• Actualité
  •  

Une photo récente - et parlante - qui montre quel genre de démocrates l'armée syrienne affronte quotidiennement... -Alep : À signaler jeudi 13 septembre, une attaque en force des rebelles contre le quartier (central) d'al-Midane, qui a déclenché l'exode précipité de nombreux habitants : plusieurs civils ont été abattus par des snipers et certain disent que le quartier s’est à présent vidé des trois-quarts de ses habitants. Significativement, l’église orthodoxe Sourp Krikor Loudssarovitch a été spécifiquement visée par la rébellion. L'AFP, qui [...]



Bulletin militaire des 13 & 14 septembre

Par Louis Denghien avec Cécilia,



Une photo récente – et parlante – qui montre quel genre de démocrates l’armée syrienne affronte quotidiennement…
-Alep :

À signaler jeudi 13 septembre, une attaque en force des rebelles contre le quartier (central) d’al-Midane, qui a déclenché l’exode précipité de nombreux habitants : plusieurs civils ont été abattus par des snipers et certain disent que le quartier s’est à présent vidé des trois-quarts de ses habitants. Significativement, l’église orthodoxe Sourp Krikor Loudssarovitch a été spécifiquement visée par la rébellion. L’AFP, qui cite le témoignage d’habitants, précise que la lutte serait particulièrement vive autour de deux postes de polices abandonnés.

Voici un lien vers un site arménien qui rend compte de ces incidents :

http://www.armenews.com/article.php3?id

Et voici une vidéo qui témoigne de combats assez intenses jeudi soir à al-Midane :

http://www.youtube.com/watch?v=MMTj2c2Fx3Y&feature=youtu.be

 

Selon l’AFP répétant l’OSDH, au moins 11 personnes ont été tuées dans un raid aérien d’un hélicoptère qui a frappé un carrefour dans le quartier de Tariq al-Bab dans l’est de la métropole du nord. L’ONG n’a pas précisé si les victimes étaient des civils ou des rebelles mais a diffusé une vidéo où apparaissent des corps, la plupart ensanglantés et certains carbonisés, placés dans des pick-up ou sur le trottoir.Le fait que les corps soient placés sur les pick-up de la rébellion incite à penser pour des combattants tués.

Les Comités locaux de coordination (LCC), l’un des groupes animant la contestation sur le terrain, ont indiqué que l’armée bombardait en outre violemment à l’artillerie le quartier sud de Ferdous.
Dans son édition du 14 septembre, Sana recense les faits militaires suivants pour ces dernières 24 heures :
- des opérations dans les quartiers de Boustan al-Pacha (nord) et al-Jabiryeh : plusieurs véhicules armés détruits, de dizaines d’activistes mis hors de combat ;
-une opération de nettoyage autour de l’hôpital du quartier d’al-Midane : de nombreux activistes tués, dont un sniper libyen.
-Des combats dans le quartier (est) de Hanano ; plusieurs activistes « liquidés » et deux de leurs véhicules détruits près de l’école Mustafa Mer’i.

Dans la province d’Alep, au moins quatre « civils » ont été tués dans un bombardement de la région de Karam al-Jabal, toujours selon l’OSDH. Et 15 autres personnes auraient péri dans la région d’al-Bab, frontalière avec la Turquie, au nord-est d’Alep et occupée par les miliciens, dans un bombardement héliporté des forces gouvernementales. Là encore le statut des victimes est flou.

Sana rend compte aussi d’opérations dans la région nord d’Alep : à Qasr al-Azm  sur la route d’al-Bab (une trentaine de kilomètres au nord-est d’Alep), six « auto-mitrailleuses » ASL ont été détruites et leurs équipages anéantis. Où il se confirme que les rebelles ont bien du mal à faire parvenir des renforts à leurs camarades assiégés.
Une source, apparemment ASL, indique que 46 insurgés ont été tués à Alep dans la seule journée du jeudi 13 septembre.

 

-Damas :
Les forces gouvernementales ont repoussé une attaque perpétrée mercredi dans le secteur du mausolée de Sayeda Zaynab, à la périphérie sud-est de l’agglomération. Selon le site (pro-gouvernemental) Shukumaku, de violents accrochages ont éclaté dans le voisinage du mausolée et du bourg, lorsque des forces gouvernementales l’ont investi à partir de plusieurs axes. L’OSDH affirme que sept membres des « Comités populaires« , milice d’auto-défense pro-gouvernementale – auraient été tués dans ces combats.

Entre-temps, les habitants commencent à retourner vers leurs maisons dans la localité de Yelda, nettoyée par les forces de l’ordre. Selon Arab Press, cette localité avoisinante de Sayeda Zaynab est ravagée par les destructions : son hôpital Hariri y a été incendié après avoir été pillé. La mosquée Ghazalé aussi a été saccagée, ses portes et fenêtres brisées. Ses réseaux électriques et d’eau ont aussi été détruits. Un atelier pour la construction des engins explosifs y a été découvert.

Dans le quartier Roukneddine (nord de Damas), l’explosion d’une voiture piégée a incendié trois voitures appartenant à des civils. Selon le correspondant de Shukumaku, l’engin visait une patrouille des forces de l’ordre qui a heureusement échappé à l’attentat.

Du côté de l’opposition médiatique, l’OSDH affirme que l’armée bombardait encore jeudi le quartier méridional de Tadamone (sud) que les autorités ont cependant affirmé, voici deux ou trois jours, avoir complètement purgé de toute présence insurgée. Et les CLC (« Comités locaux de coordination », organisateurs de manifestations anti-régime et informateurs de l’OSDH) ont fait état de leur côté de violents combats nocturnes entre l’armée régulière et l’Armée syrienne libre (ASL, rebelles) à Qaboun, un quartier est de la capitale.

Voici une vidéo sur Yalda après les rebelles. Cette ville de la banlieue sud qui a comté jusqu’à 200 000 habitants est désormais nettoyée  et ses habitants commencent à tourner chez eux. Pour constater, ainsi qu’on l verra, un certain nombre de dégâts :

http://sana.sy/ara/336/2012/09/14/441464.htm

-Homs :

D’après la radio pro-gouvernementale Sham FM, « un total de 32 hommes armés ont été tués jeudi (matin) dans une opération menée par l’armée syrienne dans la province centrale de Homs« . L’armée a lancé cette opération dans l quartier de Bab Houd, au centre de Homs et au nord de la citadelle, a précisé la radio. Par ailleurs, un pick-up rebelle a été détruit à Tal al-Naser, faubourg à l’extrême nord de Homs.

 

-Frontière Nord Liban :

L’agence Sana a fait état hier de la mort de plusieurs miliciens dans des combats avec l’armée régulière dans la région de Talkalakh, ville presque frontière et objet d’innombrables tentatives d’incursions rebelles depuis le Liban..

 

-Idleb :

Dans le gouvernorat d’Idleb, sept miliciens ont été tués dans une attaque au siège de la radio à Sarakeb, alors qu’à proximité de l’usine de produits laitiers, quatre autres ont été blessés, ainsi que deux éléments des forces de l’ordre. Mercredi, 18 militaires réguliers avaient été tués dans ce lieu, dans une attaque à la voiture piégée.

Sur le site Syrian Documents, on a pu voir des images vidéos de miliciens dans cette région qui tentent de toucher un avion syrien avec l’aide d’une batterie anti-aérienn, mais sans y parvenir. Mercredi, un député salafiste koweitien en « visite officielle » dans un quartier ASL d’Idleb a annoncé que les donateurs koweitiens ont fourni justement des armements anti-aériens aux rebelles syriens. Alors que dans le village Kafriyya, un milicien saoudien a été tué et un autre de nationalité turque arrêté, ainsi que deux Syriens, dans des accrochages avec l’armée.

 

-Hassaké :

Dans la région de Hassaké (nord-est de la Syrie), et selon des sites syriens, des groupes rebelles ont attaqué les stations de communications des réseaux de téléphonie mobile, volant certains appareils et installations, et en détruisant d’autres. Ce qui a provoqué une coupure des communications dans cette région.

 

 

Dix minutes avec l’ASL – tendance salafiste – à Talbiseh

Et maintenant, et grâce à un de nos lecteurs, mettons en ligne un fort intéressant reportage de la chaine anglaise Channel 4, Le journaliste dit être intégré à une unité la brigade Farouq, la plus connue de l’ASL pour sa lutte – et ses exactions – à Homs/Bab Amr. Depuis son éviction de ce bastion, fin février, les hommes d’Abder Razzak Tlass, le plus médiatisé de par sa parenté prestigieuse des cadres de l’ASL, se sont éparpillés autour de la ville, notamment dans le secteur d’al-Qusay ou à Rastane. Ici nous nous trouvons – ces derniers jours – à  Talbisah, une petite ville à kilomètres à une dizaine de kilomètres au nord de Homs et sur la route de Hama, que se disputent les deux camps. Les combattants que l’ont voit, barbus et le front ceint d’un bandeau, sont manifestement des jeunes islamistes, apparemment salafistes.

On voit  l’un d’entre eux, Abou Khaled – un vétéran de Bab Amr avec bandeau noir djihadiste – donner, en dépit de sa jeunesse évidente un cours accéléré de sniper à un de ces jeunes volontaires : « Tu dois faire exactement ce que ceux de l’armée font ! » dit-il à son élève ». Et puis démonstration : il lâche quelques coup de son F-16 à lunette en direction de l’objectif : un poste de l’armée à la sortie de la ville, et sur la route de Homs. Une roquette rebelle tombe sur cet objectif. Et puis l’arrivée d’un hélicoptère déclenche un mouuvement de panique chez les salafistes. Néanmoins un pick-up déclenche sa mitrailleuse lourde anti-aérienne (prise à l’armée): l’appareil n’est pas abattu, mais les rebelles font quand même le V de la victoire.

Et puis, et c’est intéressant même si ce n’est pas étonnant, un des salafistes explique au reporter anglais que l’ennemi n’est pas tant Bachar et son régime que les alaouites et les chiites en général : « C’est un conflit religieux » lâche tranquillement le combattant au bandeau noir à la al-Qaïda.

Puis conférence militaire au QG insurgé : un des chefs, penché sur une carte-photo satellite, explique à ses subordonnés que le poste au sud de Talbiseh est tenu par un millier de soldats et 17 véhicules blindés : « Si nous le prenons, nous prenons Homs » explique-t-il avec une exagération grotesque évidemment destinée au public britannique. Une attaque des cinq brigades présentes sur la région est envisagée pour faire tomber ce gros « bouchon » de l’armée sur la route de Homs. Oui mais voilà, trois des chefs des brigades refusent de participer à l’opération.

Changement de décor : on est à bord d’une voiture conduite par un de ces rebelles barbus à bandeau noir, dont l’autoradio diffuse une chanson qui dit que « notre patrie est un paradis » : cet air qui sonne plus « variétés » que chant martial, est devenu l’hymne, paraît-il, de la révolution. Le véhicule roule vite sur une route qui traverse des quartiers dévastés et déserts de Talbiseh. Puis on a droit à un pick-up doté d’un canon-bazooka en pleine action. Le commentateur dit que ces armes sont achetées sur le marché noir, grâce à l’argent liquide donné par de riches sympathisants ou des gouvernements amis de la cause. On voit aussi un arme à barillet de munitions d’assez gros calibre.

Un des rebelles manipule d’impressionnants liasses de billets : le reporter britannique indique que cent mille dollars sont consacrés à l’armement de cette seule unité de cent hommes, et dix mile pour les vivres. À la fin de ce reportage, le journaliste dit que des voix mettent en garde contre une victoire d’islamistes radicaux en Syrie, et que « plusieurs » membres de la brigade al-Farouq sont effectivement des salafises. Justement un de ces jeunes barbus se plaint que l’étranger ne les aide pas, à cause de leur allure islamiste : la brigade al-Farouq victime de « délit de faciès », en quelque sorte ! « Qu’est-ce qu’il y a de mal à être salafiste ? » demande le jeune homme.

Le reportage se conclut par une visite à l’infirmerie où un combattant a été amputé d’une jambe : un obus tiré par un blindé du poste de l’armé syrienne au sud de leur position est tombé en plein sur un groupe de snipers, et le blessé est le seul survivant.

(Vidéo empruntée au site Bertrand du Gai Déclin)

http://gaideclin.blogspot.fr/2012/09/ce-que-nous-montre-le-reportage-su-la.html

 

Un résistant syrien comme Fabius les affectionne….



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

21 commentaires à “Bulletin militaire des 13 & 14 septembre”

  1. I love PUTINE dit :

    Les révoltes dans le monde musulman suite au Video pornoX sur Mohammad sera un soulagement pour
    le peuple Syrien. Il n’est pas exclu que BACHAR en bout de compte en sorte comme un grand LEADER ARABE
    de la stature d’un Nasser,INchallah.

    • Colonel Patouillard dit :

      Exact, il est bien possible que cette étonnante résistance de la Syrie se battant quasi seule contre les forces de l’OTAN et des pétromonarchies réunies tourne au mythe. On n’est pas loin de David contre Goliath. Louis Gardet a écrit pas mal sur la légitimité par les armes en Islam. Déconfiture en vue dans cette perspective.

  2. [...] – 16h00 ALEP (via Infosyrie.fr) — Point de situation des dernières 48 heures, réalisé par Infosyrie.fr Photo en une : Une [...]

  3. The Truth dit :

    Il y a 3 jours, France 24 faisait la pub pour la milice al nusra (une branche irakienne d’Al Quaïda je crois) qui combat à Alep. Ils avaient montré un libyen tué par l’armée syrienne puis dans la suite du reportage, ils montraient ces miliciens qui aidaient sois-disant une civile, une femme âgée abandonnée par ses proches à cause des bombardements du régime.
    Cette « pub » servirait d’une part à endoctriner la population française et d’autre part à encourager l’enrôlement de combattants djihadistes en France et dans les pays francophones.
    Les journalistes sont tombés bien bas, ils se sont bien grillés (voir même carbonisés) à cause de leur suivisme. Mais ceci confirme que ces gens là ont les mains liées par des services ou des intérêts qui les dépassent et qui dépassent ceux de la France.
    Si au moins des journalistes pouvaient « faire défection » de leurs rédactions et dénoncer ces méfaits, ces « crimes de guerres ». Mais bon ça m’étonnerais.

    • Djazaïri dit :

      Personnellement, il me semble que lorsqu’il y a de tels manquement à l’éthique journalistique il faut envoyer un mail à la rédaction concernée et au CSA.

      Il ne faut pas croire que cela ne sert à rien.
      Les rédactions ne sont pas homogènes. il y a des journalistes honnêtes. Pas mal de rédaction sont en proie à des débats passionnés.
      Protester c’est les aider à faire leur métier.

  4. donk dit :

    Les pseudos journalistes sont « embarqués » avec les terroristes en Syrie, comme les faux journalistes étaient embarqués avec les GIs en Irak.

    Comment expliquer qu’on ait la même technique de propagande dans les deux cas? N’est-ce pas une preuve que ceux qui ont agressé l’Irak sont les mêmes qui agressent la Syrie?

  5. Baki dit :

    Un reportage sur l’action de l’armée à la campagne pour changer des combats de rue.

    Du coté d’Idleb.
    http://www.youtube.com/watch?v=PHfeLiCRYpw

  6. Khodr dit :

    Un vrai gros port ce salafiste en photo , avec ça barbe il pourrait ce nettoyé le derrière !!!!
    Jolie démocratie quand je les vois, je préfère vivre en antarctique avec les manchots qu avec de gros porc comme eux.
    Je ne comprend pas que l occident soutienne de malades mentales comme eux !
    Soit disant c e sont leurs ennemis et la , ils les finances, ferme les yeux sur les exactions , ne condamnes pas les crimes sur les civiles et les attentats !
    De sarkhollande à Obama terroriste d etats, de Ahmad le cochon qatari à la famille saoud lèche derrière americanosioniste ,de Erdogan l égorgeur de femmes et d enfants au bâtard libyens satanismesalafowahabite , tout ces soit disant dirigeant sont des imposteurs, de grosses bouses de vaches, des traitres ces gens la vont un jours ou l autres vont payer leurs alliances avec ces barbus et ils le commence déjà à Benghazi !!

  7. Cécilia dit :

    Je vous ai parlé hier du rôle des pays du Golfe et leur implication dans la crise syrienne et voici encore un autre article du site de l’opposition à Bachar et au CNS qui met en lumière certains de ces aspects.

    http://www.infosyrie.fr/decryptage/bisbilles/#comment-85135

    Selon un article de Syriaruth en date de 13 septembre, Walid Tabtabai, le député salafiste du Conseil koweïtien, est entré à Idleb avec d’autres koweïtiens via la Turquie avec « des missiles payés par l’argent des Koweïtiens pour aider le peuple syrien » (sic).
    Ses armes sont destinées à la brigade Ahrar al-Cham, liée à Al-Qaïda à travers al-Nosra, soutenue et financée par le Koweït et la Libye.

    De même, Ahrar al-Cham (les Libres du Levant) et al-Nosra mènent des opérations militaires en commun depuis quelques temps.

    Il est à souligner que ces organismes coopèrent avec les milices armées des frères musulmans dans les régions d’Idleb et Alep, notamment avec Liwaa al-Oumma, composée en grande partie des membres d’Al-Qaïda et à leur tête, le Libyen, Mahdi al-Harati.

    Et voici le lien vers l’article de Syriatruth :

    http://www.syriatruth.org/%D8%A7%D9%84%D8%A3%D8%AE%D8%A8%D8%A7%D8%B1/%D8%A3%D8%AE%D8%A8%D8%A7%D8%B1%D9%88%D8%AA%D9%82%D8%A7%D8%B1%D9%8A%D8%B1%D8%A3%D8%AE%D8%B1%D9%89/tabid/94/Article/8260/Default.aspx

    Cécilia dit :
    14 septembre 2012 à 2 h 37 min

    Les pays du Golfe sont bien actifs en Syrie non seulement pour leurs aides matérielles en armes et en argent, mais aussi leurs politiques y participent sur place comme nous le montrent ces images tournées en Syrie où le député koweïtien, le salafiste Walid al-Tababtbai est à Idleb, le 7 septembre dernier :

    http://www.youtube.com/watch?v=2bWwJqK_bLU&feature=plcp

    A Sarmada, on le voit aussi dans une vidéo du 7 septembre aussi avec le slogan « Notre chef est Mahomet pour toujours ! » :

    http://www.youtube.com/watch?v=ab_OVZSJn24&feature=related

    L’autre jour, c’était un Saoudien dans le village « Slouk » à Raqqa qu’il disait l’avoir libéré » des chabbihsa ! (sic) :

    http://www.infosyrie.fr/actualite/alep-suite-2/#comment-82861

    Cécilia dit :
    8 septembre 2012 à 19 h 57 min

    Saoudiens en Syrie pour le djihad
    Raqqa est une ville calme, réputée d’être patriote mais les cochons wahhabites veulent la déstabiliser comme le reste de la Syrie non seulement avec leur argent mais aussi avec leurs idées et leurs homme.
    Selon cette vidéo, Swélem al-Ghounain, un Saoudien qui a fondé la brigade Le roi abdul-aziz al Saoud, revendique la « libération » de la localité Solouk à Raqqa, avec les cris hystériques Allah Akbar et le menace habituel à Bachar de « venir le chercher au palais présidentiel dans une semaine ». La semaine est passée, mais que sont devenus les courageux combattants saoudiens, amis de Hollande ?

    http://www.youtube.com/watch?v=czFocjp4E1s&feature=related

  8. Nina dit :

    Cécilia, j’ai lu qu’à Mostaganem deux jeunes femmes de 22 ans s’étaient suicidés parce qu’elle n’acceptait pas un mariage forcé et en Turquie une femme (mère de famille) violée à tué son violeur – que risquet-telle ?? J’ai peur pour elle

  9. Nina dit :

    sorry trop vite : s’étaient suicidées, parce qu’elles n’acceptaient pas ….

  10. EAUX TROUBLES dit :

    Les combats font rage au quartier arménien Nor Kiyugh à Alep

    http://www.armenews.com/article.php3?id_article=82614

    « Hier encore les combats entre les forces gouvernementales et les insurgés de l’Armée syrienne libre faisaient rage dans le quartier arménien Nor Kiyugh (Midan) d’Alep. Tout près des habitations de membres de la communauté arménienne les combats ont fait des dizaines de morts. L’armée régulière syrienne est en passe semble-t-il de déloger les opposants. Parmi les morts, les troupes gouvernementales ont dénombré quelques snipers et combattants Libyens et saisirent leurs armes. Hier soir les combats continuaient toujours à Nor Kiyugh (« Nouveau Village » en arménien) où les habitants restaient bloqués dans leurs appartements. L’agence officielle syrienne d’informations l’Ansa affirme que les dans le quartier arménien de Midan (Nor Kiyugh) près de l’immeuble Hreydan, de l’Institut des Sports et de la maternité, les opposants ont été délogés en laissant des dizaines de morts. Des dizaines de morts également aux quartiers arméniens de Bostan Pasha et Telephon Haway.

    Par ailleurs, les responsables de la communauté arménienne continuent de revoir l’information du 13 septembre faisant part de la mort de quatre Arméniens de retour d’Erévan, sur la route reliant l’aéroport à Alep. Le site de Facebook précisait les noms des quatre victimes qui seraient Georges Toulbakian, Miraï Sarkis, Noushig Derderian et André Bedrossian. Mais selon un responsable Arménien d’Alep Jiraïr Reysinan, ces autorités nationales et le ministère des Situations d’urgence n’ont toujours pas confirmé cette information. Des personnes portant ces noms ne se trouvent pas dans les hôpitaux de la région. On parle alors de désinformation.

    Ndlr.les informations qui nous sont parvenues directement de nos familles à Alep, avec des témoins djrects de cette tuerie sur la route de l’aéroport, confirment malheureusement que 4 à 5 Arméniens sont morts.

    Krikor Amirzayan »

  11. EAUX TROUBLES dit :

    http://mediarabe.info/spip.php?article2222

    L’analyse de Dario S. (Rome)
    Un scénario plus proche de la réalité que de la fiction ! L’Iran et la Syrie seraient impliqués dans l’attaque du consulat américain de Benghazi

    La flambée de violence qui parcourt les pays du « printemps arabe » profite à Bachar Al-Assad
    Dans une dépêche de l’agence de presse turque « Anatolie », datée du jeudi 13 septembre, le conseiller politique de l’Armée Syrienne Libre, Bassam Al-Dada, accuse les services iraniens et syriens d’être impliqués dans la vague de violence qui secouent les pays arabes, et plus particulièrement dans l’attaque du consulat américain à Benghazi et dans l’assassinat de l’ambassadeur Chris Stevens et de trois autres américains. »

    Tout le monde fait dans le conspirationnisme !
    C’est a la mode !

  12. EAUX TROUBLES dit :

    « Vendredi 14 septembre 2012

    C’est décidé. Les Chrétiens de Syrie ont pris les armes. Selon le journal britannique Daily Telegraph, les communautés chrétiennes de la ville d’Alep ont formé leur propre milice, la première depuis l’éclatement de la crise en Syrie, à la mi-mars 2011. Ayant obtenu des armements de l’armée syrienne régulière, ils ont mobilisé les scouts pour surveiller les églises, et ont unifié leurs rangs avec les communautés arméniennes, pour contrecarrer les attaques des miliciens de l’ASL et d’entraver leur entrée dans les régions et quartiers chrétiens.

    Leur nombre s’élève à près de 150 combattants, selon le journal britannique. Ils sont entrés en action depuis le mois dernier, lors qu’ils sont parvenus à contraindre une milice de l’ASL à rebrousser chemin, alors qu’elle tentait d’investir leur quartier historique Jdeidé. C’est par la suite que les forces gouvernementales les ont rejoints pour les assister et déclarer que les milices ont été repoussées.

    « Tous les chrétiens y trouvent leur compte : les Arméniens parce qu’ils pensent que leurs oppresseurs Turcs ont envoyé l’ASL pour les attaquer, les chrétiens qui veulent défendre leurs quartiers, les forces gouvernementales pour combattre l’ASL, même le parti travailliste kurdistan s’est fait sa propre milice », a indiqué Georges, un chrétien syrien au journal.
    Ce dernier estime que la bataille d’Alep est particulièrement amère, depuis que le rôle des groupes djihadistes armés s’est avéré beaucoup plus que dans les autres villes. Ce qui a fait craindre aux minorités d’avoir le même sort que celui des Chrétiens d’Irak, en raison de la violence qui l’a ravagé après son invasion en 2003.

    Un religieux syrien d’Alep vivant actuellement au Liban et qui se fait appeler John a confié au journal : « les riches et les minorités à Alep, contrairement à ce qui est propagé, ne soutiennent pas tous le régime. Mais ils ont senti qu’ils sont obligés de se défendre contre des immigrés paysans qui utilisent la guerre pour détruire le cœur de la ville développée ». Et de poursuivre :  » je ne soutiens pas le gouvernement. Mais l’ASL est une bande de voyous et de voleurs, j’ai vu de mes propres yeux leurs miliciens, ils volent même les usines de tissus et dérobent leur contenus, comme les bombonnes à gaz, les produits et mêmes les machines à coudre » !

    http://www.palestine-solidarite.org/actualite.Al-Manar.140912.htm

    • Cécilia dit :

      EAUX TROUBLES

      J’ai posté hier le lien de Daily Telegraph en faisant aussi une traduction partielle :

      http://www.infosyrie.fr/actualite/brahimi-dans-les-pas-dannan-pour-aller-ou/#comment-85240

      Cécilia dit :
      14 septembre 2012 à 15 h 17 min

      Alep

      « Les chrétiens syriens prennent les armes pour la première fois et ils ont formé leur propre milice »

      C’est le grand titre de Daily Telegraph britannique dans son article de 12 septembre

      Les chrétiens syriens ont bien essayé d’être neutre dans ce conflit mais les attaques à répétions contre leurs quartiers et églises à Alep l’ont poussé à prendre les armes pour se défendre.

      Rappelons que l’armé syrienne a déjà chassé les fanatiques d’Allah des quartiers chrétiens il y a une dizaine de jours, mais ils y reviennent investis par leur mission divine non seulement pour essayer de se cacher parmi la population mais aussi attaquer maisons, églises et les commerces. Leur but suprême les églises d’Alep, les plus anciennes églises du monde et les plus variées, non seulement les églises arabes mais aussi les belles églises arméniennes aussi vieilles que l’Histoire de christianisme même.

      Traduction partielle de l’article :

      - La communauté chrétienne a essayé d’éviter de prendre parti dans la guerre civile. A Alep, elle a recruté des miliciens du mouvement scout pour protéger les églises, mais lorsque la guerre a touché la ville et sa banlieue elle a commencé à accepter des armes de l’armée syrienne où la communauté chrétienne a uni leurs forces avec des groupes arméniens pour repousser les guérillas d’opposition

      - «Tout le monde se bat tout le monde», a déclaré George, un Arménien chrétien de la ville. « Les Arméniens se battent parce qu’ils croient que l-ASL est envoyée par leurs oppresseurs turcs pour les attaquer. Les chrétiens veulent défendre leurs quartiers, les milices du régime Shabiha sont là pour tuer, l’armée se bat contre l’ASL, et le Kurde [militante groupe] PKK ont leur propre milice. »

      - A Alep, pour les six dernières semaines, jusqu’à 150 combattants chrétiens et Arméniens se sont battus pour empêcher les rebelles de l’ASL de pénétrer dans les régions peuplées de chrétiens d’Alep.

      - Le mois dernier, l’armée syrienne revendiqué une «victoire» d’avoir éliminé les combattants d’ASL du quartier historique chrétien de Jdeidah. Mais Georges déclaré au Daily Telegraph que c’était eux, les milices chrétiens qui avaient d’abord attaqué l’ASL.

      Syrie: Alep plongé dans la tourmente fraîche par de lourdes régime des raids aériens
      9 septembre 2012

      - «Les milices de l’ASL se cachaient dans la Place de Farhat à Jdeideh, le quartier chrétien. Les comités populaires ont pris d’assaut l’église à l’intérieur et ont nettoyé la zone. Ensuite, l’armée syrienne est arrivée pour nous rejoints. Ils ont affirmé la victoire sur la télévision d’Etat », a déclaré George, qui, comme beaucoup de réfugiés chrétiens est trop effrayé pour donner son nom complet. » Les rebelles ont menacé les églises. ».

      - La zone définie par ses boutiques, ses ruelles pavées et les clochers et les coupoles des églises maronites, orthodoxes et arméniens, était infiltrée les dernières semaines par de tireurs d’élite de l’ASL et des checkpoints comme ils ont indiqué des habitants.

      « Tireurs d’élite de l’ASL étaient postés sur les toits et ils ont attaqué l’église maronite et les résidents arméniens là», dit un ancien pasteur qui se fait appeler John, actuellement à Beyrouth et dit qu’il avait été témoin de la bataille.

      - La bataille pour Alep est devenu amer, avec des groupes djihadistes militants jouent un rôle plus important que dans toute autre ville.

      - Il est devenu de plus en plus marqué par des accusations d’atrocités des deux côtés, plus récemment, le massacre de 20 soldats du régime, dont les corps ont été jetés.

      http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/middleeast/syria/9539244/Syria-Christians-take-up-arms-for-first-time.html

  13. Karimdz dit :

    L echec de la tentative de destabilisation criminelle en Syrie, signera le debut de la fin des monarchies sionistes de la peninsule arabique, où se deroulera la véritable revolution qu attendent les musulmans, celle de la libération de la terre sainte de ses gros lards sionistes, des occupants américains voir israéliens qui souillent cette terre sainte.

  14. Djazaïri dit :

    Merci pour ce compte-rendu.
    Nous espérons que la résistance des soldats de l’armée nationale syrienne contre les forces obscurantistes portera ses fruits.

  15. haidar dit :

    ces fils de trainées , faut les crevé eu et leurs dirigeants