• Actualité
  •  

Mardi 16 août, les unités militaires qui avaient investi Deir Ezzor, ont entamé leur retrait de cette importante ville de l'est syrien, non loin de la frontière irakienne, la situation étant normalisée. Début août, les opposants, du moins les plus extrémistes d'entre eux, y avaient lancé un processus de guérilla urbaine, qui a entraîné des victimes de part et d'autre (voir notre article "L'Express nous refait le coup de Hama", mis en ligne le 8 août). Ce retrait de l'armée syrienne était [...]


Mot-clefs : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

MM. de Libération et du Quai d’Orsay, votre coup est vraisemblablement raté !

Par Louis Denghien,



Les militaires se retirent de Deir Ezzor, acclamés par les civils

Les militaires se retirent de Deir Ezzor, acclamés par les civils

Mardi 16 août, les unités militaires qui avaient investi Deir Ezzor, ont entamé leur retrait de cette importante ville de l’est syrien, non loin de la frontière irakienne, la situation étant normalisée. Début août, les opposants, du moins les plus extrémistes d’entre eux, y avaient lancé un processus de guérilla urbaine, qui a entraîné des victimes de part et d’autre (voir notre article « L’Express nous refait le coup de Hama« , mis en ligne le 8 août).

Ce retrait de l’armée syrienne était dûment médiatisé, puisque quelque 70 journalistes de la presse internationale, arabe ou non, avaient été conviés pour la circonstance. En France, on a pu voir sur des chaînes d’information continue comme I-Télé de brèves images de véhicules blindés salués par des civils. Les reporters et correspondants de presse ont pu recueillir des témoignages d’habitants de Deir sur l’action – et les exactions – de groupes d’opposants armés. On doit rappeler que les chefs de tribu de la région avaient publiquement appelé à une intervention de l’armée à Deir Ezzor.

Voici une semaine, l’armée avait opéré pareil retrait officiel de Hama, point fort de la contestation la plus radicale depuis des semaines, mais aussi d’Idleb, ville du nord-ouest. Depuis, les groupes armés semblent avoir disparu, les manifestations ont cessé et les services municipaux et les commerces fonctionnent à nouveau. Bien sûr, les raisons du mécontentement – très diverses selon les villes et communautés – demeurent. Nous verrons si cette paix civile perdure, mais, pour l’heure, le mouvement de contestation radicale du régime connaît un reflux net.

Les espoirs déçus de la presse – et de la diplomatie – françaises

En France, et certainement ailleurs en Occident, on prend ces nouvelles avec des pincettes – ou un air pincé : c’est que la reprise en main par le régime de points chauds comme Hama, Homs, Deir Ezzor ou Deraa, après, fin juin, la région frontalière avec la Turquie, contrarie quelque peu les rêves de renversement de Bachar et de « printemps » – ou plutôt d’ »été démocratique syrien » caressé depuis près de 5 mois par la totalité de nos éditorialistes. On a déjà beaucoup écrit, sur ce site, sur les raisons de ce regard « franco-occidental » simplificateur, manichéen et, apparemment, imperturbable. La crise syrienne, après d’autres, aura démontré le peu d’honnêteté, de courage, d’indépendance ou de simple professionnalisme de la presse française, dont les journalistes se recopiaient les uns les autres, recyclant tous les mêmes données fournies par une source quasi-unique et non clairement identifiée comme l’OSDH, et appliquant servilement à la Syrie « la ligne éditoriale » souhaitée par la Maison-Blanche et Sarkozy-Juppé.

Ces derniers jours, les mêmes ont reporté tous leurs espoirs sur la ville de Lattaquié, inventant – pour relancer l’intérêt ou l’indignation des lecteurs – un pilonnage du quartier d’al-Ramel par la marine syrienne, déformant une péripétie survenue dans un camp de réfugiés palestiniens pour enfoncer un coin entre l’OLP et le régime baasiste – un des plus fermes soutiens de la cause palestinienne et un  des grands hébergeurs de réfugiés depuis 40 ans… La situation serait d’ailleurs en train de revenir sous contrôle à Lattaquié. Reste qu’on a le sentiment très net, à la lecture des journaux français et de leurs sites, de journalistes partisans ou sensationnalistes acharnés à exploiter – et déformer – le moindre événement susceptible d’accréditer la fable – hollywoodienne – d’un peuple syrien unanimement dressé contre un dictateur et sa famille. Quitte à retomber dans le jeu des manipulateurs d’images et d’infos, américains et autres, comme au bon vieux temps des guerres du Golfe ou de Yougoslavie. Quitte à décrédibiliser un peu plus leur profession en recourant à des sources invérifiables autant que partisanes – cf les « cyber-résistants  » et autres « opposants Facebook » qui ont développé une nouvelle forme de propagande plutôt que de journalisme, même « citoyen ».

Le gouvernement français n’est pas en retrait de « sa » presse, qui a multiplié, par la bouche solennelle d’Alain Juppé, voire de François Fillon, les « avertissements » et « mises en garde » au pouvoir de Damas, empruntant des mots et un ton qu’il n’avait manifestement pas su trouver pour stigmatiser le bombardement et le blocus de Gaza, la poursuite de la colonisation juive dans les territoires occupés, la répression saoudienne de la révolte du Bahrein ou les innombrables entorses aux droits de l’homme et à la justice commises pendant des années par son ami Ben Ali et son allié Moubarak, et toujours tranquillement perpétrés, jour après jour, par ses clients ou fournisseurs saoudiens, qataris ou émiratis  ! Tout récemment, les autorités françaises ont apporté leur contribution à la stratégie de la tension américano-centrée en recommandant aux ressortissants français présents en Syrie  de quitter le pays, selon un scénario déjà testé naguère du côté de Bagdad ou de Belgrade. Et il faudrait parler des mesures de rétorsion économique qui font cyniquement le pari d’aggraver le mécontentement social en mettant à genoux l’économie syrienne…

Damas a repris la main

La crise n’est pas finie en Syrie. Mais il semble bien que le gros temps soit – au moins pour un temps – passé :

-La contestation est retombée dans la plupart des villes qu’elle avait touchées, il n’est pas certains que les exactions – bien réelles – commises par les éléments radicaux – aient servi la cause de la révolte au sein de la population, même à Hama. Même si des mouvements se reproduisent ça et là, il n’auront sans doute pas l’ampleur des premiers temps, trop de gens en Syrie ont vu se profiler l’ombre des barbus derrière les manifestants Facebook. Trop de gens ont intérêt à ce que le régime demeure en place, quitte à se réformer. Et puis Bachar est plus populaire que le régime dont il a hérité.

-Le gouvernement a promis des réformes importantes et a donné un commencement d’exécution à certaines d’entre elles, notamment en ce qui concerne le pluralisme démocratique (voir, entre autres, notre article « Le premier des nouveaux partis« , mis en ligne le 16 août).

-A l’extérieur, en dépit d’un ton des plus agressifs depuis trois mois, le gouvernement turc vient de prendre position contre une intervention militaire étrangère en Syrie, au grand dam des bellicistes de Washington, Tel Aviv et Saint-Germain-des-Prés : ces jours-ci, des soldats turcs viennent de tomber sous les coups de séparatistes kurdes, dont la légitimité et les effectifs seraient renforcés si la Syrie basculait dans le chaos. Obama, qui a déjà fort à faire pour éviter la faillite de son pays et gérer le fiasco d’Afghanistan, en est désormais réduit  - voir la déclaration  d’Hillary Clinton en date du 16 août – à espérer qu’Ankara et Ryad accentuent leur pression diplomatique sur Damas.

-Dans le même temps, la Syrie n’a perdu, contrairement à ce que racontent les perroquets médiatiques, aucun de ses alliés traditionnels et essentiels : ni la Russie, ni l’Iran, ni le Liban, ni même l’Irak ou le Venezuela, ou de grandes nations siégeant au conseil de sécurité de l’ONU comme l’Afrique du Sud, le Brésil et l’Inde n’ont retiré leur appui à Bachar al-Assad et à son programme de réformes. Qu’est-ce que ça veut dire pour les Syriens « être lâchés par les monarchies du Golfe » quand ces pays, vassaux des Américains, ont été, via al-Jazeera ou al-Arabya, les premiers relais de la propagande anti-Bachar ? Ca a à peu près autant de sens que si l’on disait que le régime syrien est « lâché » par Israël ou les Etats-Unis !

Bref, messieurs de la presse « d’information démocratique française », il va peut-être falloir vous faire une raison : les faits sont têtus et le peuple syrien aussi, qui n’aime pas, pour sa très grande majorité, qu’on lui dicte sa conduite et lui impose un gouvernement !

Manifestation de soutien au gouvernement de Bachar al-Assad



Vous pouvez suivre les réponses à cet articles avec le flux RSS.
Les commentaires sont fermés.

57 commentaires à “MM. de Libération et du Quai d’Orsay, votre coup est vraisemblablement raté !”

  1. J. al-Chami dit :

    Il faudrait changer partout RÉGIME par GOUVERNEMENT

  2. syrieux dit :

    Les faits sont têtus, oui, et ils auront raison de vos mensonges.
    Le syriens sont déterminés, je ne pense pas qu’ils ne descendront plus manifester.

    Je pense que l’on aura droit à beaucoup de mensonges du gouvernement, et pour un moment, vu la ferveur des syriens qui veulent la chute de Bachar.
    5 mois déjà et le gouvernement qui se bat contre des gangs armés invisibles!
    Super notre armée qui n’arrive pas à venir à bout de quelques gangs après plus de 5 mois! Quoi, les gangs sont vraiment bien organisés? Super nos moukhabarat qui savent tout sur nous mais qui n’ont pas vu entrer autant d’armes.
    C’est pas que j’y crois, mais si c’est vrai, notre armée ou nos mukhabarat sont vraiment pathétiques. Ou peut être les deux!

    • Christian dit :

      Syrieux, comme ton pseudomyne l’indique, tu n’es pas sérieux!!! Comment peux-tu parler de “gangs invisibles” alors que les photos de leurs attrocitées remplissent les medias mais malheureusement ces crimes sont imputer aux forces de l’ordre. Ce n’est qu’une infime partie de l’armée, suite aux appels des citoyens, vient faire le nettoyage… Bashar n’est pas Hafez car si vraiment il voulait faire le nettoyage à la Hafez, les choses seraient rentrées dans l’ordre en une semaine… le president Bashar tient à limiter les pertes civiles c’est pour cela qu’il prend son temps pour faire le nettoyage. Les personnes qui appartiennent à ces gangs n’ont pas de place dans la société syrienne. Dire que les moukhabarat n’ont pas vu les rentrées d’armes est vraiment pathétique… tu penses que les USA voient toutes les rentrées de drogue dans leur territoire? Ils ont beaucoup plus de moyens technologiques que la Syrie et ils sont même pas capables de sécuriser leurs frontières… la Syrie ne vas pas construire un mur comme Israël pour se protéger.

      • Adam dit :

        Pour ma part j’ai vu plus d’atrocités commises par les moukhabarrat et les forces de sécurité que par les gangs armés. Tout le monde garde en tête les images des corps jetés par-dessus la rivière bien sûr, mais il y a beaucoup plus de cas de personnes arrêtées lors de manifestations qui disparaissent pendant plusieurs semaines, et qui sont rendues mortes à leur famille. Sans parler de la torture systématique dans les prisons, celui qui la nie se voile la face. Il y a un excès réel dans la répression qu’il faut dénoncer, tout en veillant à ce que la situation ne soit pas récupérée par des puissances étrangères.

        • stephane dit :

          ah bon vous les avez vu? vosu êtes comme ces chaines qui àforce de mentir finissent par croire à leur propres mensonges! haha pathetiques

          • Adam dit :

            Je vous interdit de traiter mes paroles de mensonges, l’oncle de mon ami d’enfance à Lattakia est mort il y a quelques jours après avoir été arrêté par les moukhabarrat.

          • syrieux dit :

            C’est fou,

            Adam,

            comment veux tu discuter??
            le régime de Bachar n’est pas une dictature,
            les mukhabarat ne sont pas ce que l’on croit : moi aussi des gens de ma famille ont été victime de cela, le mari de ma tante a été emprisonné et torturé pendant 11 ans, sans que l’on sache pourquoi; il nous as raconté ce qui se passe dans les prisons syriennes

            Je jure que lorsque l’on parle de la Syrie sur ce site, j’ai l’impression que l’on parle d’un autre pays!

      • syrieux dit :

        « Syrieux, comme ton pseudomyne l’indique, tu n’es pas sérieux!!! Comment peux-tu parler de “gangs invisibles” alors que les photos de leurs attrocitées remplissent les medias mais malheureusement ces crimes sont imputer aux forces de l’ordre.  »

        ça c’est la thèse du régime. Montrez moi une seule preuve irréfutable. Je n’ai aucune raison de croire le régime, vu son passé.

        « Dire que les moukhabarat n’ont pas vu les rentrées d’armes est vraiment pathétique… »
        Chaque fois que je vais en Syrie, j’ai le droit à un petit interrogatoire des moukhabarat, la routine. Et je suis loin d’être le seul. Tout savoir sur nous, et ne pas avoir vu autant d’armes rentrer, c’est la honte. Ou alors il n’y en avait pas tant que ça, et on se demande ce qui tient tête à l’armée pendant plus de 5 mois.
        Ou alors, on nous aurait menti?

        « tu penses que les USA voient toutes les rentrées de drogue dans leur territoire?  »
        Pas sûr que les US veulent vraiment arrêter la drogue. Mais c’est un autre sujet.

        • stephane dit :

          et voilà vous dévoiler votre vrai visage si je puis dire.
          Vous êtes les descendant de personne qui auraient été tué par les moukhabarates. Cela indique clairement que vous prenez les évènement de façon trop sentimentales. J’ai moi-même de la famille morte en 82 à hama. Et alors? En temps de guerre il y a des pertes civiles c’est obligatoire. Demandez aux americains combien de personnes innocentes ils ont tué. Cela fait il du régime americains une dictature?
          Les méthodes ne sont pas les mêmes selon les pays (quoi que).
          La syrie d’aujourdhui n’est plus celle d’il y a 20 ans.
          J’ai mon propres cousin ami d’enfance avec qui j’ai grandit qui est mort à hama le 31 juillet 2011. Mais vous savez quoi? si je prenais les évènement tel que vous le faites je devrais donc être anti régime. Hélas non je ne peux pas car il est mort en s’attaquant au commissariat du tariq halab ( route d’alep).
          ils étaient parti massacrer les policiers. Devrait je être triste de sa mort? hélas oui mais pas pour les même raison car j’impute sa mort aux groupes qui lui ont monté la tête et l’ont poussé à prendre une armes. c’est eux les responsables.
          Ce que vous ne comprenez pas c’est que ces mouvement ne mènet à rien d’autre qu’à l’escalade de la violence et la haine religieuse.
          Pourquoi toujours les manifestatioons se passent elles à la sortie des mosquées? Pourquoi pas un autre jour? que peu amener un mouvement qui n’a pas la sympathie de la majorité de la population, et qui s’affirme en provoquant des retombées médiatiques que suites aux morts? pourquoi ne se rasssemblent t ils pas en parti?
          Pourquoi ne pas vouloir réformer ou faire évoluer la société plutot que de promouvoir la confrontation avec l’etat?
          Tout cela n’a pas de sens.

          • Daraa dit :

            Une armes, sans « s » .
            stephane, c’est ce que vous dîtes qui n’a pas du tout de sens. Pensez vous que les manifestants peuvent se rassembler en parti, ou avec l’état alors que ce dernier les terrorisent? Petit rappel, cela fait un moment que le peuple veut une démocratie, veut être libre, pourtant cela fait 40ans qu’ils attendent et quoi ? Rien.
            Et quand un de mes proches a été tué, battus à mort par le gouvernement alors qu’il criait Liberté, est-ce que c’est juste? Vais-je soutenir l’assassin qui a tué ma famille? mon sang !? C’est inhumain de tué un autre humain.
            Je ne veux pas d’une syrie soumise à un assassin, je ne veux pas que ses habitants vivent dans la crainte et la peur .
            Ce n’est pas une question de religion, c’est une question de logique, d’humanisme, de sensibilité !
            Ceux qui manifestent là, ne valent pas plus que ceux qui ont été tué, alors manifestez ! manifestez pour la liberté très cher peuple ! Manifestez car il est ANORMAL qu’un « président » tue son peuple ! C’est un assassin !

    • sowhat dit :

      « beaucoup de mensonges du gouvernement » n’est pas ?

      regardez cette vidéo et dites-nous ce que ça vous inspire au lieu d’affirmer péremptoirement n’importe quoi

      عشائر السويداء – افطار خيمة الوطن

      http://www.youtube.com/watch?v=kz_PAMa4kQY

      des mensonges peut-être ?

      j’y ai relevé pour ma part une phrase assez savoureuse

      que je transcris phonétiquement

      إحنا برئيم منهم نهاإياً

      vos arguments sont les bien venus

      ps : au contraire, l’armée et les mukhabarat ont fait un travail remarquable

    • sowhat dit :

      Ils manifesteront, j’en suis certain mais dans des conditions différentes et comme je l’espère (et je ne suis pas le seul à l’espérer) avec d’autres slogans que ceux de vos « protestatires pacifiques » …

    • sowhat dit :

      « Les faits sont têtus, oui, et ils auront raison de vos mensonges. »

      non cher ami plutôt :

      « Les faits sont têtus, et, non, vous n’avez rien appris de vos erreurs. »

  3. Adam dit :

    Il suffirait de laisser travailler les journalistes pour que les manipulations médiatiques cessent. Lorsque les opposants annoncent des chiffres, il n’est pas possible pour les journalistes de les vérifier et ils prennent donc au mot ce qui est dit. De même, lorsque la TV officielle parle de terroristes, d’après les images disponibles on comprend vite que les barricades sont l’oeuvre d’habitants du quartier et non de terroristes. Même s’il y a un complot visant la Syrie, le gouvernement syrien se discrédite de lui-même en interdisant à la presse indépendante l’accès aux zones de contestation. Mon impression dans tout ça est que personne ne dit la vérité, et c’est bien dommage.

    • Vilistia dit :

      Adam

      en interdisant à la presse indépendante l’accès aux zones de contestation. Mon impression dans tout ça est que personne ne dit la vérité, et c’est bien dommage.

      Vous lisez jamais Infosyrie ?

    • sowhat dit :

      Mais il y a des journalistes qui font tout sauf du journalisme et qui ne sont en réalité que des agitateurs professionnels. Croyez-vous que les autorités ont les moyens d’enquêter sur chaque individu muni d’une carte de presse et qui demande à entrer en Syrie ?

      • sowhat dit :

        J’ajoute : il est loin d’être prouvé que cette presse est vraiment indépendante.

        Si les chaines du Golfe répandent tant de mensonges sur la foi de soi disant témoins oculaires, que ne feraient-elles pas avec des agents sur place ? Raison pour laquelle les reporters de Al-Jazira ont été expulsés et d’autres à leur suite. Rappelez-vous que Reuters s’est excusé. Et qu’il y eut aussi beaucoup de mensonges qui ont été éventés (la blogueuse Amina, la démission de l’ambassadrice en France, etc … etc.. etc…). Beacoup trop de mensonges accrédités par cette presse prétendument indépendante pour que les autorités, ne serait-ce que par mesure de sauvegardde de l’ordre public acceptent la présences de ces pseudo-journalistes.

        • Adam dit :

          Je peux comprendre pour des journaux comme Fox News, mais pas pour Reuters et l’AFP qui sont des agences mondialement connues pour leur professionnalisme et leur neutralité. Ils ne sont ni tendres avec les américains ni avec les israéliens. Qu’il y ait des tentatives de manipulation et des erreurs c’est possible, mais il faut reconnaitre à l’AFP au moins une objectivité de l’information, ils font un travail remarquable en Irak et en Palestine. Même Aljazeera, au début de la contestation ils ont été très lent à couvrir l’évènement, notamment en raison des bonnes relations entre le Qatar et la Syrie. Ce n’est que lorsque la couverture a commencé à prendre de l’importance et que les autorités syriennes ont réagit de manière violente (expulsions des journalistes, emprisonnement de Dorothy Parvaz) que la chaïne s’est montrée plus critique sur le régime syrien et a amplifié sa couverture via les vidéos disponibles sur le net.

          Aujourd’hui le régime ne permet toujours pas aux journalistes étrangers de faire leur devoir. S’il n’a vraiment rien à se reprocher qu’il laisse les cameramen filmer librement ce qui se passe à Hama ou Deraa. S’il y a des « terroristes », ils apparaitront très vite sur les images. Jusqu’à maintenant de telles images sont plutôt rares en comparaison des images très nombreuses de l’armée qui tire sur les manifestants.

          Les images des « confessions » de terroristes ou de policiers allongés dans des lits d’hôpitaux, ça ne pèse pas lourd face aux vidéos de blindés BMP-1 qui tirent sur des manifestants.
          http://www.youtube.com/watch?v=xmqXb7EKbgw

          Mais l’accès refusé aux journalistes occidentaux n’est pas le seul problème, puisque la délégation de l’ONU présente en Syrie (ils sont indiens, autrichiens, etc, c’est pas des américains) s’est vue interdire l’accès à Deraa plusieurs semaines après le début des heurts.

          C’est encore un signe qu’il y a des chose que le gouvernement cherche à cacher.

          Ceci dit, il y a bien des civils qui prennent les armes, mais je doute qu’ils soient présent dans la proportion qui est décrite par les autorités syriennes. Surtout, les images qu’on voit sur internet de gens qui se font tirer dessus montrent clairement des civils désarmés.

          • Louis dit :

            Oui, et à aucun moment on ne VOIT l’armée tirer sur la foule, on ne peut que le déduire.
            Qui plus est, penser qu’un obus de 73mm ou qu’une balle de 7,62x54mm (dixit Wikipédia) peuvent toucher une seule personne et la laisser entière est une idiotie. L’un et l’autre auraient déchiqueté la cage thoracique du pauvre môme. En revanche, une balle d’un fusil de sniper aurait pu faire ce genre de dégâts.
            Cela dit, c’est horrible.

          • Christian dit :

            Louis a tout à fait raison… on ne voit pas l’armée tirer sur les gens et si ces raffales qu’on entend seraient vraiment tirées sur cette foule, ils seraient tous mort alors qu’il n’y a aucun qui tombe sous les “balles”. On entend en arabe “c’est une bombe” mais ce sont des bombes lacrymogènes que n’importe quelles force militaire ou policière utilise pour disperser les foules. Une balle de 7.62 x 54 peut transpercer plusieurs personnes à la fois… le AK-47 prend des balles de 7.62 x 39

          • Adam dit :

            Pour Mr Louis (attention images choquantes, 18+):

            http://www.youtube.com/watch?v=_NGE-m2IPUE&feature=player_embedded

            http://www.youtube.com/watch?v=NES5eK2Tnq4&feature=player_embedded

            Sur la 1e vous voyez bien l’impact de l’obus sur ce pauvre homme (Allah yerhamo, que Dieu ait son âme). Difficile pour une simple AK de faire autant de dégats.
            Je vous ai mis une 2e vidéo au cas où vous auriez encore des doutes.

            Cordialement

          • sowhat dit :

            « Même Aljazeera, au début de la contestation ils ont été très lent à couvrir l’évènement, notamment en raison des bonnes relations entre le Qatar et la Syrie. Ce n’est que lorsque la couverture a commencé à prendre de l’importance et que les autorités syriennes ont réagit de manière violente (expulsions des journalistes, emprisonnement de Dorothy Parvaz) que la chaïne s’est montrée plus critique sur le régime syrien et a amplifié sa couverture via les vidéos disponibles sur le net ».

            ça c’est vite vu. J’ai des raisons de douter de l’enchainement des circostances telles que vous présentez. D’abord la pseudo-journaliste Parvaz n’avait ni autorisation ni visa valable. Elle opérait clandestinement pour le compte de Al Jazeera bien après que les mensonges de cette cjaine et d’autres aient été relevés et dénoncés par les médias syriens. Al Jazeera en fait a commencer à falsifier l’information et à présenter les faux témoignages de prétendus témoins oculaires dès les événements de Deraa. Evénements qui qui étaient planifiés d’avance, de longue date.

          • sowhat dit :

            « Ceci dit, il y a bien des civils qui prennent les armes, mais je doute qu’ils soient présent dans la proportion qui est décrite par les autorités syriennes »

            Qu’en savez-vous au juste ? Quelle est d’après vous cette proportion décrite par les autorités syriennes ?

            Avez-vous eu connaissance du nombre de tués et de blessés dans les rangs de l’armée et des forces de maintien de l’ordre ? Certains témoignages parlent de hordes d’individus armés pouvant regrouper jusqu’à plusieurs centaines d’individus. C’est ce qui s’est passé à Jisr-Shoughour, Tell-Khalakh et Bou-Kamal plus récemment.

            Avez-vous une idée de l’armement de ces insurgés, de leur organisation, de leur mode opératoire ?

            Soit vous déplorez le nombre de morts et vous en rendez responsables les autorités, dans ce cas votre doute est peu logique.

            Soit vous trouvez que le nombre de tués est relativement faible, dans ce cas votre doute est pardonnez-moi plutôt inconvenant – pour rester poli.

          • syrieux dit :

            Louis,

            « Oui, et à aucun moment on ne VOIT l’armée tirer sur la foule, on ne peut que le déduire. »

            idem pour les gangs armés, mais d’un coup vous n’êtes plus aussi rigoureux.

          • Louis dit :

            Néanmoins, quand on ne voit pas l’armée tirer sur des civils, mais qu’on voit des policiers mourir, il y a de quoi se poser des questions, non, syrieux ?

          • syrieux dit :

            « Néanmoins, quand on ne voit pas l’armée tirer sur des civils, mais qu’on voit des policiers mourir, il y a de quoi se poser des questions, non, syrieux ? »

            Si, mais :

            - on ne voit pas grand chose sur la vidéo ( je dis ça de bonne foi)
            - J’avais écrit quatre hypothèse qui expliquerait la présence de gens armés en Syrie ( il y en a plus ) : comment choisir parmi ces quatre hypothèse?
            Car je ne voit pas au nom de quoi ça validerait la thèse du régime.
            - et surtout, ça ne vous permet pas de blanchir l’armée syrienne, ni les forces de l’ordre. L’un n’empêchant pas l’autre.
            Tous les témoignages sur ce que fait le régime de Bachar ne vous donne t il pas à réfléchir? Non! Complot que tout ça.

            Soyez cohérent au lieu de vous faire la voix du régime.

          • Louis dit :

            Comment choisir parmi ces hypothèses ?
            Faites comme nous : prenez en compte les diverses influences et pressions extérieures à la Syrie, qu’elles soient nationales ou confessionnelles, avec d’un côté :
            - les Etats-Unis qui voudraient fragiliser le Proche-Orient en renforçant Israël,
            - ce dernier qui n’attend qu’une guerre pour pouvoir crier à la victime et faire étalage de sa puissance militaire (dans le but d’agrandir encore ses frontières, de se renforcer…),
            - de l’autre, la Turquie qui aimerait beaucoup rentrer en Union Européenne et servir de pont entre le Proche-Orient et l’Europe, avec tous les avantages que cela promet,
            - le Liban, trouble, tour à tour ami et ennemi, selon les factions, de la Syrie,
            - les monarchies du Golfe, qui préfèreraient voir une théocratie musulmane en place qu’un régime laïc qui permet aux femmes de conduire une voiture et d’avoir des droits,
            - les Frères musulmans, qui ont déjà attaqué Hama en 82, de l’intérieur – pourquoi ne recommenceraient-ils pas ?
            - et tous les autres groupes (groupuscules) musulmans radicaux qui voudraient instaurer un Etat se réclamant de leur idéologie, pour avoir une tête de pont proche de l’Europe et limitrophe avec Israël…

            Tout ceci fait que la probabilité des groupes armés est énorme ! Qu’ils soient salafistes, wahhabites, des Frères musulmans, payés par certains libanais, par les monarchies du Golfe ou subventionné par les USA (ce serait un comble !) n’importe au final que peu. Ils existent, ils sont armés, formés, révolutionnaires, prêts au sacrifice ultime pour leur cause, et surtout à toutes les atrocités, parce qu’on ne fait pas une révolution depuis un salon.

            Nous n’avons affirmé nulle part sur ce site que le régime syrien soit un parangon de démocratie, d’honnêteté, de liberté ou de quoi que ce soit d’autre. Nous disons simplement que c’est mieux que ce que c’était : c’est mieux que durant le gouvernement d’Hafez al-Assad, et c’est même mieux qu’au commencement du gouvernement de Bachar al-Assad lui-même. Qui plus est, un régime laïc est le seul moyen de faire vivre ensemble toutes les communautés religieuses. Enfin, ce que nous attaquons – à longueur de temps – ce sont les attaques elle-mêmes, menées par les presses occidentales et orientales.

            Nous ne nous « battons » pas pour Bachar al-Assad ou son gouvernement, nous nous battons pour la Syrie, et contre ses ennemis, quels qu’ils soient. Que vous vouliez nous faire dire le contraire n’y changera rien.

          • syrieux dit :

            « Comment choisir parmi ces hypothèses ?
            Faites comme nous : prenez en compte les diverses influences et pressions extérieures à la Syrie, qu’elles soient nationales ou confessionnelles, avec d’un côté :
            - les Etats-Unis qui voudraient fragiliser le Proche-Orient en renforçant Israël,
            - ce dernier qui n’attend qu’une guerre pour pouvoir crier à la victime et faire étalage de sa puissance militaire (dans le but d’agrandir encore ses frontières, de se renforcer…),
            - de l’autre, la Turquie qui aimerait beaucoup rentrer en Union Européenne et servir de pont entre le Proche-Orient et l’Europe, avec tous les avantages que cela promet,
            - le Liban, trouble, tour à tour ami et ennemi, selon les factions, de la Syrie,
            - les monarchies du Golfe, qui préfèreraient voir une théocratie musulmane en place qu’un régime laïc qui permet aux femmes de conduire une voiture et d’avoir des droits,
            - les Frères musulmans, qui ont déjà attaqué Hama en 82, de l’intérieur – pourquoi ne recommenceraient-ils pas ?
            - et tous les autres groupes (groupuscules) musulmans radicaux qui voudraient instaurer un Etat se réclamant de leur idéologie, pour avoir une tête de pont proche de l’Europe et limitrophe avec Israël…
             »

            L’existence de tout ce que vous venez de mentionner ne permet absolument pas de savoir si les les gens armés en Syrie ne le sont pas ( par exemple ) par réaction aux crimes de l’armée et des forces de l’ordre.
            La plausibilité d’un scénario ne prouve en rien sa réalité.
            Si demain Obama meurt, on pourra nous expliquer en long et en large les intérêts de voir le président de la plus grande puissance militaire au monde être tué par les russes, les chinois, les islamistes, etc…, ça ne nous permettra pas de savoir comment il est mort ( mort naturelle, tué par un américain, par un espion étranger, etc…)
            C’est bien ce que je disais, stratégie de diversion, au lieu que Bachar reconnaisse les mouvements de contestation, il préfère les écraser et nous ressortir les 1000 raisons qui feraient qu’on voudrait du tort à la Syrie, en oubliant la 1001ième.
            Surtout ne pas regarder ce que demande le peuple et invoquer des raisons hors sujets.

            « Tout ceci fait que la probabilité des groupes armés est énorme ! Qu’ils soient salafistes, wahhabites, des Frères musulmans, payés par certains libanais, par les monarchies du Golfe ou subventionné par les USA (ce serait un comble !) n’importe au final que peu. Ils existent, ils sont armés, formés, révolutionnaires, prêts au sacrifice ultime pour leur cause, et surtout à toutes les atrocités, parce qu’on ne fait pas une révolution depuis un salon. »

            Non , c’est faux, et évitez de parler de probabilité, je suis un expert dans le domaine des probas et des stats. La probabilité est énorme que parce que vous voulez y croire et fermer les yeux sur la cause réelle du problème. Ca s’appelle avoir un biais. On prend tout plein de termes et on mélange tout ça, salafiste, frères musulmans, sionistes, wahabites, etc… et puis qu’importe, l’essentiel est de dire qu’ils existent.
            Je répète, vous ne m’avez pas dit comment vous arriver à cette conclusion autre qu’en invoquant la plausibilité des scénarii que vous avancez.
            Le fait que le régime matte la rebéllion ne traverse pas votre esprit critique? Même pas une petite probabilité?

            « Nous n’avons affirmé nulle part sur ce site que le régime syrien soit un parangon de démocratie, d’honnêteté, de liberté ou de quoi que ce soit d’autre. Nous disons simplement que c’est mieux que ce que c’était : c’est mieux que durant le gouvernement d’Hafez al-Assad, et c’est même mieux qu’au commencement du gouvernement de Bachar al-Assad lui-même. Qui plus est, un régime laïc est le seul moyen de faire vivre ensemble toutes les communautés religieuses. »

            Je suis d’accord que c’est mieux que le père, et que ça s’est amélioré. Mais sa réponse à la contestation montre qu’il rejoint les méthodes de son père.

            « Enfin, ce que nous attaquons – à longueur de temps – ce sont les attaques elle-mêmes, menées par les presses occidentales et orientales. »
            Pour venir nous ressortir ce que dis Sana et la chaîne syrienne.

            « Nous ne nous « battons » pas pour Bachar al-Assad ou son gouvernement, nous nous battons pour la Syrie, et contre ses ennemis, quels qu’ils soient. Que vous vouliez nous faire dire le contraire n’y changera rien. »
            Je ne vous attribue pas de propos que vous n’avez pas; et vous êtes bien placé pour le savoir. Au fait, n’est ce pas vous qui aviez insinué que ma famille avait des armes à Homs?

        • stephane dit :

          Et tout ces journaliste à deir ezzor etc? Noubliez pas que nous somme dans une situation de guerre latente avec israel et les espions sont partout, de plus si vous voulez des videos il y en a des nouvelles disponibles sur youtube à propos du ramel el jenoubi a lattaquié vous allez voir ce que c’est que la guerrila.
          Les barricade servent à quoi? pourquoi faire des barricades? les armes sont sortis d’ou? aujourdhui et hier les servics spécialisé ont saisi des quantité enorme de fusils à pompes et de sniper, c’est pour faire quoi?
          a lattaquié ils avaiet carrément miné les routes!
          à mon avis c’était un plan de grande envergure visant à une insurrection armé coordonnée et qui appellent les gens à combattre pour le jihad. D’ailleurs des gens de plusieurs nationnalité se sont fait arreté a lattaquié. Nier l’existence d’un reseaux armée en syrie serait vraiment être aveugle et je pense que la majorityé des syriens qui étaient manipulée ls’en ai rendu compte ( discution récente avec des locaux)

        • Christian dit :

          Je suis tout a fait d’accord… voir l’article suivant sur le Reseau Voltaire…

          http://www.voltairenet.org/Les-journalistes-qui-pratiquent-la

  4. leelee dit :

    La vérité c’est qu’il y a de réels problèmes intérieurs à la Syrie, de vrais revendications du peuple, mais ce qui se passe actuellement n’a absolument rien à voir avec ces revendications, il y a de toute évidence des forces extérieures que l’on connait très bien (US- Israêl – Arabie saoudite et les petits royaumes de minables roi – la France – UK – et chose étonnante la Turquie est prié de faire le sale boulot en échange de billets
    « Promesse d’aide saoudienne à Ankara sur fond de manifestations pro-Assad en Syrie »
    http://www.alterinfo.net/notes/Promesse-d-aide-saoudienne-a-Ankara-sur-fond-de-manifestations-pro-Assad-en-Syrie_b3201820.html?&start=20

    Les syriens doivent absolument empêcher qui que ce soit de s’ingérer dans leurs affaires intérieures, car c’est de toute façon eux qui paieront très cher l’addition par un massacre de la population civile par la Coalition des gangsters qui sont aux aboies et ne savent plus comment stopper la Chine, leur plan commence bien évidemment par les petits morceaux (Libye & Syrie, etc…) ensuite l’Iran, la Russie et enfin la Chine
    Serrez les rangs pour l’instant, je pense que Assad a entendu les revendications mais pour l’instant c’est la souveraineté de la Syrie dont il a la responsabilité qu’il doit protéger

    « Ben Jeddo: si Assad tombe, c’est toute la région qui est menacée d’exploser »
    http://www.alterinfo.net/notes/Ben-Jeddo-si-Assad-tombe-c-est-toute-la-region-qui-est-menacee-d-exploser_b3203221.html

    Je ne suis pas syrienne, mais j’adore ce pays qui est un joyau du monde arabe, longue vie aux Syriens ne laissez pas le diable entrer dans votre maison

    • sowhat dit :

      « La vérité c’est qu’il y a de réels problèmes intérieurs à la Syrie, de vrais revendications du peuple, mais ce qui se passe actuellement n’a absolument rien à voir avec ces revendications »

      Je suis assez d’accord avec vous.

    • syrieux dit :

      leelee,

      « La vérité c’est qu’il y a de réels problèmes intérieurs à la Syrie, de vrais revendications du peuple, mais ce qui se passe actuellement n’a absolument rien à voir avec ces revendications, »

      Stratégie de diversion du régime syrien

      • sowhat dit :

        « Stratégie de diversion du régime syrien »

        Absurde

        Ce serait donc les autorités qui organisent tous ces troubles pour faire diversion ? Il ne faut pas plu de 2 secondes de réflexion pour démonter ce raisonnement. Continuez à prendre vos lecteurs pour des imbéciles …

        • syrieux dit :

          « « Stratégie de diversion du régime syrien »

          Absurde

          Ce serait donc les autorités qui organisent tous ces troubles pour faire diversion ? Il ne faut pas plu de 2 secondes de réflexion pour démonter ce raisonnement. Continuez à prendre vos lecteurs pour des imbéciles … »

          Les lecteurs non, mais vous oui, vu ce que vous dites par ailleurs, malgré mes explications.
          Ce qui m’intéresse en premier lieu c’est les revendications des syriens. La stratégie de diversion du régime est justement de nous ressortir tous les autres problèmes, qui n’ont aucun rapport avec le problème initial.

          • stephane dit :

            cessez la mauvaise foi pardi.
            Aucun régime ne souhaite le chaos dans ses territoires et encore moins si c’était une dictature.

          • sowhat dit :

            « Ce qui m’intéresse en premier lieu c’est les revendications des syriens »

            mais bon Dieu faites-vous le porte-voix de ces revendications et daignez les exprimer !!!

            « La stratégie de diversion du régime est justement de nous ressortir tous les autres problèmes, qui n’ont aucun rapport avec le problème initial. »

            Absurde encore. Le régime n’a pas nié ni occulté les vrais problèmes et ne cherche pas à affaiblir le pays. Par contre ce sont ceux que vous soutenez qui discréditent l’opposition intérieure.

            Jusqu’à présent et malgré nos rappels insistants, votre posture est restée strictement contestataire. Vous n’avez aucun argument proprement politique et vous n’apportez rien de positif.

            Je vais me répéter : vous ressemblez plus à une réaction qu’à une révolution.

          • syrieux dit :

            « mais bon Dieu faites-vous le porte-voix de ces revendications et daignez les exprimer !!! »

            Vous ne direz pas pour chaque mot qu’il est salafiste? promis?

            « Je vais me répéter : vous ressemblez plus à une réaction qu’à une révolution. »

            qui dit réaction dit action, en l’occurence les crimes du régime.

  5. Souriya ya habibati dit :

    http://www.shukumaku.com/Content.php?id=31629

    Le début de la video montre la JOIE des habitants d’el raml aljenoubi après le nettoyage fait par l’armée en matière de terroristes et bandes armées. Le monsieur qui parle dans sa voiture exprime le soulagement et la reconnaissance à l’armée arabe syrienne qui les a protégés et débarrassés des malfaiteurs.
    Le reste de la video montre la nouvelle prise d’armes camouflées dans deux voitures.. les images se passent de sous-titrage. Vive la Syrie.. Vive l’armée FIDELE à Bachar et à la patrie.

    • Souriya ya habibati dit :

      Ah oui, j’ajoute que les deux chauffeurs ainsi que leurs équipiers ( ceux que nous voyons à la fin de la vidéo) sont passés aux aveux et nous les verrons prochainement à la télé.

      • syrieux dit :

        « Ah oui, j’ajoute que les deux chauffeurs ainsi que leurs équipiers ( ceux que nous voyons à la fin de la vidéo) sont passés aux aveux et nous les verrons prochainement à la télé. »

        à la télé syrienne, où même un âne peut avouer être en réalité un lapin!!
        ( vous connaissez pas la blague que les syriens racontent à damas?)

        • sowhat dit :

          non mais même à la télé syrienne il est difficile de faire passer un âne pour un être humain

          • stephane dit :

            encore uen fois syrieux se base sur des clichés piur nier l’évidence présenté devant ses yeux.
            J’ajoute que si votre seul moyens d’affirmer que les syriens se font « massacrer » par l’armée n’est que les video de youtube impossible à vérifier et truffé de malhonnêteté c’est un peu plus logique de croire une caméra professionnelles

          • syrieux dit :

            « c’est un peu plus logique de croire une caméra professionnelles »

            comme celles de CNN ?

  6. Julie dit :

    Pour ceux qui déplorent l’interdiction de la presse étrangère (soi-disant indémendante) en Syrie, je voudrais juste souligner deux faits : le premier, c’est l’affreuse aventure de la journaliste Américaine Lara Logan qui couvrait les manifestations en Egypte et qui a subi un viol collectif (pas loin de 300 manifestants y ont participé) dont on ne parle pas ou peu. J’imagine que le même (incident) en Syrie aurait donné lieu à un bombardement en règle du sol Syrien par les US. Le second fait et non le moindre est que, lors de la guerre du Golfe, les journalistes accrédités auprès de l’armée Américaine n’avaient aucune liberté de mouvements, qu’ils n’allaient pas sur le terrain, et gobaient docilement ce que les porte-paroles de l’armée distillaient comme informations en fin de journée. Nous avons tous vu les points de presse et personne, sauf les gogos, n’est assez naîf pour croire que ces journalistes faisaient autre chose que d’être la voix de leur maître. Alors de grâce, épargnez-nous ce refrain qui revient sans cesse et qui devient pour le moins lassant.

    • Cécilia dit :

      Merci Jolie pour ces informations.
      Je suis scandalisé pour l’histoire de viole de la journaliste!
      Autant plus que personne n’en parle!
      Tant de violeurs, pardonne, des manifestants pacifistes que les médias du monde entiers nous présentent pour des enfants du Coeur!
      En plus, Lara Logan est Américaine. Mais où le pays qui défend ses citoyens?
      Ces mêmes médias veulent nous faire avaler l’idée que les manifestants syriens sont encore plus angéliques!
      Avons-nous oublié que la bête humaine peut se réveiller à n’importe quel moment?
      Trop de choses à digérer à en seule fois.
      Ma pensée est avec Lara. Il m’est impossible de savoir comment elle va maintenant. J’imagine seulement des loups affamés sauter sur une petite chèvre sans défense. elle doit être mal, très mal même.
      Comment on peut faire pour l’aider?

  7. joujou dit :

    pour nous les syriens vivant en syrie nous ne voulons pas des journalistes etrangers en syrie pour racconter n’importe quoi. nous avons nos propres journalistes et qui font leur travail malgres les difficultes rencontres comme a lataquie ou ils ont casse le camera et ont tire sur le journalistes(par les manifestant pacifistes, les mots sot plus forts que les obus!).il y a beaucoup de journalistes etrangers qui etaient en syrie il suffit de lire les articles sur infosyrie.fr pour se rendre compte de ca.
    les anti-syrie qui sont a l’etragner peuvent dire ce qu’ils veulent ,ca nous ne touchent pas si ils veulent faire qqch qu’ils viennent milliter sur le terrain avec les pro-syrie pour construire notre pays et pas la diviser.
    si vous etes aveugles restez-y.nous ne voulons pas de vos mensonges et votre haine

    • Adam dit :

      C’est ton opinion, je suis syrien et beaucoup dans ma ville d’origine souhaitent que les mensonges d’Al Dounia TV cessent. Je connais même plusieurs pro-Bachar à Damas qui sont de cet avis, même s’ils critiquent Al Jazeera et Al Arabeeya.

      • stephane dit :

        adam les mensonges sont plutôt les faits d’aljazeera et consors.
        Aljazeera est un exemple de malhonnêteté journalistiques.
        Exemple :
        un pseudo témoins occulaire arrive à distinguer d’une distance de plus de 700 mètres, le frères du président ( rien que ca) qui discutent avec un autre responsable militaire.
        autre exemple : un témoins occulaire dit qu’il a vu l’armée tiré sur 5 personne à deraa, 2 à homs, 1 à hama, etc
        quelques minutes plus tard : »flash info : 5 personnes tués a deraa, 2 a homs, 1 à hama »
        Aujourdhui on a eu droit à une photo du type aquarelle lol avec un son pourtant très net.
        On se moque de qui la?

      • sowhat dit :

        Ben voyons tout le monde le sait !

        Les centaines de gens de la rue qui ont été intérrogés par les reporters d’Al Dunia TV un peu partout dans le pays (hormis les fiefs salafistes) et de toutes les conditions, hommes femmes et enfants sont tous des sbires payés par le Baath pour livrer leurs témoignages et avec une sincérité confondante sous peine d’être rossés par les shabiha. Idem pour les blessés qui ont été montrés et interviewés dans les hôpitaux. En réalité ce sont de faux blessés avec de faux pansements et autour d’eux les infirmiers qui s’affairent sont des étudiants en art dramatique …

        • Adam dit :

          Je veux bien croire que certains interviewés sont de bonne foie, et je ne nie pas l’existance de gens armés.

          Cependant, quand Al Dounia annonce que le petit Hamza Al Khatib qui a été enlevé puis tué par des chabbiha « cherchait à violer une femme », ou encore que les gens qui manifestaient dans le quartier Midane à Damas étaient des « manifestations de joie par rapport à la pluie », il y a de quoi se poser de sérieuses questions sur la crédibilité de cette chaîne.

          Quand à tous ceux qui sont interrogés, ils savent que s’ils donnent une version qui ne plaît pas au régime, non seulement ils seront censurés par la chaîne, mais ils recevront en plus une visite des moukhabarrat.
          Faut pas prendre les gens pour des cons non plus…

          • Cécilia dit :

            Bonsoir Adam,

            J’ai six sœurs en Syrie et parmi elles, une habite Daraa (d’ailleurs elle cherche à partir à Damas bien qu’elle travaille à Daraa).
            Elle m’a raconté des choses plus que terrifiantes concernant les débuts des événements, notamment les manifestations très violentes avec ses slogans confessionnelles et les bandes armées.
            Pendant plusieurs semaines était restée terrée chez elle.
            Des bandes armées terrorisaient les habitants, coupaient les rues, brûlaient les bâtiments publics.
            Elles ont attaqué les résidences familiales de l’armée (l’armée syrienne se compose de toutes les confessions syrienne, il ne faut pas l’oublier)
            des gardiens étaient morts).
            Ces gens criaient « rjal la syf , nisswan ll kes), traduction:
            « Le sabre pour les hommes, le viol pour les femmes (je ne veux pas tomber dans la vulgarité).

            Des appels lancés à faire le jihad contre même l’armée et en Islam,
            un peu de culture, les femmes des infidèles « kuffar » sont la propriétaires des vrais musulmans. Renseignez-vous sur le sens « kafer ». Il n’a aucun droit ni sur ses biens, ni sur sa femme.
            Plus proche de chez encore, souvenez-vous de l’affaire de l’Egyptiens et le jugement de Azhar qui lui a demander de divorce sa femme car il est devenu « kafer ».
            Malheureusement et c’est la vérité, nous sommes aujourd’hui dans le monde entier devant un phénomène étrange venant de l’Arabie et d’al-Qaidaa.
            Un islam qui non seulement, ni l’autre, mais qui croit fortement aller au paradis en l’égorgeant.
            Le début était avec Syed Qutb. Une lecture attentif de Malim fil-tariq permettrait de comprendre un peu mieux ce que se passe.
            De même, des vidéos et des fatwas des fous d’allah, noatemment d’Arabie appellent au jihad en Syrie.
            J’ai déjà ajouté sur ce site une à celle qui était déjà mise par un lecteur de ce site.

  8. juliette dit :

    des mensonges des medias occidantaux ou pro
    arretez de tué les enfants partout dans le mond au nom de la democratie
    quel justice ?

    • naji dit :

      tout a fait. le pire est au nom de l’humanite ,on tue l’etre humain.
      quelle civilisation de l’hypocrisie.