direction d’Adam a fait diffusé la fausse nouvelle comme quoi les forces de l’ordre étaient derrière cet incendie », a-t-il avoué.

    « J’étais arrêté depuis et on m’a libéré sous caution le 3/6/2012. Puis; Adam m’a contacté dans le secteur de Sleiba, où il m’a informé qu’il va exécuter une opération en utilisant des révolvers, des grenades et des bâtons de dynamites. Adam m’a dit qu’il va me donner une charge explosive pour la faire exploser via une télécommande, mais Abou Bahr s’est chargé de la planter près du commerce d’Abou al-Abbès à Sleiba, mais c’est moi qui ai appuyé sur le détonateur à distance, puis on a quitté les lieux en vitesse après la déflagration qui a blessé plusieurs personnes », a-t-il avoué.

    Une source du gouvernorat a souligné au correspondant de Sana que les terroristes avaient fait exploser hier des charges explosives dans la rue d’al-Iska, ce qui a fait deux martyrs, dont l’enfant, Ayman Tarifi.

    Une source du gouvernorat a souligné au correspondant de Sana que les terroristes avaient fait exploser hier des charges explosives dans la rue d’al-Iska, ce qui a fait deux martyrs, dont l’enfant, Ayman Tarifi.

    Bulletin français
    http://www.sana.sy/fra/338/2012/06/24/427388.htm

  12. Martin dit :

    Pourtant, plusieurs soldats, généraux, etc. sont fier d’annoncer leur défection pour l’ASL sur youtube…