• Décryptage
  •  

« L’armée attaque Deir Ezzour ». On peut dire que L’Express, sur son site, maintient la pression et la tension sur son lectorat, au moins autant que sur le gouvernement syrien. Les forces syriennes se sont en effet déployées autour de la ville de l’est, non loin de la frontière irakienne, et ont entrepris d’y rétablir l’ordre : des opposants ont dressé des barricades dans la ville et, comme tout le monde le sait, sauf apparemment les grands médias du type L’Express, certains [...]


Mot-clefs : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

A Deir Ezzor, L’Express nous refait le coup de Hama

Par Louis Denghien,



Quatre des chefs de tribus du gouvernorat de Deir Ezzor intervenant à la télévision syrienne

Quatre des chefs de tribus du gouvernorat de Deir Ezzor intervenant à la télévision syrienne

« L’armée attaque Deir Ezzour ». On peut dire que L’Express, sur son site, maintient la pression et la tension sur son lectorat, au moins autant que sur le gouvernement syrien. Les forces syriennes se sont en effet déployées autour de la ville de l’est, non loin de la frontière irakienne, et ont entrepris d’y rétablir l’ordre : des opposants ont dressé des barricades dans la ville et, comme tout le monde le sait, sauf apparemment les grands médias du type L’Express, certains de ces opposants sont armés.

Il nous faut d’ailleurs rappeler, puisque notre « confrère » ne le fait pas, que les chefs de tribus de la région de Deir (1) avaient par le biais d’un communiqué, et aussi d’une délégation reçue à Damas, demandé aux autorités de rétablir l’ordre à Deir Ezzor. Radio France International s’est d’ailleurs – quand même – fait l’écho, dimanche 7 août, de cette démarche : si les représentants traditionnels de la population en appellent à l’armée, c’est bien qu’il y a problème, non ?

Un « best of » de la désinformation

Mais L’Express ne s’en tient pas à son titre sensationnaliste et on peut dire qu’il nous offre un véritable « digest » de propagande anti-régime comme on a appris à l’ « apprécier » depuis quatre mois et quelque. Jugez plutôt :

-D’abord on assène le chiffre effrayant des victimes civiles : 42 selon la Ligue syrienne des droits de l’homme d’Abdel Karim Rihaoui, un concurrent, pas plus crédible a priori, que Rami Abdel Rahmane et son OSDH. Mais on recycle pour l’occasion les incontournables snipers bacharistes postés sur les toits pour décimer les protestataires, aperçus donc par les « comités de coordination locaux » qui collectent les infos pour les cyber-propagandistes de l’opposition.

-On a même droit aux révélations sensationnelles d’un soldat déserteur – un officier d’un corps d’élite nous assure-t-on – qui dans un entretien accordé au site arabe Asharqal Aswat – et relayé par le Nouvel Observateur – affirme que l’armée syrienne a reçu l’ordre « de mener à bien une opération de génocide » sans épargner les femmes et les enfants. Rien que ça ! On pense au bouleversant témoignage d’un autre renégat de l’armée syrienne – tout aussi imaginatif – ce colonel Harmoush qui avait expliqué à la BBC qu’il avait retardé l’entrée de l’armée à Jisr al-Choughour en posant des mines avec une dizaine de mutins. (voir « Encore une baudruche qui se dégonfle » mis en ligne le 27 juin).

-Ensuite on nous explique que Bachar est « lâché par ses alliés » : Ha bon, la Russie, l’Iran et le Liban ont rappelé leurs ambassadeurs ? La Chine, l’Inde, le Brésil, l’Afrique du Sud envisagent cette fois de voter le projet de résolution onusien de Sarkozy ? L’Irak ne veut plus du gazoduc irano-irako-syrien ? Hugo Chavez s’est rallié au point de vue américain ?

En fait non, c’est juste que la Ligue arabe a fait part au président syrien de sa « grande angoisse » – que ne le fait-elle à propos de la Libye, du Yémen ou du Bahrein ! – et que le Conseil de coopération du Golfe – qui regroupe les exemplaires démocraties saoudienne, émiratie, bahreïnie, qatarie et koweitienne – dénonce l’« augmentation de la violence et l’usage excessif de la force en Syrie » – et la répression saoudienne au Bahrein par l’armée saoudienne, n’a-t-elle pas été quelque peu excessive ? Et aussi que la Turquie envoie à Damas son ministre des Affaires étrangères avec un message paraît-il « déterminé » du Premier ministre Erdogan.

Si ce sont là les « alliés » qui « lâchent » Bachar, celui-ci peut encore dormir sur ses deux oreilles !

Méthode Coué pro-américaine

Pour finir ce best of de la désinformation L’Express, alors que les vidéos montrant des insurgés armés tenir des quartiers de Hama, ou d’autres profaner des cadavres de policiers ou de partisans du régime, sont visibles partout sur la toile, L’Express qui relaie sans ciller ni vérifier toutes les affirmations de l’opposition exilée, L’Express donc se permet de parler méprisamment des « agissements présumés de groupes armés extrémistes » invoqués par Damas. A ce degré de mauvaise foi, on prendra l’hebdomadaire pour ce qu’il est, un agent d’influence atlantiste, qui façonnera le plus longtemps possible à l’intention de ses lecteurs et de ses soutiens financiers une réalité virtuelle. Laquelle se heurtera immanquablement aux réalités de terrain : Bachar et son régime conservent d’importants soutiens populaires, l’opposition est divisée et « plombée » par une aile activiste et islamiste téléguidée de l’étranger, Moscou et Téhéran ne laisseront pas tomber Damas… On continue ? Non car c’est inutile : dans cette affaire syrienne L’Express, comme beaucoup de ses confrères, fonctionne selon le principe de la bonne vieille méthode Coué, recyclée dans une perspective atlantiste. Et est donc inaccessible à notre argumentation.
(1) Tribus d’Obeid, Bouchaaban, Douleim, Jheiche et Jabbour



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

25 commentaires à “A Deir Ezzor, L’Express nous refait le coup de Hama”

  1. sowhat dit :

    Les saoudiens et leurs intermédiares hariristes ont généreusement arrosé le terrain. Cela en dit long sur l’état de déliquescence de la politique et des médias en France.

    • syrieux dit :

      On croit rêver!
      Les médias en Syrie vous paraissent comment?

      • SAMO dit :

        Il faut toujours se méfier des médias, qu’ils soient pro ou contre Assad, en revanche, les médias en Syrie n’ont pas pour but de mettre le chaos en Syrie…Ils veulent avant tout l’unité du pays!

        • syrieux dit :

          SAMO,

          oui ils veulent l’unité du pays, mais à quel prix?

          • stephane dit :

            pourquoi vous parlez des médias syriens?
            est il question des médias syriens dans cet articles? pourquoi ne commentez vous pas l’article en vous basant d’arguments et de fait? pourquoi déviez de facon tendencieuse le débats sur les médias syriens, quevous ne regardez même pas j’en suis certains?
            je me demande quel est votre but

          • syrieux dit :

            « pourquoi déviez de facon tendencieuse le débats sur les médias syriens, quevous ne regardez même pas j’en suis certains? »

            Bof! vous et vos certitudes!

      • sowhat dit :

        Je parle de la France.

        Les syriens eux n’arrosent pas autant.

        Depuis 2000 ce sont des centaine de millions de dollars qui ont été « investis » dans cette entreprise par les américains et leurs alliés.

        Vous n’avez qu’à consulter les archives de Wikileaks. D’ailleurs les américains ne prennent plus la peine de le dissimuler.

        Je ne connais pas d’exemple dans l’histoire récente où un pays ait subit autant d’acharnement.

    • Aleph dit :

      Oui. Parce que ce qui est en cours en Syrie et qui échouera, a déjà été réalisé avec succés en France pendant que les Français dormaient.

      N’en déplaise à certains…

      Il faut espérer pour la France que son état actuel ne soit pas irrévérsible.

  2. Cécilia dit :

    Tout porte à croire qu’un vrai plan machiavélique est préparé pour déstabiliser la Syrie. Le pire, cela fonctionne très bien par une manipulation totale des informations avec la complicité voulue ou non des médias. Où est la conscience professionnelle qui cherche la vérité, la neutralité et l’objectivité, qui analyse, qui compare et qui laisse le lecture réflechire par lui-même. D’après que je vois, la presse n’est pas séparée du pouvoir politique même dans nos pays « démocratiques ».

    • sowhat dit :

      conscience professionnelle ? mais les corrompus se fichent de vérité et d’objectivité

    • stephane dit :

      Les plus grands groupes de presses appartiennent à des dirigeants privés, tout est dit

      • Cécilia dit :

        Et vous voilà, vous avez marqué un point!
        Les médias sont donc le port parole de leur propre groupe politique!
        La vérité est donc celle de plus fort!
        « La loi de plus fort est toujours la meilleure »
        Merci La Fontaine, notre monde est toujours celui du loup et de l’agneau!

  3. Souriya ya habibati dit :

    http://www.jpnews-sy.com/ar/news.php?id=29527

    Je viens de lire cet article intitulé: « Comment l’armée syrienne est entrée à Hama » et je ne résiste pas au plaisir de le partager avec vous.

    Beaucoup se posent des questions sur le comment s’est effectuée l’entrée de l’armée à Hama sans effusion de sang malgré le fait que les routes étaient coupées par les barricades érigées par les bandes de terroristes armés. L’histoire se résume en deux mots: l’armée a fait une admirable manoeuvre en mettant en scène une pièce de théâtre bien ficelée; une unité de soldats avec 16 chars à l’appui s’est détachée du bataillon en déclarant la rébellion contre l’Etat ET, le cortège des « déserteurs » formé par l’ensemble des 16 blindés entra dans la ville de Hama sous les acclamations et les viva des bandes armées..le tout relayé sur la chaîne Al-jazeera qui considéra l’événement, tant appelé dans ses désirs avoués, comme l’avènement de la grande victoire et le nouveau pas vers l’accomplissement final du grand complot qu’elle ourdit depuis 4 mois.. et c’est ainsi que l’unité militaire continua son chemin jusqu’à la place Al’Assi au coeur de Hama sans que soit tiré un seul coup de feu.. et PATATRA soudain la vérité éclata comme un coup de TONNERRE sur la tête des terroristes takfiri dont beaucoup furent arrêtés sur le champ.. pour laisser la place à l’armée de continuer le nettoyage de la ville et la purifier des traces hideuses laissées par les criminels en armes!

    Ainsi se termine le petit article et j’ai envie de saluer l’armée syrienne qui fait l’unanimité dans le coeur des Syriens..armée digne..armée fidèle « allah muhayi al jeish » comme disent les Alepins

  4. joujou dit :

    Le Syrie ne va pas céder à la pression occidentale et arabe tant qu’il y a dans les rues des armes qui font du mal et des bandes qui ne respectent pas les lois : coupent les routes, terrorisent les habitants, obligent les commerçants de fermer leur magasins, brulent les voitures de pompier, brulent les bureaux de post et de communication, font exploser les dynamite toute les nuits dans les quartiers pour se venger de policier …etc.
    Face a cette situation le people syrien demande l’intervention de l’armée dans chaque point ou se trouve la violence des bandes armées, et pas face aux manifestants ! Nous vivons en Syrie et on sait ce qui se passe, pas comme certains parmi les lecteurs qui sont loin du terrain, et ils ne voient qu’une cote de médaillon et d’après leur sources tirées de al jazzera et bbc et France 24.
    Les manifestants du début sont différents de manifestants actuellement, qui ont change même leur slogans, et les medias n’ont pas arrange les choses. Si la télé syrienne essaie de se défendre avec les moyens du bord c’est pour montrer combien les groupes armées ont fait du mal. On voit à Londres la réaction de la police londonienne face aux manifestants ! En Syrie, ils ont coupé les routes qui relient Alep à Damas plusieurs fois, ils ont pris en hottages des villes comme Hama, ou Maara ‘t al Nouman, ils ont assassiné des notables dans des villes (kanatri pour ne pas citer d’autre) et des villages (comme al rabiaa) pour monter les gens contre les minorités. Et dans les rues les gens demande férocement l’intervention de l’armée pour stopper tout ceci et laisser les gens vivre en paix et faire eux même leur révolution sans les forces du bien! qui n’ont pas fait beaucoup de bien ni en Afghanistan, ni en Iraq ou au soudan ou enfin en Libye avec leurs avion de paix.
    Si l’armée veut tuer les manifestants ne croyez pas vraiment que le nombre des victimes allait dépasser les centaines dans chaque manifestation? Les gens du Jisr al Shoughour racontent ce qu’ils ont subi avec les bandes armées et dans les camps de concentration turques ! Et le fait qu’ils ont rentrée chez eux tranquillement c’est une preuve que l’armée a assuré la sécurité dans la ville et son entourage. Voir les soldats sur les routes c’est rassurant pour les gens qui défendent la Syrie et effrayant pour les autres, pour ne pas les nomer. L’armée syrienne est l’image de la Syrie avec ces ethnies et ces sectes unie par l’amour de leur pays et sa stabilité et son indépendance. Nos problèmes internes peuvent être résolu entre people syrien et avec l’aide des vrais amis mais pas avec les allies d’Israël l’origine de nos problèmes dans la région.
    A tous les syriens laisser a part vos haines et rancunes et regarder en face et essayer de mettre la main en main avec votre voisin et penser a l’avenir de notre pays.

    • shamsi dit :

      ..+ 1 ..

      L’armée syrienne tire sur la foule .
      .
      http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=ZfCFFs8u1DA

      Sous cette vidéo le Los Angeles Times ecrit
      « In the above video, hundreds of mourners, some chanting « God is great, » are dispersed with direct gunfire. »

      http://latimesblogs.latimes.com/babylonbeyond/2011/08/syria-protesters.html?dlvrit=99665

      Direct gunfire ?..
      Une foule dense puis l’on entend deux salves de plusieurs dizaines de tirs .. Bilan apparent une victime .

      Ca ne vient pas à l’idée du rédacteur que les tirs en tout cas la très très grande majorité étaient en l’air..( on entend d’ailleurs plusieurs balle siffler, qui passe donc a proximité du cameraman et donc bien au dessus des manifestants.
      Dans le cas contraire « Direct gunfire comme l’ecrit le LA Times
      C’est 50 100 ou 200 corps qu’il y’aurait eu sur la rue.

      Ca ne justifie pas les tirs c’est juste une analyse de la distorsion entre un titre un texte et la réalité.

  5. shamsi dit :

    Euronews : No comment !

    Chiffres du gouvernement libyen et chiffres de « l’opposition syrienne »

    Deux informations invérifiables, mais deux titres biens différents

    http://imageshack.us/f/546/geometrievariable.jpg/

  6. rachid maroc dit :

    C’est la dictature mondiale des américains.aucun pays n’as plus le droit d’être libre .Ou vous êtes avec les américains ou vous êtes contre .Pour qui le prochain tour .Bientôt viendra le tour l’Iran puis la Russie et la Chine.et la boucle de la seconde guerre mondiale est bouclé.
    Peuples du monde réveillez vous. Ils sont devenus fou .

  7. michaela dit :

    Cette information ne sera pas divulguer par les médias occidentaux car elle contredire leur plan machiavélique contre la Syrie basée sur la désinformation et les mensonges pour justifier leur action contre ce pays qui refuse de se mettre à genoux devant eux!
    Courage peuple syrien, vous êtes le plus fort, restez unis contre ce complot mondial qui veut détruire votre pays et n’a rien à faire avec le soit disant démocratie pour vous!

  8. Mahdi dit :

    -Ensuite on nous explique que Bachar est « lâché par ses alliés » : Ha bon, la Russie, l’Iran et le Liban ont rappelé leurs ambassadeurs ? La Chine, l’Inde, le Brésil, l’Afrique du Sud envisagent cette fois de voter le projet de résolution onusien de Sarkozy ? L’Irak ne veut plus du gazoduc irano-irako-syrien ? Hugo Chavez s’est rallié au point de vue américain ?

    ===> Passage qui m’a amusé puisque que je me souviens encore d’il y a 3 jours, Gilleas Bouleau nous annoncer que le «  »" »dernier soutien »" »" de la Syrie, l’Arabie Saoudite, venait de lâcher Bachar. On a de sacrés comiques en France.

    • Cécilia dit :

      Le Président syrien est fort et légitime par son peuple qui le soutien.
      Aucun responsable politique l’a relâche ni en Syrie ni à l’étranger.
      L’armée le soutien aussi six mois après. Le secret?
      C’est tout ces mondes qui donnent la légitimité à un dirigent d’un pays.
      Bachar Assad n’est pas élu ou nommé par l’Europe ou l’Amérique.
      De même, la Syrie n’est pas un village européen ou américain.
      Bien vu, Mahdi! même ses alliés (les vrais) le soutiennent toujours. Il faut penser à Liban, l’Irak,l’Inde, la Chine, Russie, et la liste est longue.
      Économiquement, la Syrie est un des rares pays à avoir zéro en dette la l’auto-satisfaction. Les dirigeants syriens n’ont pas des comptes à l’étranger (voir Antoine Sfeir). Leur argent se trouve dans les banques syriennes. Six mois après, l’économie syrienne tienne!

  9. watchman dit :

    Quand les médias s’emmêlent dans leurs propres mensonges ?

    « l’armée se retire de Hama
    Le correspondant de la BBC invité par les autorités syriennes a vérifier  »

    http://www.bbc.co.uk/afrique/region/2011/08/110811_withdraw_syria_hama.shtml

    « Un correspondant de la BBC qui a visité la ville de Hama ,à l’invitation des autorités syriennes, a rapporté avoir vu de nombreux barrages de police, mais aucune présence de l’armée dans la cité. »

    Quoi ? le pays n’est pas interdit à la presse ?. la BBC a un correspondant sur place alors que celà fait des semaines qu’on nous dit qu’il n’y pas de journalistes étrangers autorisés en Syrie

  10. Lubnan dit :

    Irak, détruite et bientôt divisée (pour le bien d’Israel), Libye, en cours de destruction et bientôt divisée, Soudan, a été détruit, a été divisé en 2 (mission accomplie), Iran, Liban, échec, Syrie, en cours d’échec enfin Somalie, famine, intervention de l’otan (Usrael).

    Si j’écris tout cela, c’est pour introduire ce qu’a dit le Général Wesley Clark (américain) à la radio Démocracy Now, dans son livre « Gagner les guerres modernes », puis montrer que ce qui se passe en Libye, Syrie, Irak, Soudan (des drapeaux israéliens étaient levés dans le soudan-sud lors de la déclaration d’indépendance) n’est, je pense, pas le fruit du hasard.
    on notera que tout cela se fait au nom de la démocratie (à l’Usrael), blabla…

    Dans son livre « Gagner les guerres modernes » le général Wesley Clark écrit ainsi :

    « En novembre 2001 alors que je repassais au Pentagone et en posant la question de l’Irak à un haut officier de l’armée américaine, celui-ci me dit : “Oui nous sommes toujours en route vers l’Irak”. Et d’ajouter avec un ton plein de désagrément : “Mais il y a plus : ceci (l’Irak) a été discuté dans le cadre d’un plan plus général de campagne contre sept pays : Irak, puis Syrie, Liban, Libye, Iran, Somalie et Soudan”. »

    http://www.youtube.com/watch?v=SXS3vW47mOE&feature=player_embedded pour la vidéo (Démocracy Now).

    Biographie du Général: http://fr.wikipedia.org/wiki/Wesley_Clark

    Bien à vous.

    • stephane dit :

      Cela ne m’étonne guerre, il reste à chaque fois le pretexte, un coup c’était hariri, là cest les pseudo massacres, où vont-ils s’arrêter? j’espère qu’ils feront faillite avant la mise en place de ce pla machiavelique

  11. [...] guérilla urbaine, qui a entraîné des victimes de part et d’autre (voir notre article « L’Express nous refait le coup de Hama « , mis en ligne le 8 août). Ce retrait de l’armée syrienne était dûment médiatisé, [...]