• Actualité
  •  

Les résultats des élections législatives ont enfin été annoncés officiellement, ce mardi 15 mai, par la commission supérieure du suivi et de supervision des élections, présidée par Khalaf al-Azzaoui : -Nombre d'électeurs inscrits : 10.118.519 -Nombre de votants effectifs : 5.186.957 Soit un taux de participation de : 51.26%. Répétons que ce chiffre - que même les gens d'I-Télé, de L'Express ou de France 24 seront bien en peine de qualifier de "stalinien" - est plausible, compte tenu du climat de peur et de [...]



51,26%

Par Louis Denghien,



La conférence de presse du président de la commission électorale, Khalaf al-Azzaoui

Les résultats des élections législatives ont enfin été annoncés officiellement, ce mardi 15 mai, par la commission supérieure du suivi et de supervision des élections, présidée par Khalaf al-Azzaoui :

-Nombre d’électeurs inscrits : 10.118.519
-Nombre de votants effectifs : 5.186.957
Soit un taux de participation de : 51.26%.

Répétons que ce chiffre – que même les gens d’I-Télé, de L’Express ou de France 24 seront bien en peine de qualifier de « stalinien » – est plausible, compte tenu du climat de peur et de violence. Notons d’ailleurs qu’une première estimation gouvernementale donnait un chiffre de 58% de participation (voir notre article « Ca intéresse au moins les Syriens : les premiers résultats des premières législatives pluralistes », mis en ligne le 11 mai). Bref, la commission électorale publie un chiffre en baisse par rapport au premier annoncé par le ministère de l’Intérieur, ce qui plaide encore contre le stalinisme ou le soviétisme supposés du régime. Qui, il faut le redire, s’est efforcé, fut-ce contraint par les événements, à une mue politique, qu’on peut juger incomplète, inaboutie encore, mais qui n’en est pas moins effective et historique.

Le président de la commission électorale a précisé aussi le nombre de femmes élus : 30 (sur 250 députés). Disons que ce n’est pas la parité obligatoire à la française, mais que c’est sensiblement mieux que dans les assemblées des monarchies du Golfe.
Khalaf al-Azzaoui a indiqué que les contestations des résultats et les demandes d’annulations peuvent être présentées dans un délai de trois jours devant la cour constitutionnelle, qui elle les examinera et statuera dans un délai de sept jours après la fin de réception des contestations.
Ces élections législatives ont été en effet supervisées et contrôlées par des commissions judiciaires de contrôle composées de juges n’ayant en principe de relations avec aucun parti, et, de fait, un certain nombre de scrutins ont été annulés – notamment dans certains bureaux de Damas, et devraient être refaits.

Reste à connaitre maintenant les détails des résultats selon les partis, selon les âges et les provinces – Khalaf al-Azzaoui a énuméré les noms des élus sans préciser leur étiquette – mais d’ores et déjà  disons, même si ça fait ricaner l’AFP et bien d’autres confrères, que, malgré les difficultés énormes, la Syrie a pu mener à bien une opération inédite, où le droit à l’opposition – certes raisonnable – était constitutionnellement reconnu, ce pour la première fois. Certes, le régime a « reconduit sa majorité », mais les groupes d’opposition – hors CNS et Frères musulmans – déclarée, même quand ils étaient autorisés, ont traîné les pieds ou opposé au gouvernement une « fin de non participation ». D’autres comme la fédération de groupes de la « Coalition pour le changement pacifique‘ de tendance « gauche patriotique » n’ont semble-t-il pas obtenu d’élus : à cela une explication simple – et non policière : dans le contexte dramatique qui prévaut, ceux qui on fait l’effort, et même pris le risque, d’aller voter, l’ont très majoritairement fait pour soutenir le pouvoir et Bachar.

On notera, pour s’en réjouir raisonnablement, que Le Point, tout en rappelant rituellement les critiques de l’opposition et de l’Occident sur ces élections, relaie de façon plutôt neutre les informations données par Khalef al-Azzaoui. Après tout, et quoi qu’on en pense, il s’est quand même passé quelque chose d’important et d’inédit en Syrie le 7 mai 2012.

 



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

45 commentaires à “51,26%”

  1. Romain dit :

    Désolé d’insister mais ce chiffre de 10.118.519 électeurs inscrits ne corresponds pas à celui indiqué précédemment de 14.788.644, mentionné par exemple ici : http://www.infosyrie.fr/actualite/deux-tests-politiques-en-48-heures/

    « Selon l’agence Sana, la consultation concerne 14 788 644 électeurs inscrits, ce chiffre incluant les Syriens expatriés et les membres de l’armée et de la police. » Maintenant, une erreur de SANA concernant le premier nombre est possible mais sinon cela fait quand même 4 millions 670 mille personnes de « disparues ».

  2. Mohamed Ouadi dit :

    Le train des réformes continue son chemin. Le pouvoir a tenu ses promesses. Le parlement actuel est constitutionnellement dissous. L’actuel gouvernement est un gouvernement de conduite des affaires courantes, en attendant la formation d’un nouveau gouvernement, selon les résultats législatifs, qui sera probablement, un gouvernement élargi d’union national, ou de crise … et le train continue …

    • Charles dit :

      On aimerait croire, Mohamed, que « le train des réformes continue ». Mais dans l’état actuel des chiffres, il plane comme une ombre. Du référendum aux législatives, on passerait de 14,5 à 10,1 millions d’inscrits, et de 8,4 à 5,2 millions de votants. Que signifie ce rétrécissement ? À quoi tient-il ? Désintéressement de quelques millions d’électeurs ? Impossibilité d’organiser le vote dans une partie du territoire ? On ne peut parler d’une tendance positive. J’espère pour ma part que les chiffres des législatives donnés aujourd’hui sont incomplets.

      • BWANE dit :

        Il est était écrit que les démocrates, amoureux de chiffres, de quantité et autres réalités triviales mourront idiots.Les portes du royaume de la qualité, c’est à dire de la vérité, leurs sont à jamais fermés.Divaguez, nous rions de vos creux syllogismes, à bas les chiffres, vive la dialéctique.

        • BWANE dit :

          Naturellement, Mohamed, ma remarque acerbe ne s’adressait pas à votre commentaire, dont je partage en somme le contenu, mais à ces sectateurs des chiffres, qui cherchent la vérité là où elle n’existe pas, pour nous raconter ensuite, d’une façon que même des enfants ne croiraient pas, que la forêt, se résume à un arbre, ils oublient, ces ânes, que la forêt de leurs mensonges cache mal la nullité de leur raisonnement.

          • BWANE dit :

            Lecture concrète de mon post : au moment où la Syrie est attaquée de partout, on vient ergoter, tergiverser sur des chiffres invérifiables, je dis simplement que ce n’est pas le moment.

          • Charles dit :

            Eh oui, cher Bwane, l’article a pour titre un simple chiffre, un pourcentage : 51,26%, une quantité quoi ! Nul n’est obligé de s’y intéresser, tournez la page, svp.

      • Mohamed Ouadi dit :

        Voilà la réponse qui a été donnée par le général Hassan Jellali de l’intérieur, à la TV syrienne :
        Le nombre des personnes qui ont le droit de voter sont celles âgés de 18 ans un jour avant la date du scrutin, inscrites moins :
        - les émigrés qui ne sont pas présents sur le territoire syrien;
        - les militaires et les policiers qui n’ont pas le droit de participer;
        - les personnes déchues de leurs droits civiques, par décision judiciaire.
        Affaire à suivre …

      • BWANE dit :

        Pour illustre encore ma façon détestable de voir,-ou ne pas voir-, je poste une belle ,-selon mon goût perverti-,chanson de Renaud :
        http://www.youtube.com/watch?v=SXxUe4cQu0M

  3. Mohamed Ouadi dit :

    Les secrets de Bab Amr 2ème partie !

    La TV syrienne a diffusé hier soir la deuxième partie de son émission les secrets de Bab Amr dont la matière première est préparée et commentée par le journaliste syrien Rafiq Lotf.
    Rafiq Lotf a déjà animé d’autres émissions qui ont dévoilé les mensonges des chaines de désinformation et de guerre psychologique contre la Syrie, telle Al Jazeera et ses sœurs, Al Arabya, CNN, France 24 et autres, sur la TV syrienne et Addounia TV.
    La particularité de la présente émission qui est à sa deuxième partie, est qu’elle se base entre autres sur l’entretien que Rafiq Lotf a eu avec le directeur de la photographie au fameux centre de presse, de l’opposition, de Bab Amr, arrêté récemment, et auquel a été emprunté tout un ensemble de vidéos qui sont en sa possession, confrontées aux enregistrements vidéos déjà entre les mains du journaliste, qui proviennent du matériel saisi lors de la libération de Bab Amr, et selon le journaliste, de la vidéothèque d’Al Jazeera ?!
    Cette deuxième partie revient sur les truquages et les préfabrications et enlève le voile sur la réalité déformée.
    Parmi les choses révélées dans ces émissions :
    - A Bab Amr, les manifestations animées par un groupe qui va en prendre la direction par la suite avaient débuté par la revendication de changer le gouverneur, ce qui fut satisfait sans problèmes, pour être très vite déviées vers d’autres slogans qui incitent à la rébellion tels que « nous ne sommes pas moins courageux que …. », nous soutenons la population de tel… », etc, et passer à la phase où des personnes se mêlent aux manifestants et lorsqu’ils arrivent au niveau des barrages des forces de sécurité ou de l’armée, ils tirent sur ces derniers et les tuent pour ensuite semer la rumeur que ces militaires se sont désolidarisés et ont tiré les uns sur les autres.
    - Les personnes âgées, les sages, n’étaient pas d’accord, ils ont été très vite évincés par ces jeunes.
    - Ils obligent les habitants à participer aux manifestations et ceux qui refusent sont punis, soit en étant contraint à quitter leurs domiciles, soit en enlevant une personne de la famille pour la rendre après versement d’une somme d’argent, ou tuée et jetée dans les rues, pour accuser les forces du pouvoir d’avoir exécuté ces crimes.
    - Les policiers, les militaires sont menacés, eux et leurs familles, de déclarer leur dissidence de l’Etat, et de quitter leur services ou ils sont punis eux et leurs familles …
    - Par les images, comment ces derniers piègent les immeubles vidés de leurs habitants pour les exploser et les filmer pour prétendre que c’est l’armée qui pillonnent ces quartiers, et comment ils tirent à souhait sur ces batiments pour les fimer et prétendre que l’armée tire sauvagement sur les civils paisibles … et d’autres secrets et surprises …
    - Voilà les vidéos de cette deuxième partie, sur tamadonte :
    http://www.youtube.com/watch?v=I6trnpr_Nuc&list=UUZ-8I5p6mxrzchZuMpTbLWg&index=3&feature=plcp
    http://www.youtube.com/watch?v=PDsbLqBdW4E&list=UUZ-8I5p6mxrzchZuMpTbLWg&index=2&feature=plcp
    http://www.youtube.com/watch?v=e-roXmeEsac&list=UUZ-8I5p6mxrzchZuMpTbLWg&index=1&feature=plcp
    http://www.youtube.com/watch?v=Rb_znVchOQc
    et la suite …

    La troisième partie sera réservée aux journalistes étrangers qui se sont invités, parfois clandestinement, à Bab Amr, un vrai scandale en perspective ….

    • Jean-Marc dit :

      @Mohamed Ouadi
      Existe-t-il une version sous-titrée en français de cette émission ? ça m’intéresse beaucoup d’autant que l’on y reconnaît un soi-disant journaliste anglais qui avait monté un faux reportage lors d’un direct avec une chaîne occidentale (BBC ?)

      • Mohamed Ouadi dit :

        @Jean-Marc
        Pour le moment, non. C’est une émission très récente, mais si cela vous intéresse, nous pouvons nous interagir et je vous traduirai en français, en sachant que les images parlent d’elles mêmes.
        Moi aussi cela m’intéresse et je brûle d’envie de rendre ces vidéos plus explicites pour nos amis français et francophones.
        Et, je m’attellerais à traduire ce qui doit l’être et à les commenter.

    • sowhat dit :

      @Mohamed

       » et auquel a été emprunté tout un ensemble de vidéos qui sont en sa possession, confrontées aux enregistrements vidéos déjà entre les mains du journaliste, qui proviennent du matériel saisi lors de la libération de Bab Amr, et selon le journaliste, de la vidéothèque d’Al Jazeera ?! »

      il y a une autre source qui est passée sous silence à savoir que l’Armée Electronique Syrienne (qui a fait un travail remarquable) a pu capter les émissions directes en temps réel transmises par voie satellitaire. Ce fut le cas avec les vidéos des journalistes de CNN à Homs. C’est la raison pour laquelle les journalistes étrangers ont arrêté ce genre de « couverture ».

  4. Jo dit :

    Quel parti a gagné les législatives

    • Louis Denghien dit :

      Semble-t-il, mais ce n’est pas une surprise pour les raisons évoquées dans cet article et un précédent du site sur le même sujet, l’ »Unité nationale » qui regroupe le Baas cet ses alliés.

      Louis Denghien & Infosyrie

      • Jo dit :

        Merci Louis

      • Etudiant dit :

        qui regroupe le Ba’th et le Front National Progressiste, soit les 2 organisations qui dominent le pays depuis 1970. Quel changement !

        • Jo dit :

          Et alors ils ont gagné

          • Etudiant dit :

            Ca personne n’en doutait. Mais bon, on ne perçoit pas les raisons de leur victoire de la même manière.

          • Jo dit :

            De toute façon quoi que fasse le régime , ce sera de la tricherie pour vous et vos semblables

        • joska dit :

          Etudiant vite remettez votre camisole vous ai-je déjà dit!

        • Candide dit :

          On ne change pas une équipe qui gagne ;-)

          • BWANE dit :

            Mais on peut rire des gens indignes comme vous, vilaine petite vipère, allez ailleurs, ce n’est pas de honte que vous mourrez.

          • joska dit :

            Candide, quelle équipe gagne? Aux vues de la réalité, vous êtes entrain de perdre sur le terrain et en plus votre sang froid, oui parce qu’il reflète la froideur de par les crimes perpétrés par vos amis les terroristes (soit disant opposants), des criminels de guerre, qui auront, je l’espère à répondre devant la haute autorité légitime syrienne ou pour crime contre l’humanité à la Haye!…. Continuez à provoquer et la suite sera ré-percutante

  5. Jean dit :

    Bonjour à tous,

    A propos de la photo qui figure en bas de l’article, il faut rappeler les trois principes de base du vote syrien :

    1) Vote à bulletins secrets

    2) Vérification très stricte de l’identité des électeurs

    3) Urnes spécialement conçues pour empêcher la fraude

    Cordialement

    Un abstentionniste
    (qui n’est pas non plus pour l’électro-nique électorale telle qu’elle se pratique aux USA).

    • sowhat dit :

      @Jean

      la photo en bas de l’article est une photo de la pseudo-révolution qui montre de faux électeur jouant une parodie d’élections législatives

      elle ne provient pas d’un centre de vote officiel qui n’est jamais tenu à ciel ouvert

      regardez bien les détails

  6. Charles dit :

    30 femmes sur 250 députés, c’est peu, bien sûr.
    Mais c’est aussi 30 élues sur 710 candidates (4,22%), alors que du côté des hommes il y a 220 élus sur 6485 candidats (3,39%). Ce taux de réussite légèrement supérieur du côté des femmes, montrent qu’il n’y a pas eu, de la part des électrices et électeurs, de discrimination en fonction du sexe.

  7. سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

    La Syrie est en état de guerre.

    Guerre perfide menée par les cupides hypocrites, clamant la démocratie pour la piétiner à chaque fois qu’elle s’exprime dans les pays qu’ils veulent soumettre.

    En Iraq, les premières élections législatives se sont faites avec, pour les candidatures, des listes secrètes, sous police et armes yankees.

    En France, le parlement a voté les pleins pouvoirs à Philippe Pétain.

    En Palestine, on a cassé les résultats des urnes parce que le Hamas est un groupe « terroriste ». Mais Avigdor Libermann, et tous les terroristes de l’Etat d’Israël, sont les bienvenus et éminemment fréquentables.

    Vivement qu’un Hercule vienne nettoyer les écuries d’Augias !

    Mais la mythologie, c’est de la culture, et non de la stratégie de l’or noir et de la volonté de domination.

  8. Nasser dit :

    Et si on demandait aux Arabes du Sandjak d’Alexandrette (province turque du Hatay) leur avis concernant les événements en Syrie ?

    Pas sûr que les résultats du vote ne plaisent à l’AKP, à l’ASL et autres ennemis de la Syrie…

    Antioche, Grup Yorum chante sa solidarité avec la Syrie

    Les autorités turques avaient tout fait pour empêcher ce concert. Elles avaient arrêté les organisateurs, procédé à l’arrachage systématique des affiches du concert et diffusé de fausses rumeurs selon lesquelles l’événement était annulé.

    Des milliers d’Antiochiens ont malgré tout afflué vers les écoles Dogus du quartier de Sümerler ce dimanche 13 mai pour assister au concert de Grup Yorum donné en « solidarité avec les peuples de Syrie en lutte contre une agression impérialiste ».

    La foule a été si nombreuse que des fans du groupe ont dû se masser sur les terrasses et les toits des immeubles voisins tandis que d’autres se sont installés sur les branches des arbres longeant le lieu du concert.

    Le programme des festivités a été présenté par Ayhan Erkal, président du syndicat des enseignants Egitim-Sen à Antakya et porte-parole intérimaire de la Confédération des syndicats des services publics (KESK).

    Une courte pièce évoquant la stratégie étasunienne au Proche-Orient a été mise en scène par Epik Sanat Tiyatrosu, une troupe de théâtre locale.

    Puis vint le tour du collectif musical ethno-rock le plus populaire de Turquie.

    Dès leur apparition, sous l’acclamation du public, les membres de Grup Yorum ont déclaré s’opposer à « toute ingérence étrangère, à toute tentative d’invasion et d’occupation de la Syrie ainsi qu’à toute provocation visant ce pays » avant d’entonner leurs chansons révolutionnaires au rythme du saz, du kaval, du mey, de la flûte traversière, du violon et de la guitare.

    Trois heures durant, la voix des milliers de spectateurs a fusionné avec celle du Grup Yorum.

    A signaler que les policiers en uniforme et en civil déployés en masse autour du périmètre du concert n’ont procédé à aucune arrestation.

    Bahar Kimyongür, auteur de Syriana, la conquête continue, Ed. Couleur Livres & Investig’action, 2011
    Le 14 janvier 2012

    Article en turc et photos sur l’agence de presse syrienne officielle Sana:

    http://sana.sy/tur/237/2012/05/15/418778.htm

  9. sowhat dit :

    Du moment que le multipartisme est inscrit dans la nouvelle constitution rien n’interdit d’envisager que de nouvelles élections législatives soient organisés dans un avenir proche par exemple en 2013.

  10. BWANE dit :

    je me permets de donner un jugement véritable, c’est à dire « philosophique », -au risque de scandaliser les ânes-,à propos des élections du conseil du peuple en Syrie. D’abord, pour en juger, il convient de mettre de coté tous les petits calculs de nos démocrates et contradicteurs habituels : taux de participation, quel est le parti gagnant…etc, toutes ces contingences n’intéressent pas le royaume de la vérité et relèvent d’une sphère inférieure.La seule chose qui compte pour nous est celle-ci  » Le peuple syrien a t-il par son vote exprimé son être-là effectif et réel, historique et en même temps terriblement actuel ? ». Selon mon très humble avis, il me semble que la réponse à ma propre question est OUI. (Avis aux philistins : l’esprit n’ affaire qu’à lui même). Je redescends donc sur terre pour signifier aux amoureux du soit-disant concret, en fait des pures abstractions, que les jeux sont faits, la Syrie a gagné et les sous-fifres de l’esprit, et autres salafistes, n’ont qu’à plier bagage.

  11. Personne dit :

    @Charles et ceux qui comme lui ou moi se posent des questions,
    Si mes souvenirs sont exacts,l’armée et la police ont eu droit de vote au referendum sur la constitution mais ce droit leur est dénie dans les élections législatives.Ceci expliquerait au moins une partie non négligeable de la différence des nombres présentes.
    Un conseil:tout le monde ment,gouvernement et opposition quoique pour le gouvernement une opération de mensonge d’une si grande envergure au moment ou la Syrie vit sous une loupe internationale d’une intensité extreme serait vraiment …stupide.Mais quel autre choix a la Syrie dans cette conjoncture démentielle actuelle?Entre une opposition criminelle,les opposants « pacifistes »(et j’y inclus les « tansiqs de Manna) internes et les criminels de l’extérieur,abandonner leur dirigeants maintenant voudrait dire chaos,défaite,humiliation,démembrement de l’état en petits morceaux,massacres d’une ampleur inouïe,guerre régionale et 40 ans de travail pour faire de ce pays ,un état souverain,très actif sur le plan régional et l’un des tous premiers acteurs du monde arabe….tout ces sacrifices,les 20 000 soldats morts au Liban dans la guerre de 1982,ceux morts au front et trahis par Sadate en ’73,tous ceux qui meurent aujourd’hui pour vive la Syrie,le premier projet stratégique arabe visant a créer un réseau d’états liberes du joug de l’ouest et participant au monde et non récipient des volontés occidentales;tout cela irait en fumée!Ils doivent tenir bon ,pour leur bien mais aussi pour celui du monde arabe.Je me suis faite une idée d’un Bachar ,brillant stratège sur le plan extérieur( et digne fils de celui qui fut le Cerveau arabe de l’apres guerre),mais plus faible sur le plan de gestion intérieure.Je le crois sincèrement arme de bonne volonté réformatrice,mais aussi héritier de décennies de corruption endémique,entoure de requins avides et manquant d’outils nécessaires pour balayer tout cela.La corruption est pire que le cancer et a donc besoin d’une très longue chimio qui s’étendra dans le temps.L’example Poutine est la,un nationaliste grand stratège qui en 15 ans a nettoyé les écuries d’Augias mais qui n’a pu totalement extirpe un mal dont ses proches souffrent et par osmose dont lui aussi est atteint.Je crois aussi que la corruption est une maladie endémique humaine comme le sida chez ceux atteint du HIV.La maladie ne ressort que lorsque les conditions ambiantes sont assemblées.
    J’espere ne pas vous avoir tous ennuyé sur un sujet ,la Syrie qui me tiens tant a coeur!…

    • sowhat dit :

      exact Ulysse

      « pour le gouvernement une opération de mensonge d’une si grande envergure au moment ou la Syrie vit sous une loupe internationale d’une intensité extreme serait vraiment …stupide »

      j’extrapole en posant que les gouvernants syriens sont tenus de faire de leur mieux et on peut être sûr qu’ils font de leur mieux de même que la plus grande partie des hommes et des femmes en charge des missions d’intérêt général …