• Actualité
  •  

Blindé léger à Douma, ce 17 juillet.... Voici résumé  ce qu'avait vu et entendu mardi en milieu d'après-midi à Damas la correspondante de la chaîne russe anglophone d'information Russia Today, Maria Finoshina : -On entendait des tirs d'hélicoptères du côté du quartier de Mezra, dans le centre de la ville. Pour autant, selon Maria Finoshina, le niveau d'intensité des combats n'est en rien comparable à celui qu'elle avait observé à Douma, dans l'agglomération nord-est de le Damas, voici deux ou trois [...]



Damas : le point de la situation par un reporter russe

Par Guy Delorme,



Blindé léger à Douma, ce 17 juillet….

Voici résumé  ce qu’avait vu et entendu mardi en milieu d’après-midi à Damas la correspondante de la chaîne russe anglophone d’information Russia Today, Maria Finoshina :

-On entendait des tirs d’hélicoptères du côté du quartier de Mezra, dans le centre de la ville. Pour autant, selon Maria Finoshina, le niveau d’intensité des combats n’est en rien comparable à celui qu’elle avait observé à Douma, dans l’agglomération nord-est de le Damas, voici deux ou trois semaines.

-Ailleurs, on entend des tirs sporadiques, notamment à Mezra et on voit des soldats patrouiller dans les rues mis, dit la journaliste russe, « Ca ne ressemble pas vraiment à un assaut final ou une bataille décisive pour la capitale« . Et ajoute-t-elle, « la ville reste sous le contrôle des forces gouvernementales ».

-Dans le quartier de Midane, plus touché par les incursions,  des habitants ont demandé au chef des opérations militaires de ménager un corridor par lequel les « terroristes » pourraient évacuer la zone. Mais celui-ci a refusé expliquant : « Nous leur avons donné le temps de se rendre. Ils ont refusé. Nous ne sommes pas là pour négocier ».

-Selon une source militaire consultée par la journaliste russe, la tactique de l’armée à Damas est pourtant d’encercler les points d’appui rebelles, tout en leur laissant un couloir pour s’enfuir, de manière à les amener dans des zones moins peuplées où ils seront plus vulnérables.

-Maria Finoshina indique que selon une source gouvernementale, les insurgés ont fait un incursion dans le camp de réfugiés palestiniens d’al Yarmouk, au sud immédiat de Tadamone (accès sud de de Damas), pour inciter la population à les rejoindre, mais sans succès.

-Russia Today a publié, mardi en fin d’après-midi, un bilan gouvernemental des combats de Damas : 33 terroristes tués, 15 blessés et 140 arrestations et captures.

-Enfin un porte-parole de l’ASL a revendiqué la destruction d’un hélicoptère de combat à Qaboun, au nord-est de Damas.

En début de soirée, le ministre de l’Information Omran al-Zoubi a déclaré que Damas était « nettoyée » des groupes armés : « Certains des combattants se sont rendus, les autres se sont enfuis en voiture ou à pied, tirant en l’air pour effrayer les habitants » a déclaré le ministre à l’agence russe Interfax. Mais Maria Finoshina dit que des explosions pouvaient encore être entendues non loin du centre-ville.

Bref, et comme c’était prévisible, les gens de l’ASL n’ont pas les moyens de leur ambitieux programme : déclencher l’éruption du « volcan de Damas ». À suivre, mais le résultat final semble acquis.



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

85 commentaires à “Damas : le point de la situation par un reporter russe”

  1. GeorgesMohamedAli dit :

    Voilà une information intéressante concernant la mort du pauvre journaliste français:

    http://www.lefigaro.fr/international/2012/07/17/01003-20120717ARTFIG00525-jacquier-l-enquete-francaise-pointe-les-rebelles-syriens.php

    Je ne pense pas que cela ait le moindre effet sur la propagande contre le régime syrien. Je dois dire que le mensonge dans les médias occidentaux et plus particulièrement français a atteint des sommets. Je n’ai jamais vu de toute ma vie une propagande aussi organisée.

    Moi, qui ne suis pas pro-régime, je vais finir par le soutenir à fond car on ne peut pas avoir tout le capitalisme et l’impérialisme mondial contre soi et être vraiment mauvais pour son pays….

    J’espère que l’armée syrienne va finir avec ces criminels qui sèment la terreur dans notre pays et qui n’ont rien à voir avec les vrais réformateurs et progressistes qui désirent le bien de leur pays.

    Je pense que beaucoup comme moi qui voyaient dans Assad un produit d’un régime corrompu sont à présent en train de changer d’attitude et se mettent à le défendre car en ce moment là il est en train d’incarner la Syrie qu’on aime cette Syrie éternellement rebelle.

    Vive la Syrie, vive la France

    • roll dit :

      « vive la france »? laquelle?

      • fatima dit :

        Non, je ne dis et ne dirai jamais, mais JAMAIS « vive la France » !!
        Sauf, si elle revient conciliatrice et avec une politique juste et équilibrée.
        Désolée, cette France m’a déçue : 1-pendant la guerre du Liban ; 2- maintenant avec ma Syrie !! un pays qui livre des armes aux gangs armés en les appelant révolutionnaires, ne mérite plus qu’on dise « vive la France ».
        C’est terminé, il faut appeler le « chat , un chat »..
        En tout cas, cet attentat est exécuté par l’armée syrienne alkourre sous la direction et en coordination d’un ou des responsables de(ou des) services secrets occidentaux et golfistes. Aljech Alkour n’est pas capable de commettre cet attentat seul..Non, elle a été assistée par les Occidentaux..
        En tout cas, maintenant, il faut que l’Armée Syrienne tape fort sans pitié.

    • سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

      @GeorgesMohamedAli

      Pour nous, en France, qui avons la chance, que j’espère éternelle, de vivre dans une « relative »(*) liberté, un régime comme celui du Baath en Syrie ne pouvait avoir notre faveur, ni notre adhésion.

      Cependant, je pense, comme vous et tous les Infosyriens, que, pour juger de la qualité d’une démocratie, il a faut tenir compte des données stratégiques :

      - Division des peuples arabes,
      - Violente mainmise de l’ »Occident » sur ces pays, depuis 1917,
      - Hypocrisie des mandats Britanniques et Français,
      - Emiettement en Etats aux contours artificiels, découpés au couteau de boucher,
      - Vente de la Palestine aux Financiers et Banquiers sionistes,
      - Impérialisme des Ultra-Sionistes-Associés,
      - Succession continue de complots contre la République Arabe Syrienne.

      Je constate, pour ma part, que depuis août-septembre 2011, Bachar AlAssad a fait preuve d’un patriotisme et d’un courage réellement remarquables.

      De Gaulle et BacharAlAssad : deux personnages qui ont montré leur catactère exceptionnel et leur patriotisme, au cours ds périodes les plus dramatiques de leurs patries respectives.

      Et puis, je crois que les réformes qui ont été iniitiées, à l’initiative de Bachar AlAssad, seront poursuivies jusqu’à la démocratie, dans la sécurité.

      (*)Notre liberté est relative, car, en France, nous exerçons notre citoyenneté dans les limites que des groupes visibles, discrets ou occultes nous octroient selon leurs bons plaisirs.

      • Charles dit :

        Non, nous ne vivons pas en France dans une « relative liberté » : si nous le croyons c’est que nous n’avons pas idée de ce qu’est la liberté.
        Non, Bachar al-Assad n’est pas comparable à Charles de Gaulle : ce dernier n’avait pas « tout le capitalisme et l’impérialisme mondial contre lui » et il a laissé la France dans l’OTAN (avec des restrictions, certes, mais que les USA ont supportées comme des caprices français et qui se sont totalement usées en quatre décennies).

        • سوريا.خالدة-Syrie.Eternelle dit :

          @Charles :

          On peut toujours comparer.

          J’écrivais : « De Gaulle et BacharAlAssad : deux personnages qui ont montré leur catactère exceptionnel et leur patriotisme, au cours ds périodes les plus dramatiques de leurs patries respectives. »

          Ils ont des caractères exceptionnels, l’un et l’autre,
          Ils ont montré leur patriotisme, l’un et l’autre.
          L’un et l’autre se sont révélés, au cours de périodes dramatiques (différentes) de leurs patries respectives (différentes).

          Cordialement.

          • Charles dit :

            Oui, Syrie.Eternelle, j’admets la comparaison, et même je la pousse à fond. De Gaulle n’est pas rien, mais ce qu’il a affronté était moindre que ce que Bachar al-Assad affonte.
            La comparaison aboutit donc a établir une différence : Bachar est plus grand.
            Amicalement.

    • sowhat dit :

      pour une fois 100% d’accord

    • Benbouchrite dit :

      Vive la France ?? C’est elle entre autres qui arme les terroristes pour le grand israel!!

    • betehem dit :

      Bravo, Georges Mohamed Ali. Ce matin j’écoutais C dans l’Air sur le Mali. Où a parlé de diverses choses -reprises par vos commentateurs-
      Frontières découpées au couteau, influence du colonialisme… Mais aussi
      Que la France en tout cas ne se bougera pas directement : c’est au pays de régler les conflits et trouver leur solution, même s’ils sont indirectement aidés (formations etc…) Donc, avant de recommencer une guerre, même en Syrie contre le Président Bashar, il se confirme que ce ne sera pas le cas.
      Ensuite que la France est consciente (selon les participants à l’émission) de n’avoir en aucun cas prévu l’après-guerre sur la Lybie et s’en mord les doigts. Le Mali a hérité des terroristes et de plein d’armes. L’un des participants insistait beaucoup sur cela : on ne gagne pas une guerre, ça c’est (relativement) possible; c’est la paix qu’il faut gagner.
      De plus, le constat que sans pouvoir fort, c’est l’explosion et les frontières ouvertes à n’importe quoi et n’importe qui. Mieux vaut donc un pouvoir fort que le chaos : c’est bien ce qui est recherché en Syrie, me semble-t-il. Le Quatar et l’Arabie Saoudite ont été plusieurs fois cités comme propagand allègrement armes, formations et argent aux jihadistes qui ne respectent même pas l’Islam, encore moins l’art de vie du pays où ils commettent leur méfaits.
      Conclusion, les occidentaux évoluent dans leur pensée et savent quand même tirer des bilans plutôt réalistes !
      Pourquoi les médias et le gouvernement français continuent à soutenir les terroristes ? Ca me paraît de plus en plus incompréhensible.
      A part ça, les terroristes ne proposent rien, sauf la destruction, et éventuellement la charia. Que cherchent donc le Quatar et l’Arabie Saoudite en soutenant ces gens-là ? Dont la réputation se déteriore de jour en jour à juste titre ?

      • betehem dit :

        Je reprécise cette dernière question : les occidentaux cherchent des marchés et des profits le plus juteux possible, certes. Mais les Quatari et A S, ce n’est même pas ça qu’ils semblent chercher. Et ils commanditent les massacres entre arabes et musulmans ! Bref, contre leur peuple (même s’il y a des tas de différences entre groupes, pays, ethnies, coutumes, obédiences religieuses…). Je n’arrive pas à comprendre ça. En quoi profiteront-ils de tels crimes ?

  2. EAUX TROUBLES dit :

    A lire :

    Syrie : Jacquier victime d’un tir des rebelles (Figaro)
    http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=14245

    Un article sur le sujet serait intéressant !

  3. Djazaïri dit :

    « Blindé léger à Douma » mettez vous en photo.
    J’espère que l’armée syrienne va se perfectionner dans le combat urbain.
    Je viens de voir une vidéo d’un blindé syrien touché car il stationnait près de ruelles.
    Certes, c’est facile de donner des leçons derrière son clavier.
    Mais il lme semble que toute avancée de blindés dans une ville devrait s’accompagner d’un minimum de protection de sniper.
    C’est suicidaire de laisser des blindés stationnaires dans des ruelles sans protection.
    Que Dieu protège l’armée nationale syrienne contre ces barbares d’islamistes.

  4. africaboy dit :

    Un journalist francais qui meurt cela ne devrait pas etre un point d’interet.
    IL est mort et puis y a quoi. Il faut avancer.

    • roll dit :

      de mon point de vue ( qui n’engage que moi, évidemment) « la mort d’un journaliste français » est une bonne chose,
      pourquoi?, parce qu’un « bon journaliste français » est un journaliste mort… jusqu’à preuve du contraire, à la charge des « journalistes français ».

      c’est toute la différence avec infosyrie.

      • mécréante dit :

        euh !
        un journaliste pro régime français plutôt !
        si je peux me permettre…

      • Marie-Christine dit :

        Vous êtes quand même culotté roll, même si c’est un message « métaphorique » cinglant…
        En fait, l’enjeu de cette mort, qu’il soit « un bon journaliste » ou pas, et la reconnaissance officielle qu’elle est de la responsabilité des « rebelles, n’est pas là.
        Depuis des mois le gouvernement français a essayé d’instrumentaliser cette mort dans sa propagande anti-Bachar : aveu officiel de l’échec de cette tentative.
        Comme quoi la réalité résiste à la manipulation…

      • betehem dit :

        Ce que vous dites, Roll, est ignoble. On a dit ça des indiens et des juifs et des arméniens, et des algériens, des inuits, et … de tas de peuples qui se sont fait massacrer. Tiens, actuellement, en Syrie, c’est les Alaouites que les révolutionnaires considèrent comme ça, et aussi tous ceux qui ne sont pas de leur bord, à leur sauvagerie folle.
        Je suis persuadée que les journalistes français sont sous influence sans doute, dans leur parti pris culturel et/ou politique, mais qu’il y en a de bons qui cherchent la vérité.
        A bas les amalgames injustes et dangereux.

  5. Brahim dit :

    Bonsoir,

    Je suis très sincèrement subjugué par le peu de sérieux des journalistes occidentaux. Il y a eu certes de nombreux épisodes ces dernières années ou nous avons tous objectivement pu constater le parti pris des journalistes mais s’agissant de la Syrie, la manipulation a atteint le comble du ridicule. je suis très admiratif du peuple syrien qui malgré la difficulté de vivre dans un état de guerre continue de résister.

    • betehem dit :

      Fantastique !
      Je colle ici la conclusion : « Mais il n’est jamais trop tard pour poser des questions, pour examiner des sources. Poser des questions ne fait pas de vous un admirateur d’Assad – c’est un argument spécieux. Cela vous rend seulement moins susceptible d’être induit en erreur par la propagande. La bonne nouvelle, c’est qu’il nait un sceptique par minute. « ‘
      Merci, Claudia.

  6. Souriya ya habibati dit :

    http://syria-politic.com/ar/Default.aspx?subject=854
    La photo de l’avion soi-disant abattu à Qaboun est celle d’un avion abattu en Afghanistan Le 16-3-2012; la grossière « erreur » est relevée par un activiste d’une des coordinations rebelles, il déplore le fait que ce genre de propagande DECREDIBILISE la « révolution »

    إلا أن صفحات سورية عديدة، وكما قال الناشط السوري، أكدت أنها لطائرة سقطت في يوم 16-3-2012 في أفغانستان، وهذه هي صورتها كما نشرت في الاعلام العالمي آنذاك، والرابط إلى الخبر هنا:

    • Cécilia dit :

      En effet, et voici un autre lien qui dit qu’il s’agit d’un avion de l’OTAN abattu en Afghanistan en août 2011 (pourquoi il y a une différence de date entre nos deux liens ?

      https://www.facebook.com/photo.php?fbid=450010095019055&set=a.279553445398055.69041.279535285399871&type=1&theater

    • ALGERIEN dit :

      Merci Ya Habibati Souriya!

      Aujourd’hui, toute la presse « libre », du Figaro au Monde en passant par Libération nous « informe » qu’un hélicoptère de l’Armée Arabe Syirienne avait été abattu à Qaboun par les rats de l’ASL!

      En réalité, les rats n’ont fait que copier puis coller la photo d’un hélicoptère turc qui s’est écrasé le 16 mars 2012 près de Kaboul en Afghanistan!

      Messieurs Louis Denghien et Guy Delorme seraient bien inspirés d’utiliser votre lien et de rédiger un article en mettant côte à côte la photo de l’avion turc écrasé à Kaboul (et publiée le 16 mars 2012 par un Journal Indien) et la photo de ce que les rats de l’ASL présente comme un hélico de l’Armée Syrienne (et publiée sur le site de l’ASL le 17 juillet 2012)

      Grand merci à Messieurs Louis et Guy pour la qualité de leurs interventions, grand merci également à INFOSYRIE et tous ses administrateurs dont les positions honorent les français, ceux qui ne lèchent pas les bottes de l’establishement et de leurs laquais pétromonarques du Golfe arabo-persique!

  7. FRANCOSYRIEN dit :

    Meme en ayant des preuves irréfutables que Jacquier a été tué par les terroristes ils essaient quand-meme de justifier leur acte en le qualifiant de bavure.Ils ont perdu toute dignité et j’aimerai bien entendre ce que sa femme a à dire maintenant qu’elle connait la vérité et qu’elle a peut-etre toujours connue.

    • Bahia dit :

      Bien que je respecte la douleur de cette femme, j’ai du mal à croire son témoignage…. pas très clair.
      Son regard fuyant, « la répétitrice de service » connait presque mieux l’histoire que Caroline Poiron. On a
      l’impression qu’elle la pousse à dire ce qu’on veut faire entendre aux téléspectateurs. On y apprend
      qu’en Syrie il y a plein de faux médecins…. on y entend les gens cracher… elle se cache même sous
      « le voile » ???!!!!
      Et pour terminer les autorités se trompent de route (ben oui, elles ne connaissent pas leur pays) et emmènent les
      journalistes droit dans les bras de rebelles, qu’elle soutient, pourtant…..

      http://videos.tf1.fr/infos/2012/c-est-le-regime-de-bachar-al-assad-qui-a-tire-7041402.html

  8. Serge Charbonneau dit :

    Il me semble que nous touchons dans les dernières semaines(sic) du conflit syrien.

    Serge Charbonneau
    Québec

    • Louis Denghien dit :

      Ha, donc l’ASL va être bientôt écrasée ? Bonne nouvelle, merci Charbonneau !

      L.D. & Infosyrie

    • BWANE dit :

      Lie de l’humanité, on se fiche de connaître quel est le malheureux endroit de cette planète que votre carcasse pollue et en quelle latitude votre tête prosternée et votre entendement prostitué constitue un scandale et une abomination aux aux yeux de la vérité. Je suppose que vous adoptez le pseudonyme pour insulter la mémoire de l’estimable Bernard Charbonneau, auteur entre autres du livre intitulé « Le jardin de Babylone », qui dénonçait dès 1969, sept ans après le livre de Rachel Carlson, Printemps silencieux, la folie de vos semblables. Mais toutes vos salapisteries sont trop grossières, et on reconnaîtra toujours votre figure marquée au fer rouge de sang et noir de mensonge de cet hiver arabe.

  9. Serge Charbonneau dit :

    Selon les dépêches, il y’a toujours de lourds combats au sein de la capitale. À Douma, ce sont peut-être juste des tank léger(sic).

    Serge Charbonneau
    Québec

    • Louis Denghien dit :

      Il ne faut pas réveiller les somnanbules, ils pourraient mourir…

      L.D. & Infosyrie

    • sowhat dit :

      « Selon les dépêches »

      les dépêches de l’Afp d’après lOSDH et de soi-disant activistes. Ce truc pouvait marcher il y a un an ou plus pas maintenant. TOO LATE MY FRIEND.

      on touche là le fond de la bêtise qui est pourtant réputée insondable

    • kegan dit :

      Dites donc Serge Charbonneau Québec ; vos depeches onr un mois de retard; et ces fautes d’ortographe me rappellent quelqu’un; il n’y a donc que des niaiseux au Quebec??

    • BWANE dit :

      Ta mère.

    • Akyliss dit :

      les titres des médias français sont les mêmes depuis dimanche
      « la bataille de Damas a commencé » , « la bataille de libération de Damas à commencé » etc. ses titres sont renouvelé souvent …pour faire croire à quelques chose de faux et d’ailleurs le mensonge se voit par ce qu’ils n’ont rien d’autres que ce titre, même l’osdh n’a rien à se mettre sous la dent genre prise de quartier, perte dans les rangs de l’armée, destruction de blindés et même quand ils parlent d’hélicoptère abattu le mensonge et tout de suite démontré genre on voit de la fumée noire mais pas de trace d’hélicoptère abattu, on veut qu’on croit à leurs vidéos mensonge mais ça ne prend plus ! la bataille médiatique est perdu pour l’occident car le conflit a duré plus d’un mois (c’était la durée pour la Tunisie, l’Egypte et un coup de pouce de l’otan pour la Libye au bout d’un mois )
      beaucoup de citoyen d’Europe et d’Amérique du nord commencent à douter de la sincérité de leurs gouvernements et les sondages pour ou contre la guerre le montre : il n’y a pas d’envie de lancer une attaque de l’otan contre la Syrie

    • Akyliss dit :

      depuis quand les depeches de l’afp qui sont basé sur l’osdh de londres disent la vérité ????
      moi je prefere croire les familles qu’on a à Homs et à Damas…et eux ne disent pas du tout la même chose que les depeches du sieur Rami et compagnie

  10. Abdel dit :

    Premier communiqué de Mounaf Tlass:

    http://www.romandie.com/news/n/_A_Paris_Tlass_critique_le_pouvoir_syrien_et_appelle_a_la_transition26170720121857.asp

    Il est à parsi et appel à une transition politique en bref.

    • Charles dit :

      Pour Mounaf Tlass, l’intégration des Syriens les plus riches à la classe dominante globale est l’essentiel, ce qui implique de continuer à consolider les relations économiques avec les pays qui avaient colonisé directement ou indirectement la Syrie (pour reprendre les mots du Président syrien rompant avec cette politique http://sana.sy/fra/51/2012/06/26/pr-427930.htm).
      Pour Bachar al-Assad la Syrie est première et doit être défendue à tout prix. Il a donc repris la lutte contre le colonialisme (http://sana.sy/fra/51/2012/06/03/pr-423124.htm) et conduit le processus de changement qui implique de sacrifier une partie des intérêts des Syriens les plus riches au profit du peuple qui est la nation. « Nous avons à apprendre de ce peuple auquel nous appartenons » dit-il, dans un langage qui n’est pas celui d’un De Gaulle, mais, n’en déplaise, celui des Mao, Ho, Castro, Morales…

  11. Cécilia dit :

    Une explosion à la voiture piégée dans le quartier al-Midan à Damas.
    Le son de la vidéo est de mauvaise qualité. Désolée !

    http://www.youtube.com/watch?v=tXtup838j-M&feature=youtu.be

  12. Aleem dit :

    Demain Erdogan invité par Poutine va se rendre a Moscou,qu’es que j’aimerai être une petite souris pour entendre se qu’il vont se dire. »Turquich moi enfoncer kebab dans ton gros cul si toi continue a fournir soutient à terroristes » Je pense que cela va être un truc dans ce genre.

  13. Cécilia dit :

    al-Tadamone Damas, dimanche 15 juillet

    Des combats des rues avec des cris à la gloire de l’ASL par leurs combattants :

    http://www.youtube.com/watch?v=9Op-nIegB-M&feature=player_embedded

  14. Maurcich dit :

    Lu dans un article du Figaro:

    « Mardi, pour la première fois, des hélicoptères sont entrés en action, mitraillant le quartier de Qaboun au nord de la capitale, où se trouve le gros des rebelles. Un responsable de l’opposition assure même qu’un de ces hélicoptères a été abattu au-dessus de Qaboun. Un autre a accusé l’armée d’avoir «bombardé les transformateurs électriques» du quartier. Les combats y auraient fait 33 morts parmi les insurgés, selon une source militaire citée par l’AFP.

    Midane, à moins de trois kilomètres du centre de Damas, a également «été la cible de tirs d’obus de mortier» et, dans la soirée,l’armée encerclait la mosquée Zine al-Abdine, après avoir lancé un ultimatum aux habitants afin qu’ils quittent les lieux avant un assaut. Les soldats sont entrés aussi à al-Tadamon, où restent encore «quelques poches de résistance», selon la même source militaire. »

    L’armée avance donc !

    « Sur place, un diplomate occidental relativise. «Ce n’est pas encore demain que le régime va s’effondrer, dit-il. Ces violences ne marquent pas un point de rupture, mais plutôt une forme nouvelle de harcèlement répété des opposants. Damas n’est pas à feu et à sang». Selon lui, le calendrier de cette offensive rebelle ne doit rien au hasard. «Elle coïncide avec les discussions à l’ONU sur la prolongation de la mission des observateurs, et elle intervient après la défection de l’ambassadeur de Syrie en Irak qui, depuis, multiplie les déclarations sur les armes chimiques, qui auraient été déplacées par le régime». »

  15. Cécilia dit :

    Que se passe-t-il à Damas ?

    La bataille de Damas a-t-elle commencé ? C’est ce qu’affirment les ténors de l’insurrection en Syrie en grandes pompes, annonçant le lancement de l’opération « Volcan de Damas »

    Depuis dimanche, plusieurs quartiers de la banlieue sud damascène étaient le théâtre d’affrontements.

    Enquête Al-Akhbar

    carte de DamasSelon le journal libanais Al-Akhbar, tout a commencé au cours des obsèques dans les camps des réfugiés palestiniens. Des accrochages ont eu lieu entre des hommes armés et des éléments des forces de l’ordre. Par la suite, ils se sont étendus vers le quartier avoisinant Tadamon, puis vers les régions de Kafar Sousseh et Maydane.

    Le journal libanais a scruté l’opinion des habitants de ces quartiers. Ils semblent partagés sur la portée des derniers évènements.
    Pour Ali, qui habite à Tadamone et la quitté malgré lui, il prend à la lettre la version présentée par les insurgées. Selon lui l’heure zéro ne va pas tarder. « Un certain nombre d’activistes ont informé les habitants sur la nécessité de quitter le quartier car une rude bataille est en train de se préparer par le régime contre les dissidents et les miliciens de l’Armée syrienne libre », a-t-il signalé. Certaines familles on quitté les lieux vers le camp Yarmouk pour les réfugiés palestiniens.

    Un autre habitant du quartier, un homme d’une trentaine d’années qui a gardé l’anonymat n’est pas du tout d’accord avec Ali. Il a exclu l’histoire du massacre contre les habitants estimant qu’il ne s’agit là que « d’une bulle médiatique ».

    Alors que pour Mohammad qui habite le quartier de Maydane, c’est la première fois qu’il est le théâtre de batailles de cette ampleur, compte tenu de sa nature architecturale compliquée. « Des batailles violentes et des frappes bilatérales ont eu lieu entre les forces de l’ordre et les miliciens de l’ASL qui ont fait leur apparition pour la première fois, alors que des dizaines de snipers se sont installés sur les toits des maisons pour préparer des batailles féroces ; les habitants sont restés dans leurs maisons et les magasins ont tous fermé », indique-t-il. Et d’ajouter que les habitants des quartiers proches de l’artère reliant la capitale à Deraa ont vu des chars et des véhicules blindés arriver à Damas s’attendant à une escalade avec l’avènement du mois de Ramadan.

    Mohammad rapporte qu’il est également question de tentatives des miliciens de couper l’accès à cette artère pour entraver l’arrivée des renforts militaires.

    Quant à Omar, qui réside dans un camp de réfugiés palestiniens, il a écarté l’idée d’une attaque imminente, la qualifiant de guerre psychologique qui ne sert qu’à semer la terreur. « Les affrontements sont sans planification militaire et sans étude préalable du terrain de la bataille, en échange d’un enthousiasme frénétique qui n’est pas apte à renverser une armée cohérente capable d’utiliser des armements lourds face à des hommes armés qui n’ont que des fusils et des mitrailleuses », explique Omar lequel appréhende toutefois un scenario similaire à celui de Baba Amro à Homs.

    La réalité sur le terrain

    Une voiture qui brule sur l’artère principale de Nahr AïchéPour ce mardi, des sites syriens ont fait état de quelques évènements dans la province de Damas : Syrian Documents a indiqué que 23 miliciens ont été tués lorsqu’ils ont pris d’assaut un siège des forces de l’ordre sur l’autoroute de Harasta ; il y est également question d’une attaque perpétrée contre la centrale électrique du quartier Kaboune, d’une tentative des miliciens de fermer la route conduisant à l’hôpital Tichrine par les pierres et les pneus de voitures, tentative avortée par les forces de l’ordre à Bazzé, d’une explosion qui a eu lieu dans le quartier Maydane, et d’une autre qui a été entendue dans celui de Tadamone.

    Le site signale que le lundi 16 juillet, un groupe qui s’est baptisé « les petits-fils du prophète » ont attaqué deux commissariat de police de Sabineh et Dayabineh, kidnappant 8 policiers. De plus des affrontements ont eu lieu dans le quartier Nahr Aïché (voir photo à gauche) entre des unités des forces de l’ordre et des miliciens qui avaient fui le quartier Tadamone. Il évoque aussi des affrontements dans le quartier Mayadine et un pilonnage, à la foi des sources des insurgés. Selon le site Taht-l-Mijhar, le commandant Dimanche, des accrochages ont éclaté dans ces deux quartiers au cours desquels un véhicule gouvernemental a été détruit et des victimes sont tombées de part et d’autre.

    Les fabrications d’Al-Arabiyya

    Le site a démenti les informations véhiculées par certains medias arabes, en l’occurrence la télévision saoudienne Al-Arabiyya, selon laquelle l’autoroute menant à l’aéroport internationale de Damas a été bloquée.

    Mardi, et pour la deuxième fois en moins de 24 heures, cette chaine de télévision a été démentie par la source supposée l’avoir alimenté en deux informations qui se sont avérées fausses. Les Comités de coordination de la révolution syrienne (CCRS) ont nié avoir annoncé qu’un massacre a été perpétré dans le camp palestinien de Yarmouk , ni que des accrochages ont eu lieu sur la place Marjeh, comme l’a déclaré une édition télévisée de cette chaine farouchement opposée au président syrien Bachar Al-Assad .

    Pour sa part, le site Syria Truth a fait part du déploiement de quelques centaines de miliciens de la brigade Fourkane à partir de samedi dernier dans les ruelles du quartier Tadamone et alentours, précisant qu’ils ont détruit le commissariat de police du quartier et enlevé son chef. Citant des témoins oculaires, le site signale que les miliciens brandissaient les bannières d’Al-Qaida, des étendards noirs et les drapeaux du parti islamiste Tahrir.

    Sa conclusion que les miliciens contrôlent désormais les quartiers sud de Damas a été contredite par le site Arabs-Press qui affirme quant à lui que les forces gouvernementales sont en train de traquer les miliciens des quartiers de Tadamone, de Nahr Aïché et dans les vergers de Maydane , leur infligeant des pertes importantes. Le site assure que les forces de l’ordre ont aussi abattu des miliciens snipers qui s’étaient installés sur les minarets des mosquées du quartier Tadamone et que certains miliciens se sont rendus à l’armée.

    Version AFP

    Les rebelles syriens qui combattent les troupes du régime à Damas ont affirmé mardi à l’AFP que la « bataille pour la libération » de la capitale avait commencé et qu’elle ne prendrait fin qu’après la conquête de la ville.
    « La bataille pour la libération de Damas a commencé et les combats ne cesseront pas dans la capitale. Nous allons vers la victoire », a affirmé le colonel Kassem Saadeddine, porte-parole de l’Armée syrienne libre (ASL) en Syrie contacté via Skype par l’AFP.
    « Nous avons transféré la bataille de la province à la capitale. Nous avons un plan clair pour contrôler tout Damas. Nous disposons d’armes légères mais elles sont suffisantes », a-t-il ajouté. « Attendez-vous à des surprises », a-t-il avertit sans élaborer.
    L’ASL, composée de déserteurs et de civils armés, dispose d’armes légères face à la puissance de feu de l’armée régulière.
    Depuis dimanche soir, les combats dans la capitale, qualifiés par l’opposition de « tournant » dans la révolte lancée il y a 16 mois contre le régime du président Bachar al-Assad, se déroulent dans plusieurs quartiers, notamment à Midane, proche du centre-ville.
    Des hélicoptères sont entrés mardi pour la première fois en action, mitraillant des quartiers hostiles au régime.

    Et version Ria Novosti

    « Les rebelles syriens ont annoncé lundi soir le lancement d’une offensive de grande envergure dénommée « le volcan de Damas et les séismes de Syrie », rapportent les agences occidentales.
    Selon un communiqué publié par le commandement conjoint de Homs et du conseil militaire de l’Armée syrienne libre (ASL), l’opération a débuté à 20H00 (17H00 UTC), « en réponse aux massacres et aux crimes barbares commis par le régime d’el-Assad ».

    D’après les médias, l’ASL, aile militaire de l’opposition syrienne, a lancé des attaques contre « tous les postes de sécurité déployés dans les villes et dans les campagnes pour provoquer des combats violents ». Le communiqué appelle « à encercler tous les points de contrôle policiers et militaires (…) et à les combattre violemment en vue de les éliminer ».

    L’ASL exhorte également à couper toutes les routes internationales allant « depuis Alep (nord) jusqu’à Deraa (sud), et depuis Deir Ezzor (est) à Lattakia (ouest) » ainsi qu’à « s’emparer des voies d’approvisionnement ».
    Le communiqué définit l’opération comme « la première étape stratégique pour amener la Syrie dans un état de complète désobéissance civile ».

    L’annonce de l’offensive intervient sur fond de rapports faisant état de violents affrontements entre les forces pro- et antigouvernementales dans plusieurs quartiers de Damas.)

    200 miliciens tués dans la province d’Alep

    Dans la province d’Alep, le site Taht-l-Mijhar a révélé que les troupes gouvernementales ont tendu « plusieurs embuscades contre des groupes terroristes armés qui tentaient de s’attaquer aux points de contrôle de l’armée » précisant que quelques 200 miliciens ont été tués, et 200 autres ont été blessés, alors que 30 véhicules équipés de mitrailleuses ont été détruits. Le site signale aussi que des affrontements violents a proximité de la localité d’Aazaz, au cours desquels plusieurs miliciens ont été tués (les noms de 7 d’entre eux ont été publiés) , ainsi que 5 éléments des forces de l’ordre.

    Ailleurs en Syrie, il est question de la mort de deux miliciens dans des accrochages violents à Talibisseh et Rasten, dans la province de Homs, et d’un élément de la brigade de l’ASL « Ansra-Haq » abattu dans une banlieue de la ville d’Alep.

    Syrian Documents évoque des confrontations armées à Rasten (Homs) au cours desquelles plusieurs miliciens ont été tués

    La télévision Dunia signale qu’une milice armée a attaqué à l’aide d’un obus RPG un réservoir de carburant sur une route menant à Homs : plusieurs véhicules ont été brûlés. La télévision syrienne assure que les troupes gouvernementales continuent à traquer les groupes armées dans les régions de ce gouvernorat.

    Même scène à Deir Ezzor où les forces gouvernementales ont détruit un pick-up équipé d’une mitrailleuse avec à bord plusieurs miliciens. Cinq miliciens ont aussi été tués et les noms de trois autres appartenant à la milice baptisée « les lions de l’unification » ont été publiés.

    http://www1.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=71909&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=37&s1=1

  16. L'étrangère dit :

    La Turquie menace de chasser les combattants de l’ASL de son territoire
    http://alkhabarpress.com/%D8%AA%D8%B1%D9%83%D9%8A%D8%A7-%D8%AA%D9%87%D8%AF%D8%AF-%D8%A8%D8%B7%D8%B1%D8%AF-%D9%85%D9%82%D8%A7%D8%AA%D9%84%D9%8A-%D8%A7%D9%84%D8%AC%D9%8A%D8%B4-%D8%A7%D9%84%D8%AD%D8%B1-%D9%85%D9%86-%D8%A7%D8%B1/
    تركيا تهدد بطرد مقاتلي الجيش الحر من اراضيها
    En bref : exactions et vols se répètent en Turquie et on parle même de l’attaque armée d’une banque… Certains tribunaux d’Ankara ont eu à juger certains combattants de l’ASL sans toutefois préciser le contenu des actes d’accusation… Si bien que le gouvernement turc aurait sommer les dirigeants US d’accélérer le dossier syrien avec au choix : intervenir militairement et achever la Syrie ou entreprendre des négociations et déclarer sa victoire !

  17. vilistia dit :

    Syrie : La guerre médiatique

    Roland Hureaux.PNGRoland Hureaux, chroniqueur associé à l’hebdomadaire Marianne, s’est livré à une analyse du conflit qui déchire la Syrie et de la manière dont les journalistes occidentaux en rendent compte. [1]

    http://lepetitblanquiste.hautetfort.com/archive/2012/06/26/syrie-la-guerre-mediatique.html

  18. vilistia dit :

    Le mot Patrie doit résonner dans beaucoup d’oreilles de syriens …..

    L’idée de Patrie

    Familles soldats tués.PNG

    Familles des soldats tués en Afghanistan

    Le 14 juin dernier, aux obsèques des quatre soldats tués en Afghanistan, Hollande a prononcé un discours dans lequel on a eu droit à tous les poncifs qui ont cours en de telles occasions : « sens du devoir », « esprit de sacrifice », « amour de la Patrie », etc.

    Cette inflation verbale apparaît évidemment bien suspecte quand on connaît les intérêts qu’elle dissimule.

    http://lepetitblanquiste.hautetfort.com/archive/2012/07/03/l-idee-de-patrie.html

  19. hadi dit :

    Info à vérifier : l’asl fait état d’un repli (encore un) tactique de Damas

  20. Kassem DCA dit :

    On fait quoi maintenant?
    Où trouver l’info nom de Dieu????

  21. Maurcich dit :

    Douma, en Avril 2012

    http://www.youtube.com/watch?v=6sI3sh6-Qdc

    Heureusement que l’armée à dératiser !

  22. Cécilia dit :

    Midan/Damas ce mardi

    L’armée évacue certains endroits de Midan avec l’aide des habitants, notamment dans al-Zahira. Tous les habitants s’accordent pour dire que c’est grâce l’armée qu’ils ont pu sortir, mais il reste encore des personnes coincées.

    En effet, les terroristes ont chassé des habitants de chez eux dans certains endroits au Midan. Des volontaires viennent pour porter secours aidés par l’armée :

    - un homme dans la voiture dit « Mes parents sot coincés dans al-Zarirah depuis deux jours, c’est grâce à l’armée qui ont pu sortir. Il y avaient mon père âgé de 70 ans avec 7 femmes à l’intérieur. L’armée a envoyé mon père à l’hôpital al-Mujtahed » dit-il.

    Son frère à côté dit : « Moi aussi, j’étais coincé avec eux. On dirait une vraie guerre, des tires sans cesse, c’est incroyable ! »
    - Mais qui tirent ?
    - Des personnes armées qui se trouvaient au centre du quartier tiraient !
    - le 1er reprend : « Les gens se cachaient même sous les escaliers et sans l’armée, ils seraient tous morts ! C’est l’armée qui les a fait sortir. Que Dieu leur donne la force !

    Une autre personne dans une autre voiture vient « chercher et aider des gens déplacés qui se trouvent dans les rues. Je vois que l’armée est bien présente pour assurer toute la région » (On voit d’ailleurs dans la vidéo deux soldat avec une femme et ses enfants)
    Il poursuit : « La route est coupée mais l’armée m’ont laissé passer pour les aider à secourir des personnes qui ont besoin. Que Dieu protège ce pays et toute personne qui veut son bien et que Dieu détruise toute personne veut du mal à notre beau pays espérant qu’il revient comme avant ».

    - un autre homme « C’est bien que l’armée soit présente, il le faut »

    - Un vieux : « Tant que l’armée est avec nous, nous n’avons pas peur ! »

    - Une femme voilé au volant de sa voiture regrette le temps où une personne pouvait se circuler seule à 3h du matin sans souci et elle demande à Dieu de donner une longue vie à l’armée ajoutant que son fils est aussi militaire.

    - Des femmes et des enfants dans une autre voiture, l’une dit que c’est grâce à l’armée qu’ils ont pu sortir, les terroristes ont pris position et les gens cherchaient à se cacher et fuir. On entendait des tires toute la nuit ! » dit-elle !

    http://www.youtube.com/watch?v=NmvadrHAMGg&list=UUJWeFai4nRgXWbKNxqRYkKg&index=1&feature=plcp

  23. BWANE dit :

    Drame en un acte :
    Charboneux -Oh bonheur, selon notre chère marâtre C.Q, Damas est à feu et à sang, à cause du sanguinaire…
    Salapiste Libre -Taisez-vous démocrate hypocrite de merdre, vous ne savez pas ce qu’est d’égorger, de semer la terreur et la mort, vous et vos salariés du mensonge, êtes pire que nous, nous avons appliqué tous vos plans de salonnards, nous pataugeons dans le sang et la boue, mais pour quel résultat ? L’armée Arabe Syrienne nous taille en pièces malgré tout l’argent de nos Hamad et autres séniles saoudites, nous avons beau attiser la guerre confessionnelle, nous n’arrivons à rien, regardez, crétin occidental Damas ce matin :
    http://documents.sy/index.php?lang=ar
    Je vous le dis, nos misérables jours sont comptés, et jamais la Salapie n’aura son émirat en Syrie !
    Candide -Voyez-vous, on pourrait faire un commentaire sur…
    S.S : -Taisez-vous, crétin incorrigible, on vous a salarié plus d’une année et pour quel résultat ? Une moisson de lettres d’injures à votre adresse et le discrédit complet et définitif de notre vile cause. On vous enverra salapiser ailleurs, incapable.
    Samy Drissi/Samantha/Samuel/…ji ja
    S.S -Oh, non, non, pas ce décervelé-là, notre cause est fichue, je…
    Étudiant -Peut-être pourrons nous faire appel, étant donné le discrédit du Monde et de Libération, à notre pisse-au-lit belge, étant donné son passé d’éphémère de la vérité et donc de propagandiste du mensonge et de la falsification ? D’autant plus qu’il possède un sien ami semi-gauchiste qui n’arrête pas de dénoncer ces néfastes « moukhabarates », et…
    S.S -Taisez-vous, cancre, vous recevrez nos ordres. Depuis quand, vous vous permettez de faire semblant de penser ?
    Étudiant (après avoir reçu une gifle et un coup de pied où vous savez)-Cher…(il reçoit encore une gifle)…
    Bruits au dehors, les pseudo-acteurs s’enfuient au bruit d’infosyrie.

  24. Abdel dit :

    Selon le Hezbollah, le président syrien a déclaré l’état d’urgence dans la capitale.

    https://twitter.com/almanartv/status/225400042603823104

  25. joseph cotton dit :

    Combats à Damas : « La forteresse sécuritaire du régime est secouée »
    L’intégralité du débat avec Ziad Majed, politologue libanais, spécialiste du Moyen-Orient, professeur à l’Université américaine de Paris, mardi 17 juillet 2012
    Le Monde.fr |Mis à jour le 17.07.12 | 20h19

    http://www.lemonde.fr/proche-orient/chat/2012/07/17/chat-a-15-h-le-regime-assad-est-il-en-train-de-perdre-la-main_1734804_3218.html

  26. Serge Charbonneau dit :

    Un collaborateur du site canadien(radio-canada) répondant au nom de Nicolas Després nous a mis au courant d’un Twitter du Hezbollah affirmant que le président syrien a déclaré la capitale en état d’urgence et des élections présidentielle d’ici novembre prochain.

    Serge Charbonneau
    Québec

    • stone dit :

      un faux twitter c’est facile a faire!a en croire certains le régime vie c’est dernières heures!c’est complétement faux!depuis 3 jour il y a une guerre médiatique énorme…

  27. hezbollah dit :

    Lettre ouverte d’un prêtre arabe de Syrie à Mr François Hollande!, par Elias ZAHLAOUI

    IRIB- Aussi ai-je tenu à vous écouter, de bout en bout, hier soir, 29 Mai, lors de votre interview sur TV5.

    Je nourrissais le vague espoir de voir définitivement tournée, la politique de cirque de votre burlesque prédécesseur. À vous écouter, je me suis rapidement surpris à m’interroger sur le bienfondé de mon attente. Il m’a fallu vite déchanter. Je restais ébahi devant votre visage bon enfant, pendant que vous vous permettiez de prononcer des jugements péremptoires, sur tout et sur tous, sans la moindre nuance, ni hésitation.

    Mais quand je vous ai entendu parler de la Syrie et de son président, j’ai bien cru entendre la voix même des Maîtres qui vous ont juché sur ce premier poste de France, dans l’unique but de mener à bien le projet de destruction de la Syrie, que votre prédécesseur a été incapable de conduire jusqu’au bout.

    Pour une première à la Télévision, c’en était bien une ! Je vous attends de pied ferme, lors des tout proches désenchantements des français. Pour ma part, vieux connaisseur de la France et des français, je me suis surpris à me dire : quelle dégringolade, depuis le départ du Général de Gaulle !

    Mr le Président, Avant de poursuivre, il est une coïncidence historique que je me dois de vous signaler, et que vous ignoriez sans aucun doute. Sinon vous auriez évité de vous laisser interviewer, un 29 Mai ! En effet, il est un autre 29 Mai, au cours duquel la France s’est misérablement déshonorée.

    C’était en 1945. En ce jour même, la France «MANDATAIRE», s’est permis de bombarder le Parlement Syrien à Damas, pour, ensuite, laisser ses soldats noirs, assassiner les 29 gendarmes, en poste, dans ce haut-lieu de la démocratie. Le saviez-vous ?

    Mr le Président, N’est-il pas temps, pour la France, et, donc, pour vous-même, de réfléchir pour de bon sur cette ignoble politique qui, depuis 1916, année des accords aussi secrets que honteux, appelés depuis «Accords Sykes-Picot», la conduit sur les ordres du Sionisme, à détruire la Syrie et le Monde Arabe ? N’y avait-il de clairvoyant et de noble, dans toute la France d’alors, que Mr Aristide Briand, ministre des Affaires étrangères, pour avoir donné à votre Consul Général à Beyrouth, Mr Georges Picot, en date du 2 Novembre 1915, en prévision de ces accords, cette consigne claire et perspicace : «Que la Syrie ne soit pas un pays étriqué… Il lui faut une large frontière, faisant d’elle une dépendance pouvant se suffire à elle-même» ?

    Pour une Syrie «se suffisant à elle-même», et telle que l’avait, déjà, tracée, en 1910, une carte géographique émanant de ce même ministère des Affaires étrangères, vous devez savoir ce qu’il en fut, après qu’elle fût amputée, au Nord-Ouest de la Cilicie, au Nord-Est de la région de Mardine, dans ce qui est l’Irak actuel, de Mossoul, à l’Ouest du Liban, au Sud de la Jordanie et de la Palestine, pour être décapitée, en 1939, d’Antioche et du golfe d’Alexandrette, offerts en cadeaux à la Turquie !

    [...]

    Mr le Président, Il est aussi une question capitale, que je me dois, en tant que citoyen arabe de Syrie, de vous poser, ainsi qu’à tous les «leaders» occidentaux : «Pourquoi vous faut-il systématiquement assassiner les peuples arabes et musulmans ?»

    Vous l’avez déjà fait en dressant, entre 1980-90, l’Irak contre l’Iran, cet Irak, dont le malheureux Saddam Houssein se faisait traiter de «Grand ami», tant par Donald Rumsfeld que par Jacques Chirac ! Ce fut aussitôt après, le guet-apens du Koweït, entraînant la guerre contre l’Irak, suivi d’un blocus de (13) ans, qui a causé à lui seul, d’après les rapports américains mêmes, la mort de 1.500.000 enfants irakiens ! Ce fut ensuite la chevaleresque «guerre contre le terrorisme»… en Afghanistan ! Aussitôt suivie d’une nouvelle guerre contre l’Irak.

    Quant à l’immortelle épopée de l’OTAN, en Lybie, conduite par «le général-philosophe», Bernard Henri Lévy, elle vint, à nouveau, compléter ces horreurs, sous prétexte de protection des droits de l’homme ! Et voici que, depuis 15 mois, tout l’Occident s’acharne contre la Syrie, oubliant une infinité de problèmes très graves, à commencer par le Conflit israélo-arabe, qui menacent, réellement, la survie de l’humanité !

    Or, toutes ces tragiques politiques occidentales, vous les pratiquez sans honte et sans vergogne, sous couvert de tous les mensonges, de toutes les duplicités, de toutes les lâchetés, de toutes les contorsions aux Lois et Conventions Internationales. Vous y avez en outre engagé ces Instances Internationales, que sont les Nations-Unies, le Conseil de Sécurité et le Conseil des droits de l’homme, alors qu’elles n’ont existé que pour régir le monde entier vers plus de justice et de paix !

    Seriez-vous donc, en Occident, en train de nourrir l’espoir stupide de mettre fin de cette façon à l’Islam ? Vos savants et vos chercheurs ne vous ont-ils pas fait comprendre que vous ne faites que provoquer un Islam outrancier, que vous vous obstinez d’ailleurs à financer, à armer et à lâcher avec nombre de vos officiers, un peu partout dans les pays arabes, et surtout en Syrie ? Ne vous rendez-vous pas compte que ce faux Islam se retournera, tôt ou tard, contre vous, au coeur de vos capitales, villes et campagnes ?

    Pour tout cela, laissez-moi vous rappeler, moi simple citoyen de Syrie, que cet Islam que vous armez et dressez contre le Monde Arabe, en général, et la Syrie, en particulier, n’a rien à voir avec le véritable Islam, celui-là même que la Syrie a connu, lors de la Conquête arabe, ainsi que l’Égypte et, enfin, l’Espagne. Faut-il vous rappeler que les historiens occidentaux, dont des historiens juifs, ont dû reconnaître que l’Islam conquérant s’est révélé être le plus tolérant des conquérants ?

    Ou ne seriez-vous, leaders occidentaux, dans vos différents pays, repus d’opulence et de «grandeur», que les vils exécuteurs des projets sionistes, depuis ces fameux Accords Sykes-Picot, et l’ignominieuse «Promesse Balfour», jusqu’à ce jour, et pour longtemps, semble-t-il, toujours empressés d’apporter à Israël, tous les soutiens possibles, connus et secrets, à tous les niveaux, aussi bien politiques et diplomatiques, que militaires, financiers et médiatiques ?

    Oui, pourquoi vous faut-il assassiner et détruire des peuples entiers, pour qu’ISRAËL, SEUL, puisse enfin vivre et survivre ? Est-ce de la sorte que vous cherchez à réparer votre terrible complexe de culpabilité vis-àvis des juifs, dû à un antisémitisme plus que millénaire et proprement occidental ? Vous faut-il le faire au prix de l’existence même de ces peuples arabes et musulmans, au milieu desquels les juifs avaient mené une vie quasi normale, faite de cordialité, voire, de riche collaboration ?

    Si mes interrogations vous paraissent exagérées ou outrancières, permettez-moi de vous prier de lire ce qu’ont écrit sur l’emprise du Sionisme aux États-Unis, des hommes comme John Kennedy et Jimmy Carter, et des chercheurs courageux et connus, comme Paul Findley, Robert Dole, David Duke, Edward Tivnan, John Meirsheimer, Stephen Walt, Franklin Lamb, et surtout Noam Chomsky.

    Pour ce qui concerne l’emprise du Sionisme en Europe, je m’en tiens aujourd’hui à la France seule. Vu la responsabilité qui est la vôtre, vous est-il permis d’oublier ou d’ignorer ce qu’ont, si courageusement, écrit : Roger Garaudy, Emile Vlajki, Pierre Leconte, Régis Debray, et surtout les juifs Michel Warshawsky, Stéphane Hessel, Serge Grossvak et le Professeur André Noushi ?

    Si par impossible, tous ces noms ne vous disaient rien, laissez-moi vous rappeler quelques noms si connus en Israël même, qu’il serait malhonnête de les ignorer et d’ignorer ce qu’ils ont osé dire depuis quarante, voire, cinquante ans, et certains bien avant la «création» d’Israël : Martin Buber, Albert Einstein, Yshayahou Leibowitz, Israël Shahak, Susan Nathan, Tanya Rheinhart.

    Pour finir, laissez-moi vous rappeler un texte trop connu pour passer inaperçu. Il date du mois de février 1982. À lui seul, il constitue et condense l’implacable dictat sioniste, imposé depuis des dizaines d’années, à toute la politique occidentale. Il a paru dans la revue sioniste «KIVOUNIM», publiée à Jérusalem. Il s’agit d’un article intitulé « Stratégie d’Israël dans les années 1980″, et il porte la signature de Mr Oded Yinon. Je me contente d’en citer un seul paragraphe, reproduit (p.62) dans un livre récent, intitulé «Quand la Syrie s’éveillera…», paru, à Paris, chez Perrin, en 2011. Ses auteurs sont Richard Labévière et Talal El-Atrache. On y lit textuellement :

    «La décomposition du Liban en cinq provinces, préfigure le sort qui attend le monde arabe tout entier, y compris l’Égypte, la Syrie, l’Irak et toute la péninsule Arabe. Au Liban, c’est un fait accompli. La désintégration de la Syrie et de l’Irak en provinces ethniquement ou religieusement homogènes, comme au Liban, est l’objectif prioritaire d’Israël, à long terme, sur son front est ; à court terme, l’objectif est la dissolution militaire de ces États. La Syrie va se diviser en plusieurs États, suivant les communautés ethniques, de telle sorte que la côte deviendra un État alaouite chi’ite ; la région d’Alep un État sunnite ; à Damas, un autre État sunnite hostile à son voisin du nord ; les druzes constitueront leur propre État, qui s’étendra sur notre Golan peut-être, et en tout cas dans le Hourân et en Jordanie du Nord. Cet État garantira la paix et la sécurité dans la région, à long terme : c’est un objectif qui est maintenant à notre portée».

    [...]

    Mr le Président, Pour finir, laissez-moi vous prier vivement de chercher à vous rendre personnellement compte, de tout ce dossier, et à mesurer la responsabilité que vous y assumez, avant qu’il ne soit trop tard.

    Un ami, prêtre français, fin connaisseur de la Syrie, le Père Jean-Paul Devedeux, vient de vous écrire en ce jour même. Sa lettre est une invitation pressante qu’il vous adresse, pour une meilleure connaissance des Arabes, en général, et de la Syrie, en particulier. L’enjeu est de taille.

    Veuillez, donc, vous libérer du «rôle» que vous êtes en droit de rechercher, et, surtout, de celui que l’on cherche, immanquablement, à vous imposer.

    La Syrie, « seconde patrie de tout homme civilisé » comme l’a si bien dit votre grand savant «André Parot», et terreau de toutes les civilisations, mérite une visite. Elle ne manquera pas de vous étonner, et même de vous captiver. Ayez le courage de la connaître de près. Vous en reviendrez porteur d’un projet de politique nouvelle, clairvoyante et juste, faite d’équilibre humain, qui repose sur les droits et devoirs de TOUS, à l’égard de TOUS ! La vie, la liberté et la dignité sont, pour TOUS !

    Nouveau Président de la France, Je vous souhaite d’en prendre l’initiative. Vous n’y serez pas perdant autant que vous l’êtes, en ce moment, et moins que vous le serez demain, si vous vous défilez !

    Mr le Président, En vous confiant cet espoir, je vous dis mon respect.

    Pr. Elias ZAHLAOUI Église Notre-Dame de Damas Koussour – Damas.

    Malheureusement Monsieur le prête votre lettre ira directement à la broyeuse à papier, ces gens-là ( les sionistes) sont fâché avec la vérité.

  28. Djazaïri dit :

    Les omissions du Figaro.
    Ils mettent en ligne une vidéo des islamistes avec traduction en français des dialogues.
    Mais quand les islamistes crient « ALLAH OUAKBAR », Le Figaro se garde bien de traduire.
    Il ne faudrait pas faire peur au lectorat très conservateur du Figaro.

  29. Mohamed Ouadi dit :

    Bonjour Louis,
    Pourquoi mon commentaire dont lien suivant a été supprimé ?
    http://www.infosyrie.fr/actualite/action/#comment-61609

  30. Marie-Christine dit :

    2 messages qui ont disparu corps et biens dans un néant virtuel mystérieux…
    1er : réponse à Bahia (17 juillet, 23h45)
    2ème : réponse à Akyliss (18 juillet, 9h24)
    J’essaye de les sauver du naufrage en les plaçant autrement.
    SVP, quoi faire quand cela arrive !!! bientrop souvent !

    1-Il semble bien que le gouvernement français a des secrets à cacher au sujet de cette mission de journalistes, dont certains de ceux-ci auraient été en lien avec ses services barbouzards (Jacquier…?).
    Cette interview de sa compagne – quelques 2 mois après – est effectivement peu crédible, car elle sent surtout la leçon apprise.
    Un « cordon sanitaire » semble bien avoir été dressé autour d’elle et après, pour empêcher tout journaliste de l’interroger.
    Donc pas de témoignage « à chaud », mais un « témoignage » revu et corrigé.

    2- Eh oui, le temps semble bien leur principal et impitoyable ennemi dans cette campagne massive de mensonges et de désinformation : le navire de leur propagande, malgré tous les efforts et l’argent qu’ils y mettent prend l’eau de toutes parts : de plus en plus de brèches, des voies d’eau de plus en plus considérables et de moins en moins possibles à colmater… : le naufrage bientôt…?
    Ce type de campagne initié il y a une vingtaine d’années (1ère guerre du Golfe ?) semble avoir besoin, entre autres, d’être menée relativement rapidement, en tout cas de ne pas s’éterniser, pour être « gagnante » !
    Après leur échec en Syrie, il va falloir qu’ils revoient leur copie : encore une page qui risque de se tourner dans le mode d’emploi atlantico-sioniste de la « marche du monde »…!