• Actualité
  •  

La journée de vendredi, vouée aux manifestations de l'opposition radicale, se serait soldée par 26 morts supplémentaires selon le décompte de l'OSDH. Parmi lesquels 23 "civils" tombés à Alep, Homs, Hama, Idleb, Damas (9 manifestants tués selon l'OSDH) et Deir Ezzor. Des manifestations ont eu lieu à Homs, Idleb, Alep, Deraa et Qamichli (nord-est du pays). Parmi les slogans de cette énième journée de mobilisation, on retiendra celui entendu à Idleb : "Le peuple veut mettre Bachar à mort !" [...]



Les condoléances « tous azimuts » du général Mood

Par Louis Denghien,



Le général Mood face aux chefs insurgés d'al-Khaldeeye à Homs...

Le même, avec le gouverneur d'Alep et les autorités syriennes : il n'y a pas de raison, à cette heure, de suspecte rla neutralité des observateurs de l'ONU

La journée de vendredi, vouée aux manifestations de l’opposition radicale, se serait soldée par 26 morts supplémentaires selon le décompte de l’OSDH. Parmi lesquels 23 « civils » tombés à Alep, Homs, Hama, Idleb, Damas (9 manifestants tués selon l’OSDH) et Deir Ezzor. Des manifestations ont eu lieu à Homs, Idleb, Alep, Deraa et Qamichli (nord-est du pays). Parmi les slogans de cette énième journée de mobilisation, on retiendra celui entendu à Idleb : « Le peuple veut mettre Bachar à mort ! » L’AFP emploie rituellement le mot de « foule » pour caractériser les manifestations, mais reste dans un flou artistique et raisonnable, en parlant de « milliers » de manifestants. Une façon de ne pas dire que le mouvement n’a rien gagné en ampleur, depuis des mois.

Bombes & funérailles explosives à Damas

Ce même vendredi 4 mai, le chef de la mission d’observation de l’ONU, le général Robert Mood, s »est rendu vendredi à Idleb, Lattaquié et Maarat al-Numan, toutes ces villes étant situées dans le nord-ouest de la Syrie, et non loin de la frontière turque. Et à ce sujet, Mood a pu entendre le gouverneur d’Alep, Yasser al-Choufi, recenser les multiples violations du cessez-le-feu commises depuis le 12 avril par les groupes armés dans cette région, mais aussi dénoncer l’appui turc à ces bandes. De son côté, Mood a déclaré que la situation était calme à Lattaquié et que lui et ses subordonnés avaient pu rencontrer « tout le monde« , saluant au passage l’ »hospitalité » et la « générosité » des Syriens. Auxquels il a présenté ses condoléances pour les deuils subis, sans se montrer plus précis, diplomatie oblige.

Pendant ce temps, la violence des bandes radicales ne faiblit pas : on signale l’explosion d’une voiture piégée à Alep, ce samedi matin, qui a fait au moins cinq morts : la bombe était placée dans une station de lavage de voitures près de Tall al-Zararir (périphérie nord d’Alep) et a explosé, selon un modus operandi classique, au passage d’un bus. Et toujours ce matin, dans la banlieue de Damas, un autre engin piégé a explosé au passage d’un bus militaire, blessant deux soldats, tandis qu’une autre bombe explosait, avenue As-Saoura à Damas, sous un autre véhicule de l’armée, heureusement vide. Jamais en peine  mensonges, même grotesques, les opposants expliquent à l’AFP sont un stratagème du pouvoir pour intimider les participants aux obsèques des 9 victimes de la journée de vendredi à Damas, et prévues ce samedi dans les quartiers d’al-Tamadone et de Kafar Soussé. À noter que, pour la première fois, le CNS a demandé à la mission de l’ONU de permettre qu’une délégation de ses membres puisse participer à ces obsèques. Une façon pour le CNS, structure exilée en Turquie, et assez largement déconsidérée en Syrie, y compris chez les opposants à Bachar, de redorer son blason, et de défier ouvertement le gouvernement à l’abri de l’ONU  à la veille des élections législatives que celui-ci organise. Bref ces funérailles seront un nouveau test de la force des opposants damascènes.

Attentats ou pas, la seule violence que veulent connaître les Occidentaux, c’est celle commise par, ou attribuée au régime : prenant prétexte des incidents de l’université d’Alep, qui se sont soldés par la mort de quatre étudiants dans des circonstances pas éclaircies, tant Washington que Paris ont mis une nouvelle fois en accusation Damas.

La grande misère des chrétiens de Homs

Il faut revenir aussi sur la visite, ce même vendredi, du général Mood  au chef militaire rebelle de Homs Abou Qouteyba, qui commande une bande dans le quartier d’al-Khaldeeye (nord de la ville). La rencontre entre Mood et l’état-major homsi de l’ASL une première, est intervenue dans ce qui fut la salle des mariages du quartier : le chef de la mission d’observation a commencé par présenter ses condoléance pour les victimes – opposantes – des combats ; on peut penser que le général onusien en fait « un peu beaucoup » avec ses condoléances. Mais, outre qu’il les a présentées aussi à des interlocuteurs pro-gouvernementaux, on doit se rappeler qu’il doit absolument, pour les besoins de sa mission – et pour l’éventuelle application du plan de paix Annan – prendre langue avec les gens de l’ASL, du moins ceux détenteurs d’une autorité effective sur des activistes, et même les amadouer. Il est bien trop tôt, selon nous, pour accuser Mood et ses hommes de parti-pris pro-rebelles. Que des négociations avec de tels interlocuteurs semblent vouées à une impasse, tôt ou tard, est un autre problème : pour l’heure, il y a un processus, auquel a souscrit le gouvernement syrien, et qui est appuyé à fond par ses soutiens internationaux, à appliquer.

Sur les vidéos de l’événement, on constate que les chefs de l’ASL, comme Abou Qouteyba, continuent de porter l’uniforme de l’armée régulière, avec insignes de commandement, histoire d’officialiser un peu leur statut de « belligérants ».

En marge de ces entretiens, les insurgés ont organisé – à l’intention du général norvégien ? – les obsèques de l’un des leurs, membre de la fameuse « brigade al-Farouq » de l’ASL qui tenait naguère Bab Amr, et qui a été abattu par un tireur de l’armée. Cette émouvant cérémonie est l’occasion de revoir le désormais non moins fameux  « chef » de la brigade, Abdel Razzak Tlass, qui sévit à Homs depuis des mois, et avait déjà « escorté » voici une quinzaine de jours, les premiers observateurs onusiens dans ce quartier de Homs.

Un quartier que lui et ses  hommes semblent encore contrôler au moins en partie, puisque selon le reportage de l’AFP, Tlass, homme plutôt athlétique, porte lui-même la dépouille de son subordonné jusqu’à la mosquée voisine Khaled Ibn Walid. Le reporter de l’AFP a aussi vu des jeunes gens en armes, brandissant le drapeau de l’opposition,  tenir des barrages dans le quartier limitrophe – et naguère chrétien – d’al-Hameediye (sud d’al Khaldeeye). À ceux qui s’étonneraient que des insurgés aient encore une telle liberté de mouvements dans un quartier de Homs, plus de deux mois après la chute de Bab Amr, nous ne pouvons que redire que la ville, grande comme au moins la moitié de Paris, est fort dépeuplée depuis des mois, et qu’un quartier comme al-Khaldeeye est à présent une sorte de ville-fantôme où une poignée de combattants peut facilement se cacher et harceler les forces de l’ordre. Le journaliste de l’AFP le dit lui-même, décrivant Hameediye comme « quasiment vide« , depuis que les rebelles en ont pris le contrôle, voici deux mois précise-t-il.

Et le reporter ne cache pas que les quelques chrétiens encore présents à Hameediye, rasent les murs, relatant une anecdote très significative : il en croise quelques uns devant l’église orthodoxe Notre-Dame de la Ceinture, endommagée par les combats, et l’un d’eux, un certain Abdel Karim, montre au reporter un impact d’obus  sur un des murs de l’église. Aussitôt un homme armé lui intime de dire au journaliste de l’AFP que ces dommages sont dus aux « forces de Bachar« ; le chrétien a le courage de lui répondre qu’il ne sait pas d’où sont venus les tirs ; le type de l’ASL, un certain Ghanem, 24 ans et une kalashnikov, s’énerve  : « Pourquoi as-tu peur de dire que c’est Bachar qui a bombardé l’église ? » « Je n’ai pas peur mais je ne ais pas qui a tiré« , répond Abdel Karim. « Va-t-en trouillard, va rejoindre Fayrouzé ! » tranche l’ASL, mettant fin à l’interview du témoin chrétien qui s’éloigne prudemment. Fayrouzé est un village à peuplement chrétien des environs de Homs. Car les chrétiens de Homs, peut-être un quart du million de Homsis recensés avant le troubles ont fui la ville, étant, avec les alaouites,  les sujets « privilégiés » du sectarisme et de la violence des fanatiques sunnites – syriens et étrangers – qui composent le gros des troupes de la « brigade » al-Farouq. Qu’on se souvienne de la destruction symbolique, au début de l’année, par un groupe d’insurgés de l’église Oum al Znard du quartier d’Hameediye précisément, le plus ancien édifice chrétien de Syrie (voir notamment notre article « Homs, les journalistes occidentaux et les chrétiens locaux… », mis en ligne le 29 février). Cette persécution des chrétiens par les bandes ASL et assimilées, véritable épuration ethnique agréée par Washington et ses alliés, a été, entre autres, dénoncée par les dignitaires religieux chrétiens syriens Ignatius IV et Zakka Ier (voir notre article « Les chrétiens syriens « poussés vers la sortie » par Juppé & co », mis en ligne le 25 mars).

On sera gré au journaliste de l’AFP d’avoir donné cet « éclairage » sur un aspect – significatif – la rébellion de Homs. Qui plastronne mais ne conrôle qu des ruines désertées, avec des effectifs limités. Il est d’ailleurs précisé dans l’article qu’Hamideye est totalement encerclé par l’armée. Tout comme al-Khaldeeye, ou du moins la partie de ces quartiers effectivement sous l’emprise des rebelles. Le reporter  cite des déclarations de rebelles selon lesquelles les échanges de tirs interviennent essentiellement la nuit. Mais il indique aussi que la réunion, diurne, entre Mood et l’état-major de l’ASL avait comme « fond sonore » des tirs d’armes automatiques et de mortiers.

Bref, l’ASL à Homs parade et tire toujours, mais dans un désert circonscrit.

 

Chrétiens de Homs n'ayant pu fuir à temps les quartiers "libérés" par la brigade ASL al-Farouq...



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

137 commentaires à “Les condoléances « tous azimuts » du général Mood”

  1. Jo dit :

    Bon maintenant ça suffit , ce plan Annan a la con est très frustrant , il faut MAINTENANT que le gouvernement Syrien fasse un ENORME nettoyage pour se débarasser de ces DECHETS DE L’HUMANITE de l’ASL ( armée saloperies de Laches)

    TOUTES le villes SYriennes doivent etre nettoyer de ces RATS

    A quand le feu vert de la Russie pour le GRAND NETTOYAGE ???

    • Mohamed Ouadi dit :

      Très prochainement : après les élections législatives et peut être d’un nouveau gouvernement élargi d’union nationale; et après le retour en force de Vladimir Poutine à la présidence russe, et après le départ du couple Sarko-Juppé, et après que le rôle des observateurs soit suffisamment dévoilé, d’un sens comme dans l’autre, pour reconnaître le droit du pouvoir syrien à maintenir la sécurité et à rétablir l’ordre, et donc à chasser la vermine et à l’exterminer ?

    • Candide dit :

      A quand le feu vert…

      Donc la Russie est le véritable patron de la Russie. Ingérence, quand tu nous tiens ;-)

      • Mohamed Ouadi dit :

        bien vu, Candide pour une fois !

        • Mohamed Ouadi dit :

          Pour une fois vous avez trouvé le nord:
          Russie = Russie = Ingérence en Russie = Quoi de plus extra !

          • Candide dit :

            Je voulais dire : la Russie est le véritable patron de la Syrie.

          • Akyliss dit :

            « la Russie est le véritable patron de la Syrie. »

            Candide, c’est un peu plus complexe que ça!
            il y a un jeu politique stratégique etc… toute chose arrive au bon moment, tu vois comme les vautours ont la facheuse habitudes de vouloir attaquer la syrie, une simple erreur « tactique » de la Syrie peut entrainer une intervention de l’OTAN en Syrie …

            alors c’est vraiment voir que la surface de l’iceberg en disant que la Russie est le véritable patron de la Syrie…

      • BWANE dit :

        Gredin, je profite de cette occasion, oû je vous ai sous la main, pour répondre à un de vos posts minables qui avait échappé à ma vigilance anticlonesque. Vous avez écrit, drôle malappris (ici : http://www.infosyrie.fr/actualite/fausse-alerte-a-deir-ezzor/ )ceci : « comme rien ne prouve que ce pauvre Bwane n’est pas en fait un vieux pervers qui meuble son temps en s’inventant une vie de supporter du régime de Damas. » Vous pensiez, Battiloccchio, que vous n’alliez pas recevoir les injures que vous méritez, eh, bien, c’est raté !
        D’abord, une petite citation pour vous caractériser définitivement, et aussi pour désespérer les sectateurs du simulacre :
        « Battilocchio est un personnage qui attire l’attention et révèle en même temps son vide absolu. Long, dégingandé, courbé pour caché un peu la tête pendante et ahurie, l’allure incertaine et vacillante. A Naples, on l’appelle « Battilocchio » à cause du battement de paupières propre au désorienté et au philistin. Pour échapper à tout reproche de localisme : à Bologne on lui crierait en patois : Dis-donc, t’es un fantôme ! »(Amadéo Bordiga, Sul Filo Del Tempo, 1953) (C’est extraordinaire, cette description corrobore celle qu’a faite notre chère Cécilia de vous, les grands esprits se rencontrent !).
        Je vais donc répondre, Battilocchio, à vos petites calomnies point par point :
        - »pauvre Bwane », j’ai toujours méprisé la richesse matérielle, et je me suis toujours senti comme chez moi parmi les pauvres, les gens sans âme comme vous ne sentent chez eux nulle part, et envient la richesse spirituelle chez les autres, d’oû votre langage inversé,
        - »vieux pervers », mon épouse a 34 ans,fait un mètre 80 de taille (comme moi) une chevelure immense (pour les envieux comme vous, j’en précise la longueur : 50 cm), et se trouve être docteur en nano-technologie, vos amis salafistes nous jettent des regards haineux lorsque nous nous promenons dans les quartiers populaires au Maroc lorsque nous y sommes. Mais, j’avous que je suis un vieux pervers dans le sens que dès mes 17 ans, j’ai décidé que je vivrai en ennemi dans cette société factice, et que je n’ai pas changé depuis ; bien au contraire, ce sont les événements qui confirmé mes pires prédictions, ainsi en somme, « Le génie est l’enfance retrouvée à volonté ».
        -

    • hezbollah dit :

      L’hymne national Libyen, le plus beau selon moi !

      les paroles s’accordent parfaitement avec la résistance contre l’ empire Usioniste dans le monde Arabo-musulman .

      http://youtu.be/AYNwZOSxjsA

      Dieu est le plus grand ! Dieu est le plus grand !
      Il est au-dessus des complots des agresseurs,
      Et il est le meilleur allié de l’opprimé.
      Avec la foi et avec les armes je défendrai mon pays
      Et la lumière de la vérité brillera dans ma main.
      Chantez avec moi ! Chantez avec moi !
      Dieu est le plus grand ! Dieu est le plus grand !
      Dieu, Dieu, Dieu est le plus grand !
      Dieu est au-dessus des agresseurs.

      Ô Monde, lève les yeux et écoute !
      L’armée de l’ennemi est en chemin,
      Souhaitant me détruire.
      Avec la vérité et avec mon pistolet je le repousserai.
      Chantez avec moi ! Chantez avec moi !
      Dieu est le plus grand ! Dieu est le plus grand !
      Dieu, Dieu, Dieu est le plus grand !
      Dieu est au-dessus de n’importe quel agresseur.

      Et si je devais être tué, je le tuerais avec moi.
      Chantez avec moi « Malheur aux impérialistes » !
      Et Dieu est au-dessus du tyran déloyal.
      Dieu est le plus grand !
      Par conséquent glorifie-le, Ô mon pays,
      Et saisis le front du tyran et détruit-le !
      Chantez avec moi !Chantez avec moi !
      Dieu est le plus grand ! Dieu est le plus grand !
      Dieu, Dieu, Dieu est le plus grand !
      Dieu est au-dessus de n’importe quel agresseur.

      • sowhat dit :

        c’est de l’ironie sans doute car il est nul l’hymne national lybien

        l’imam Hassoun mufti de la république de Syrie a déclaré récemment :

        « la religion après la patrie » (addin ba7d al watan)

        il s’agit une déclaration absolument révolutionnaire dans le monde arabe

        on peut se demander si la Lybie représente véritablement une « patrie » pour les lybiens. En fait, excepté la Syrie (peut-être aussi le Liban) aucun pays arabe ne possède ce caractère spécial qui fonde le statut de patrie.

        • hezbollah dit :

          @ sowhat

          le monde Arabe était un seul BLOC avant la colonisation, il n’ y avait pas de frontière entre nous, donc une seul patrie.

          Les colonisateurs ont coupé le monde Arabe en 22 morceaux, pour mieux nous divisé.

          Il n’y a aucune différence entre un Libanais, un Syrien, un Irakien, un palestinien, etc.

          D’ ailleurs il devrais y avoir qu’une seul hymne national pour tout le monde Arabe.

          • hezbollah dit :

            l’imam Hassoun mufti de la république de Syrie a déclaré récemment :

            « la religion après la patrie » (addin ba7d al watan)

            Alors pourquoi les Syriens disent ALLAH SOURIA BACHAR W BASS

            Ils ne disent pas SOURIA ALLAH BACHAR W BASS ! ;-)

    • Akyliss dit :

      Tendances de l’Orient
      Lundi 07 mai 2012 no82

      Bulletin hebdomadaire d’information et d’analyse, spécialisé dans les affaires de l’Orient arabe.
      Préparé et diffusé par Le Centre d’Etudes Stratégiques Arabes et Internationales neworientnews.com
      Rédacteur en chef: Pierre Khalaf
      khalafpierre@gmail.com
      ___________________________________________________________________________

      La tendance générale

      Le jour de la renaissance de la Syrie forte, pluraliste et indépendante

      Ghaleb Kandil
      Le 7 mai est le jour de la prestation de serment du président-élu en Russie, Vladimir Poutine, symbole de la renaissance nationale russe, qui inquiète l’alliance impérialiste occidentale. Ce même jour, les Syriens sont appelés aux urnes dans le cadre d’élections législatives. Cette consultation populaire illustre la détermination du président Bachar al-Assad à poursuivre le processus de réforme en parallèle à la lutte contre le terrorisme interne et la guerre mondiale menée contre la Syrie, avec la complicité des agents de l’Occident dans le Golfe, en Turquie et au Liban. Le 7 mai est, en quelque sorte, la date de la renaissance de la Syrie forte, indépendante et résistante.
      Les élections législatives couronnent un vaste processus de changements constitutionnels et juridiques initiés par le président Bachar al-Assad pour jeter les fondements d’un régime politique pluraliste, garanti par la nouvelle Constitution adoptée par une majorité de Syriens par référendum. La détermination à organiser les élections à la date prévue illustre une forte volonté nationale de mener à terme l’évolution politique du pays et ne pas céder ou se soumettre au plan terroriste conduit par les ennemis de la Syrie.
      Il est apparu, ces derniers mois, que les vagues d’escalade sur le terrain coïncidaient avec les principales réformes politiques, afin de tenter de les faire avorter. En intensifiant leurs attaques, les groupes armés ont essayé de saboter le dialogue national auquel le pouvoir est resté attaché; puis les attaques suicides à Damas, Alep et Idleb, ainsi que les assassinats, avaient pour but d’empêcher la tenue des échéances électorales. Le terrorisme a atteint un tel point que les candidats ont été menacés de mort et certains ont été effectivement assassinés. Mais la détermination et le patriotisme ont été plus forts que le terrorisme et le nombre de candidats a atteint 7000 pour 250 sièges, soit 28 candidats pour chaque siège. Une moyenne plus que satisfaisante.
      Après les élections, la Syrie entre dans une nouvelle phase de la refondation de ses institutions constitutionnels avec un nouveau Parlement pluraliste. Un nouveau gouvernement de partenariat national, élargi, sera formé. Les gagnants et les perdants des élections feront tous partie du paysage politique interne.
      Le 7 mai constitue une date charnière dans la convalescence de la Syrie et dans la réussite à fixer de nouvelles règles dans la vie politique nationale. La prochaine étape sera consacrée au traitement des dégâts infligés par la guerre mondiale lancée contre la Syrie, en déployant tous les efforts nécessaires pour rebâtir et renforcer l’unité nationale.
      Soigner et développer la force de la Syrie fera l’objet d’une unanimité nationale. L’Etat se chargera de liquider les poches terroristes et de démanteler les réseaux de la mort et de la terreur qui ont semé la désolation. Le peuple et la classe politique issue des élections resserreront les rangs autour de l’armée et du président

        • Marie-Christine dit :

          « Soigner et développer la force de la Syrie fera l’objet d’une unanimité nationale. L’Etat se chargera de liquider les poches terroristes et de démanteler les réseaux de la mort et de la terreur qui ont semé la désolation. Le peuple et la classe politique issue des élections resserreront les rangs autour de l’armée et du président »
          Inchallah
          En tout cas, dans un premier temps, que cette journée d’élection signe l’échec des terroristes et de leurs alliés et commanditaires internationaux à faire échouer le processus de réforme en cours de la vie politique syrienne. Et le dédain affichée de « l’Opposition » (implicitement du CSN) dans les médias, pour cette « mascarade » (un « non-évènement » en quelque sorte…), n’enfonce qu’eux-mêmes et accentue leur divorce avec la population syrienne. Embarras de la « comunauté internationale », qui bien sûr tient le même langage !

  2. Jo dit :

    Les manifestations du Vendredi , meme le figaro n’en parlent plus.
    ce qui veut dire qu’ils sont tres tres peux nombreux

    • sowhat dit :

      où sont les millions de manifestants promis par Ghalioun ?

      • Mohamed Ouadi dit :

        Au fait, nous sommes le 6, n’est ce pas la date butoir de l’ultimatum de Juppé ?!

        • spartacus dit :

          SALUT C4EST BON Mohamed 2 ennemis de moins pour la syrie , juppé et sarko face aux juges, de nouveau citoyens justiciables , il vont avoir du taf les magistrats
          continuons le combat
          vive la syrie les syriens et syriennes

        • claudia dit :

          Juppé vient de se faire balancer avec monsieur « talonette ». Nous n’entendrons plus parler de ces salopards.

        • joska dit :

          mohamed Ouadi le juppetto a déjà fait ses valises pour un grand départ vers le Canada sa terre d’asile, car il craint le nabot avec son chef supprême et le Sarko après sa défaite sera traduit devant la justice du peuple et du monde, les risques qu’il a pris au nom des français, en Lybie, Tunisie etc et pour couronner le tout en Syrie, dieu est grand comme pour tous les anti syriens, n’est candide le pourri

      • joska dit :

        Sowhat, dans le monde du virtuel, les chiffres grossissent mais la réalité est autre! Galioun peut aller se rhabiller, il fout le feu au poudre mais quelle sorte de poudre, ah! oui! de perlimpinpin! Bashar sait que le peuple ne le trahira jamais, mais les étrangers vivants en syrie ne sont jamais content de la terre qui les a accueillis, à vraiment dire, je t’accueille chez moi et tu me plantes un couteau dans le dos! Vive la Syrie, son peuple et Bashar, n’en déplaise à candide, Samy et leurs alliés anti syrien

        • Rensk dit :

          Idem pour la Russie, 1 millions d’attendus (par qui ?) et 8’000 présents.

          C’est l’inflation « pur et dure », que fait-on avec les 992’000 autres « sous payés » ???

  3. Souriya ya habibati dit :

    في مطلع شهر رمضان المبارك اعام 1995 وبعد ساعة من الإفطار وحتى مطلع الفجر، قام الإرهابيون السلفيون بذبح 412 جزائرياً في قرى منطقة جيزان غرب الجزائر، وتحدث الناجون عن عمليات تمثيل بجثث الضحايا هي الأبشع من نوعها منذ اندلاع موجة العنف بالجزائر التي أعقبت انتخابات عام 1992 حيث حصلت إبادة كاملة في أربع قرى وتم تقطيع أوصال الضحايا بالفؤوس والسيوف.. وقد يتساءل القارئ الحمصي اليوم ممن يتعرض أهله للأمر نفسه على يد كتائب « القعقاع » و » خالد بن الوليد » : ما هو سر التقطيع والتشويه ، والجواب يكمن في ثقافة الوهابيين من أن (روح الكافر) لا تموت بالرصاص ولا بد من تقطيع جسده بالبلطات والسواطير كي لا تتمكن الروح من العودة إليه..

    http://www.aljaml.com/node/83731
    الوهابية السعودية والإسلام الشامي (4) تسليف الجزائر

    Très important article qui compare les ravages du wahabisme (Algérie/Syrie); ce petit extrait parle des massacres commis en Algérie débuts du mois de Ramadan en 1995, en exterminant un village entier (412 victimes dont les cadavres furent découpés à coups d’épées); le lecteur originaire de Homs qui se demande, pourquoi les familles qui se sont trouvées sur le chemin des (katibet al qa’qa’) et (katibel Khaled ibn elwalid) ont été découpées avec autant de BARBARIE, il trouvera la raison dans la doctrine WAHABITE qui enseigne que le l’âme du (kafer) ne sort pas du corps, tué à coups de balles..il faut le découper à la machette pour s’assurer qu’il ne reprendra pas vie.

    L’article est en arabe.

  4. Cécilia dit :

    Parfait Louis !

    Merci aussi d’avoir rappelé les événements tristes de Homs, notamment le sort de chrétiens d’al-Hamidyeh.

    Cependant, une faute de frappe dans le titre de l’article concernant la lettre « d » du général Mood qui a sauté laissant place à « r » (proximité de deux lettres sur le clavier).

    Je serai beaucoup moins disponible à partir de ce soir pendant plus d’une semaine; une amie allemande arrive demain de Munich pour passer huit jours chez moi. C’est aussi l’occasion pour moi de sortir un peu de ce cercle. Je dois vous avouer que je suis trop épuisée physiquement et émotionnellement, tellement prise corps et âme avec les événements en Syrie.

    Je vous embrasse tous, les vrais amis de la Syrie !
    Vive la Syrie !

    Cécilia

    • Louis Denghien dit :

      Eh bien, bonnes vacances Cécila, reposez-vous, et revenez-nous vite.

      Et puis, au fait, merci de tout ce que vos faites pour ce site.

      Louis Denghien & Infosyrie

      • lafleuriel dit :

        oui bonnes vacances Cécilia. Tout le monde est fatigué en fait et il nous faut soutenir nos familles et amies de Syrie. Il est si difficile de les voir se débattre dans cette Syrie nouvelle pour survivre et plus proche de l’Irak que du pays si agréable que l’on connaissait.C’est comme un cauchemar et on n’arrive pas à y croire ! Chaque famille a son problème…une amie arménienne ne sa

        • lafleuriel dit :

          suite sur un écran qui a sauté : une amie arménienne ne sait comment aller voir sa mère. Agée, elle ne peut se rendre à Beyrouth à l’ambassade de France pour demander un visa qu’elle n’aura ps de toutes les façons…Trop fatigant et trop dangereux. Des camions de grains qui se rendaient à Alep aux moulins ont été volés.Désormais ces camions ne circulent que un par un, et il paraît qu’avec les élections, pour raisons de sécurité tout sera fermé…

          J’aimerais vraiment demander à ces Kodmani et autres irresponsables qui se répandent dans les médias si accueillants car si dociles, et aux ordres , si c’est à cette pauvre Syrie accablée par le malheur, en passe d’être démantelée et aux Syriens si désespérés qu’ils veulent se présenter en libérateurs ?
          Et comment ils ont pu penser qu’ils pourraient s’imposer aux menées des USA et autres puissances qui ont fait leurs preuves dans la région mais bien aidés depuis des lustres par ces monarchies « larbines » du Golfe et travaillés par ces islamistes barbus, affreux à voir et dont c’est vrai la barbarie est bien connue (voir l’Algérie en effet;.). La Syrie une fois encore dans les filets des intérêts des grands !
          Mais comment ces gens peuvent-ils être si..je ne sais quoi : trop d’adjectifs des plus péjoratifs se pressent.horrible !

          • Rensk dit :

            Incroyable hein les « services » qu’ont paye sans être honoré !!!

            Moi par exemple c’est le fournisseur (avec son modem) qui me vire a tout bout de champs d’internet (alors que je paye le plus grand tarif car je suis en permanence sur le NET, 24/24 7/7), je dois débrancher le modem (courent) pendant au moins 30 secondes pour retrouver le NET et ce au moins 10 fois par jours !!! Des voleurs je vous dis !

      • Cécilia dit :

        Merci Louis, mais je ne peux pas m’éloigner trop, la Syrie me suit, jour et nuit, au réveil comme dans le sommeil.

        Encore une mauvaise nouvelle de Damas, une explosion à la voiture piégée a fait deux morts et plusieurs blessés dans le quartier mixte de Daf al-Chok où aucune présence militaire ni bâtiment ni autre.

        Le correspondent Hussein Murtada était sur place et quelqu’un montre le reste d’un homme …
        D’autres se laisser exprimer leur colère contre le terrorisme, Hamad et Arrour!

        http://www.youtube.com/watch?v=__MUMjnM3Y0&feature=youtu.be

        Et une autre explosion dûe à un engin explosif dans le vieux Damas, à côté de Souk al-Khoja :

        http://www.youtube.com/watch?v=aK3NjlOpK0o&feature=youtu.be&fb_source=message

        A Alep, ce n’est pas mieux, un médecin, Ismaei al-Sleiman, chef de radiologie à l’hôpital de la police, père de 7 enfants dont trois ont moins de trois ans, a été assassiné devant son cabinet dans le quartier al-Sukkari. là aussi, dans ce même quartier, une explosion au passage d’un bus de transport civil, au moins 4 morts et une dizaine de blessés.

        http://www.youtube.com/watch?v=5eY8ER1eZco&feature=channel&list=UL

        Hussein Murtada dit que des drapeaux d’Al-Qaïda ont été levés à Douma (banlieue de Damas) en présence même des casques bleus. Selon lui, cela relève de la provocation et de l’intimidation !

  5. Cécilia dit :

    Cécilia dit :
    5 mai 2012 à 6 h 28 min

    Voici un article très intéressant, rédigé en arabe par Sami Kleib, sur Al-Qaïda en Syrie, ses liens avec l’opposition et les craintes des Occidentaux de son expansion.
    Citant des hauts responsables américains comme Martin Dempsey et James Cloppert, ou un grand journaliste comme Tony Btrison de l’Independent, Sami Kleib appuie sa thèse avec une analyse très fine en terminant son article par une question sur le danger de feu syrien sur le Liban, le maillon faible de la région.

    Quant à la destruction de la Syrie, les ennemis sont heureux de pouvoir battre la Syrie et l’Iran par usure.
    Si les occidentaux se trouvent dans telle position c’est parce qu’ils ont mis la barre très haut lorsqu’ils ont demandé à Bachar de partir.

    L’article a été publié dans le quotidien libanais d’Assafir, le 04 mai 2012

    Il est à souligner que Sami Kleib est un journaliste et analyste en géopolitique. Il a été rédacteur en chef du service arabe de radio France International. Il a aussi travaillé pour la chaine al-Jazeera pendant plusieurs années avant qu’il présente sa démission l’année dernière comme beaucoup d’autres.
    ***
    Et voici la traduction :

    Aujourd’hui, Al-Qaïda en Syrie, demain au Liban ?

    Si nous donnons raison aux Américains, les combattants d’Al-Qaïda sont devenus le plus dangereux en Syrie.
    Si l’on y ajoute le feuilleton des attentas de Damas à Alep qui portent la signature de cet organisme, nous pouvons dire que la guerre civile en Syrie est le but recherché et que par la suite, le Liban est menacé de devenir le champ de bataille pour les fugitifs combattants d’Al-Qaïda à travers les frontières.

    C’était la déclaration la plus claire de Hillary Clinton, ministre des Affaires Étrangères sur le BBC : « Nous savons que le chef d’Al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri, soutient l’opposition syrienne. Soutenons-nous donc Al-Qaïda en Syrie ?
    Hamas maintenant, soutient aussi l’opposition. Soutenons-nous donc Hamas en Syrie ? »

    Madame Clinton n’allait jamais dire cela si l’un de plus célèbre chef militaire et expert dans le renseignement américain ne l’avait pas devancé dans ces analyses. Le directeur du renseignement national, James Clappert, a dit : « Les attentats d’Alep et Damas portent les empreintes d’Al-Qaïda car Al-Qaïda a infiltré l’opposition syrienne divisée ». Le général, Martin Dempsey, chef d’état-major des armées des États-Unis, a dit au CNN :  » Il y a des informations selon lesquelles Al-Qaida est impliquée et cherche à soutenir l’opposition ».

    Il y a quelques jours, des agences de presse internationales ont diffusé des propos d’un haut responsable du renseignement au Congres : « Des combattants d’Al-Qaïda luttent en Syrie au sein d’unités armées contre les forces gouvernementales ».

    Les services spéciaux syriens ont préparé des listes bien détaillées sur les membres arabes ou celles qui portent de double nationalité occidentale et arabe travaillant sous la panière d’Al-Qaïda et combattent sur le territoire syrien. Ces listes comprennent beaucoup de noms de personnes venues de pays arabe et en particulier, la Libye. Il y a, par exemple, Walid al-Bustani, membre de Fateh al-Islam, » il dirigeait un groupe terroristes » dans le village al-Husn, il a été tué par de membres de l’ASL qu’ils l’accusé d’avoir tué deux de leurs membres. Deux Libyens de Misratah ont été tué et un autre blessé au village al-Mayssar à Alep. De même, des manifestants à Douma (banlieue de Damas) ont brandi les drapeaux d’Al-Qaïda, la même choses est passé à Idleb. Et une voiture portant le slogan d’Al-Qaïda avait traversé le passage frontalier de Tal Abyad. A joutons à cela qu’après l’entrée de l’armée à Bab Amr, on a découvert des chambres et des prisons pour la torture avec des slogans appartenant à Al-Qaïda ou à des groupes qui ont des liens avec elle.

    Des sources à Damas disent que les services syriens possèdent plusieurs dossiers sur l’implication d’Al-Qaïda et que certaines informations ont été communiquées à certains pays arabes portant un message de mise en garde contre tels membres ou de les envoyer. On dit que le Liban fait partie de ces pays qui ont reçu directement cette mise en garde.

    Des proche de l’autorité syrienne vont jusqu’à dire que le service de renseignement syrien n’a pas coupé entièrement le lien avec de services de renseignements arabes ou turc pour une collaboration sur le danger de l’expansion d’Al-Qaïda en Syrie et l’infiltration de ses membres.

    Des sources occidentales ont vérifié la revendication d’Al-Qaïda de certains attentats en Syrie et c’était exacte. Pour ces sources, ce qui se passe en Syrie est une application à la lettre de l’appel de Zawahiri, intitulé « En avant, les lions de Damas ! » lorsqu’il avait appelé dans un enregistrement vidéo mis en ligne en février dernier, les musulmans de Turquie, l’Irak, Liban et Jordanie, à soutenir les Syriens qui affrontent les armées d’Assad.

    De même, les Russes ont aussi présenté des informations précises sur le danger d’Al-Qaïda en Syrie. Cela a été une des raisons qui a poussé le plus plusieurs pays parmi eux la France à renoncer à armer l’opposition à cela s’ajoute que l’opposition divisée ne donne aucune assurance à ces pays. Une source européenne sûre dit que cette opposition n’a pas pu donner un garantit sur sa capacité de contrôler les armes et les empêcher de tomber aux mains d’Al-Qaïda.

    Des dirigeants dans le CNS ont vite dénoncé Al-Qaïda considérant que les propos américains répétitifs sur l’infiltration d’Al-Qaïda pourront donner l’occasion en or au régime syrien pour en finir avec l’opposition, l’ASL et les groupes armés.

    Ce que dit l’opposition n’arrive sans doute pas aux oreilles de l’Occident sauf s’il s’accorde avec leurs propres intérêts. Les inquiétudes occidentales à propos d’Al-Qaïda ont un rapport avec les intérêts américains dans la région et avec Israël au point que certains ont déclaré que dans la région, il ne reste que l’armée syrienne et égyptienne pour faire barrage à l’expansion islamise. Il parait que ce sont les Russes qui ont suggéré à plusieurs reprises ce propos.

    Un coup d’oeil sur la presse occidentale de Washington à Londres passant par Paris montre peut-être cette inquiétude croissante de l’Occidentale. En effet, Tony Batrison de l’Independent dit : « L’évolution de la situation en Syrie est très grave car Al-Qaaïda commence à montrer une force croissante dans une région centrale au Proche-Orient ce qui est différent dans le cas de régions isolées comme le Pakistan, le Yémen ou la Somalie et le printemps arabe peut de cette façon être influencé par les idées de Ben Laden ».

    Il y a ceux qui disent que la présence d’Al-Qaïda en Syrie rend service aux ennemis de Damas car ce n’est pas si grave que la Syrie soit noyée dans une guerre civile qui puise l’armée syrienne dans une longue guerre et faciliteras peut-être l’intervention internationale bien qu’elle exclue pour le moment sans oublier qu’avec sa dimension théologique sunnite, Al-Qaïda pourrait aussi participer à l’usure de l’Iran sur les territoires syriens. Cependant, quelques centres d’études occidentaux commencent à alerter sur de réels facteurs sur le danger de l’expansion des courants salafistes et qaïdits dans le monde arabe. Ils voient en ce qui se passe en Libye et Tunisie en passant par le Yémen et Égypte pour arriver en Syrie une alerte d’une probabilité que les choses soient un jour hors contrôle. Même si certains lisent les mises en garde américaines contre Al-Qaïda comme une volonté de la part de Washington de ne pas glisser dans la marais syrienne. Mais beaucoup d’autres commencent à parler d’une réelle préoccupation occidentale qui a donné à la Russie une couverture indirecte pour chercher une solution pour la crise syrienne avec ou sans Bachar à la tête de la Syrie

    le problème chez les Américains et les Occidentaux, c’ est qu’il ont mis la barre très haut en demandant à Bachar de partir et voulant faire chuter le régime syrien et ils sont devenus aujourd’hui incapables de reculer, peut-être, ils ne sont même pas satisfaits que le modèle remplaçant soit salafiste ou qaïdit. La situation sécuritaire en Syrie ne sera pas prête à terminer au jour et au lendemain; aucune solution politique à l’horizon, on veut maintenir la Syrie dans le sang et multiplier l’usure iranienne politiquement, économiquement et au niveau sécuritaire à travers la scène syrienne.

    Quant à la mission d’Anan, certains pensent qu’elle est vouée à l’échec, beaucoup d’autres attendent qu’elle échoue pour passer à une étape supérieure dans le maintien de la pression, d’autres mémorisent les opérations aériennes chirurgicales contre les Serbes de Bosnie et Paris évoque le septième article du Conseil de Sécurité de l’ONU malgré le solide barrage sino-russe.

    Ceci, ne sont que de mise en garde verbale pour passer le temps en attendant, en premier lieu, les élections françaises et les élections américaines par la suite et jusqu’à la découverte les nouvelles bases de relations entre les Russes et USA. Il y a plusieurs sommets et rencontres prévus entre les deux parties, les Russes vont armés d’une force intérieure et d’un grand soutien de BRICS. la seule situation qui suscite une grande inquiétude est la situation libanaise; l’armée syrienne ne peut plus reculer quelque soit le devenir de la mission d’Anan, elle va continuer ses opérations militaires contre les groupes armés qui ne vont peut-être trouver un autre chemin pour fuir que vers le Liban depuis que les frontières avec l’Irak est devenues plus contrôlables. De même, les communications avec le service de renseignements turc et jordanien ne sont pas arrêtées. Il est probable que les opérations militaires s’accentuent et s’accélèrent et dans le cas de l’échec de la mission d’Anan, il n’y a pas plus faciles et meilleurs que les territoires libanais pour les fugitifs d’Al-Qaïda, mais la question qui se pose si le Liban peut gérer cette situation prochainement ?

    Dans le passé, des responsables dans le renseignement et la sécurité en Occident ont entendu déjà tels soucis de la part de leurs collègues libanais, certains parmi eux ont visité Beyrouth revenant avec un dossier détaillé sur telle probabilité extrêmement dangereuses. Le feu syrien s’approche de plus en plus du Liban mais les pompiers sont rares.

    Article de Sami Kleib, publié sur les colonnes d’Assafir, en date 04 mai 2012, et traduit de l’arabe par Cécilia pour infosyrie, le 05 mai 2012. Ci-dessous, le lien :

    http://www.assafir.com/Article.aspx?EditionId=2141&ChannelId=51163&ArticleId=334

  6. LHDDT 佐罗 dit :

    #
    Jo dit :
    5 mai 2012 à 14 h 24 min

    .. que le gouvernement Syrien fasse un ENORME nettoyage pour se débarasser de ces .. »

    ce fut certainement l’erreur de M. al Assad : ne pas taper assez fort dès le début. Ma même erreur que M. Deng lors de l’affaire Tian’an men.
    Trop confiant, ne pas y croire ..

    • mécréante dit :

      Vrai et triste constat !

    • sowhat dit :

      « Vrai et triste constat ! »

      absolument pas d’accord

      je crois que la politique menée par la direction syrienne est le plus sûr moyen de se débarrasser une fois pour toutes de la vermine salafiste.

      Si les autorités avaient tapé dès le début comme vous dites nous aurions eu un bain de sang et le monde entier ligué contre la Syrie et certainement l’effondremnt de l’état et le chaos. Ce fut au contraire une grande sagesse de la part des autorités de limiter autant que possible la répression violente et c’est cela même qui a contrecarré les plans de la pseudo-révolution laquelle s’était préparée de longue date à un scénario similaire que celui de Hama en 1982 mais étendu à d’autres villes.

      • Marie-Christine dit :

        Je suis d’accord avec vous sowhat.
        Courage au peuple syrien !

      • mécréante dit :

        je crois que bain de sang et de misère il y a !

        Il me semble plus efficace de bien soigner une maladie à ces début même s’il y a risque de séquelles à la guérison !
        Je viens de parler avec un membre de la délégation francosyrienne qui a visiter Damas, elle m’a racontée des horreurs en pleurant…

        • Rensk dit :

          Faite gaffe, traiter les problèmes entre gens comme étant « une maladie » voir « une tumeur » est totalement le faux chemin !

          Vous avez à faire a des gens tout comme vous mais, qui pensent autrement que vous… est-ce une « maladie » dans une démocratie ?

          • mécréante dit :

            La démocratie ?
            et les gens en prison dans les démocratie ?
            ils pensent juste pas comme les autres !?
            c’est quoi la démocratie Rensk ?

          • mécréante dit :

            Rappelez vous que le général Dufour a sauvé la confédération helvétique en agissant vite et bien !

        • Marie-Christine dit :

          Oui mécréante, le sang coule et les épreuves pour les syriens semblent ne pas devoir en finir de durer…
          Céder à la tentation de « frapper fort » au début (dans quelles limites ? ) aurait été non seulement illusoire pour « éradiquer le mal à la racine », mais aurait fait courir un risque humain, sociétal, et même au niveau de son existence, mortel pour la Syrie et les Syriens. Non seulement les bains de sang et les destructions n’auraient pas cessé, au contraire! surtout dans le contexte de l’ingérence étrangère régionale et internationale. Elles auraient conduit presque immanquablement à l’éclatement de la Syrie et à des haines et des guerres inexpugnables dans la durée.
          Le chemin des épreuves est long, intolérable pour ceux qui l’ont subi et continuent de le subir dans leur chair, leurs biens, et au niveau de l’empoisennement de la vie quotidienne de chacun, mais, en plus dans l’étroite marge de manoeuvre que la conjoncture internationale et les menaces extérieures laissent au gouvernement, la façon la plus sûre actuellement d’en venir à bout, et que la Syrie en sorte victorieuse.
          Voilà pourquoi je souhaitais aux Syriens le courage de continuer à résister malgré les épreuves, en espérant bien sûr que l’horizon va s’éclaircir !

  7. claudia dit :

    Le gouvernement syrien a réussi à empêcher l’infiltration de rebelles armés à partir de la Turquie. Il y a eu des échanges de tirs entre les garde-frontières et les rebelles. Plusieurs morts parmi les forces syriennes (nombre inconnu pour le moment) et autant de morts parmi les rebelles (nombre également inconnu).

    En plus, ce matin à Alep, explosion qui a fait 5 morts et deux autres explosions à Damas.

    Source: Press TV.

  8. joseph cotton dit :

    Le rapport du General Mood indique que le plan de Annan est bel et bien en marche et que l’opposition locale semble y adhèrer.
    ( en anglais )
    http://blogs.voanews.com/breaking-news/2012/05/05/un-mission-chief-in-syria-offers-cautious-hope/

  9. BWANE dit :

    Bonsoir Mohamed,
    j’ai vu que vous avez posté sur tamadonte la première partie des secrets de Bab Amro, et je vous en remercie ; malheureusement cette version est incomplète, je me permets donc de poster l’intégralité de l’émission diffusée par la télévision officielle syrienne, dont la qualité technique laisse à désirer (son trop faible), vous pouvez peut-être l’améliorer, je pourrais peut-être en présenter un compte rendu, car les révélations de cette émission me semblent importantes. Amitiés.
    http://www.rtv.gov.sy/#rtvnews

    • BWANE dit :

      Je corrige le lien ci-dessus qui renvoie sur la page courante de la rts :
      http://www.rtv.gov.sy/index.php?d=100010&id=93760

    • Mohamed Ouadi dit :

      Bonjour Bwane,
      Meci du signalement. J’ai mis en ligne les trois parties de l’émission, mais en vérifiant, suite à votre post, j’ai trouvé qu’elles ont été rejetées parce qu’elles sont très longues, pourtant j’avais obtenu le droit de mettre en ligne des vidéos plus longues et cela a bien marché jusqu’à présent.
      Je vais voir quelle est la nature du problème avec les responsables de Youtube !

    • Mohamed Ouadi dit :

      Rebonjour Bwane,
      J’ai bien peur d’avoir perdu le droit de mettre en ligne des vidéos plus longues, suite à la fameuse vidéo de l’égorgement supprimée et qui m’a valu un avertissement, voilà ce que dit le règlement de Youtube :
      « Nos Règles en matière de droits d’auteur et notre Règlement de la communauté sont toujours valables, quelle que soit la durée de la vidéo. Si nous recevons une notification DMCA concernant une vidéo mise en ligne par un utilisateur, celui-ci recevra un avertissement et perdra automatiquement le droit de mettre en ligne des vidéos plus longues. Si le système d’identification de contenu bloque une vidéo dans tous les pays, l’utilisateur l’ayant mise en ligne perdra également ce privilège ».
      Bref, si cela ne peut être réparé auprès de youtube, tans mieux, cela me permettra de me décompresser un peu. J’avais longtemps gardé cette fameuse vidéo, depuis le mois de novembre, avant de décider de la mettre en ligne après les déclarations des deux membres de la brigade d’égorgement publiées par Der Spegel. La suite réservée à cette vidéo, les infosyriens le connaissent, elle a été censurée …

  10. Mohamed Ouadi dit :

    L’opposant Qadri Jamil : pour la participation au processus politique, au dialogue inconditionnel et à un gouvernement d’union nationale !

    Infosyrie a traité dans ses colonnes des oppositions syriennes : des plus radicaux et franchement alignées sur l’étranger, qui veulent avant tout renverser le régime de Bachar Al Assad par tous les moyens, à commencer par privilégier la solution démocratiquement et humainement otanesque – CNS / ASL-, aux opposants qui sont contre l’intervention étrangère, mais posent des conditions à tout dialogue et ne désespèrent pas de changer le régime, pacifiquement –CCNCD-, aux opposants qui sont pour participer à la résolution de la crise syrienne, qui ont participé aux réunions de concertations préparant au dialogue, et s’inscrivant parfaitement dans le processus des réformes visant à asseoir une démocratie multipartite, dans la stabilité, http://www.infosyrie.fr/decryptage/et-si-on-parlait-un-peu-des-legislatives/.

    L’une des figures de ces opposants nationalistes « positivistes », Qadri Jamil, a accordé un entretien au site Dam Press, auquel nous allons emprunter certaines déclarations :
    D’entrée en matière, Qadri Jamil, l’un des dirigeants des partis de l’opposition qui ont constitué récemment, la « Coalition du changement Pacifique », qui est une nouvelle coalition de la gauche syrienne, déclare que : « Nous sommes pour la formation d’un gouvernement d’union nationale. Notre devise est : le pouvoir au peuple, la dignité au citoyen, et les richesses pour tous ». Il promet, en cas d’arrivée au pouvoir, de résoudre les problèmes de la pauvreté. Il faut commencer par punir et à demander des comptes aux « têtes » de la corruption », ajoute-t-il.

    Au sujet de la dernière visite de la délégation de l’opposition à Moscou, Qadri Jamil a répondu que « l’objectif principal de la visite à Moscou, six mois après une première visite en novembre dernier, est de contribuer à lancer le processus politique, retardé, en Syrie, et que le point clé au lancement de cette opération, est de commencer par un dialogue national entre toutes les composantes de la société syrienne ». Or, s’il « est clair que la direction syrienne veut le dialogue, et il en est de même pour une partie de l’opposition qui veut le dialogue, il y’a une partie de l’opposition qui est radicale, et qui ne veut pas participer au processus ; et ces opposants ne sont pas nombreux », selon lui.

    « Le lancement du dialogue est un processus plus complexe que le dialogue en lui-même », souligne Jamil. « Là, il y’a un nœud qui doit être résolu, et c’est pourquoi l’objectif de la visite en Russie est d’abord de discuter, pratiquement, de la façon de faire réussir la mission des observateurs, pour qu’elle soit objective et professionnelle, à l’instar de la mission des observateurs arabes, et les amis russes sont RASSURES du travail des observateurs onusiens».
    « La présence des observateurs onusiens, sur le terrain, a un grand rôle pour réduire le niveau de violence et créer les conditions propices au lancement du dialogue ».

    « Pour la réussite du dialogue national, et pour que ce dernier soit constructif, il faut tout d’abord :
    - Discuter l’ordre du jour du dialogue ;
    - Déterminer les participants au dialogue ;
    - Déterminer le lieu de la tenue du dialogue.
    Or, ces questions sont en suspens, et l’on est confronté à deux problèmes :
    - Le premier se trouve dans la mentalité de certains, au sein du régime, qui considèrent que le dialogue est une question de formalité, qui est temporaire, alors que pour nous le dialogue est un processus durable, qui peut durer longtemps, parce qu’en définitive, il va tracer l’image de l’avenir de la Syrie. De même, nous considérons que le régime a commis l’erreur de retarder le dialogue, car s’il avait pris en compte les résultats des réunions de concertations, qui sont au nombre de 18 recommandations, nous n’aurions pas eu besoin de l’ingérence internationale pour démarrer le processus politique, et la question qui se pose est : pourquoi ces recommandations ne sont pas mises en œuvre ? »
    - Par ailleurs, l’opposition radicale, qui a écouté et qui continue de le faire, les conseils de l’occident, a qui l’on a promis une intervention extérieure, tout en lui demandant de ne pas s’asseoir à la table du dialogue, sous prétexte qu’elle renforce le régime, et que l’on a convaincu que le régime va tomber par un coup extérieur, mais lorsque la Russie et la Chine ont pris leur position ferme, unique depuis 20 ans, pour stopper cette intervention et faire échouer le plan colonialiste, ces pays n’ayant pas de forces influentes sur le terrain pour exécuter leur plan ce sont vu contraints d’accepter le plan de sortie de crise d’Annan ; L’occident a ainsi appris une leçon dure, par le double veto au conseil de sécurité, laissant cette opposition qui les croyaient vivre dans un état de déception, et là nous remarquons que le CCNCD a commencé à parler du dialogue, et la visite de ses membres à Moscou leur a été très bénéfique, tandis que le conseil d’Istanbul continue de refuser le dialogue, et à appeler à davantage d’effusion de sang syrien.
    En définitive, la visite de Moscou a posé les bases du dialogue, et en ce qui nous concerne, nos cartes sont ouvertes et nous ne jouons ni en dessous ni en dessus de la table, dans notre action politique.

    Dans le reste de l’entretien, Qadri Jamil, a parlé de la solution à la violence, et de la nécessité d’une solution politique globale, qui inclut la composante sécuritaire, et la question économique qu’il faut tenir en considération, ainsi que du paysage politique et des élections en cours, sur lesquelles, je vais faire l’impasse, pour ne pas tomber dans la propagande électorale proprement dite.

    Lien de l’entretien en arabe :
    http://www.dampress.net/index.php?page=show_det&select_page=51&id=19888

  11. Mohamed Ouadi dit :

    SCOOP SCANDALE : RMC Jean-Jacques Bourdin LA VERITE SUR LA SYRIE :
    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=9U6_erVhd_k#!

    • Mohamed Ouadi dit :

      L’arrivée de l’aide humanitaire au peuple syrien – Des variété d’armes :
      http://www.youtube.com/watch?v=9G6YNV9YkoE

    • sowhat dit :

      Bravo à Stéphane qui ne s’est pas laissé intimider par l’attitude arrogante de ce c.. de Bourdin qui assenait les poncifs de la doxa anti-syrienne avec sa condescendance bien stylée envers le petit syrien qu’on a autorisé de s’exprimer à la radio. Merveilleuse démocratie.

    • Marie-Christine dit :

      Pris de cours, devant le désistement inattendu de « l’opposante » syrienne qui devait être interviewée, ils ont laissé parlé Stéphane : aïe aïe aïe, manque de vigilance : c’était un opposant au traitement médiatique de la situation en Syrie…
      L’irruption tout d’un coup d’un langage vrai et tellement plus crédible sur la Syrie !
      Bravo Stéphane !

      • AVICENNE dit :

        Trop fort !.

        Enfin une voix audible qui tente de dire la vérité. Bourdin ?. Un guignol qui déblatère les mêmes phrases classiques.

        Bravo Stéphane.

    • Rensk dit :

      Soyez correct :-) Donnez toutes les données de votre découverte (ne sais plus quand je l’ai entendu pour la première fois) Quelle est la date d’enregistrement ? Pas celui de votre lien…

      • Mohamed Ouadi dit :

        Bonjour Rensk,
        Une petite recherche vite faite sur youtube donne les informations suivantes : la vidéo est ajoutée par TheSyriandefender le 5 juil. 2011
        C’est au moment où les manifestations des opposants étaient au mieux de leurs formes. Stéphane a parlé des 120 martyrs de Jisr Achoighour, probablement, et du martyr pendu à Hama.

        • Marie-Christine dit :

          Donc, elle n’est pas récente. Cela n’enlève rien à notre plaisir et au respect pour Stéphane, mais c’est vrai, c’est quand même important et utile de le savoir.
          En fait ce qui ressort, c’est qu’elle est toujours de la même actualité…

    • papyelian dit :

      Quel réconfort que d’entendre ce témoignage…
      Merci , je le diffuse à tous mes contacts .

  12. Cécilia dit :

    Chers amis, rapidement, un article très important de foxnews sur l’opposition syrienne à Kosovo pour apprendre les bonnes méthodes !

    Syrian opposition activists ask Kosovo for advice

    Published April 26, 2012

    Associated Press

    PRISTINA, Kosovo – A Syrian dissident said Thursday his country’s opposition is turning to Kosovo’s former rebels-turned-politicians for advice on how to topple Bashar Assad’s regime in Damascus.

    Ammar Abdulhamid, an exiled anti-Assad activist, said that seeing a new country « emerging out of the nightmare and emerging as a state » could be inspiring for Syrian dissidents.

    Assad’s government has cracked down on a 13-month-old popular uprising in Syria, leading to an estimated 9,000-plus deaths.

    « We are here to learn, » Abdulhamid said during an interview with The Associated Press in Pristina. « Kosovo has gone through an experience that I think will be very useful to us in terms of how the different armed groups that formed the KLA (Kosovo Liberation Army) organized themselves. »

    Abdulhamid is one of three Syrian opposition activists visiting Kosovo, where they met former Kosovo rebels who fought a separatist war against Serbia in 1998-99. Serbia still rejects Kosovo’s 2008 declaration of independence.

    No details were given about the meetings with former rebels whose identities were not disclosed.

    Syria’s opposition has been criticized for failing to put up a more united front.

    « We really need to get our act together as opposition coalitions, » Abdulhamid said.

    The dissident, who has been living in exile in the United States since 2005, compared the apparent lack of unity among Syria’s opposition to Kosovo’s own political divisions in the late 1990s between pacifist leader Ibrahim Rugova and armed rebels.

    « Somehow they’ve managed to make it work so that gives us a hope that we can also rise above the differences and make transition to democracy in Syria something viable, » Abdulhamid said.

    The ethnic Albanian Kosovo Liberation Army launched an uprising against the regime of President Slobodan Milosevic in 1997. Serbia’s response provoked international condemnation and led to NATO’s 78-day bombing in 1999 that ended the crackdown on separatist ethnic Albanians and brought Kosovo under U.N. administration. About 10,000 people died in the Kosovo conflict.

    Russia supports Serbia in rejecting Kosovo’s declaration of independence, which many countries, including the U.S. and most EU countries, support.

    Read more: http://www.foxnews.com/world/2012/04/26/syrian-opposition-activists-ask-kosovo-for-advice/#ixzz1u2Xf1KOp

  13. sowhat dit :

    la fin inéluctable de l’Arabie Saoudite

    http://www.shukumaku.com/Content.php?id=46086

    le fiasco des américains en Irak a entraîné le renforcement de l’Iran. L’Iran est plus fort aujourd’hui qu’il ne l’était au temps de Saddam. C’est une évidence.

    L’échec des américains et de leurs alliés en Syrie provoquera lui la fin des Saouds. C’est pourquoi Jeffrey Feltman le chargé spécial du département d’état US pour le M-O a été dépêché en Syrie pour une utlime tentative de stopper ce processus inéluctable en allumant le front libanais. Les visites de Feltman et de Lieberman sont des indices de la préparation d’une entreprise très agressive à l’égard de la Syrie qu’il convient de prendre au sérieux. La lettre de Juppé au sinistre docteur Geagea, son protégé libanais, va dans le même sens. Il est probable que le nord Liban et la ville de Tripoli en particulier va connaitre dans les prochaines semaines une tentative de déstabilisation de la part des américains et de leurs alliés locaux. Il est possible après tout que les armes saisies à bord du cargo Lutfallah2 étaient en partie destinées à des factions libanaises comme les Forces Libanaises de Geagea ou les gangs tripolitains de Hariri.

    • Marie-Christine dit :

      D’un côté, le leadership US (en filigrane toujours, USraël, bien sûr) multiplie des déclarations officielles sur sa préoccupation de l’infiltration d’Al Qaïda dans l’opposition armée en Syrie (prélude possible à un retrait de son soutien, aménagement d’une porte de sortie, justification d’un éventuel revirement à « 180° » ?), de l’autre il s’active à tenter d’étendre l’incendie au Liban, et les bases militaires régionales des « rebelles » syriens !?
      La réalpolitik américaine, quelle est-elle véritablement ?
      Bien sûr, ils doivent se soucier des « axes », et à court, moyen et long terme, du sort et de la survie de leurs monarchies du Golfe et de la famille des Séoud…
      Que le Liban se préserve !

    • Rensk dit :

      Quelque chose est en route, même les généraux israéliens sont contre et dénonces…

      En 2010, dans un discours prononcé à l’occasion d’une commémoration de la libération du camp d’Auschwitz, Benjamin Netanyahu avait annoncé que la prophétie du chapitre 37 d’Ézéchiel, « Les ossements desséchés », était accomplie.

      Dans cette logique eschatologique, les prophéties des chapitres 38 et 39 restent à réaliser. Israël devra participer à une immense bataille, où les pertes seront lourdes de chaque côté, mais au cours de laquelle Dieu interviendra et sauvera le « Peuple élu ». Pour cette secte, une guerre de grande ampleur contre l’Iran est une étape indispensable à la manifestation du Messie.

      Pour Yuval Diskin et ses collègues, cette croyance serait le seul mobile poussant Benjamin Netanyahu et Ehud Barak à tenter depuis des années de provoquer une guerre avec l’Iran.
      http://www.voltairenet.org/La-revolte-des-generaux-israeliens

      • sowhat dit :

        « cette croyance serait le seul mobile poussant Benjamin Netanyahu et Ehud Barak à tenter depuis des années de provoquer une guerre avec l’Iran. »

        c’est un peu naïf. Cette politique est conforme aux intérêts de la superstructure militaro-industrielle qui, alliée aux religieux ultra-sionistes, tient le pouvoir en Israel

  14. Rensk dit :

    Il y a aussi une chose a signaler concernant les deux première photos…

    Il ressort que le générale ne porte pas sont gilet par-balle… chez l’État et le porte chez les insurgés… C’est juste ce que j’y vois ? Qu’il a moins peur, fait plus confiance à une des parties ?

    • Souriya ya habibati dit :

      Décidément, votre répartie me plaît beaucoup.. cher Rensk.

      Allah Souriya Bachar wbass

      • Rensk dit :

        Faut rester le plus « zen » que possible dans des conflits (quel qu’ils soient), pas toujours évident bien sûr.

        Pour moi, ces photos montre une sacrée réalité… a tel point que : au vu que ce site est souvent lu pour être critiqué… Suis sûr que demain certains vont prétendre que le gouvernement a imposé de ne pas porter la veste bleue…

        • Sorisharif dit :

          Tout est possible cher Rensk , selon les opposants ( les voyous ),le gouvernement est même capable de faire exploser ses propres services de renseignements.

        • Souriya ya habibati dit :

          Gros bisous Rensk.. et quelques gouttes de Champagne par dessus le marché..
          Allah Souriya Bachar wbass

    • Marie-Christine dit :

      Bon esprit d’observation Rensk : c’est vrai je n’avais pas remarqué ce détail…!

  15. Ararat dit :

    http://www.lematin.ch/monde/chaos-touche-capitale/story/27338344

    je vous laisse découvrir cet article de pure propagande occidentale. Je sais plus s’il faut en rire ou en pleurer. J’ai quand même choisi de rire tellement le titre de cet article est éloignée de la réalité du terrain.

  16. BWANE dit :

    Petite interview de Thierry Meyssan, selon qui les bandes armées salafistes se sont transformées en bandes criminelles de droit commun.
    http://french.irib.ir/analyses/interview/item/186455-thierry-meyssan,-journaliste-fran%C3%A7ais

    • Rensk dit :

      Ma aussi fait plaisir de l’entendre (j’ai reconnu le lien :-) ) !

      Ce drôle de type… me prouve pratiquement à chaque fois que la Suisse abuse de son statut de « Neutre »… Entre ce qui est vécu, pas mis dans les journaux, comparé a ce qui y est fait (ça c’est écris, certaines fois, pour faire le fameux « cocorico » (adaptable à tout pays))

    • sowhat dit :

      Ils ne se sont pas transformés puisqu’ils l’étaient déjà car la proximité entre crapules de droit commun et salafistes a toujours existé, témoin le jordanien Abou Moussab Al Zarkaoui ennemi n° 1 des américains liquidé en Irak. Le crime crapuleux est consubstantiel au salafisme et par delà au wahabisme et aux frères musulmans dont le bras armé est pour l’essentiel composé d’anciens criminels. On le voit partout, en Lybie, en Tunisie, en Egypte, en Turquie et bien sûr en Syrie.

      • Rensk dit :

        Comment traduire votre intervention ?

        Si je regarde de par le monde dit démocratique il y a eu pleins de révoltes qui ont coutés des vies et dont les pays voisins ont donnés l’asile politique aux demandeurs…

        Juste pour vous dire que même en Suisse c’est Dick Marty qui a été « élu » par le conseil fédéral (incorpore) pour résoudre un simple conflit (2 morts) entre jurassiens de Suisse… qui dure depuis belles lurettes.

        • BWANE dit :

          Bonsoir cher Rensk,
          conformément à mes mauvaises habitudes, je me suis préparé de pied ferme à cette maudite soirée, je vais boire non à l’honneur du veau pseudo-socialiste, mais à la défaite méritée de ce Nabot usurpateur « sous un mauvais manteau, on trouve souvent un bon buveur ».

        • BWANE dit :

          Comment dire ? J’ai déjà remis SoWhat à sa place à deux reprises, notamment la fois où une idée étrange lui a passé par la tête, qui voulait écrire une sorte de lettre ouverte à ce vendu de GHALLIOUN, je n’est jamais reçu de réponse, je suis habitué à ce genre de comportement de la part de gens qui n’ont pas d’arguments, et les choses que je bois sont si bonnes, que je me vois obligé d’arrêter là mon post avec cette toute petite citation d’un poète français dont le nom m’échappe présentement : « Beau comme le tremblement dans l’alcoolisme ». Voilà, cher Rensk, la messe est dite, et les philistins peuvent ricaner à leur guise, Jésus les méprise, et moi aussi.

      • BWANE dit :

        Certes, mais je crains que vous n’ayez pas compris ce que je voulais dire, à savoir, que ces bandits, se trouvant subitement sans le sou, agissent maintenant sans le moindre prétexte politique, juste pour se procurer de l’argent. Toutes proportions gardées, Karl Marx dit la même chose :
        « En ce qui concerne les guérillas, il est évident qu’après avoir des années durant occupé le théâtre de conflits sanglants, contracté des habitudes de vagabondage, donné libre cours à leurs passions de haine, de vengeance, de soif et pillage, elles devaient, en temps de paix, constituer une population des plus dangereuses, toujours prête à se mettre en mouvement au moindre signe, au nom de n’importe quel parti ou principe qui serait capable de la bien payer ou de lui offrir prétexte à razzias » (L’Espagne révolutionnaire,V,Politique I, Bibliothèque de la Pléaide, pages 887-888).

        • BWANE dit :

          Je ne prends pas ces choses à la légère, j’ai mis une heure à trouver cette citation de Marx. Avis aux philistins comme ce pseudo-candide : vous aurez beau faire, la vérité, belle et orgueilleuse, triomphera. Minable Candide, soyez assuré que vous serez insulté par mes soins, je vous attends, pourriture.

  17. l'ingenue dit :

    « L’art de la guerre »

    par Manlio Dinucci

    Rome (Italie)
    Depuis la fin de la seconde guerre mondiale et le Tribunal de Nuremberg, la justice internationale et la dénonciation des crimes contre l’humanité son soumis à la règle du deux poids, deux mesures. La raison du plus fort étant toujours la meilleure, les États-Unis et leurs alliés accumulent les crimes en toute impunité, tout en se présentant comme les garants des droits humains. Tribunaux internationaux, organisations internationales et médias, loin de dénoncer cet état de fait, cautionnent cette tartuferie humanitaire. Ainsi pour Manillo Dunicci, le Conseil de prévention des atrocités que vient de créer Obama n’est qu’un outil supplémentaire pour mettre l’humanitaire au service de la guerre.

  18. Mohamed Ouadi dit :

    Article traduit pour Infosyrie :

    Histoire du village « Al Hisn », transformé en foyer des étrangers armés, en attendant sa libération !

    Après plus d’une année depuis le début des évènements en Syrie, qui ont épuisé nombre de villes syriennes, parmi lesquelles la ville de Homs, cette ville bien-aimée, à la campagne de laquelle se trouve une forteresse, « Kalaat Al Hisn », distante de 60 kms, imposante depuis des milliers d’années, tant louée par ses habitants pour ses gloires, et pour sa libération des croisés par Al-Zahir Baybars, qui, s’il savait qu’un jour viendra où cette forteresse grouillera de groupes armés, prétextant du « printemps arabe », pour terroriser les habitants et les pousser à abandonner leurs maisons, par peur de la cruauté de ces groupes, il ne l’aurait pas libérée.
    Ils sont venus des villages voisins, Talkalakh en tête, et les habitants d’Al Hisn les ont accueillis avec bienveillance, et leur ont ouvert leurs maisons, avec un loyer symbolique et la plupart sans contrepartie … ils ne pouvaient pas savoir qu’une arme sera levée pour couper la main qui a été tendue à ses voisins pour les aider, … Dans ce village, Al Hisn, où les habitants vivaient en paix, un groupe de personnes armées venus des villages voisins, a persisté à rompre cette vie paisible, car depuis près de 4 mois, ils se sont mis à ravager le village … commençant par brûler les véhicules de la municipalité, le siège de la branche du parti Baath au village, organiser des manifestations entourées par des véhicules plein d’hommes armés, pour semer la terreur entre les habitants du village, ils ont tué un homme, sur les lieux de son travail, devant les regards de tous, sous prétexte que c’est « un collaborateur » (du régime) … Ils ont attaqué le poste de sécurité et ont tué ses éléments sans raison et sans justification … pour prétendre, en fin, qu’ils appartiennent à « l’Armée libre » … et qu’ils sont venus pour libérer le village ?! Ce village qui n’a connu aucune manifestation avant leur arrivée, et que personne n’a pensé à dévaster, et dont les habitants sont devenus impuissants devant le déploiement de ces mercenaires, qui, petit à petit, ont commencé à s’attirer des groupes de jeunes du villages, parmi les « sans occupation » et les « sans emploi », leur ont fourni des armes, les ont séduit par de l’argent pour leurs servir de guides, et leur indiquer les maisons des officiers et des militaires et des éléments de la sécurité dans le village …
    Les mercenaires n’ont épargné aucun foyer dont la famille compte un membre parmi les éléments de la sécurité, des officiers ou des militaires, sans lui causer du mal … Ils ont volé, détruit le mobilier, démoli les constructions des maisons inhabitées ou appartenant à des membres de l’armée ou de la sécurité … Ils ont envahi, par la force, les maisons habitées, et ont menacé les familles, par la mort et les supplices, si leurs fils ne désertent pas l’armée régulière, sans distinction entre grands et petits … Ils ont dressés des barricades sur la route « d’Al Oujé », au village et près du nouveau rond-point, et ils se sont mis à contrôler tous les véhicules, qui entrent et qui sortent, à la recherche des éléments de la sécurité … Ils ont arrêtés des officiers et les ont contraints à faire des déclarations de dissidence de l’armée régulière, pour les filmer, et diffuser leurs images sur les chaînes étrangères, ne laissant à leurs familles de choix que de fuir le village pour échapper à leur poursuite, et devant les habitants du village ces extraits vidéos ont été diffusés par les chaînes de désinformation …
    Vols, violences, manifestations armées … menaces d’intimidations … devant une telle situation le phénomène migratoire a commencé par prendre de l’ampleur, à commencer par les habitants d’ « Al Oujé » qui ont abandonné leurs maisons, par peur d’être attaqués, à n’importe quel moment, suivis par les familles qui ont un membre dans l’armée régulière et qui ont peur pour leurs enfants, et qui craignent d’être poursuivis, par les groupes terroristes, qui guettent devant leurs maisons nuit et jour, en attendant le retour de leurs fils, avec les menaces permanentes de la nécessité de leur remettre ces derniers … pour que la peur atteigne les jeunes partisans qui soutiennent le régime et qui arborent le portrait de Bachar Al Assad, qui ont été menacés de mort s’ils ne cessent leur soutien, et dont les noms ont été publiés autorisant la spoliation de leurs sang … puis aux familles qui comptent des « filles » et qui craignent pour elles, de la cruauté de ces étrangers … Et, malgré que ces familles aient quitté le village, leurs maisons n’ont pas été épargnées, car ces mercenaires ont occupé celles qui leurs paraissent bien placées, en particulier sur la route d’ « Al Oujé » où ces derniers se trouvent en grand nombre, aujourd’hui …
    Le cercle ne s’arrête pas à la limite de certains jeunes des villages voisins, mais le diamètre s’étend, puisque les habitants parlent aujourd’hui, de la présence d’un grand nombre de « frères musulmans libanais », dans le village, quoiqu’ils restent encore à l’abri des regards, et on raconte beaucoup d’histoires sur l’infiltration de groupes de libyens, qui sont entrés dans le territoire syrien par le village d’ « Al Arydé » frontalier.
    Aujourd’hui les choses ne se limitent plus au déploiement des étrangers armés dans le village, mais elles vont jusqu’à la détérioration des relations entre les habitants du village et les habitants des villages voisins, qui vivaient en frères et en amis, jusqu’à ce que les mercenaires se soient attaqués aux biens des habitants des villages voisins, et volé une partie de leur bétail qu’ils ont appelé « butins de guerre » … et tout en se protégeant au village « Al Hisn », vidé presque de ses habitants, à part quelques personnes âgées ayant refusé de quitter leurs maisons, malgré les intrus …
    Les habitants attendent, aujourd’hui, le moment de la libération de leur village qu’ils ont abandonné, à contre cœur, et il y’a quelques jours, leur ont été parvenues, les bonnes nouvelles de l’arrivée de l’armée régulière, à proximité, puisqu’elle est entrée par le village « Choumissé », vers la « route des degrés », et aujourd’hui encore, elle se trouve à ce niveau, mais il semble que la décision a été prise de libérer le village et d’en faire chasser ses envahisseurs … et les yeux et les oreilles des familles sont tournés vers l’armée régulière, en attendant l’annonce par cette dernière de la libération de leur village, et le retour à la vie dans ces enceintes …
    En ces instants, personne ne pense qu’à la libération de « Kalaat Al Hisn », la plus célèbre, la plus belle et la plus ancienne des forteresses, bâtie dans les temps anciens, et qui est restée imposante malgré les attaques successives des envahisseurs et des convoitiseurs, car l’histoire a toujours témoigné qu’ils ont été chassés, défaits et désespérés, et ce n’est pas étonnant que les leçons de l’histoire éloquente enregistreront le récit d’une nouvelle victoires dont les signes s’annoncent à l’horizon.

    Source, article de Hajrane Fayad, publié, le 06 mai 2012, par Arabi Presse :
    http://www.arabi-press.com/?page=article&id=34872
    Traduit pour Infosyrie, par : Mohamed Ouadi

  19. SORISHARIF dit :

    Les voyous de la révolution syrienne mettent le feu dans 32 cars d’une compagnie de transport a coté de Damas .
    http://www.youtube.com/watch?v=ZDtJA-gb0Zw&feature=youtu.be

  20. le cerceau dit :

    Derniere news;;;;Sarko battu! ( 48/52)!… peut être un répit et une nouvelle donne pour la politique française en Syrie….

  21. Jo dit :

    Bachar 1-0 Sarkozy

  22. BWANE dit :

    Vive le veau,
    Qui nous a débarrassé du Nabot,
    La grande Jupette,
    jamais n’oubliera ses mauvaise salopettes.
    In mémorium, je poste l’article relatif aux liens de Nabot avec la CIA :
    http://www.voltairenet.org/Operation-Sarkozy-comment-la-CIA-a

  23. SORISHARIF dit :

    Voila ce qu’il disait Walid Al Moalem il ya six mois .
    J’ai toujours confirmé à mes enfants que Assad sera toujours la quand les autres feront leurs cartons .
    http://www.youtube.com/watch?v=DGuBblq5i5Y&feature=youtu.be

    • BWANE dit :

      C’est bien ce que je pensais. Vive la Syrie !

      • BWANE dit :

        et aussi Infosyrie, qui a prévu la débâcle du Nabot, bourgogne à volonté, nonobstant l’esclavage salarié de demain, vive la gueule de bois !

    • Etudiant dit :

      C’est là différence entre une démocratie et un régime totalitaire. Les uns s’en vont (tant mieux d’ailleurs), les autres restent.

  24. Jo dit :

    Arnaud montebourg parle devant un public je ne sais ou , dans la salle j’ai vu le faux drapeau vert de la Syrie et de la HONTE

    • sowhat dit :

      Montebourg a été le premier homme politique français à avoir félicité M. Ouattara, candidat du FMI, à l’issue de sa fausse élection comme président de la Cote d’Ivoire

    • Marie-Christine dit :

      Je l’ai vu aussi à la manif du 1er mai.

  25. Mohamed Ouadi dit :

    Juppé a menacé la Syrie, avant le 06, il a raison, il est out, lui et son patron – partenaire à l’Elysée, c’est au moins cela de gagné par la Syrie. Holande a dit qu’il respecterait la légalité internationale, donc logiquement, il ferait défaut aux faux amis de la Syrie qui veulent agir en dehors du CS et sans la résolution de l’ONU, et se rapprocher plus de la Russie et de la Chine et des Brics qui défendent la légalité internationale et le respect de la charte des nations unies, et donc ne pas être beaucoup plus enclin à conduire à une intervention militaire en dehors de l’ONU. Et puis, le temps qu’il s’accoutume avec les dossiers, ceux intérieurs étant plus urgents, et le temps que se seront déroulées les législatives françaises, dans l’occupation étasunienne par ses affaires électorales, beaucoup d’eau sera passé sous le pont de la conduite du Conseil de sécurité par le couple russo-chinois, y compris les législatives syriennes, et tous ce qu’elles impliqueront comme réorganisation du nouveau champs politique, et bien sûr l’initiative de Annan a plus de chance de passer … Je pense qu’il y’a vraiment de quoi être optimiste, faute d’une folie aux conséquences incalculables des unipolaristes !

    • Marie-Christine dit :

      Oui, mais il convient d’être vigilant immédiatement avec le nouveau : faut rien lui laisser passer !

  26. SORISHARIF dit :

    Voila ce que Louis a écrit le 25 avril sur infosyrie a propos de Juppé .

    Alors, et quelles qu’en soient les raisons, cet homme est dangereux et malfaisant : à l’instar de son patron qui improvise en 48 heures un défilé « maison » du 1er mai pour grappiller in extremis des votes populaires et ouvriers, on sent que Juppé ferait tout pour obtenir sa guerre d’ici un mois, avant qu’une majorité du peuple français le renvoie à Bordeaux – ou au Canada, ou à Venise. Alors, faisons tout, de notre côté, pour qu’Alain Juppé soit enfin mis à la retraite ! Une camisole politique, vite, pour maîtriser ce forcené !

  27. SORISHARIF dit :

    Bachar Al Jafari sur sa page facebook :

    ساركوزي : على الاسد ان يرحل
    الرئيس الاسد في ساحة الامويين

    ساكوزي : ايام الاسد معدودة
    الرئيس الاسد في بابا عمر

    جوبيه : لن يبقى الاسد في الحكم سوى ايام قليلة ..
    الاسد في دمشق -يشارك بحملة لبينا النداء

    ساركوزي يستعد للعمل كشوفير تكسي , وجوبيه عامل تنظيفات في الاليزيه
    الرئيس الاسد يقرأ الفاتحة في الجندي المجهول

    • Souriya ya habibati dit :

      Traduction:

      Sarkozy: Al Assad doit partir
      Le Président Al Assad est présent lors d’un rassemblement à la place des Omeyyades.

      Sarkozy: Les jours d’Al Assad sont comptés
      Le Président Al Assad rend visite à Baba Amro.

      Juppé: Al Assad ne restera au pouvoir que pour quelques jours..
      Le Président Al Assad participe, à Damas, à la campagne: Nous avons répondu à l’appel (pour aider les citoyens ayant subi les crimes des bandes armées).

      Sarkozy s’apprête à travailler comme chauffeur de taxi, Juppé comme agent de nettoyage à l’Elysée
      Le Président Al Assad se recueille devant le monument du soldat inconnu en récitant Al Fatiha.

      • Marie-Christine dit :

        Ha ha ha, cela fait du bien de tourner en ridicule, pouce baissé, la déchéance de ces arrogants, au Québec, on rajouterait, si je me souviens bien, ‘sans dessein’.
        Et, comme dirait l’autre « Aux suivants » ; vous savez la fameuse histoire des Horace et des Curiace : souvenir qui remonte à la surface de mes souvenirs scolaires sur la Rome antique. Quelqu’un d’autre peut certainement en parler de façon plus précise que moi, si cela présente un quelconque intérêt…

  28. samy dit :

    Hier, à la manif nocturne des étudiants du Québec, il y’avait un gars avec le drapeau de l’indépendance afin de commémorer la tuerie des étudiants fait par le régime sanguinaire de El-Assad.

    Un vrai patriote !

    • Louis Denghien dit :

      Ha, notre mascotte oppositionnelle est de retour, avec son inimitable fraîcheur…

      L. Denghien & Infosyrie

      • samy dit :

        on ne croit pas tous a la théorie du complot a 100% louis, même si vous nous avez pondu un article pour nous dire que cette nouvelle était fausse. En passant, qui vous a dit que la nouvelle était fausse ?

        • samy dit :

          Et puis ? Est-ce une fausse réfutation ou une réfutation via la boîte e-mail ?

          Vous savez, l’université est peut-être fermée, mais les rassemblements peuvent avoir lieu tout de même, comme ce qu’ont vit ici au Québec depuis 3 mois.

          • samy dit :

            Dans ces rassemblements estudiantins, ont se fait réprimer par la police a l’occasion, alors imagine ce que ça ferait si on nous tirait a balles réelles comme en Syrie.

        • Samy Drissi dit :

          Et puis Louis ?

      • samy dit :

        notre mascotte
        **************************************************************

        Je dis pourtant de quoi de vrai.

    • Jo dit :

      le drapeau de la honte

      Un vrai traitre !

      un souteneur d’égorgeur et de terroristes comme toi

    • BWANE dit :

      Patalogiste de merdre, encore vous ici ? On croyait avoir fini avec les pourritures de votre espèce. Demain, on s’occupe de vous chère ordure. Croupissez.

  29. Mohamed Ouadi dit :

    Appréciez l’oeuvre démocratique de l’opposition armée, dans son camp ?!, à Homs :
    http://fr.rian.ru/photolents/20120503/194537244.html

  30. Mohamed Ouadi dit :

    Syrie: le plan Annan est sur les rails (Moscou)
    MOSCOU, 6 mai – RIA Novosti

    Le plan de paix pour la Syrie élaboré par Kofi Annan fonctionne, le contrôle de l’Onu sur son application est efficace, a estimé dimanche le vice-ministre russe des Affaires étrangères Guennadi Gatilov.
    « Le chef de la mission de l’Onu a rapporté que l’ampleur des violences en Syrie a diminué de façon importante. Cela veut dire que le plan de Kofi Annan fonctionne et que le contrôle onusien s’est avéré efficace », a écrit M.Gatilov sur son compte Twitter.
    Un cessez-le-feu a été instauré entre l’opposition armée et les troupes fidèles au président Bachar el-Assad le 12 avril dernier, dans le cadre du plan de règlement du conflit présenté par l’émissaire spécial des Nations unies et de la Ligue arabe Kofi Annan. Les huit premiers observateurs onusiens chargés de veiller au respect du cessez-le-feu ont commencé leur mission en Syrie le 15 avril.
    Samedi 21 avril, le Conseil de sécurité a approuvé l’envoi de 300 observateurs militaires en Syrie. L’équipe principale, qui compte parmi ses membres quatre Russes, passera environ 90 jours en Syrie. La mission d’observation devra prendre sa pleine puissance d’ici fin mai.
    Depuis la mi-mars 2011, la Syrie est secouée par un mouvement de contestation du régime de Bachar Assad. Selon l’Onu, la confrontation armée y aurait déjà fait plus de 9.000 morts et quelque 230.000 réfugiés. Damas affirme pour sa part que plus de 2.500 policiers et soldats syriens, ainsi que plus de 3.200 civils ont été tués dans les affrontements contre des bandits financés de l’étranger.
    http://fr.rian.ru/world/20120506/194581229.html

  31. sowhat dit :

    Condoléances à la droite la plus bête du monde et à celui qui est considéré comme son plus brillant représentant, M. Juppé, l’homme droit dans ses crottes.

  32. lafleuriel dit :

    une réflexion en passant: il faut aussi voir dans l’élection de Hollande et son score dans la France « profonde », l’attachement des français à une personnalité qui est « bien de chez nous » c’est à dire bien de sa province mais pas par chauvinisme mais parce qu’il incarne sans doute une certaine culture des idées et une façon d’être l ‘attachement à des valeurs qui sont bien plus de la France ordinaire, modeste et raisonnable de celle de l’agité du bocal mondain de Neuilly qu’était Sarkozy…et à ce titre, je suis sûr que les Français se sont retrouvés à Tulle et avec les gens ordinaires et les accordéons même si on s’en amuse mais c’était nous ! Et moi Parigote depuis plus d’un demi siècle, je m’y retrouve à Tulle ! Et ces réflexions pour dire aussi qu’aux retransmissions dela télé à la bastille aucune prise de vue ne pouvait faire al’impasse sur le drapeau des opposa

    • lafleuriel dit :

      opposants syriens et m^me si cela avait été le drapeau du Canada ou du Burkina, cela m’aurait dérangée.Et je voudrais bien faire remarquer à ces porteurs de drapeaux, que cela n’était pas le lieu et pas bien de leur part d’occuper ainsi l’écran alors que d’abord c’était l’élection de notre président;..et dans une période où ce sont les Français ou ceux qui ont choisi d’être en France et concernés en tant que citoyens par les problèmes. cela ne me dérange pas de voir les drapeaux des kurdes ou des Palestiniens ou même des opposants syriens quand ils font des manifs, à paris ou ailleurs et même à Tulle ou à Bordeaux , mais là pour moi, c’était extrêmement déplacé. Je ne sais ce que vous en pensez. Et je ne suis pas du tout nationaliste et les drapeaux je m’en fiche mais là c’était déplacé. Et comme les drapeaux des autres nationalités;.ce n’était pas le lieu et c’était symbolique de paraître rassemblé autour de ce président

      • mécréante dit :

        je trouve ça aussi très déplacé mais ces gens ne sont pas à une gaffe près !
        Ou pensent ils faire de la Syrie une province française ?

  33. [...] cinquantaine d’observateurs.. le grand général US Mood auraient besoin d’agitateurs pour dire qui-fait-quoi-comment. Et le comble du comique, [...]